24/07 18:57

Anti pass-sanitaires - Des incidents sporadiques ont eu lieu dans plusieurs rues de Paris - Selon le Ministère de l'Intérieur, 161.000 personnes ont manifesté en France soit plus que la semaine dernière - Regardez

18h52: 161.000 personnes ont manifesté en France aujourd'hui soit plus que la semaine dernière (Ministère de l'Intérieur). Plusieurs personnes ont décidé de se rendre sur les Champs Elysées à Paris, alors que les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'avenue comme on peut le voir sur les images ci-dessous.

 

 

 

.

17h42: Aux cris de "Liberté, liberté !", des dizaines de milliers de personnes manifestent dans les rues de France samedi après-midi, contre l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions. Plusieurs milliers de personnes, réparties en au moins trois rassemblements, ont commencé à manifester en début d'après-midi à Paris.

Essentiellement constitué de "gilets jaunes", un premier cortège s'est élancé peu après 14H00 de la Place de la Bastille, à destination de la Porte de Champerret (XVIIe).

En chemin, des incidents sporadiques ont opposé policiers à moto et manifestants, selon des journalistes de l'AFP. Sur la place du Trocadéro (XVIe arr.), plusieurs milliers de personnes, rarement masquées, sont réunies à l'appel de Florian Philippot. "Vous êtes des milliers", a lancé le Président des patriotes et ex-n.2 du RN, entre deux "Marseillaise".

"Liberté, liberté", ont scandé les manifestants, venus de Paris et de province, regroupés autour d'une estrade, entourée de dizaines de drapeaux bleu-blanc-rouge. "Liberté, je ne suis pas ton cobaye", résume un slogan porté sur une pancarte. Enfin, un 3e cortège, composé de quelques centaines de personnes a quitté les abords du Conseil d'Etat (Ier arr.), à destination de la place des Invalides.

Ces manifestations interviennent alors qu'une très large majorité de français (76 %) approuve la décision du président Emmanuel Macron de rendre obligatoire la vaccination pour les personnels soignants et d'autres professions, avec sanctions à la clef, selon un sondage Elabe pour BFMTV le 13 juillet. L'extension du pass sanitaire (vaccination complète ou test négatif récent) recueille aussi une majorité d'approbations.

Le pass sanitaire, "nous nous en serions bien passé si le contexte était différent", a dit le ministre de la Santé Olivier Véran, face à des lecteurs du Parisien. "On y mettra fin à la minute où nous le pourrons", a-t-il promis.

En dehors de Paris, des rassemblements ont lieu dans plus d'une centaine de villes en France. A Marseille, des milliers de personnes, toutes générations confondues, ont ainsi défilé dans une ambiance bon enfant aux cris de "Liberté, Liberté" ou "Macron, ton pass, on n'en veut pas", a constaté l'AFP.

"Je ne ferai pas l'injection", explique aussi Sandra, une infirmière de 49 ans qui refuse de donner son nom. "Notre pays devient totalitaire", juge pour sa part Jean-Claude Dib, 71 ans, chauffeur routier à la retraite qui se dit "prêt à rendre coup pour coup" Au moins une dizaine de rassemblements ont lieu en Auvergne-Rhône-Alpes. Des manifestations sont en cours notamment à Valence où ils sont plusieurs milliers, à Lyon, à Auxerre où plusieurs centaines de personnes défilent, à Bourg-en-Bresse, à Grenoble.

Dans la région Grand Est, quelque 4.000 personnes manifestent, selon la police. Quelques "blouses blanches" dans le cortège, parmi elles Elodie, aide-soignante de 34 ans, dénonce "le chantage sur les soignants envoyés en première ligne" et qu'on "menace" maintenant de "ne plus payer" et de "virer". D'autres appels à manifester ont été lancés, entre autres, à Lille, Belfort, Nantes, Montpellier, Bordeaux ou Besançon.

17h14: Des manifestants tentent de pénétrer sur les Champs Elysées alors que la police les repousse avec des lacrymos

 

 

 

16h51: La manifestation des Gilets Jaunes contre le Pass Sanitaire se tend  une nouvelle fois à Paris. Des manifestants tentent de forcer un cordon de la gendarmerie mobile, comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessous.

 

.

16h43: Des heurts ont éclaté en marge du cortège avec les forces de l'ordre à Paris. Les gendarmes ont reçu des jets de projectiles et ont dû faire usage de gaz lacrymogène pour éloigner les manifestants les plus violents. Plusieurs dizaines d'individus s'en sont également pris à un binôme de motards de la police nationale (BRAV-M), lui jetant, là encore, des projectiles et n'hésitant pas à donner des coups de pieds sur la moto des deux fonctionnaires. Ces derniers ont été contraints d'abandonner leur moto tombée au sol.

16h23: Le syndicat policier Synergie réagit aux scènes de violences dans les manifestations contre le pass sanitaire. « Courage à nos collègues qui ont toujours à faire face aux mêmes nuisibles, quel que soit le motif de ces rassemblements », a déclaré le syndicat sur Twitter.

.

16h20: A Paris, les images diffusées par les réseaux sociaux montrent des milliers dans les rues de la capitale

 

.

16h06: Des incidents sporadiques se poursuivent dans plusieurs rues de Paris. On peut voir sur les réseaux sociaux des  policiers de la BRAV-M agressés par des manifestants à hauteur de la rue de Châteaudun dans le 9e. Images à voir dans le tweet ci-dessous.

.

16h02: A Tours les manifestants ont pénétré dans la Gare aux cris de "Ton pass sanitaire, on en veut pas !"

 

 

.

15h36: Des barricades sont montées dans le 9e arrondissement de Paris alors que Florian Philippot affirme que 100.000 personnes sont dans les rues

 

.

15h23: A Marseille, des milliers de personnes, toute générations confondues, défilent dans une ambiance bon enfant aux cris de «Liberté, Liberté» ou «Macron, ton pass, on n'en veut pas». Sifflets, applaudissements, poings levés, tambours et danses, cris de joie de se compter si nombreux, dans le cortège qui a défilé du vieux-port à la préfecture et où flottent des drapeaux tricolores, des «Marseillaises» sont entonnées sous des banderoles appelant au respect de la liberté de conscience.

«La liberté ne s'injecte pas», dit l'un, «Nous ne sommes pas mûrs pour l'esclavage», affirme un autre , «La liberté est immunisée contre vos idées», proclame un troisième, «Pas de variant dictatorial», ajoute un dernier. «J'ai 18 ans, je viens de passer mon bac et j'ai pas eu le temps de me faire vacciner. Je n'ai pas pu vivre mes 17 ans à cause du Covid et aujourd'hui, je me sens à nouveau exclu», témoigne un manifestant

14h28: En plus du rassemblement au Trocadero et du défilé au départ de la Place de la Bastille, à destination de la Porte de Champerret, un troisième cortège d'opposants au pass sanitaire est parti des abords du Conseil d'État, dans le premier arrondissement de Paris. Composé de quelques centaines de personnes, il doit rejoindre la place des Invalides.

13h42: Des manifestants ont commencé à se rassembler sur la place de la Bastille à Paris. Le cortège, organisé par les gilets jaunes, dont le départ est prévu à 14h, ira jusqu'à la porte de Champerret. Deux autres manifestations ont été déclarées auprès de la préfecture: entre la Place Malraux et les Invalides, et à 14h30 au Trocadéro.

11h58: Premières manifestations de la journée en France contre le pass sanitaire. Regardez les images qui arrivent de Nice, Béziers, Villefranche, Narbonne, Dunkerque :

 

11h19 : Le Sénat appliquera le pass sanitaire dans ses murs dès la loi promulguée. Les mesures sanitaires prises au niveau national s’appliqueront désormais aux sénateurs, dont le pass sanitaire, dès que la loi sera promulguée, annonce le Sénat dans un communiqué de presse.

09h43: Au moins une dizaine de rassemblements sont prévus en Auvergne-Rhône-Alpes, y compris à Lyon où la mobilisation démarrera à 15h00 depuis la place Bellecour (2e arrondissement). A la suite "des violences" survenues samedi dernier en marge d'un rassemblement anti-pass sanitaire "illégal" sur la place Bellecour, deux périmètres d'interdiction de manifestations ont été établis par la préfecture du Rhône, de 12h00 à 21h00.

A Annecy, la manifestation déclarée se double d'un rassemblement public d'échanges et de débats à l'appel des organisateurs des premières manifestations, dès mars, "pour la liberté", et sans masques. Et à Chambéry, où des manifestants s'étaient introduits mercredi dans la mairie pour décrocher le portrait d'Emmanuel Macron, le cortège de samedi est à nouveau non déclaré, regrette la préfecture de Savoie.

Dans la région Grand Est, un rassemblement est organisé dès 13h00 sur la place Kléber à Strasbourg pour dire "non au pass sanitaire et à la réforme des retraites". A Toulouse, le rendez-vous est fixé à 14H00 dans le centre-ville, malgré l'interdiction "à tout rassemblement revendicatif non déclaré" émis par la préfecture.

D'autres appels ont à manifester ont été lancés, entre autres, à Lille, Marseille, Belfort, Nantes, Besançon ou Colmar, à chaque fois dans l'après-midi.

07h55: C'est un nouveau samedi d'action qui se prépare dans de nombreuses villes de France contre le Pass Sanitaire, "Pour la liberté" et "contre la dictature sanitaire": après une première mobilisation nationale le 17 juillet. Des dizaines de manifestations sont à nouveau prévues samedi dans toute la France, contre l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions.

Près de 110.000 manifestants sont attendus sur l'ensemble du territoire, selon les autorités. A Paris, trois manifestations ont été déclarées auprès de la préfecture, à midi depuis la place de la Bastille jusqu'à la porte de Champerret, ainsi qu'entre la Place Malraux et les Invalides, et à 14H30 au Trocadéro. Au moins une dizaine de rassemblements sont prévus en Auvergne-Rhône-Alpes, y compris à Lyon où la mobilisation démarrera à 15H00 depuis la place Bellecour (2e arrondissement).

07h02: Santé Publique France comptabilisait ce vendredi 872 malades en réanimation, contre 868 la veille ou encore 902 lundi dernier. Les hôpitaux ont admis 330 nouveaux patients sur 24 heures, contre 292 la veille, pour un total de 6.802 patients hospitalisés. 26 personnes ont succombé au Covid-19 dans les hôpitaux ces dernières 24 heures. Le bilan total fait état de 111.616 morts depuis le début de l'épidémie, dont 85.111 à l'hôpital. Sur le front de la vaccination, un peu plus de 37,1 millions de personnes, soit 55,1% de la population, au moins une dose. Et 44,2% de la population a un "schéma vaccinal complet".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ago47
25/juillet/2021 - 09h16
L'illustre Poufion a écrit :

Sans compter que les vaccinés sont des réserves à variants.

Perso, je refuse de côtoyer ces gens.

Une excellente raison de plus de se faire vaccinersmiley

Portrait de KERCLAUDE
25/juillet/2021 - 08h43

160 000 manifestants sur 67 millions d'habitants c'est vraiment un chiffre minime et on en parle comme s il y avait une marée humaine. 

Portrait de gros ours
25/juillet/2021 - 07h23
Jeffzrichard a écrit :

Je suis diabétique depuis plus de 10 ans avec ma glycémie très élevée, je souffre également d'hépatite B chronique depuis plus de 3 ans qui affecte mes fonctions hépatiques. Je suis tombé sur Doctor Nelson Ads sur ce site de blog avec des séries de ses clients précédents témoignant de son bon travail dans le contrôle des maladies. J'ai passé une commande pour son produit qui était un peu cher, mais la santé c'est la richesse. J'ai reçu mon produit à mon adresse via le service DHL dans les 4 jours et avec les instructions du médecin, j'ai utilisé le produit pendant 21 jours et ma glycémie était complètement normale et mon virus de l'hépatite B a été complètement guéri avec un résultat de test. J'ai recommandé le Dr Nelson à toute personne atteinte de psoriasis, de fibrose, de virus de l'herpès, de dysfonction érectile, de cancer de la prostate, de faible taux de spermatozoïdes, de cancer du poumon

E-mail; [email protected]

ou WhatsApp +212703835488

Le charlatanisme dans toute sa splendeursmiley

Portrait de Tristan96
25/juillet/2021 - 03h03

Enfin, faut relativiser... 160  000 abrutis sur toute la France pour une population de 67 millions... on est encore loin de la majorité absolue... Il reste encore 66 840 000  de gens sensés dans notre pays.  OUF !!

Portrait de Mickojay
25/juillet/2021 - 01h54
Libertas a écrit :

Ok j'ai compris, vous me prenez donc bien pour quelqu'un d'autre. Ce sera mon dernier message pour vous, car ne semblez pas avoir les idées très claires, mais pas de soucis, bonne soirée smiley

Cherche pas, faut pas lui répondre. Le mec est clairement taré et a des problèmes psychiatriques. Comme un syndrome Gilles de la Tourette sur internet.

Portrait de Jeffzrichard
25/juillet/2021 - 01h44

Je suis diabétique depuis plus de 10 ans avec ma glycémie très élevée, je souffre également d'hépatite B chronique depuis plus de 3 ans qui affecte mes fonctions hépatiques. Je suis tombé sur Doctor Nelson Ads sur ce site de blog avec des séries de ses clients précédents témoignant de son bon travail dans le contrôle des maladies. J'ai passé une commande pour son produit qui était un peu cher, mais la santé c'est la richesse. J'ai reçu mon produit à mon adresse via le service DHL dans les 4 jours et avec les instructions du médecin, j'ai utilisé le produit pendant 21 jours et ma glycémie était complètement normale et mon virus de l'hépatite B a été complètement guéri avec un résultat de test. J'ai recommandé le Dr Nelson à toute personne atteinte de psoriasis, de fibrose, de virus de l'herpès, de dysfonction érectile, de cancer de la prostate, de faible taux de spermatozoïdes, de cancer du poumon

E-mail; [email protected]

ou WhatsApp +212703835488

Portrait de Godzilla
24/juillet/2021 - 23h28
Babeth13 a écrit :

On recommence la semaine prochaine on lâche rien.

La liberté dépend de nous. On le doit à nos enfants.

Courage les amis.

Mais nous sommes libres

Portrait de Godzilla
24/juillet/2021 - 23h24
Babeth13 a écrit :

Doubler le nombre de lit de réa n'aurait couté que quelques dizaines de millions.

Ca n'a jamais été lancé en un an et demi, même quand chaque jour de confinement coutait des milliards. 

Au lieu de ça ils en ont même supprimés.

Donc soit ce régime est d'une incompétence criminelle, soit c'est voulu.

Doubler les lits de réa  voudrait dire doubler le personnel et il ne se forme pas en un an... et ce sont les meilleurs éléments qu'on envoie en Ré à tout le monde ne veut pas y aller.

Et à quoi servent les lits de réa sans pandémie, une gabegie...

 

Portrait de Libertas
24/juillet/2021 - 23h13
L'illustre Poufion a écrit :

Poufy (invariable) : homme soja présentant une rouquinitude et un trop-plein de bile aigre découlant d'une éducation dysfonctionnelle.

Exemple : j'ai expliqué à Poufy en quoi je n'étais pas d'accord, il m'a bloqué...

Ok j'ai compris, vous me prenez donc bien pour quelqu'un d'autre. Ce sera mon dernier message pour vous, car ne semblez pas avoir les idées très claires, mais pas de soucis, bonne soirée smiley

Portrait de Libertas
24/juillet/2021 - 22h49
L'illustre Poufion a écrit :

C'est beau comme du... Oh ta gueule !!!

twitter.com/MrChut_/status/1418983239549603850?s=20

Je suis "MrChut" ?

Portrait de Libertas
24/juillet/2021 - 22h42
L'illustre Poufion a écrit :

Je sais où tu travailles.

Je sais où tu habites.

Vas-y, fais le malin...

Non je ne suis pas Macron smiley

Portrait de lily6228
24/juillet/2021 - 22h25
L'illustre Poufion a écrit :

Ça fait des années que les services de réa sont saturés et on ne vous a jamais entendu...

De plus, le Canard Enchaîné nous apprend que les menteurs pathologiques de la Dictature en Marche ont encore supprimé plusieurs centaines de places dans ces services de réanimation.

À bas le dictateur !

Pourquoi dire des choses sur les autres quand on ne sait pas... Et il y a une différence entre être saturé et être complètement débordé et dans l'incapacité d'assurer le service de base. Mais les services de réa sont une mauvaise cible vu qu'ils augmentent ou se réduisent selon les besoins, ils sont nécessairement saturés. Les places hospitalières sont plus pertinentes.

Portrait de alaink5
24/juillet/2021 - 22h24
Près d'un an après le début de la pandémie de Covid-19, le nombre de lits de réanimation dans les hôpitaux français a augmenté de près de 24 %. Mais attention, cette hausse ne s'est pas traduite par une ouverture massive de lits dans les services de réanimation. Explications.Une augmentation, oui, mais « pas d'ouverture de lits »

Au 31 décembre 2019, quelques semaines avant le début de la pandémie de Covid-19, la France comptait 5.433 lits de réanimation selon une enquête publiée il y a quelques jours par la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques).

Aujourd'hui, et alors que l'arrivée de virus variants fait craindre une nouvelle vague épidémique qui pourrait déclencher un troisième confinement, elle en possède 6.733. Des lits « armés » comme le précise la Direction générale de l'offre de soins, qui nous a transmis ce chiffre, selon un relevé effectué le 15 janvier dernier auprès des Agences régionales de santé (ARsmiley.

 

En un an, le nombre de lits de réanimation a donc augmenté de près de 24 % en France. Mais attention, cela ne s'est pas forcément traduit par des ouvertures de lits dans les services de "réa". 

« Clairement, il n'y a pas eu d'ouverture de lits, affirme justement Jean-Michel Constantin, secrétaire général de la Société française d’anesthésie et de réanimation (SFAR). Il y a en revanche eu un équipement adapté des lits de soins continus (lits intermédiaires). Ils ont été armés pour pouvoir faire de la réanimation. Ce qui explique cette hausse. »

Et ce dernier d'expliquer. « Ouvrir de nouveaux lits en réanimation, ça coûterait un pognon de dingue et ça ne servirait à rien en dehors des crises. Et puis même si on nous donnait 2 milliards d'euros, on ne pourrait pas créer 2.000 lits de réanimation. On n'a pas de quoi les faire tourner. On n'a pas assez d'infirmiers et d'infirmières pour faire tourner le système de santé en France. Il n'y a pas eu d'ouverture de lits de réanimation, car ce n'était pas une demande d'anesthésie et réanimation françaises et ce n'était pas une demande du ministère. Ce qu'il faut, c'est qu'on soit capable de s'adapter, de se redéployer. C'est pour cela qu'on a plutôt cherché à avoir une structure adaptative. »

Du personnel formé

Cette « structure adaptative » dont parle Jean-Michel Constantin concerne le personnel mais aussi le matériel. Au niveau du personnel, les services hospitaliers ont effectué une « réserve sanitaire ». « On a formé des infirmiers afin qu'ils puissent faire de la réanimation. On n'en a pas fait des infirmiers de réanimation, mais en cas de besoin, ils pourront venir en renfort. Ils sont opérationnels. » Cette solution permet d'apporter une réponse rapide. Car former du personnel soignant prend du temps. Quant aux embauches, il n'y en a « pour ainsi dire pas eu car ça ne se bouscule pas sur le marché ». 

 Des lits équipés et des services prêts à s'adapter

Sur un plan plus matériel, « les lits de soins continus (lits intermédiaires) ont été équipés pour éventuellement pouvoir faire de la réanimation, poursuit le secrétaire général de la SFAR. Par ailleurs, des structures, qu'on avait appelées lors de la première vague des "réanimations éphémères", qui ne fonctionnent pas actuellement, peuvent être rouvertes très rapidement le cas échéant. »

Des salles de réveil repensées

Ces derniers mois, les services hospitaliers ont également travaillé sur la possibilité d'accueillir des patients de réanimation dans les salles de réveil. « Cela ne concerne pas les malades atteints du Covid-19, précise Jean-Michel Constantin. Ce sont des lits qui existent, où il y a des professionnels de santé, où il y a du matériel car dans les salles de réveil on fait de la réanimation après les opérations. Si on a un besoin rapide de lits de réanimation, on a probablement 2.000 lits déployables instantanément dans ces salles de réveil, sans toucher aux programmes opératoires, sans déprogrammer de malades. C'est ce qui est important. »

Tous ces aménagements permettront, en cas de nouvelle vague, de « monter entre 12.000 et 14.000 lits dans les services de réanimation, assure-t-il. On a 7.000 lits environ de soins intermédiaires (soins intensifs, soins continus) et on a 1.500 à 2.000 lits qu'on peut monter comme ça rapidement sur le plan réanimation éphémère. » Ce qui correspond aux annonces faites par Olivier Véran, le ministre de la Santé, durant l'automne.

Du matériel redéployé et des stocks refaits 

Par ailleurs, depuis le début de la pandémie, les services hospitaliers ont augmenté le parc de ventilateurs. « On en a acheté, on en a redéployé, ce qui nous permet de monter dans des conditions sécuritaires entre 12 et 14.000 lits. » Des stocks de produits essentiels pour les services de réanimation, comme les produits pour la sédation (qui ont failli manquer au printemps dernier), ont également été faits.

Portrait de Libertas
24/juillet/2021 - 22h23
L'illustre Poufion a écrit :

Trazom.

Lundi.

Bisous.

J'ai rien compris...

Portrait de Libertas
24/juillet/2021 - 22h08
L'illustre Poufion a écrit :

C'est beau comme le petit professeur Poufy...

twitter.com/MrChut_/status/1419012155450531841?s=20

Va encore falloir que j'appelle tes boss...

Le lien ne fonctionne pas et j'ai pas compris les allusions, dommage ça avait l'air intéressant smiley

Portrait de Libertas
24/juillet/2021 - 21h56
Steyr Mannlicher a écrit :

Ahhh oui ! Les services de réa n'existent que pour soigner les malades du Covid 19. 

Vous en êtes un bon ! smiley

On est pas en train de parler du Covid ? Je répondais à ceux qui proposent de lutter contre le Covid en augmentant les places en réa. C'est très bien d'augmenter les places en réa, mais ce n'est pas la solution pour éviter les malades du Covid.

Portrait de Libertas
24/juillet/2021 - 21h40
Babeth13 a écrit :

On recommence la semaine prochaine on lâche rien.

La liberté dépend de nous. On le doit à nos enfants.

Courage les amis.

Comme le dit Claude Malhuret "Les résistants numériques qui exigent d'attraper le virus".

Portrait de Libertas
24/juillet/2021 - 21h35
L'illustre Poufion a écrit :

Ça fait des années que les services de réa sont saturés et on ne vous a jamais entendu...

De plus, le Canard Enchaîné nous apprend que les menteurs pathologiques de la Dictature en Marche ont encore supprimé plusieurs centaines de places dans ces services de réanimation.

À bas le dictateur !

Augmenter les places en réa pour permettre que plus de personnes y aillent, ce n'est pas terrible comme objectif... Il vaut mieux se fixer comme objectif d'éviter les contaminations !

Portrait de Libertas
24/juillet/2021 - 21h27
LeBonSens a écrit :

Comme vient de dire le député Claude Malhuret, "En 2500 ans, nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne". Quelle évolution ! 

Tout à fait, les superstitions, les fake-news et les gourous ont hélas remplacés la science...

Portrait de Nowo
24/juillet/2021 - 21h19
TommyRose a écrit :

Que c'est gentil, de me permettre d'avoir un avis !

Ce qui est génial, avec tous les hystériques du vaccin, c'est leur déconnection de la réalité. Et scientifique, et arithmétique.

Non seulement le vaccin n'en est pas un, mais on veut vacciner des millions de gens qui sont hors champ du virus.

Moi, je ne pollue personne. Vous, avec tous les décérébrés des médias et les incapables de la REM, vous vous livrez sans vergogne à un lavage de cerveau digne des meilleurs moments du stalinisme.

Est il possible de connaitre vos sources d'informations en phase avec la réalité scientifique et arithmétique ?

 

Portrait de Jeffzrichard
24/juillet/2021 - 21h17

On m'a diagnostiqué une hypertrophie de la prostate pendant plus de 2 ans et on m'a demandé de subir une chimiothérapie qui était une guérison à 50/50 et pourrait affecter mes voies urinaires. J'ai également une hépatite B chronique depuis 3 ans qui a affecté mon foie. Je suis tombé sur le témoignage du client précédent du docteur Nelson sur cette page sur différentes maladies et j'ai décidé d'essayer son produit à base de plantes. J'ai acheté son produit que j'ai reçu via le service DHL à mon adresse dans les 4 jours et avec les instructions du médecin, j'ai utilisé le produit pendant 21 jours. Après avoir conclu les produits à base de plantes, ma prostate était complètement guérie et lorsque je suis allé faire un test d'hépatite après avoir terminé son traitement, mon test était négatif pour le virus, aucune trace sur mon sang.

Je recommande le docteur Nelson à toute personne souffrant d'hypertension et de glycémie, de prostate, de faible taux de sperme, de nettoyage du foie, de combustion des graisses, de virus de l'herpès, de calculs rénaux, de dysfonction érectile, de faible taux de sperme, vos informations. E-mail; [email protected]

ou WhatsApp +212703835488

Portrait de lily6228
24/juillet/2021 - 20h58
TommyRose a écrit :

Dommage que ces infos viennent précisément de d'un virologue et d'un cancérologue, qui déplacent du monde de la France entière. C'est vraiment con.

Ils sont dû louper la première année de médecine, ça doit être ça, vous devez avoir raison.

Je n'ai aucune théorie, je ne suis pas médecin, mais les infos viennent également des mêmes spécialistes. Cherchez un peu sur ce sujet avant d'écrire des stupidités, vous perdez en effet une occasion de comprendre des choses très intéressantes. Sauf à ce que vous soyez vous-même médecin, ce qu'on peut supposer à la découverte de votre ton très supérieur ... ?

C'est surtout vraiment con pour eux (si c'est vrai) car la comparaison avec la thérapie génique est pour le moins idiote. C'est pratiquement comme comparer un vaccin et un traitement vu qu'on ne parle pas de la même chose. C'est quelque chose qui a été à de maintes reprises rappelée, encore et encore par les spécialistes afin qu'on arrête ce genre d'amalgames. Mais j'aimerais connaître vos sources et voir un "spécialiste" indiquer que le vaccin par ARN messager est de la thérapie génique.

Ca me régale que vous pointiez du doigt un ton supérieur. Vous ramenez votre science en dénigrant des gens à partir de pseudo certitudes en indiquant que, selon vous, les spécialistes trouvent stupide la vaccination et même aberrante vu la situation, ce qui est une contre-vérité flagrante. Continuez dans votre raisonnement, tant que vous ne polluez pas les autres.

Portrait de Nowo
24/juillet/2021 - 20h57
BRETZEL68 a écrit :

Vous êtes des millions ? 

D'où tu sors ce chiffre ? 

 

De la casa de papel, il a vu la série depuis il s'est acheté un masque de Dali et fait une révolution sur Fb en mettant des images truquées (enfin lui il pense qu'elles sont vraies, mais chuttt, ne lui dites rien il fout la paix à ses parents pendant ce temps).

 

Portrait de Godzilla
24/juillet/2021 - 20h53
Steyr Mannlicher a écrit :

Rien de curieux dans la ruée. 

Macron a menacé des pires poursuites, les français ont eu peur de ne pas pouvoir partir en Août donc ruée vers les vaccins. Aucune adhésion par conviction mais juste la crainte de devoir rester dans son HLM.

Mais beaucoup adhère aussi, ce qui vous fait suer ! On n'est pas obligé de se faire vacciner, on peut très bien se faire tester et avoir le fameux pass. La plupart des gens n'ont pas besoin du pass tous les jours, donc peuvent très bien se faire tester avant l'évènement auquel ils veulent assister !

Portrait de Godzilla
24/juillet/2021 - 20h51
Marine70 a écrit :

@Godzilla
vous confondez vaccin et pass sanitaire

Les gens qui veulent avoir un pass sanitaire facilement se font vacciner, ils éviteront plus tard les tests ! Donc la ruée sur les vaccins est bien une ruée pour avoir son pass sanitaire !

Portrait de Greg1928
24/juillet/2021 - 20h44

Suis pas allé dans la rue manifester, je n'ai pas besoin du pass sanitaire, et pour mes convictions et aussi les réactions de mon corps je ne me ferais pas vacciner.

Par contre dans mon entourages quelques uns et unes avaient pris RDV pour se faire vacciner, vu les débats du parlement et du sénat et de la tournure des évènements, ils ont pris la décision d'annuler leur futurs RDV. Car au final ils peuvent partir en vacances en août sans avoir besoin d'une piqure.

 

Portrait de LeBonSens
24/juillet/2021 - 20h35

Comme vient de dire le député Claude Malhuret, "En 2500 ans, nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne". Quelle évolution ! 

Portrait de Marine70
24/juillet/2021 - 20h31 - depuis l'application mobile
Godzilla a écrit :

Curieux alors les ruées sur les vaccinations !

@Godzilla
vous confondez vaccin et pass sanitaire

Portrait de BRETZEL68
24/juillet/2021 - 20h23
L'illustre Poufion a écrit :

Nous sommes des millions.

Reconfinement général en septembre mdr

Vous êtes des millions ? 

D'où tu sors ce chiffre ? 

 

Portrait de Antinemesis
24/juillet/2021 - 20h20
Paprium a écrit :

Toi je t'imagine, derriere ton petit écran, sur ton petit clavier, avec tes petites lunettes. Le révolutionnaire virtuelle qui passe son temps a inonder les forums... Tu est d'un ridicule que ton "antivaxxisme" ne te sauvera pas. Par pitié, allez ouvrir des publications scientifiques, c'est accessible a tous sur le site de The Lancet par exemple. Et comparez ce que disent les études avec ce que disent les petites merdes sur internet qui se prennent pour des rouges en Mai 69.

"tu es"

"Mai 68"

Le Lancet qui a retiré son "etude" de l'hydroxychloroquine ?

décidément les pro apartheid sont particulierement cultivés. Repartez vous abreuver sur bfmteloche, reprendre une bonne dose de "savoir".

Pour le reste, je vois que le pass de la HONTE , ne sera plus obligatoire en terrasse pour le moment (Senat). J'invite tous les gens qui soutenaient cette horreur à manger et boire en intérieur,au "chaud", loin de nous, aspirant à la liberté. Vous pouvez vous asseoir à coté des chiottes, c'est votre place...