21/08 17:31

Dee Kosh, un YouTubeur star de Singapour, a été inculpé pour avoir proposé de l'argent à des adolescents en échange de services sexuels

Dee Kosh, un YouTubeur star de Singapour, a été inculpé pour avoir proposé de l'argent à des adolescents en échange de services sexuels et risque plusieurs années de prison. La police de cette cité-Etat d'Asie du Sud-Est a ouvert une enquête après avoir reçu des informations sur ces offres monnayées présumées. La police a indiqué avoir "une réponse dure face à la criminalité sexuelle, notamment celle qui touche des victimes vulnérables comme les jeunes gens".

Dee Kosh - 32 ans et 367.000 abonnés sur YouTube - a gagné sa popularité avec des vidéos dans lesquelles il discute seul ou avec des amis. C'était aussi un DJ populaire pour une station de radio locale, avant d'être mis en congé quand l'enquête a été lancée. L'an dernier, plusieurs jeunes internautes l'ont accusé de leur avoir demandé des faveurs sexuelles et envoyé des photos de lui nu en message privé.

Le YouTubeur, de son vrai nom Darryl Ian Koshy, a fait l'objet de plusieurs chefs d'accusation lors d'une audience jeudi, ont rapporté les médias locaux. Il est poursuivi pour avoir offert de l'argent à des jeunes hommes de 15 et 17 ans pour des services sexuels. Il a aussi été accusé d'avoir réalisé des films indécents et de posséder des vidéos indécentes, illégales selon la législation de l'île. Il risque plusieurs années de prison et une forte amende s'il est jugé coupable. Dans un communiqué publié l'an dernier, le YouTubeur a démenti certaines allégations mais admis "une certaine part de vérité". Il a reconnu que des messages envoyés à un jeune de 15 ans étaient "problématiques" et "inappropriés".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de emsuppl_50
21/août/2021 - 20h47

Peut être des accusations afin d'écarter un personnage  public qui dérange ? ou pas ?

Portrait de Libertas
21/août/2021 - 18h10

Pas étonnant pour Singapour, où les mœurs sont très encadrées, même la vente de chewing-gum par exemple est interdite sauf en pharmacie avec prescription médicale...