09/07 12:31

La flamme olympique est arrivée à Tokyo lors d'une cérémonie dans un stade vide, au lendemain de la décision d'interdire les spectateurs sur la plupart des sites des JO - VIDEO

La flamme olympique est arrivée vendredi à Tokyo, mais le public a été tenu à l'écart d'une cérémonie plutôt morne, au lendemain de la décision inédite d'interdire les spectateurs sur la plupart des sites des JO, par crainte du Covid-19. Sous un ciel gris et pluvieux, à exactement deux semaines de l'ouverture des Jeux prévue le 23 juillet, la flamme olympique a été portée sur scène dans une lanterne et remise symboliquement à Yuriko Koike, la gouverneure de Tokyo.

"Je suis heureuse que nous accueillions le relais de la flamme avec ces héritages que nous montrons fièrement chez nous et à l'étranger", a déclaré Mme Koike, tentant de faire bonne figure malgré des signes visibles de maladie et alors qu'elle a récemment été hospitalisée pour surmenage. Jeudi, Mme Koike avait estimé que le huis clos pendant les JO était un "crève-coeur", tout en appelant les habitants à suivre les compétitions chez eux "de manière sûre".

Les spectateurs seront interdits sur l'immense majorité des sites olympiques, situés à Tokyo ou dans ses départements voisins. Une présence limitée du public sera seulement autorisée sur certains sites plus distants, comme dans le département de Fukushima (nord-est). C'est une nouvelle mesure sans précédent dans l'histoire olympique, après le renoncement des spectateurs venant de l'étranger en mars et le report l'an dernier des JO de Tokyo à cause de la pandémie.



Ailleurs sur le web

Vos réactions