03/09 11:04

EN DIRECT - Nouvelle-Zélande : Six personnes ont été blessées, dont trois grièvement, lors d’une attaque terroriste au couteau dans un supermarché d’Auckland - "L'assaillant a été inspiré par Daech" selon les autorités

11h03: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Un homme proche du groupe jihadiste Etat islamique a poignardé vendredi six personnes dans un supermarché d'Auckland, avant d'être tué par la police, alors qu'il était surveillé en permanence par des agents en civil. La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern s'est dit "dévastée" par le fait que cet homme ait pu commettre cette attaque "détestable" alors qu'il était placé sur la liste anti-terroriste. Ce Sri-Lankais arrivé en Nouvelle-Zélande en 2011 est entré dans un centre commercial de la banlieue d'Auckland, s'est emparé d'un couteau sur un présentoir et a commencé à poignarder des passants, a relaté Mme Ardern.

Selon la Première ministre, six personnes ont été blessées, dont trois grièvement, avant que les policiers qui le surveillaient n'ouvrent le feu, dans la minute qui a suivi le début de l'attaque. "Ce qui s'est passé aujourd'hui était ignoble, c'était détestable, c'était mauvais", a-t-elle souligné. "Cela a été commis par un individu, pas une religion, pas une culture, pas une ethnie. Il porte seul la responsabilité de ces actes".

Interrogée sur les motivations de l'agresseur, elle a expliqué: "c'est une idéologie violente et inspirée du groupe Etat islamique".

Mme Ardern a dit ne pas pouvoir tout révéler sur cet homme en raison d'une décision judiciaire passée interdisant la publication d'informations à son sujet. Le gouvernement va demander la levée de cette mesure afin que les Néo-Zélandais puissent mieux comprendre le contexte, a-t-elle ajouté.

Selon Mme Ardern, l'homme a effectué un séjour en prison avant d'être libéré faute de motif légal permettant son maintien en détention.

"Le fait qu'il vivait au sein de la population montre que nous n'avons pas réussi à utiliser la loi comme nous l'aurions voulu", a-t-elle insisté. La cheffe du gouvernement s'est dit anéantie par le fait qu'une menace terroriste connue ait pu se concrétiser, assurant que l'incident serait examiné sous tous ses aspects. "Je sais que nous faisions tout ce qu'on pouvait, donc j'étais absolument dévastée", a-t-elle confiée, décrivant sa première réaction en apprenant l'attaque au couteau.

La Nouvelle-Zélande a connu sa pire attaque terroriste en mars 2019 à Christchurch, lorsqu'un suprématiste blanc a ouvert le feu dans deux mosquées, tuant 51 personnes et en blessant 40 autres.

08h38: Un terroriste proche du groupe Etat islamique a poignardé six personnes dans un supermarché d'Auckland, vendredi 3 septembre, avant que la police ne l'abatte, a annoncé la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern. Trois des victimes sont gravement blessées, indique le New Zealand Herald (article en anglais).

"Ce qui s'est passé aujourd'hui était ignoble, c'était détestable, c'était mauvais", a-t-elle souligné, décrivant l'agresseur comme un ressortissant sri-lankais arrivé en Nouvelle-Zélande en 2011. Cité par le New Zealand Herald, le commissaire de police Andrew Coster a indiqué que le suspect était "étroitement surveillé par des équipes de surveillance et une équipe tactique".

Il aurait fait l'acquisition d'un couteau à l'intérieur du centre commercial avant de passer à l'attaque et d'être rapidement neutralisé.

"Je sais que cette situation soulève des questions quant à savoir si la police aurait pu faire plus", a déclaré le commissaire, avant d'ajouter : "La réalité est que lorsque vous surveillez quelqu'un 24 heures sur 24, il n'est pas toujours possible d'être immédiatement à côté de lui".

08h03: D’après la Première Ministre, l'assaillant était un ressortissant sri-lankais qui habitait la Nouvelle-Zélande depuis 10 ans et était une «personne d'intérêt» pour les services de sécurité depuis environ cinq ans. Il a été tué une minute après le début de l'attaque, précise-t-elle, ajoutant qu'il avait été inspiré par Daech.

07h54 : Six personnes ont été blessées, dont trois grièvement, lors d’une attaque au couteau perpétrée dans un supermarché d’Auckland, en Nouvelle-Zélande. Jacinda Arden, la Première ministre néo-zélandaise a parlé d’une attaque à caractère « terroriste » menée par un individu venant du Sri Lanka et arrivé dans le pays « en 2011 ».

L’assaillant était surveillé Selon le NZ Herald , il était connu des services de sécurité pour s’être radicalisé. Il se serait procuré le couteau à l’intérieur du magasin, serait passé à l’acte avant d’être neutralisé rapidement.

Le chef de la police locale a indiqué que l’assaillant était étroitement surveillé. « Je sais que cette situation soulève des questions quant à savoir si la police aurait pu faire plus. La réalité est que lorsque vous surveillez quelqu’un 24 heures sur 24, il n’est pas possible d’être immédiatement à côté de lui », a-t-il indiqué.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lolo57
3/septembre/2021 - 16h50

Pourtant la Nouvelle Zélande a de la chance d'être loin de l'Europe  mais hélas elle subit le même fléau de ces sauterelles islamistes.

Portrait de bibiloute
3/septembre/2021 - 13h41

Il n y a plus qu à interdire Daesh....

Portrait de Hola2
3/septembre/2021 - 13h12

Religion de paix et d'amour ? mon oeil.

Portrait de Nerfertiti
3/septembre/2021 - 11h08
NganIayajmm a écrit :

Petite question :, pourquoi ces courageux combattants de l'islam ne vont ils pas défendre leur coreligionnaires musulmans esclavagisés et torturés en Chine ??? 

Déjà, il faut pouvoir y entrer. La Chine n’est pas une passoire ni le tonneau des Danaïdes comme l’Europe

Le moindre faux pas là-bas et tu te retrouves interné et torturé jusqu'à ce que mort s’ensuive d’autant plus qu’il ne peuvent pas blairer les musulmans

Portrait de jarod.26
3/septembre/2021 - 09h21

sans doute des finlandais 

Portrait de Paprium
3/septembre/2021 - 09h00

Mais pourquoi la Nouvelle Zélande ??  A l'autre bout du monde ils font chier aussi avec Daesh ?