27/06/2021 22:31

Régionales - Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Laurent Wauquiez, Renaud Muselier largement vainqueurs dans leurs régions - Le RN ne remporte aucune région après ce second tour

22h30: Le rival de Renaud Muselier, Thierry Mariani (Rassemblement National) s'exprime après sa défaite: "Je dois constater ce soir notre défaite. Le changement que tant attendait n'aura pas lieu. Le système coalisé l'a emporté au terme d'une campagne qui n'honore pas nos adversaires. Je veux d'abord avoir une pensée pour tous nos électeurs. Tous ceux qui ont permis qu'un espoir se lève en Provence-Alpes-Côte d'Azur. C'est avant tout pour eux, pour notre région et pour notre avenir que je suis triste"


Et d'affirmer avoir été battu par "tout un système coalisé, par un candidat qui a vu les trois derniers présidents de la République voler à son secours, par un candidat qui a vu la majorité des médias se mobiliser pour sa réélection parfois au mépris des règles les plus élémentaires de la déontologie". "Quand on est redevables auprès de tant de cercles de pouvoir, cela ne présage rien de bon pour l'avenir de notre région", a-t-il poursuivi.

22h17: "Nous sommes le premier parti de France !", écrit le parti Les Républicains sur Twitter, accompagné d'une bannière

21h53: Après l'annonce de la victoire de Renaud Muselier en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Gilbert Collard a posté un message sur Twitter, dans lequel il a félicité le candidat du Rassemblement national, Thierry Mariani.

"Tous pourris pour un, Mariani seul contre tous. Chapeau!", a écrit l'eurodéputé, en référence à la devise formulée par Alexandre Dumas "Les trois mousquetaires".

21h27: Dans une vidéo posté sur les réseaux sociaux, Jean-Luc Mélenchon se dit "satisfait et soulagé de la lourde défaite qu'a subi" le Rassemblement national en Paca. Et le chef de file des Insoumis de remercier "tous ceux qui ont fait un effort politique extrêmement douloureux" en donnant leur voix "pour que le RN soit battu".

21h25 : Selon BFM TV, malgré l'échec de la majorité aux régionales, il n’y aura pas de remaniement au sein du gouvernement. Toutefois, une source évoque à nos confrères "des ajustements nécessaires et limités".

21h12: Selon une enquête Ipsos/Sopra Steria/France Tele, 48% des Français répondent "peu importe" quand on leur demande si Emmanuel Macron doit remanier, 20% ne souhaitent pas de remaniement, 11% souhaitent un remaniement limité et seulement 21% réclament un remaniement d'ampleur.

21h01: La victoire des ténors de la droite chez les Républicains :

.

20h46: Valérie Pécresse prend la parole : "Cette victoire en IDF, elle est belle, car rien n'était écrit !"

20h41: Valérie Pécresse (Libres ! proche de LR) l'emporte largement en Ile-de-France avec 44,1%, devançant l'écologiste Julien Bayou, avec 34,6%. Jordan Bardella (RN) et Laurent Saint-Martin (LREM) voient leur score régresser par rapport au premier tour, avec respectivement 11,8 et 9,5% ( estimation Ipsos/Sopra Steria).

.

20h38: Renaud Muselier vainqueur en PACA prend la parole à Marseille: "Il remercie Bernard Tapie et Nicolas Sarkozy mais aussi de nombreuses députés et les membres de la majorité présidentielle et son parti le LR."

20h30: Valérie Pécresse remporterait l'IDF avec 45,5% face à Julien Bayou à 35,5% selon l'estimation de TF1

20h28: Marine Le Pen dénonce "des alliances contre nature" après l'échec de son parti dans toutes les régions de France

20h27: Laurent Wauquiez prend la parole: "Ce soir, les extrêmes ont reculé fortement dans notre région car nous ne leur laissons aucun terrain pour prospérer."

20h34: Le président sortant du conseil régional du Centre-Val de Loire, François Bonneau (PS/PCF/EELV/LFI/Gen.s), l'emporte avec 38,5% des voix. Ses concurrents de la droite, Nicolas Forissier (22,7%) et du Rassemblement national, Aleksandar Nikolic (22,7%) devant Marc Fesneau (LREM/MoDem) à 16,1%.

20h22: Le candidat socialiste Loïg Chesnais-Girard arrive en tête au second tour en Bretagne, avec 29,8% des voix, ce qui ne suffira pour avoir la majorité au conseil régional. Il devance sa challenger LR Isabelle Le Calennec avec 22,1% et l'écologiste Claire Desmarres-Poirrier, créditée de 19,8%. Déception pour la LREM Thierry Burlot, qui plafonne à 14,9%. Le RN Gilles Pennelle avec 13,4% des suffrages.

20h20: La présidente sortante de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay (PS/PCF/EELV),  élue avec 42,5% des voix. Les candidats de la droite, Gilles Platret (24,4%) et du RN, Julien Odoul (23,7%),  devant le candidat de la majorité présidentielle, Denis Thuriot (9,4%).

20h18; En Corse, l'autonomiste Gilles Simeoni arrive en tête avec 39,7% des voix, devant la liste de droite menée par Laurent Marcangeli (32,1%). Derrière, la liste de l'autonomiste Jean-Christophe Angelini recueille 15,2%, suivie de la liste de l'indépendantiste Paul-Félix Benedetti (13%).

20h17: Jean Rottner (LR) arrive nettement en tête du second tour dans le Grand Est avec 39%.  27,1% pour le RN Laurent Jacobelli, 21,1% pour la candidate de la gauche Eliane Romani et 12,8% pour la tête de liste LREM Brigitte Klinkert.

20h04:  Xavier Bertrand prend la parole : "La France je ne laisserai personne la calomnier et l'abaisser. Ma priorité ce sont les classes moyennes et populaire. Tournons la page et laissons respirer les Français et les territoires. Nous avons besoin de vous que vous ayez voté ou pas. La France doit retrouver le premier rang dans une France digne et courageuse."

.

.

20h00: Premières estimations : Dans les Hauts-de-France, le président sortant (ex-LR) Xavier Bertrand serait très largement reconduit à la tête de la région, avec environ 53% des voix

Renaud Muselier (LR) conserve la région Paca face au Rassemblement national avec 57,7% des voix, selon l'estimation de notre partenaire Ipsos/Sopra Steria. Le président sortant de la région devance largement le candidat du RN Thierry Mariani (42,3% des voix).

Laurent Wauquiez (LR/UDI) laisse loin derrière ses concurrents avec 55,9% des suffrages, selon l'estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions.

.

17h34: Voici la liste région par région du taux de participation à 17h pour ce second tour des élections régionales:

.

  • Grand Est: 22,32%
  • Nouvelle-Aquitaine: 30,56%
  • Auvergne-Rhône-Alpes: 26,63%
  • Bourgogne-Franche-Comté: 30,98%
  • Bretagne: 30,64%
  • Centre-Val de Loire: 27,54%
  • Île-de-France: 23,67%
  • Occitanie: 31,33%
  • Hauts-de-France: 27,39%
  • Normandie: 28,67%
  • Pays de la Loire: 26,87%
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur: 32,95%
  • Corse: 48,61%

.

17h09: Selon une estimation OpinionWay/CNews l'abstention à 20h sera de 65%

.

17h00: Le taux de participation à 17h est de 27,89% contre 26,72% à la même heure pour le premier tour la semaine dernière

.

16h20: L'appel à la mobilisation générale lancé durant l'entre-deux-tours n'a semble-t-il pas eu l'effet escompté. Selon les premiers chiffres communiqués ce dimanche à 12h, l'abstention devrait être aussi forte pour le second tour des régionales que pour le premier. Au total, seuls 12,66% des quelque 48 millions d'électeurs de France métropolitaine se sont rendus aux urnes ce matin, soit à peine plus que la semaine dernière, où le taux de participation avait atteint 12,22%.

Des chiffres qui laissent donc présager un nouveau record d'abstention, après celui du premier tour (66,72%), faisant de ce scrutin régional le plus boudé par les Français dans toute la Ve République.

Dès le soir du premier tour, plusieurs personnalités politique avaient pourtant appelé leurs électeurs à faire entendre leur voix pour le second tour. Le lendemain, le Premier ministre Jean Castex lui-même avait lancé sur Twitter «un appel solennel à tous [les] concitoyens», assurant que «faire gagner l’abstention, c’est faire perdre la démocratie».

Visiblement en vain. Cette absence de sursaut tend à montrer que l'abstention revêt en quelque sorte un caractère «volontariste», selon Jean Garrigues.

«On a voulu exprimer quelque chose que l'on veut confirmer au second tour, c'est-à-dire un désaveu de l'offre politique, analyse le spécialiste de l'histoire politique. On est dans une forme d'expression politique alternative.»

12h15: Voici la liste région par région du taux de participation à midi communiquée par le Ministère de l'Intérieur

.

  • Grand Est: 10,99%
  • Nouvelle-Aquitaine: 14,05%
  • Auvergne-Rhône-Alpes: 13,23%
  • Bourgogne-Franche-Comté: 14,87%
  • Bretagne: 13,05%
  • Cente-Val de Loire: 13,05%
  • Île-de-France: 8,59%
  • Occitanie: 14,85%
  • Hauts-de-France: 12,83%
  • Normandie: 11,83%
  • Pays de la Loire: 12,23%
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur: 16,54%
  • Corse: 24,87%

.

12h06: En PACA, la participation est en hausse de quasiment deux points soit 16,5% à midi dans cette région ou le résultat est très attendu

12h02: Le taux de participation à midi est 12,66% contre 12,22% à la même heure pour le premier tour la semaine dernière

.

10h45 : Archives taux de participation - La semaine dernière, à midi, le ministère de l’intérieur dévoilait un taux de participation de 12,22% pour ce premier tour des régionales et des départementales 2021. Un chiffre en baisse par rapport à 2015 où il atteignait 16,27 % à la même heure pour les régionales de décembre (soit quatre points de plus) et 17,97 % pour les départementales de mars (cinq points de plus).

A 17h, seuls 26,72 % des Français inscrits sur les listes électorales étaient allés aux urnes, selon le ministère de l'Intérieur. Lors des dernières élections régionales, en 2015, 43,01 % des électeurs français avaient déjà glissé leur bulletin dans l'urne. En 2010, ce taux s'élevait à 39,29 % et en 2004 à 49,66 %. Les bureaux de vote ont fermé à 18h, 19h ou 20 heures en fonction des communes.

10h12: Comme en France métropolitaine, les Réunionnais avaient été très peu nombreux à se déplacer pour le pour le premier tour de ces élections régionales et départementales 2021, avec un taux d'abstention de 63%. Les chiffres sont pour le moment meilleurs que la semaine dernière. Selon les chiffres communiqués par la préfecture de La Réunion, à 12h, le taux de participation est de 16,82% pour ce second tour contre 11,81% à la même heure dimanche dernier Lors des précédentes élections, en 2015, il était de 21,86%.

08h00 : Ouverture du scrutin du second tour alors quels sont les enjeux de ce dimanche ? La France vote dimanche pour un second tour des régionales et départementales qui électrise la classe politique à un an de la présidentielle, mais beaucoup moins les électeurs. Prime aux sortants de "l'ancien monde" PS-LR, ambitions élyséennes aiguisées à droite, "front républicain" ou pas face à un RN bien en-deçà des prévisions des sondeurs, flop de la majorité macroniste: le premier tour s'est révélé riche d'enseignements. Mais si l'effervescence règne dans les états-majors, l'électeur, lui, reste à convaincre.

Avec une abstention record au premier tour (66,7%) les pronostics sur l'état de l'opinion pour dimanche - et au-delà pour 2022 - sont fragiles. Tous les responsables politiques - tenus au silence samedi - ont appelé ces derniers jours l'électorat à se mobiliser davantage, sans vraiment convaincre selon les sondages qui ne prédisent aucun rebond notable.

Carte des résultats du premier tour des élections régionales, selon les résultats du ministère de l'Intérieur

"Je vois mal une mobilisation qui viendrait bouleverser le rapport de forces établi au premier tour, même s'il y a souvent un peu plus de participation au second tour qu'au premier, comme ce fut le cas en 2015", affirmait vendredi à l'AFP Romain Pasquier, directeur de recherche au CNRS.

Les électeurs ne manquent pourtant pas de choix pour désigner les 13 exécutifs régionaux métropolitains, chargés de nombreux aspects de leur vie quotidienne (transports, bâtiments scolaires, accompagnement des entreprises...). Trois triangulaires (Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, Hauts-de-France), sept quadrangulaires (Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Grand-Est, Ile-de-France, Normandie, Pays de la Loire, Corse), et même deux quinquangulaires (Bretagne, Nouvelle-Aquitaine) sont au rendez-vous.

Outre un paysage politique fragmenté, cette situation traduit aussi des alliances locales à géométrie variable: gauche et écologistes unis en Ile-de-France, Centre-Val de Loire, Bourgogne-Franche-Comté, mais pas en Bretagne ni en Nouvelle-Aquitaine par exemple. On ne compte qu'un seul duel, en région PACA, mais il sera sans doute le vote le plus suivi: le RN y trouve sa seule chance de remporter la première région de son histoire.

Arrivé en tête, le lepéniste Thierry Mariani affronte le sortant LR Renaud Muselier, au profit duquel la liste de gauche-écologistes de Laurent Félizia s'est retirée. Les derniers sondages donnent un résultat très légèrement favorable à M. Muselier, toujours à la merci d'une remobilisation de l'électorat RN.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Valentin98
28/juin/2021 - 11h29

J'espère que ce sera  Laurent Wauquiez! Le xavier bertrand n'a aucune personnalité! 

Portrait de Nerfertiti
28/juin/2021 - 08h35
air libre a écrit :

cette élection nous promet de belles passes d'armes a droite pour savoir quel sera le candidat désigné à la présidence de la république, vont ils encore se tirer une balle dans le pied ???? je pense que oui

Le problème des LR, c’est que Xavier Bertrand se présente. Donc, s’ils proposent une autre personne avec Xavier Bertrand qui je le rappelle n’est plus au LR, les votes vont être divisées par 2 avec aucune chance d’être au 2eme tour.

S’ils ne présentent aucune personne, les LR seront morts. Leur seule chance, c’est que Xavier Bertrand se retire 

En même temps quand j’entends parler  Xavier Bertrand, c’est un macron bis. Je ne suis pas sûre que les gens veulent ça 

 Il ne fait oublier non plus que les LR c’est aussi Sarkozy alias Bismuth avec toutes ses casseroles aux fesses, la sombre affaire Khadafi et le katcher qui n’a jamais passé bien au contraire puisqu’il a été  reconnu que c’était lui qui a fait entrer le plus d’immigrés sans compter la suppression de milliers de forces de l’ordre et la cerise sur le gâteau qu’il s’est assis sur le référendum de 2005, que c’est l’affaire Fillon, que ce sont les sombres histoires de Chirac et de Juppé avec leurs emplois fictifs etc..., ce sont aussi Balkany les escrocs de tout poil... et bien d’autres

 

Portrait de KERCLAUDE
28/juin/2021 - 07h59

La belle magouille politique, tout le monde se crache dessus au début et après on mélange le tout pour tenter de garder sa place ou de mettre un copain.

 

Portrait de Valentin98
28/juin/2021 - 07h22
Coronagentil a écrit :

Les électeurs potentiels du RN ne se sont pas déplacés pour les régionales qui n’intéressent que quelques boomers de droite qui votent pour leur candidat habituel. Je sais de quoi je parle c'est mon cas, à tort ou à raison je ne vote qu'aux présidentiels. Mais je suis d'accord avec vous dans tous les cas Marine Le Pen va prendre une taule au 2ème tour. Le seul problème c'est que si on vote pour LR pour se débarrasser de Macron, c'est qu'ensuite il faudra voter PS pour se débarrasser de LR aux élections suivantes et ensuite revoter en Marche pour se débarrasser du PS, etc etc. Et voilà comment le même système libéral et oligarchique se reproduit encore et encore...

En marche n'existera plus! Car "en marche" est composé d'ancien de la gauche, du modem et de l'UDI! Si la LR s'en sortira bien, vous verrez les ex gauchistes et udiste retourner vers leurs partis d'origine!

Portrait de Angelussauron
28/juin/2021 - 06h26
The dream a écrit :

Certes il a en effet quitté LR fin 2017 mais vous verrez que s'il est candidat à la présidentielle ce sera bien avec l'étiquette LR. La droite républicaine va essayer de profiter des résultats de ce soir pour former à nouveau un parti puissant capable de briguer la fonction suprême, après vont-ils réussir à s'entendre là est la question.

 

Pas sur du tout, Valérie Pécresse a elle aussi quitter les LR et souhaite se présenter aux présidentielles.

Ils ont d'ailleurs quitter les LR pour cela (même si ce n'est pas la raison officielle).

Donc les LR et ex LR vont se tirer une balle dans le pied en multipliant les candidats. Leur égo prendra le pas sur le bon sens.

Ils sont tous avec leur cape de superman (ou woman), pour eux ils viennent en sauveur...

 

J'aime bien leur slogan nous sommes le premier parti de France, il y en a pas mal qui ont quitter le navire et qui ont été élu.

Je pense qu' au final  il y a plus de candidats PS élus que de LR (même si là aussi avec toutes les alliances on comprends plus rien).

Portrait de xavierdu2944
28/juin/2021 - 05h15

Mais attendez, il ne faut pas oublier 66% d'abstention.... Est-ce-que ces résultats sont réellement représentatifs d'un état avec autant  de personnes non votante ????smiley

Portrait de Nerfertiti
27/juin/2021 - 21h01
Valentin98 a écrit :

Je vous  prédis qu'en 2022, le président sera LR! En deuxième ce sera Le Pen et Macron troisième!

Ne pas oublier que le LR ont gagné grâce aux votes de la gauche, l’extrême gauche ou encore de Macron

Ça ne va pas être la même chanson aux présidentielles 

Quant au PS qui se sont alliés avec les illuminés rouge pastèque et le parti des racialistes et islamiques, à parti de ce jour, je ne les considère plus comme un parti républicain et démocratique. 

Même s’ils avaient perdu, ils auraient perdu la tête haute tandis que là, Ils ont perdus avec les mains sales

 

Portrait de La-jolie-fille
27/juin/2021 - 20h59

Pécresse je remercie du fond du cœur .

Quelle originalité .

La suite du même tonneau.

Vous voulez du changement votez Pécresse ! Et son ton qu'elle veut solennel et bien raté est à hurler de rire ou franchement à pleurer.

Avec de tels prétendants ,nous sommes sereins ,le pays va se relever en cinq secs.

 

J'adorerais pourtant voir une femme présidente.

Portrait de Valentin98
27/juin/2021 - 20h42
Amos a écrit :

Oui mais qui? Jacob ou Wauquiez?

wauquiez, je pense! La schiappa sur tf1, toujours aussi bête à manger du foin! Elle récite ce que son maître lui a appris!smiley

Portrait de Valentin98
27/juin/2021 - 20h09

Je vous  prédis qu'en 2022, le président sera LR! En deuxième ce sera Le Pen et Macron troisième!

Portrait de Valentin98
27/juin/2021 - 20h08

On disait les partis classiques morts et enterrés, je constate qu'il n'en est rien! Quant au LREM de MACRON, il est mort! Le RN c'est toujours le petit poucet qui ne retrouve pas son chemin!

Portrait de hummerH2
27/juin/2021 - 18h37
Amos a écrit :

Si on ne vous a pas tamponné votre carte c'est une faute. Mais je crois que Ce n'est pas obligatoire.

En effet, le tamponnage de la carte d’électeur n'est pas obligatoire.

Mais comme la carte d’électeur elle -même n'est pas obligatoire pour voter, puisqu'une simple pièce d'identité fait l'affaire, en fait le tamponnage de la carte d'électeur n'a pas une importance capitale.

En revanche, reste la signature sur la feuille d’émargement. smiley

Portrait de Tonton85
27/juin/2021 - 17h56
bergil a écrit :

Si vous ne voyez pas la différence , vous devez aussi confondre le programme des candidats !

J'ai presque toujours été voter (sauf à 2-3 européennes ou je ne me retrouve absolument pas).

Mais quelle est cette différence à part se déplacer ou ne pas se déplacer ? Notre carte d'électeur n'est même plus tamponnée. Alors franchement vote blanc ou abstention, je suis assez d'accord que ça revient en partie au même. Un ras le bol général de nos politiques qui dans leur grande majorité sont incapable de se remettre en cause.

Quand aux programmes ... Vu ce qui est réellement fait à la fin des mandats, on se demande à quoi ça sert.

Portrait de Lepton
27/juin/2021 - 17h00
FAN DES MEDIAS a écrit :

Quel était le taux au 1er tour en Normandie le week-end dernier svp à 12h

Dans le Calvados il était de 11,47 pour cent..

Portrait de FAN DES MEDIAS

Quel était le taux au 1er tour en Normandie le week-end dernier svp à 12h

Portrait de bergil
27/juin/2021 - 15h16
JC732 a écrit :

Il se trouve , et même si c'est regrettable, que l’abstention est quelque part un vote: c'est dire que l'on ne croit plus a aucun d'entre eux, et qu'on ne peut voter pour quelqu'un auquel on ne croit pas. Le vote blanc, s'il existe un jour signifiera exactement la même chose.

Si vous ne voyez pas la différence , vous devez aussi confondre le programme des candidats !

Portrait de Tranquillou et plus
27/juin/2021 - 14h23

12,66 % au lieu de 12,2 ... Mais c'est une très nette amélioration !Qui donc se moque du monde ?Y-aurait-il  pas un pb avec la politique ? Des fois ?Peut être qu'avec une politique plus claire les gens iraient plus volontiers voter ?

Portrait de hummerH2
27/juin/2021 - 13h54

A voté !!!

Je me suis senti bien seul dans mon bureau de vote !!!

Quand je suis entré, j'ai vu tous les regards se tourner vers moi, comme si une espèce en voie de disparition apparaissait soudainement ! smiley

Manquait plus que la remarque:" Oh mon Dieu !!! Regardez !!!! un électeur !!!"  smileysmiley

smiley

Portrait de JMP1972
27/juin/2021 - 12h41
cyriusa a écrit :

C'est pas une déroute démocratique, les gens en ont tout simplement marre d'assister non pas à des débats mais à des règlements de comptes entre politiques qui ne pensent pas au bien du pays mais à leurs égos et carrières personnelles. Les gens ne sont plus dupes !

Oui c'est une déroute démocratique mais justifier l'abstention par le fait que les gens en ont marre des politiques et de leurs comportements, non. C'est peut être vrai pour une petite partie des abstentionnistes mais la majorité s'en bas les c.... d'aller voter... Alors qu'à longueur de temps, les gens passent leur journée à se plaindre et à demander que les choses bougent, lorsqu'on leur donne la possibilité de s'exprimer, y a plus personne, tout le monde s'en fout... C'est pas comme si il y avait pas pléthore de candidats ou de listes différentes pour exprimer son mécontentement... Car s'abstenir, c'est faire le jeu de tous ces politiques qui continueront à exercer car dans tous les cas ils seront élus...

Portrait de JMP1972
27/juin/2021 - 12h17

Vote effectué ce matin pour ma part. A voir le taux de participation de 12h00, on est encore bien parti pour un taux d'abstention record (hélas...). Alors, quelles excuses les gens vont encore bien trouver pour ne pas être allés voter : Je ne savais pas qu'il y avait des élections...Y a le Tour de France qui passe à la télé... Il pleut et il fait froid... Je m'en bas les c.....   Et on va encore entendre un politique comme Quatennens qui va encore venir nous dire que les français ont exprimé par cette abstention leur rejet de la politique du gouvernement car comme a dit une fois son gourou, Mr Mélenchon, les abstentionnistes sont des électeurs de la France Insoumise qui ne sont pas allés voter... Triste démocratie qu'est devenue notre pays....