31/07 19:43

Pass Sanitaire - Nouvelle forte hausse du nombre de manifestants selon le chiffre officiel : 204.090 manifestants dont environ 14.250 à Paris ont défilé - Au moins policiers 3 blessés dans la capitale

19h42: Nouvelle hausse du nombre de manifestants selon le chiffre officiel. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 204.090 manifestants dont environ 14.250 à Paris ont défilé à travers la France contre le pass sanitaire. Au total, 184 actions ont été recensées.

Au moins 38.000 personnes ont manifesté samedi dans le Sud-Est de la France contre l'obligation vaccinale, la généralisation du pass sanitaire et l'action du gouvernement dans des cortèges hétéroclites réunissant également des Gilets jaunes et des antivaccins. A Montpellier, la manifestation a réuni 10.000 personnes, selon le dernier bilan de la préfecture, soit près du double de la semaine dernière (5.500).

Le record a été atteint dans le Var où le rassemblement à Toulon a drainé 13.000 personnes, selon la préfecture. A Nice, la mobilisation -- 6.500 personnes selon la police-- était également un peu plus fournie que la semaine précédente où 6.000 protestataires avaient défilé.

A Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), plus de 2.200 personnes ont manifesté dans le centre-ville samedi matin et 3.000 personnes se sont rassemblées à Avignon, chef-lieu du Vaucluse, en début d'après-midi sans incident, selon la police.

.

18h21 : Le bilan de la journée - Des manifestations rassemblent de nouveau samedi des dizaines de milliers d'opposants à l'extension du pass sanitaire dans de nombreuses villes de France, au nom de la "liberté", pour le troisième week-end consécutif. A la veille de cette mobilisation, les autorités s'attendaient à voir 150.000 personnes défiler. Samedi dernier, les manifestations avaient rassemblé 161.000 personnes et 110.000 une semaine plus tôt.

A Paris, une première manifestation de plusieurs milliers de personnes est partie du métro Villiers (XVIIe) à 14H00 en direction de la place de la Bastille (XIe), émaillée de heurts avec les forces de l'ordre cherchant à contenir le cortège sur le parcours autorisé. Avant que les manifestants s'élancent, le "gilet jaune" Jérôme Rodrigues avait fustigé "les membres du gouvernement, les membres des médias qui sont là pour vous vendre l’efficacité d’un vaccin sans même avoir aucune preuve". Vers 16h, la tension est montée à proximité de la place de la République, où la police répondait avec des lacrymogènes aux jets de projectiles ou de pétard de manifestants, criant "non à la dictature" ou chantant la Marseillaise.

Un journaliste de l'AFP a assisté à deux premières interpellations. - "Un faux pass" - Valérie (prénom modifié), 45 ans, éducatrice spécialisée dans un centre d'addictologie, estime "le risque du vaccin supérieur à celui qu'elle court en attrapant le Covid" puisqu'elle est "jeune, en bonne santé et ne souffre pas de comorbidités". Obligée de se faire vacciner pour continuer son travail, elle envisage de "se mettre en arrêt maladie ou d'utiliser un faux pass".

Une deuxième manifestation a démarré après 14H30 près de la gare Montparnasse (VIe), à l'appel de l'ex n°2 du FN et président des Patriotes Florian Philippot. Arborant de nombreux drapeaux "bleu blanc rouge" ou un drapeau européen déchiré, les manifestants, sans masques pour la plupart, sont arrivés devant le ministère de la Santé (VIIe).

Le président du parti pro-Frexit UPR (Union populaire républicaine) François Asselineau a de son côté annoncé vendredi être positif au Covid-19, et donc empêché de manifester. Plus de 3.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour encadrer les manifestants, une semaine après que des manifestants ont envahi les Champs-Elysées, dont les accès sont bloqués ce samedi.

A Rennes, la manifestation a attiré 2.900 personnes, "sans incidents à ce stade", a indiqué en début d'après-midi la préfecture à l’AFP, soit une mobilisation en hausse par rapport au samedi précédent (2.200 personnes décomptées). "Je suis le juif de Macron", "vaccinez-moi contre le fascisme et le capitalisme " ou "Médias menteurs ! On veut la vérité", lisait-on sur des pancartes, brandies dans une ambiance festive et bruyante.

A Nantes, les manifestations ont rassemblé "un peu moins de 4.000 personnes", a estimé la préfecture de Loire Atlantique, dans une ambiance "très tendue", selon un photographe de l'AFP. Dans les villes du Sud-Est, plus de 20.000 personnes ont été dénombrées par les autorités en milieu d'après-midi, principalement à Montpellier (8.500) et à Nice (6.500). A Marseille, une foule très hétéroclite s'est rassemblée, brandissant le drapeau communiste, celui de la France insoumise (LFI) ou encore le tricolore avec croix de Lorraine.

"Président, députés, sénateurs, scientifiques, journalistes tous des lâches", pouvait-on lire sur une pancarte, et sur une autre "Je ne suis ni un cobaye, ni un QR code". A Lille, plus de 2.000 personnes, aux profils aussi variés, dont nombre de "gilets jaunes", ont défilé dans le centre, scandant "liberté, liberté" ou "le pass sanitaire, on n'en veut pas, le pass autoritaire, on n'en veut pas".

À Strasbourg, 3.200 personnes, selon la police, défilaient dans le centre ville, sans débordements et en présence de la député ex-LREM Martine Wonner. A Lyon, plus de 1.200 personnes ont défilé dans deux cortèges, selon la préfecture.

A Bordeaux ils étaient 5.500. Regroupée autour des mots-dièses #manif31juillet et #PassDeLaHonte sur les réseaux sociaux, l'opposition aux mesures gouvernementales fédère des manifestants anti-pass sanitaire, anti-vaccins ou anti-confinement, aux revendications protéiformes. - 85% des malades hospitalisés non vaccinés 

 Déjà appliqué dans les lieux culturels et de loisirs depuis le 21 juillet, son extension pour les cafés, foires, salons, restaurants et trains est prévue le 9 août.

Entre temps, le Conseil constitutionnel rendra sa décision sur la loi le 5 août. De nouveaux confinements sont mis en place ce week-end en Martinique et à la Réunion, où la couverture vaccinale est faible et le taux d'incidence en forte augmentation. A la Réunion, deux cortèges ont rassemblé des milliers de manifestants samedi, dont un marqué par des échanges de pierres et de lacrymogène à Saint-Denis.

En métropole, l'épidémie flambe notamment dans les départements touristiques et des mesures sanitaires ont été introduites à l'échelle départementale.

Les personnes non vaccinées contre le Covid-19 représentent environ 85% des malades hospitalisés en France, y compris en réanimation, et 78% des décès dus au virus, selon une étude publiée vendredi.

17h10 : A Paris, au moins 3 policiers ont été blessés lors des incidents qui se déroulent en ce moment 

.

16h54 : A Nantes (Loire-Atlantique), le quotidien régional Presse Océan montre des manifestants qui ont mis en place une signalisation avec des drapeaux blancs alors que le cortège se disperse.  Une partie des manifestants, munis de drapeaux blancs, conseillent à « ceux qui ne veulent pas en découdre avec les forces de l’ordre » de ne pas aller plus loin.

.

16h48 : Les images des incidents qui se déroulent en ce moment Place de la République à Paris

.

16h36 : Images impressionnantes mise en ligne par Florian Philippot qui est un des organisateur de cette journée: avec visiblement des milliers de personnes

 

.

16h11: Place de la République à Paris, la tension monte avec les premiers incidents

16h10: Les images de la très forte mobilisation à Marseille 

.

 

 

.

15h38: Premières tension dans le cortège à Paris avec des projectiles et gaz utilisé. Un journaliste Line Press gazé en pleine tête. Et la police tente de bloquer un début de manifestation sauvahe

 

 

 

.

13h51 : Quelques images des manifestations partout en France contre le pass sanitaire

.

.

13h23: A Lyon, des manifestants sont rassemblés devant l'hôpital Edouard Herriot. Des soignants y font grève depuis jeudi, non pas contre la sérum anti-covid, mais contre la vaccination obligatoire pour le corps de métier.1

1h25: Un gros dispositif de forces de l'ordre a été déployé depuis très tôt ce matin sur les Champs-Elysées, et qui restera mobiliser toute la journée afin d'éviter les débordements, et d'empêcher les manifestants de rejoindre l'avenue.

Le préfet de police, Didier Lallement, a inspecté ce matin le dispostif réunissant 3000 forces de l'ordre.

10h08: Ce samedi à Paris, quatre manifestations ont été déclarées en préfecture. Une première est prévue de 12h à 19h entre la place du Palais Royal dans le 1er arrondissement et la place Pierre Laroque dans le 7e arrondissement.

A partir de 14h, trois cortèges seront organisés. L'un au départde la place Joachim du Bellay pour se rendre place du Palais Royal, l'autre de Villiers à Bastille, et un autre allant de Montparnasse au ministère de la Santé, organisé par Florian Philippot.

08h40 : Des manifestations sont  prévues dans plus de 150 villes en France, avec une affluence qui devrait être particulièrement importante à Toulon, Montpellier, Bordeaux, Marseille, Nice, Metz, Nantes et Pau. Regroupée autour des mots-dièses #manif31juillet et #PassDeLaHonte sur les réseaux sociaux, l'opposition aux mesures gouvernementales pour lutter contre le Covid-19 fédère des manifestants anti-pass sanitaire, anti-vaccins ou anti-confinement, aux revendications protéiformes. Dans les cortèges, où figurent également de nombreux "gilets jaunes", les manifestants fustigent un pass sanitaire "liberticide" et affirment marcher "contre la dictature".

07h10 : Plus de 3.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour encadrer les manifestants et sécuriser les lieux sensibles, une semaine après que des manifestants ont été repoussés des Champs-Elysées.

06h23: La mobilisation contre l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions ne devrait pas faiblir samedi en France, après avoir rassemblé 161.000 personnes la semaine dernière et 110.000 une semaine plus tôt. Selon les résultats d'une étude Harris Interactive x Euros Agency pour LCI publiée vendredi, 4 Français sur 10 déclarent soutenir les manifestations contre l’instauration d’un pass sanitaire.

Parmi les Français qui soutiennent ces manifestations, 65% justifient leur soutien par "l'impression de se voir imposer ce qu’ils doivent faire, de ne pas avoir le choix".

D'après un autre sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien du 16 juillet, 62% des Français se disaient alors favorables à la mise en place du pass sanitaire pour entrer dans les lieux publics et 69% à la vaccination obligatoire pour les soignants.

A Paris, quatre manifestations sont prévues dont deux pourraient être particulièrement suivies. L'une d'elle partira du métro Villiers (XVIIe) en direction de la place de la Bastille (XIe).

Une autre démarrera à 14H30 à proximité de la gare Montparnasse (VIe) pour un défilé en direction du ministère de la Santé (VIIe), à l'appel de l'ex n.2 du FN et président des Patriotes Florian Philippot. Le président du parti pro-Frexit UPR (Union populaire républicaine) François Asselineau a de son côté annoncé vendredi être positif au Covid-19, et donc empêché de manifester contre le pass sanitaire, qu'il juge "absurde, injuste et totalement liberticide".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Euskal Herria
1/août/2021 - 08h51
remarques a écrit :

Comme beaucoup, il commence enfin à se réveiller !

Je vous rassure, je n'ai jamais été endormi smiley

Portrait de Euskal Herria
1/août/2021 - 08h20
Mickojay a écrit :

Tiens, c'est marrant, pour quelqu'un qui était plutôt nuancé dans ses propos. Vous devenez carrément extrémiste, il s'est passé quoi ?

Il ne sait rien passer du tout, je suis exactement le même qu'hier.

Puisque vous avez l'air de me lire, je ne me suis jamais caché que la présidence et la gouvernance actuelle de ce pays n'étaient vraiment pas ma tasse de thé et je le confirme avec ces écrits.

Nuancé je le suis sur le problème du covid, j'ai une approche différente.

Et le terme extrémiste est un peu fort comme terme, non. Je suis aux antipodes d'être un blacks blocs.

Par contre tout ce que je dis, c'est ce que pensent la plupart de nos concitoyens. Ils y en a qui le pensent et ne le disent pas pour ne pas choquer et ils y en a qui le pensent et qui le disent, car ils n'ont pas peur de choquer. Il fallait bien qu'un jour que je dise pourquoi la présidence et la gouvernance de ce pays n'étaient vraiment pas ma tasse de thé, et bien c'est fait. Et je me suis concentré que sur le sujet covid. Je pourrais également dire le fond de ma pensée sur d'autres sujets et le commentaire que j'ai écrit sera du même ton sur ces autres sujets.  Vous ai-je un peu plus éclairé?

Une petite précision Euskal Herria veut dire Pays Basque, Les Basques sont gentils, mais faut pas les chauffer et les prendre pour ce qu'ils ne sont pas. Ce qu'à fait Mr Macron pendant tout son mandat.

Portrait de remarques
1/août/2021 - 07h48
Mickojay a écrit :

Tiens, c'est marrant, pour quelqu'un qui était plutôt nuancé dans ses propos. Vous devenez carrément extrémiste, il s'est passé quoi ?

Comme beaucoup, il commence enfin à se réveiller !

Portrait de Mickojay
1/août/2021 - 01h45
Euskal Herria a écrit :

Amateurisme le mot est faible, je dirais de l'incompétence, souvenez-vous de l'histoire des masques qu'ont a dus presque se prostituer pour en avoir au début, car le gouvernement n'avait pas fait de stock ce qui a développé un marché noir du masque.

Du gel hydroalcoolique on nous disait qu'il fallait en mettre sauf qu'il n'y en avait nulle part, pire, pendant un moment ou il a commencé a apparaître on était rationné, vous rendez-vous compte, rationné comme au temps de la guerre 39/45.

Et si on parlait des contradictions perpétuelles, le pass vaccinale ne sera jamais imposé et que vit-on en ce moment. La vaccination ne sera pas obligatoire et qu'est ce qu'il se passe en ce moment, le pass sanitaire force presque les gens à le faire en leur interdisant l'accès à tout, comme le précise à juste titre croco. Sur le masque, il ne fallait pas le porter à l'extérieur. Et qu'a-t-on été obligé de faire de le porter à l'extérieur. Et je pourrais continuer.

Tout ce mépris, toute cette arrogance, toute cette incompétence toutes ces mascarades successives et j'en oublie avant et après la covid. Moi non plus je ne le pardonnerais pas dans l'urne. Au cas ou ils nous obligeraient à avoir le pass sanitaire pour accéder au bureau de vote, et ne sachant si je serais vacciné ou pas ou si j'aurais ou pas le pass sanitaire que Mr Macron soit assuré que j'ai déjà prévu mes arrières. J'ai déjà demandé à deux personnes qui ont le pass sanitaire s'ils voulaient que je leur donne procuration pour qu'ils puissent voter à ma place et ils ont acceptés. Donc pour moi ça sera au revoir à a jamais vous revoir Mr Macron et si par malheur, il devait être réélu, je continuerais à le combattre bec et ongle qu'il en soit assuré.

Tiens, c'est marrant, pour quelqu'un qui était plutôt nuancé dans ses propos. Vous devenez carrément extrémiste, il s'est passé quoi ?

Portrait de lily6228
1/août/2021 - 01h26
Greg1928 a écrit :

Parlons en de la Réunion

 Population de la Réunion 859 959 ( janv. 2020 ) + Mayotte 279 500 hab . (estimation 2020 )

 

122 lits en réa en mars 2021 pour accueillir Mayotte aussi 

Au 26 juillet il y avait un maximum de 103 lits possibles en réa ( y en a 19 qui se sont perdus depuis mars ) pour toujours accueillir aussi Mayotte.

ET selon Cascoronavirus ; Au 31 juillet 2021, le département La Réunion recense 163 hospitalisations en cours pour cause de COVID-19 dont 50 en réanimation. Après hospitalisation, 2 333 patients sont de retour à leur domicile. À cette même date, 286 personnes sont décédées à l'hôpital depuis le début de l'épidémie.

Avec si peu de places pour les soins c'est sur que la saturation vient vite. On prend le problème à l'envers, on réduit les lits....

Pourtant sur cette île y a un volcan toujours actif, faudrait pas qu'il se réveille trop souvent.

 

On est accessoirement au début de cette nouvelle vague à la Réunion, on va voir les dégâts sanitaires dans quelques semaines. Ca a l'air très prometteur... On a vu ce qui s'est passé en métropole avant les vaccins. Pour info, il y a un hôpital à Mayotte aussi, encore heureux. Certes avec des capacités réduites mais ce ne sont que les cas les plus graves qui partent et pas forcément vers la Réunion.

En tout cas c'est génial avec les gens comme vous, il n'y a jamais de problèmes avec le covid, même s'il évolue dans des formes toujours plus problématiques. La Réunion a toujours su faire face à ses problématiques sanitaires (non sans mal) sauf ici, mais il n'y a pas de problème. Ben oui, il faut relativiser, la grippe espagnole a tué près de 5% de la population mondiale, il y a eu pire. Guy Georges n'a tué que 7 personnes, ce n'est pas si grave quand on sait que des tueurs en série en ont assassiné plus de 100. La politique de l'autruche a ses limites...

Portrait de Greg1928
1/août/2021 - 00h55
lily6228 a écrit :

C'est forcément du 2nd degré ou une blague de mauvais goût de ne parler que des décès... Vous ne pouvez pas avoir manqué le fait que les confinements dans le monde étaient avant tout du au fait qu'aucun système hospitalier ne pouvait gérer cet afflux de patients. Même le Président ne s'en ai jamais caché dans ses discours, c'est dire. Il n'y a qu'à regarder la Réunion actuellement qui est déjà obligée de faire des transferts de patients en métropole  car seulement 10% de la population est vaccinée...

 

Parlons en de la Réunion

 Population de la Réunion 859 959 ( janv. 2020 ) + Mayotte 279 500 hab . (estimation 2020 )

 

122 lits en réa en mars 2021 pour accueillir Mayotte aussi 

Au 26 juillet il y avait un maximum de 103 lits possibles en réa ( y en a 19 qui se sont perdus depuis mars ) pour toujours accueillir aussi Mayotte.

ET selon Cascoronavirus ; Au 31 juillet 2021, le département La Réunion recense 163 hospitalisations en cours pour cause de COVID-19 dont 50 en réanimation. Après hospitalisation, 2 333 patients sont de retour à leur domicile. À cette même date, 286 personnes sont décédées à l'hôpital depuis le début de l'épidémie.

Avec si peu de places pour les soins c'est sur que la saturation vient vite. On prend le problème à l'envers, on réduit les lits....

Pourtant sur cette île y a un volcan toujours actif, faudrait pas qu'il se réveille trop souvent.

 

Portrait de lily6228
1/août/2021 - 00h25
Greg1928 a écrit :

Pas mieux que les chiffres sur la Covid19. Va falloir revenir sur terre et apprendre a être relatif.

Population mondiale estimée en mars 2020 (pris sur le net)  à 7 800 000 000 et population de l'Europe 750 286 011

Source Santé Publique France pour les données COVID19

Cas dans le monde : 194 860 770 cas confirmés depuis le 31/12/2019 (soit 2.49% de la pop mondiale)  

dont 34 435 890 en Europe (soit 4.59% de la pop de l'Europe et 0.44% de la pop mondiale)

Décès dans le monde : 4 168 372 décès depuis le 31/12/2019 (soit 2.13% des cas confirmés monde et 0.53% de la pop mondiale) 

dont 743 712 en Europe (soit 2.16% des cas confirmés Europe et 0.10% de la population de l'Europe)

Pour comparatif avec la Grippe "Espagnole" 1918-1921 (population mondiale 1 800 000 000 ) . Elle a touché au moins 500 millions de personnes (soit 27.8% de la pop mondiale) et a fait de 20 à 50 millions de morts selon l'Institut Pasteur, et peut-être jusqu'à 100 millions selon certaines réévaluations de 2020 (soit 2.7% à 5.4% de la pop mondiale et 10 à 20% de ceux qui l'ont eut))

Des gestes barrières furent déployés à l'appréciation des pays : lavage des mains, interdiction de cracher dans la rue, interdiction de s'attrouper, « rester chez soi » , port du masque, mise en quarantaine, fermeture d'écoles, interdiction de services religieux, fermeture de divertissements publics, interdiction de l'affluence dans les commerces.

Aucun vaccin n'a été développé.

 

 

 

C'est forcément du 2nd degré ou une blague de mauvais goût de ne parler que des décès... Vous ne pouvez pas avoir manqué le fait que les confinements dans le monde étaient avant tout du au fait qu'aucun système hospitalier ne pouvait gérer cet afflux de patients. Même le Président ne s'en ai jamais caché dans ses discours, c'est dire. Il n'y a qu'à regarder la Réunion actuellement qui est déjà obligée de faire des transferts de patients en métropole  car seulement 10% de la population est vaccinée...

 

Portrait de Greg1928
31/juillet/2021 - 23h42
Marttin Achier a écrit :

 

Soit : 0,4 % de la population française...

Même pas la capacité de 3 Stades de France...

 

Pas de doute, c'est une révolution smileysmileysmiley 

Pas mieux que les chiffres sur la Covid19. Va falloir revenir sur terre et apprendre a être relatif.

Population mondiale estimée en mars 2020 (pris sur le net)  à 7 800 000 000 et population de l'Europe 750 286 011

Source Santé Publique France pour les données COVID19

Cas dans le monde : 194 860 770 cas confirmés depuis le 31/12/2019 (soit 2.49% de la pop mondiale)  

dont 34 435 890 en Europe (soit 4.59% de la pop de l'Europe et 0.44% de la pop mondiale)

Décès dans le monde : 4 168 372 décès depuis le 31/12/2019 (soit 2.13% des cas confirmés monde et 0.53% de la pop mondiale) 

dont 743 712 en Europe (soit 2.16% des cas confirmés Europe et 0.10% de la population de l'Europe)

Pour comparatif avec la Grippe "Espagnole" 1918-1921 (population mondiale 1 800 000 000 ) . Elle a touché au moins 500 millions de personnes (soit 27.8% de la pop mondiale) et a fait de 20 à 50 millions de morts selon l'Institut Pasteur, et peut-être jusqu'à 100 millions selon certaines réévaluations de 2020 (soit 2.7% à 5.4% de la pop mondiale et 10 à 20% de ceux qui l'ont eut))

Des gestes barrières furent déployés à l'appréciation des pays : lavage des mains, interdiction de cracher dans la rue, interdiction de s'attrouper, « rester chez soi » , port du masque, mise en quarantaine, fermeture d'écoles, interdiction de services religieux, fermeture de divertissements publics, interdiction de l'affluence dans les commerces.

Aucun vaccin n'a été développé.

 

 

 

Portrait de Euskal Herria
31/juillet/2021 - 23h21
Marttin Achier a écrit :

 

Qui sont les vrais Troll en fait ?

Ceux qui passent leur journée ici à cracher sur les vaccins ou les autres.... Mystère smiley

 

Je fais ce que je veux de mes journée et n'ait pas de compte à vous rendre, le troll.

Portrait de Euskal Herria
31/juillet/2021 - 23h17
Greg1928 a écrit :

Hélas Euskal le troll c'est le gilet jaune des forums en gros de la chienlit smiley

 

Que d'honneur vraiment je suis touché, merci beaucoup.

Portrait de Euskal Herria
31/juillet/2021 - 22h55
Marttin Achier a écrit :

 

Une camomille peut-être ?

Un coup de pied au **** pour vous, le troll...

Portrait de Euskal Herria
31/juillet/2021 - 22h51

Je vois que les trolls commencent à revenir je vais m'arrêter la pour ce soir, car les trolls et leurs pollutions ne m'amusent vraiment pas.

Portrait de Euskal Herria
31/juillet/2021 - 22h41
LOL a écrit :

je trouve en effet ces dérives interventionnistes de l'état au sein de la cellule familiale très très inquiétantes...

Je n'en voulais pas à Monsieur Macron et à son gouvernement jusqu'ici car la période a été difficile pour tout le monde et même si ils ont fait preuve d'amateurisme, le contexte était particulier. Mais là ils vont vraiment trop loin, on touche à la santé de nos enfants, ce qu'on a de plus cher, nous sommes donc nous parents les mieux placés pour décider et cette ingérence je ne la pardonnerai pas dans l'urne!

Amateurisme le mot est faible, je dirais de l'incompétence, souvenez-vous de l'histoire des masques qu'ont a dus presque se prostituer pour en avoir au début, car le gouvernement n'avait pas fait de stock ce qui a développé un marché noir du masque.

Du gel hydroalcoolique on nous disait qu'il fallait en mettre sauf qu'il n'y en avait nulle part, pire, pendant un moment ou il a commencé a apparaître on était rationné, vous rendez-vous compte, rationné comme au temps de la guerre 39/45.

Et si on parlait des contradictions perpétuelles, le pass vaccinale ne sera jamais imposé et que vit-on en ce moment. La vaccination ne sera pas obligatoire et qu'est ce qu'il se passe en ce moment, le pass sanitaire force presque les gens à le faire en leur interdisant l'accès à tout, comme le précise à juste titre croco. Sur le masque, il ne fallait pas le porter à l'extérieur. Et qu'a-t-on été obligé de faire de le porter à l'extérieur. Et je pourrais continuer.

Tout ce mépris, toute cette arrogance, toute cette incompétence toutes ces mascarades successives et j'en oublie avant et après la covid. Moi non plus je ne le pardonnerais pas dans l'urne. Au cas ou ils nous obligeraient à avoir le pass sanitaire pour accéder au bureau de vote, et ne sachant si je serais vacciné ou pas ou si j'aurais ou pas le pass sanitaire que Mr Macron soit assuré que j'ai déjà prévu mes arrières. J'ai déjà demandé à deux personnes qui ont le pass sanitaire s'ils voulaient que je leur donne procuration pour qu'ils puissent voter à ma place et ils ont acceptés. Donc pour moi ça sera au revoir à a jamais vous revoir Mr Macron et si par malheur, il devait être réélu, je continuerais à le combattre bec et ongle qu'il en soit assuré.

Portrait de lily6228
31/juillet/2021 - 22h37
ahmed003 a écrit :

@LOL jusqu'à 50 ans ce n'est pas non plus justifié

C'est bizarre alors que les médecins des services de réa disent depuis plusieurs jours que les moins de 50 ans sont devenus majoritaires dans leurs services chez les touchés du covid, en particulier les 25-45 ans... Ils doivent mentir alors.

Portrait de lily6228
31/juillet/2021 - 22h32

La Réunion et la Martinique qui sont complètement réfractaires à la vaccination ont des hôpitaux au bord de l'implosion à tel point qu'on commence à évacuer des patients vers la métropole. On voit ce qui se passe quand on ne fait rien avec le variant delta... Je serais curieux de savoir ce que les manifestants proposent à la place vu que la plupart ne veulent ni vaccin, ni pass sanitaire.

Portrait de Libellule65
31/juillet/2021 - 22h11 - depuis l'application mobile

Aïe aïe aïe…. Je suis sûre que si on avait dit au départ que ce vaccin, en plus de nous protéger contre les formes graves du Covid, contenait une substance augmentant les performances sexuelles, il y aurait une ruée dans les centres de vaccination ! Heureusement, Internet n’existait pas quand les vaccins contre la polio et autres maladies « sympa » ont été inventés….

Portrait de ahmed003
31/juillet/2021 - 22h02 - depuis l'application mobile
LOL a écrit :

100% avec vous sur ce point et raison de plus pour ne pas faire payer l'addition à des enfants qui n'ont rien à y gagner pour leur santé. rendons la vaccination des plus de 30 ans obligatoire

@LOL jusqu'à 50 ans ce n'est pas non plus justifié

Portrait de ahmed003
31/juillet/2021 - 21h59 - depuis l'application mobile
nina83 a écrit :

on est 66 millions de français, et ils nous parlent d'un chiffre de 200 milles dégénérés.... censés représenter la population ? ? ? arrêtez de nous bassiner avec ces anti-vaccins, grand bien leur fasse de refuser la vaccination, je leur souhaite une belle santé pour plus tard 

@nina83 merci

Portrait de Greg1928
31/juillet/2021 - 21h52
croco a écrit :

@Greg1928 Rien qu'en Inde, une nouvelle estimation indique entre 3,5 millions et 5 millions de morts, soit un chiffre supérieur au nombre que vous avez indiqué pour le monde entier. Puisque le nombre de morts officiels n'indique que ceux qui sont morts à l'hôpital. Dans beaucoup de pays pauvres, les gens sont morts chez eux ou dans la rue. Sans parler des pays qui pour une raison politique ont très sous estimés le nombre de morts. Et puis il faut rajouter le problème de saturation des hôpitaux, le problème du covid long, et le problème des variants.

J'aurais pu citer exactement la même chose pour la grippe Espagnole car des effets ont été constatés plusieurs années après encore. (cas non répertoriés etc... que vous enoncés pour la Covid). Pour les variants la GE a eut 3 vagues différentes et plus mortelle à chaque fois.

Oui parlons en de la saturation des hôpitaux quand on sait qu'on a 7000 lits habituels environ en réa à tout casser pour une population de 67 millions. Soit 1 lit de réa pour  10 000 habitants. Faut pas avoir une remontée de sulfure des abysses sur l'ensemble du territoire.

Et à l'heure actuelle il y a 21,2% des lits qui sont occupés par des patients Covid. Donc faut arrêter avec le terme exponentiel. Ce qui fait 78.8% de lits non covid voir vides.

 

Portrait de Havok
31/juillet/2021 - 21h43 - depuis l'application mobile
Marttin Achier a écrit :

 

J'ai un bon Chablis sinon... Qui qu'en veut ? 

@MARIELAFORET rendors toi…

Portrait de soly
31/juillet/2021 - 21h20
Marttin Achier a écrit :

 

Soit : 0,4 % de la population française...

Même pas la capacité de 3 Stades de France...

 

Pas de doute, c'est une révolution smileysmileysmiley 

40 % des français soutiennent les manifs. Il ne faut pas juste prendre en compte les gens qui vont dans la rue....

Portrait de Euskal Herria
31/juillet/2021 - 21h17
soly a écrit :

Les parents qui font vacciner leurs enfants mineurs sont des inconscients, pour ne pas dire plus... Comment peut on faire vacciner son enfant alors qu'il ne risque rien avec le virus et que le vaccin peut peut-être être nocif pour eux dans 1, 2 3 ou 5 ans ?... Il n'y a aucun recul par rapport à cela...

La ou je trouve la mesure totalement inacceptable c'est pour les +16ans ils pourront être testés et vaccinés sans le consentement des parents. Mais c'est très subtil au demeurant, car il est dit "les adolescents de plus de 16 ans n'auront plus besoin d'autorisation parentale" puisqu'ils partent sur ce principe pourquoi ne pas mettre la majorité à 16 ans. Qu'ils aient les ***** d'aller au bout de leur logique.

Portrait de Berger Blanc
31/juillet/2021 - 21h11

Les bas de plafonds/cafards/incultes/QI de pince à linge/GJ... sont de retours.

Lalanne/Philippot/Bigard, que des prix Nobel ! Vont nous sauver, c'est sûr. J'attends avec impatience leurs contaminations à ces cons !

Portrait de nina83
31/juillet/2021 - 21h10

on est 66 millions de français, et ils nous parlent d'un chiffre de 200 milles dégénérés.... censés représenter la population ? ? ? arrêtez de nous bassiner avec ces anti-vaccins, grand bien leur fasse de refuser la vaccination, je leur souhaite une belle santé pour plus tard 

Portrait de soly
31/juillet/2021 - 21h05
Euskal Herria a écrit :

À mon humble avis, je pense qu'il y a aura un certain nombre de parents combien nous le saurons en temps utiles qui vont déscolarisés leurs enfants et ados et les inscrire au CNED.

Les parents qui font vacciner leurs enfants mineurs sont des inconscients, pour ne pas dire plus... Comment peut on faire vacciner son enfant alors qu'il ne risque rien avec le virus et que le vaccin peut peut-être être nocif pour eux dans 1, 2 3 ou 5 ans ?... Il n'y a aucun recul par rapport à cela...

Portrait de Euskal Herria
31/juillet/2021 - 21h01
Marttin Achier a écrit :

 

Soit : 0,4 % de la population française...

Même pas la capacité de 3 Stades de France...

 

Pas de doute, c'est une révolution smileysmileysmiley 

Attention avec les gilets jaunes, plus ça allait dans le temps plus le chiffre diminuait, la c'est l'inverse ça augmente. Faut faire très attention aussi nous sommes en pleine période de vacances si ça continue comme ça, jusqu'en septembre et si la dynamique continue ça risque d'être bien plus que 3 stades de France qui paraîtront bien ridicules, seul le temps nous le dira.

Portrait de soly
31/juillet/2021 - 20h58
stbx00 a écrit :

Oui c'est un problème mondial et il faudra bien vacciner le monde entier. Nous avons la chance de faire partie des pays qui ont la possibilité de le faire en ce moment. Le Delta est effectivement chez nous et les vaccins sont efficaces sur ce variant. Si toute la population française était vaccinée ça permettrait déjà de limiter la circulation du virus et au delà d'en diminuer la mortalité, d'en diminuer les effets de saturation sur le système de santé.

La politique sanitaire de Macron est désastreuse. Il aurait dû fermer les frontières dès le début. Les personnes que je connais et qui sont parties récemment à l'étranger aucune n'a été contrôlée à la frontière, vaccin ou test. Alors vaccination ou pas attendez vous à avoir tous les variants en France.

Portrait de Euskal Herria
31/juillet/2021 - 20h47
croco a écrit :

@KEYZER Si j'étais persuadé qu'on aura le pass sanitaire à vie, moi aussi je serais révolté. Mais je pense qu'on ne l'aura que quelques mois. Et puis nous sommes en démocratie, donc c'est nous qui décidons si on doit continuer à l'avoir ou pas. Dans 8 mois on aura un nouveau président. Il nous suffit de voter pour un candidat, tel que Philippot ou Asselineau ou Dupont Aignan qui sont contre le pass sanitaire et il sera immédiatement retiré. Contrairement à ce que disent certains, on est bien en démocratie, et c'est à nous de décider.

D'après ce que je viens de lire sur le site Var-Matin, le pass sanitaire est instaurée jusqu'au 15 novembre 2021, mais il pourra être reconduit par un vote au parlement, donc ce qui veut dire en gros qu'on ne sait pas trop quand son application cessera on peut supposer qu'il peut être reconduit indéfiniment si Mr Macron l'a décidé et s'il est réelu. Sauf si en 2022 un nouveau président ou présidente est élu(e). Mais ne nous faisons pas trop d'illusion si le nouveau est Mr Bertrand car c'est la réplique de Mr Macron.

Portrait de Euskal Herria
31/juillet/2021 - 20h44
croco a écrit :

@LOL Oui je suis d'accord avec vous. Il y a de quoi faire avec les adultes pas encore vaccinés, en commençant par les soignants et ensuite les salariés travaillant en collectivité. Et puis il faut aussi se déplacer chez les plus vieux qui vivent encore chez eux mais qui manquent de mobilité. Il faut aller les convaincre 1 par 1. Et une fois que tout ça sera fait, si l'épidémie est toujours problématique, vacciner les enfants. Mais ce n'est pas la voie qui a été choisie, puisque les plus de 12 ans vont être vaccinées en masse à la rentrée, puisqu'ils n'auront plus l'accès à rien si ils ne le font pas.

À mon humble avis, je pense qu'il y a aura un certain nombre de parents combien nous le saurons en temps utiles qui vont déscolarisés leurs enfants et ados et les inscrire au CNED.

Portrait de stbx00
31/juillet/2021 - 20h18
LOL a écrit :

Je finis par me répéter mais vous avez sans doute remarqué que le variant Indien est en France. Donc si 100% des personnes en France sont vaccinées, nous n'aurons pas pour autant de disparition des variants. Le virus ne s'arrête pas aux frontières et nous ne l'arrêterons pas. Nous allons devoir apprendre à vivre avec comme la grippe d'ailleurs. La vaccination nous permettra juste d'en diminuer la mortalité comme ce qu'on observe en ce moment.

 

Oui c'est un problème mondial et il faudra bien vacciner le monde entier. Nous avons la chance de faire partie des pays qui ont la possibilité de le faire en ce moment. Le Delta est effectivement chez nous et les vaccins sont efficaces sur ce variant. Si toute la population française était vaccinée ça permettrait déjà de limiter la circulation du virus et au delà d'en diminuer la mortalité, d'en diminuer les effets de saturation sur le système de santé.