23/08 11:46

La première minute de "Chacun son tour", le nouveau jeu présenté par Bruno Guillon sur France 2, qui remplace "Les Z'amours" - VIDEO

Ce matin, à 11h30, Bruno Guillon présentait le premier numéro de son nouveau jeu "Chacun son tour", qui remplace "Les Z'amours". Dans ce programme, les candidats, ce sont les membres du public eux-mêmes ! 30 joueurs potentiels, amis, collègues, amoureux, issus de la même famille ou venus en solo, réunis avec un seul et même objectif : accéder au billard japonais pour tenter de remporter la cagnotte progressive !

Chaque jour, Bruno Guillon tirera au sort des candidats qui s’affronteront deux par deux sur des questions de culture générale. À l’issue de chaque duel, le perdant retournera s’asseoir dans le public, en espérant être à nouveau tiré au sort, au plus vite. Le vainqueur, lui, accèdera à la mystérieuse piste de billard japonais. 14 trous que les candidats tenteront d’atteindre afin de remporter des cadeaux ou une somme d’argent ! Mais il va falloir éviter les pièges… Gare aux mauvaises surprises et surtout attention de ne pas être trop gourmand ! 

 Pas de limite de gains ! Tous les matins les candidats cumuleront de l’argent et des cadeaux au fur et à mesure de leurs victoires. Ici, tout le monde aura sa chance, mais ce sera… Chacun son Tour !  À la fin de chaque émission, le vainqueur du dernier duel tentera de décrocher la cagnotte sur un unique tir décisif. Lancée à 1 000 euros, celle-ci augmentera de 500 euros chaque jour tant qu’elle ne sera pas gagnée ! Seul un candidat décrochant la cagnotte cèdera sa place lors de l’émission suivante. L’occasion de vous attacher, jour après jour, à toute cette joyeuse bande !

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
23/août/2021 - 13h46
Zemmour Battu a écrit :

En plus, il est et a toujours été mauvais et plante toutes ses émissions !

Effectivement, je ne l'ai jamais trouvé bien terrible.  De plus, ce gars est capable de nous sortir 30 fois par émission "d'accord", et son running gag qui consiste à terminer la moitié de ses phrases par eeeuuhhh pour nous laisser imaginer la suite, c'est de plus en plus running et de moins en moins gag.  Emission donc pour l'heure du déjeuner dans les maisons de retraite, et ceci dit sans aucune méchanceté envers nos personnes âgées.