31/08 16:16

Listeria: Du jambon de la marque Herta et un reblochon Monoprix font l'objet d'un rappel en raison d’une suspicion de contamination

Les autorités sanitaires viennent de lancer un rappel pour des lots de jambons de la marque Herta en raison de la présence éventuelle de la bactérie listeria. Les consommateurs peuvent retrouver toutes les informations sur le site RappelConso.

Le rappel en question concerne le lot 1265084101 (date limite de consommation : 22 septembre) avec un code-barres 7613035336100 pour Le Bon Paris à l'étouffée. Ce dernier est distribué dans plusieurs enseignes en France : Système U, Leclerc, Monoprix, Metro, Leader Price, Intermarché, Francap, Atac, Schiever, Carrefour, Casino et Franprix. Si vous avez acheté les jambons en question, les autorités vous recommandent de ne plus le consommer, de contacter le service consommateur et de détruire le produit.

A noter qu'un autre rappel concerne cette fois-ci du fromage : un demi-reblochon au lait cru de la marque Monoprix en raison de la présence éventuelle de la bactérie listeria. Tous les lots sont concernés avec un code-barres qui commence par 0200008.

"Les personnes qui auraient consommé les « produits » mentionnés ci-dessus et qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, et des courbatures, sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation", précise le site RappelConso.

Et d'ajouter : "Des formes graves avec des complications neurologiques et des atteintes maternelles ou fœtales chez la femme enceinte peuvent également parfois survenir. Les femmes enceintes ainsi que les personnes immunodéprimées et les personnes âgées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes. La listériose est une maladie qui peut être grave et dont le délai d'incubation peut aller jusqu'à huit semaines".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Leon48Leon
1/septembre/2021 - 09h08 - depuis l'application mobile

Il faut acheter chez les petits commerçants. Ils connaissent l’origine de leurs produits. La viande n’est pas faite pour être sous plastique sauf si elle est transformée à coup de conservateur, stabilisants et les animaux gavés d’antibiotiques qui se propagent ensuite dans l’organisme du consommateur