25/08 09:32

EN DIRECT - Afghanistan - La garde à vue du réfugié interpellé lundi soir à Paris se poursuit ce matin alors que la polémique ne cesse d'enfler - Vidéo

09h32: L'un des cinq Afghans sous surveillance après avoir été rapatrié en France a été placé hier en garde à vue. L'homme fait partie de l'entourage "d'un Afghan qui a aidé à l'évacuation de Français, de personnes qui ont travaillé pour la France lors de l'évacuation de l'ambassade, à un moment qui était incroyablement tendu, (et) qui a probablement sauvé des vies", a précisé M. Attal sur BFMTV.

Ce dernier, principal profil surveillé, "aurait eu un lien avec des talibans, à un moment donné, qui reste à définir", a ajouté Gabriel Attal, rappelant que "des investigations étaient en cours". Le gardé à vue a de son côté été interpellé lundi en fin d'après-midi pour avoir rompu sa "mesure individuelle de contrôle administratif et de surveillance" (Micas), a indiqué le parquet de Paris. Sa garde à vue a été prolongée mardi en fin d'après-midi, selon cette source.

Il n'est sorti que "quelques minutes" de la "zone que la DGSI lui avait demandé de garder", a précisé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur franceinfo, assurant qu'il n'y "a pas eu de failles" dans la surveillance des Afghans rapatriés en France. "Nous avons souhaité que la totalité des Afghans ayant quitté Kaboul passent par la base militaire française d'Abou Dhabi" pour faire l'objet de vérifications par les services de sécurité français, a-t-il expliqué. "Nous connaissons toutes les personnes qui sont arrivées sur notre sol, ramenées par l'armée française", a-t-il ajouté.

À leur arrivée en France après avoir été rapatriés de Kaboul, cinq Afghans s'étaient vus notifier ce week-end une Micas, mesure prévue dans le cadre des lois antiterroristes, et sont sous surveillance de la Direction générale de la surveillance intérieure (DGSI).

Parmi eux, l'homme qui a "très largement aidé à l'évacuation de l'ambassade de France", comme l'avait expliqué M. Darmanin lundi à l'AFP. Né en 1995, il a admis son appartenance au mouvement taliban et reconnu avoir porté des armes en tant que responsable d'un barrage taliban à Kaboul, selon l'arrêté pris par le ministre. Les quatre autres, dont celui placé en garde à vue lundi, sont en lien avec cet homme.

07h27: La garde à vue de l'Afghan qui a été interpellé se poursuit ce matin. Invité sur France info, Gérald Darmanin a expliqué que l'individu en question avait quitté le lieu de son assignation à résidence. Un comportement qui lui a valu d'être placé en garde à vue. Celle-ci a d'ailleurs été prolongée ce mardi soir, a appris le service Police-Justice de CNEWS du parquet de Paris. De son côté, le ministre de l'Intérieur avait cependant expliqué qu'il n'était sorti que «quelques minutes» de la zone où il devait rester confiné.

L'homme était assigné dans un hôtel de Noisy-le-Grand. Cependant, il n'est pas le suspect principal de la DGSI, qui avait reconnu avoir fait partie des talibans par le passé.

« Le principe de précaution était évidemment de refuser l’entrée de ces Afghans sur le territoire national », a notamment estimé Julien Odoul, porte-parole du Rassemblement national, ce matin sur France Inter.

06h52: Près d'une centaine de Français et plus de 1500 Afghans ont rejoint le sol français" depuis la mise en place il y a une semaine de l'opération d'évacuation Apagan, selon le ministère des Armées. Or selon le haut-fonctionnaire, "à Roissy, les services spécialisés examinent chaque situation". "Il y a des personnes qui ont travaillé avec l'ambassade de France ou avec des ONG dont certaines peuvent être liées à la France. On a des personnes qui ont appartenu à l'ancienne administration du gouvernement afghan, mais aussi des artistes, des journalistes, des personnes qui sont (...) très en opposition aux talibans. On a beaucoup de familles et un tiers d'enfants".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Acker
25/août/2021 - 09h39

Nous sommes les maîtres pour prendre toute la misère du monde....sachant qu'on a déjà de la misère en France et qu'on fait rien pour eux....