19/07 18:44

Alpes-Maritimes - La gendarmerie recherche toujours ce lundi soir dans le secteur de Gréolières un individu "armé et dangereux", suspecté d'avoir tué une femme dans le Var

18h41: La gendarmerie recherche toujours ce lundi soir dans le secteur de Gréolières un individu "armé et dangereux", suspecté d'avoir tué une femme dans le Var puis d'avoir tiré sur un gendarme dimanche. Selon le maire de la commune, il pourrait être retranché à son domicile, ou s'être enfuit dans une zone escarpée qui entoure sa maison.

Les recherches pourraient prendre du temps, selon plusieurs habitants connaisseurs de ce territoire accidenté et sauvage: "Il y a plein de grottes là-bas, s'il veut, il peut se cacher pendant des semaines", a ainsi témoigné un chasseur auprès de nos confrères de l'AFP. "Il faut à un moment donné savoir déposer les armes", a déclaré Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes, lors d'un point presse lundi en fin de journée. Il appelle le suspect à se livrer, "à faire confiance à ceux qui sont à sa recherche, c'est la meilleure des solutions pour cette personne-là".

"Il n'y a pas eu de coup de feu aujourd'hui, on espère le convaincre de se rendre." Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes Selon le colonel Nasser Boualam, commandant du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes, quatre hélicoptères se sont relayés toute la journée pour explorer les alentours de Gréolières et la quarantaine de grottes de cette zone. Et les opérations vont se poursuivre dans la nuit.

Le périmètre de recherche, qui s'étend sur une dizaine de kilomètres carrés, "est délimité et bien contrôlé par les gendarmes", a indiqué de son côté le procureur de la République adjoint de Draguignan, Patrice Camberou. Quelque 200 gendarmes sont mobilisés à Gréolières ce lundi matin et le GIGN d'Orange, renforcé par des unités d'élite venues de Paris, est également sur place.

"Les gendarmes sont déployés au quartier dit de Laval, qui est à six-sept kilomètres du centre du village et où est la maison du suspect", a quant à lui indiqué Marc Malfatto, le maire de Gréolières. "Il a été conseillé aux résidents des sept maisons de ne pas sortir" car l'homme pourrait être à proximité, a-t-il ajouté en précisant que la situation était "normale" dans le reste du village. Information confirmée par le préfet des Alpes-Maritimes, qui a précisé que la commune n'était pas "confinée".

13h49: Le point sur ce que l'on sait

Un homme armé soupçonné d'un féminicide près de Saint-Tropez puis d'avoir tiré sur un gendarme, est recherché lundi par quelque 200 gendarmes et forces d'élite à Gréolières, un village de montagne des Alpes-Maritimes où il a grandi. Un appel à témoin a été lancé lundi à la mi-journée pour tenter de retrouver Marc Floris, 33 ans, originaire de ce village de quelque 600 habitants de l'arrière-pays niçois. Toute personne voyant cet homme "dangereux" décrit par la gendarmerie comme "longiligne, 1,75 mètre, cheveux bruns" est appelée à contacter les enquêteurs.

"Les gendarmes sont déployés au quartier dit de Laval, qui est à six/sept kilomètres du centre du village et où est la maison du suspect", salarié d'une société de travaux publics sur la Côte d'Azur, a indiqué à l'AFP Marc Malfatto, le maire de Gréolières. "Il a été conseillé aux résidents des sept maisons de ne pas sortir" car l'homme pourrait être soit toujours retranché dans la maison familiale, soit à l'extérieur dans cette zone escarpée, a-t-il ajouté en précisant que la situation est "normale" dans le reste du village.

"Dangereux et armé", l'homme est suspecté d'avoir tué une femme de 32 ans dans le Var avec laquelle "il entretenait ou avait entretenu sur une courte période de temps une relation", a précisé Guy Bouchet, procureur de la République adjoint de Draguignan (Var), lors d'une conférence de presse. La jeune femme de 32 ans avait été retrouvée morte par balle dimanche vers 5h30 devant le portail de sa résidence du Plan-de-La-Tour, commune au-dessus du golfe de Saint-Tropez (Var). Son corps avait été aperçu par un livreur de journaux du quotidien Var-Matin.

L’exploitation des enregistrements du système de vidéosurveillance de la résidence et l'analyse de la téléphonie mobile de la victime ont permis d'identifier le suspect, qui a pris la fuite du Var vers les Alpes-Maritimes et sa maison familiale de Gréolières, selon le procureur. Il n'était pas connu de la justice, a-t-il ajouté. Dimanche soir, Marc Floris a tiré sur un gendarme venu pour l'interroger, mais sans le blesser, selon le procureur-adjoint et une source proche de l'enquête. Mobilisées sur le terrain, les unités d'élite du GIGN d'Orange (Vaucluse) et de Paris quadrillent un périmètre de recherche "parfaitement délimité et bien contrôlé", a précisé M. Bouchet.

Dans le centre du village de Gréolières, "nous pouvons circuler. On ne peut pas utiliser le terrain d'atterrissage pour les parapentes car il y a un hélicoptère de la gendarmerie, deux hélicoptères militaires et des camions de gendarmes", a précisé un employé de l'école de parapente de cette localité, Olivier Martinez. Le préfet du département devait tenir une conférence de presse à 18H00 à la mairie de Gréolières.

12h26: La gendarmerie vient de publier un appel à témoins pour rechercher l'individu dangereux. L'homme âgé de 33 ans est "activement recherché par les forces de l'ordre pour homicide". Il mesure 1m75 et est brun. "Si vous avez des informations permettant d'aider les enquêteurs, contacter le 04.94.46.97.94 ou composer le 17", précise l'appel à témoins diffusé sur les réseaux sociaux. 

11h51: "Les gendarmes sont déployés au quartier dit de Laval, qui est à six-sept kilomètres du centre du village et où est la maison du suspect", a indiqué à l'AFP le maire Marc Malfatto. L'homme recherché est âgé d'une trentaine d'années, il a grandi sur la commune et travaille dans une société de travaux publics sur la Côte d'Azur où il était très apprécié, a-t-il ajouté.

"Il a été conseillé aux résidents des sept maisons de ce quartier de ne pas sortir" car l'homme pourrait être soit toujours retranché dans la maison familiale, soit à l'extérieur dans cette zone escarpée, a ajouté le maire. Dans le reste du village, les activités ne sont pas arrêtées et la situation "est normale", selon M. Malfatto.

"A Gréolières, nous pouvons circuler dans le village. On ne peut pas utiliser le terrain d'atterrissage pour les parapentes car il y a un hélicoptère de la gendarmerie, deux hélicoptères militaires et des camions de gendarmes", a précisé un employé de l'école de parapente du village, Olivier Martinez.

L'homicide pour lequel les enquêteurs comptent interroger l'homme est celui d'une femme de 32 ans, tuée d'une balle dans la tête au Plan-de-la-Tour, une commune surplombant le golfe de Saint-Tropez, dans le Var.

11h43: Un homme "armé et dangereux", suspecté d'avoir tué une femme dans le Var puis tiré sur un gendarme dimanche, est toujours recherché lundi par un important dispositif de gendarmerie, sur la commune de montagne de Gréolières (Alpes-Maritimes), a-t-on appris de source proche de l'enquête.

"Des enquêteurs se sont présentés (dimanche) pour auditionner une personne suspectée d'être impliquée dans un homicide dans le Var. Au début, l'homme a accepté mais il a ensuite refusé d'être auditionné et s'est retranché dans sa maison" à Gréolières, a-t-on indiqué de même source.

Les forces d'élite du GIGN d'Orange (Vaucluse) se sont alors déployées autour de cette maison et l'homme a tiré sur un gendarme dans la soirée, "mais sans le blesser", a précisé cette source. Des forces du GIGN parisien sont venues en renfort et l'homme est toujours activement recherché lundi dans la commune de quelque 600 habitants.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Melscadyn
20/juillet/2021 - 00h23

Un chasseur! Bah voyons!

Portrait de Columbine
19/juillet/2021 - 18h11
Greenday2013 a écrit :

Pourquoi la photo du tueur (présumé) est-elle affichée ? Quelle est la différence avec les suspects dans les autres affaires ?

Il suffit de réfléchir quelques secondes, ce type étant recherché, comment le trouver si personne ne sait à quoi il ressemble ?

C'est le but d'un avis de recherche smiley

 

Portrait de Greenday2013
19/juillet/2021 - 17h09

Pourquoi la photo du tueur (présumé) est-elle affichée ? Quelle est la différence avec les suspects dans les autres affaires ?

Portrait de JC732
19/juillet/2021 - 17h01

Curieusement on diffuse son nom et sa photo. Je me demande bien pourquoi? smiley

Portrait de fani122009
19/juillet/2021 - 16h27

decidement ils ont toutes des tetes de mecs fragiles ou genre neuneu et ce sont des tueurs 

Portrait de Sitedemedia
19/juillet/2021 - 16h10

Une bonne tête d’enculer. Qu’il souffre mille morts.