25/07 16:02

Coronavirus: La quatrième vague de contaminations présentera un "risque majeur" pour les hôpitaux si elle arrive dès août, craint le directeur de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France

La quatrième vague de contaminations par le Covid-19 présentera un "risque majeur" pour les hôpitaux si elle arrive dès août, craint le directeur de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France Aurélien Rousseau, dans une interview au Journal du dimanche.

"Au bout de trois vagues, on n'a plus aucun doute: oui, il y a aura un impact sur les hôpitaux", affirme M. Rousseau, notant que "les projections des modélisateurs de l'épidémie sont plus incertaines que l'été dernier" car on ignore notamment "quel frein jouera la couverture vaccinale" face au variant Delta.

Selon lui, "le risque majeur, ce serait une arrivée précoce de la vague, en août, en période de pénurie d'effectifs. Si elle a lieu en septembre, les personnels seront plus nombreux à avoir repris, mais on n'évacue pas un an et demi de mobilisation en quelques semaines de congés".

Pour atténuer cette vague et permettre aux hôpitaux de tenir, "nous avons une arme massive: la vaccination", insiste M. Rousseau.

En Ile-de-France, "il faut six jours en moyenne pour obtenir un rendez-vous" contre "12 juste après l'intervention du président de la République, lorsque tout le monde s'est rué pour en obtenir un", note-t-il, ajoutant que "cette semaine, on a de quoi réaliser 800.000 injections: c'est presque notre record et une prouesse en plein été".

En plus des centres de vaccinations, pour aller vers les publics les plus éloignés du soin, "aux côtés des médecins, nous comptons beaucoup sur les pharmaciens pour repérer et accompagner les gens qui ont des comorbidités, et sur les infirmiers qui se déplacent à domicile", explique-t-il.

Et en terme d'inégalités territoriales, "on fait de la discrimination positive dans l'allocation des doses de vaccins, en surdotant la Seine-Saint-Denis, par exemple".

"On n'a pas découvert les inégalités de santé avec la pandémie mais elle les a révélées, comme un précipité chimique", or "la culture de la prévention est moins forte chez nous que dans de nombreux pays", regrette M. Rousseau.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
26/juillet/2021 - 10h17
COLIN33 a écrit :

si cette nouvelle vague est présente, priorité à l' hôpital aux gens vaccinés ! les autres attendrons leur tour mais en fin de liste ....

Ah bon ? les vaccinés vont tomber malades ???? Suffisamment pour saturer les hôpitaux ? 

Portrait de PhilRAI
26/juillet/2021 - 10h16

Bien sûr, en supprimant des lits, en refusant les médicaments efficaces hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline ou autres, en imposant des vaccins dangereux et inefficaces, en montant les CT des PCT à des niveaux où ils voient 95 % de positifs, on monte de toutes pièces une 4° vague. Ces gens sont des criminels.

Portrait de Godzilla
25/juillet/2021 - 20h46
Steyr Mannlicher a écrit :

Exactement. On revient à la bonne méthode du croque-mort Salomon et son décompte journalier . 

Sauf que la pandémie n'a débarqué en France qu'en mars 2020 ! Même si on a dit qu'il y aurait eu des cas avant, il n'y a eu aucune mesure avant fin février, et c'était des mesures locales (fermetures des établissements scolaires du côté de Crepy, puis dans tout l'Oise). Alors ne dites pas n'importe quoi !

Portrait de renard08
25/juillet/2021 - 18h11
JEAN LAMER a écrit :

vite un tri ,- vous etes vacciné ?-non et pourquoi ,

-je veux pas a cause de la puce 5g ,

-ok , mettez le monsieur en salle d'attente , j'ai des opérations qui attendent depuis 1 ans en priorité.

-mais je vais mourir 

-mais non lalane et bigard vont venir vous chanter une chanson et puis ya vos copains antivax qui s'occuperont de votre femme

merci  ça change, un peu d'humour

Portrait de Nowo
25/juillet/2021 - 17h17
avalonze2 a écrit :

la majorités des gens à risque sont vaccinés ,  je comprends pas  cette info.

par contre je pense qu'on risque de bien rigoler avec les conneries de macron  ,si l'hôpital à coté de chez moi est représentatif  , ils sont plus de 300 à ne pas être vaccinés et n'en veule pas (connaissant les effets secondaires potentiel de tout médicaments, rencontre avec d'autre molécules etc etc)

C'est bien connu si on mélange des molécules de blé etc etc avec des molécules de chocolat etc etc, ça fait des chocapics !

Et le vaccin c'est pareil ! Tu manges du pain, du chocolat, un coup de vaccin et paf des chocapics ! C'est scientifiquement prouvé !

 

Portrait de Blackrock
25/juillet/2021 - 16h50

On nous avait pas déjà annoncé 500 000 morts en octobre ???

C'est pas bien d'affoler les gens...mon beau père va demander sa 5ème dose Pfizer du coup...smiley et pourquoi pas en perfusion toute la nuit...

Portrait de avalonze2
25/juillet/2021 - 16h37

la majorités des gens à risque sont vaccinés ,  je comprends pas  cette info.

par contre je pense qu'on risque de bien rigoler avec les conneries de macron  ,si l'hôpital à coté de chez moi est représentatif  , ils sont plus de 300 à ne pas être vaccinés et n'en veule pas (connaissant les effets secondaires potentiel de tout médicaments, rencontre avec d'autre molécules etc etc)

Portrait de JEAN LAMER
25/juillet/2021 - 16h30

vite un tri ,- vous etes vacciné ?-non et pourquoi ,

-je veux pas a cause de la puce 5g ,

-ok , mettez le monsieur en salle d'attente , j'ai des opérations qui attendent depuis 1 ans en priorité.

-mais je vais mourir 

-mais non lalane et bigard vont venir vous chanter une chanson et puis ya vos copains antivax qui s'occuperont de votre femme