25/06 10:05

Après cinq mois d'investigations, l'enquête pour "viols" visant le journaliste et présentateur Patrick Poivre d'Arvor vient d'être classée sans suite

Après quatre mois d'investigation, huit plaintes et les témoignages de 23 femmes, le parquet de Nanterre a annoncé vendredi avoir classé sans suite l'enquête pour viols visant l'ex-présentateur du journal télévisé de TF1, Patrick Poivre d'Arvor, pour cause de "prescription" ou d'"insuffisance de preuves". L'enquête pour viols avait été ouverte en février, suite au dépôt de plainte de l'écrivaine Florence Porcel, qui reproche au journaliste de 73 ans de lui avoir imposé un rapport sexuel non consenti en 2004 et une fellation en 2009.

Vendredi, la procureure de Nanterre, Catherine Denis, a estimé dans un communiqué que "ces faits (...) ne peuvent caractériser le crime de viol dans la mesure où aucun élément ne permet de confirmer les propos de l'un ou de l'autre concernant l'existence de cette scène". Après Florence Porcel, vingt-deux autres femmes ont également témoigné et sept autres plaintes ont été déposées. Parmi elles, trois pour viol, et quatre pour agressions sexuelles ou harcèlement sexuel. Mais la majorité des faits reprochés sont prescrits, a expliqué le parquet qui avait confié l'enquête à la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP).

Pour ceux non prescrits et dénoncés comme harcèlement sexuel, le parquet a jugé qu'il manquait d'éléments pour constituer cette infraction: "absence de répétition, de pressions, de caractère sexualisé des propos tenus, ou encore de trace des appels téléphoniques", énumère-t-il dans un communiqué. De son côté, PPDA a "soit contesté l'existence des faits dénoncés par ces 23 femmes, soit en a reconnu la matérialité tout en niant toute contrainte", a aussi précisé le parquet. Contactés par l'AFP, les avocats de PPDA, Jacqueline Laffont et Philippe Naepels se sont dits "très contents que la vérité ait pu être remise à l'ordre du jour": "le parquet a souligné l'absence de matérialité des faits et l'absence d'infractions commises par notre client", ont-ils déclaré.

Ceux de Mme Porcel n'ont pas réagi dans l'immédiat. Selon Le Parisien, qui a révélé le classement sans suite, "un élément matériel fourni par la défense de PPDA a pesé dans la décision du parquet de Nanterre: l'agenda de Dominique Ambiel, président et fondateur de la société A Prim Group", ami et associé du journaliste, qui a affirmé n'avoir assisté à aucune scène de viol le 29 avril 2009 - le jour indiqué par Florence Porcel - dans le bureau de PPDA qu'il décrit comme entièrement vitré et donnant sur le sien. Par ailleurs, toujours selon le journal, la disposition du bureau de PPDA décrite par Florence Porcel ne correspond pas à ce qu'ont pu observer les enquêteurs qui se sont rendus sur place, avec PPDA mais sans la plaignante.

Depuis février, de multiples auditions, notamment de témoins éventuels des faits dénoncés, ou encore des personnes faisant partie de l'environnement professionnel de Patrick Poivre d'Arvor et de Mme Porcel ont été menées. Niant toutes les accusations, PPDA avait fustigé une "recherche de notoriété" de la part de ses accusatrices, en portant plainte notamment pour dénonciation calomnieuse contre Florence Porcel, qui a écrit un livre fiction s'inspirant de sa version des faits. Mais cette plainte pour dénonciation calomnieuse du journaliste a également été classée sans suite par le parquet, qui a souligné vendredi "l'absence de démonstration d'une intention de nuire" de la part de Mme Porcel.

Des femmes ayant porté plainte pour des faits prescrits espèrent tout de même une suite à l'affaire, telle l'ancienne présentatrice de journaux télévisés Hélène Devynck, qui accuse PPDA de l'avoir violée quand elle avait 25 ans et qu'elle était son assistante chez TF1. "Je suis persuadée qu'à un moment ou un autre, il y aura une victime non prescrite qui se signalera à la police et alors il y aura le poids de tout ce qu'on aura dit avant, tout le dossier ressortira", dit à l'AFP Hélène Devynck, 54 ans, pour qui "l'affaire n'est pas finie".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lily6228
25/juin/2021 - 21h56
gillesdelors7571 a écrit :

c'est vous qui etes  a cote la  plaque c'est  bcp facile  d'aller  chez son medecin traitant en qui on a confiance sous le secret medical que d'aller  dans un commissairiat    porter plainte  

Le problème est que vous ne comprenez pas que la plupart de ces personnes veulent juste oublier et que personne ne sache, pas même un médecin, comme par exemple les jeunes qui se font humilier chaque jour au collège ou au lycée. C'est bizarre aussi que la plupart des alcooliques  n'osent pas non plus franchir la porte du médecin alors que ça parait si facile à vos yeux.

Portrait de gillesdelors7571
25/juin/2021 - 21h34
lily6228 a écrit :

"il est evident que que quand on se fait violer  on va aux urgences medicales  ou voir son medecin pour obternir de l'aide et obtenir une attestation medicale"

Vous êtes vraiment à côté de la plaque de penser que c'est évident, notamment quand on estime que seuls 10% des viols entraînent une plainte...

c'est vous qui etes  a cote la  plaque c'est  bcp facile  d'aller  chez son medecin traitant en qui on a confiance sous le secret medical que d'aller  dans un commissairiat    porter plainte  

Portrait de gillesdelors7571
25/juin/2021 - 21h29
lily6228 a écrit :

"il est evident que que quand on se fait violer  on va aux urgences medicales  ou voir son medecin pour obternir de l'aide et obtenir une attestation medicale"

Vous êtes vraiment à côté de la plaque de penser que c'est évident, notamment quand on estime que seuls 10% des viols entraînent une plainte...

en tout cas c'est ce qu'il faut faire car si on a pas de  temoins ou autres  vous n'aurez aucune preuve et dans ce cas il ne peut y avoir aucune   condamnation ça me parait logique  d'aller voir son medecin traitant a qui l'on peut tout dire sous le secret medical pour un viol  oui c'est une evidence meme  

Portrait de johnpeter221
25/juin/2021 - 21h22

Bien entendu je ne connais pas le dossier et il est ainsi difficile de donner un avis. En cas de viol, il est delicat de porter plainte tout de suite, mais au moins allez voir un médecin et portez plainte dans les années qui viennent. 

Portrait de BREIZ Mike
25/juin/2021 - 21h19

Il a des défauts comme tout le monde mais je n'y ai jamais cru à ces viols, la preuve est que beaucoup de célébrités l'ont défendu comme Claire CHAZAL, Anne Sophie LAPIX mais aussi Gille BOULEAU , A.C COUDRAY...et les deux 1eres n'ont rien a gagner dans l'affaire puisqu'elles ne sont plus sur TF1

Portrait de lily6228
25/juin/2021 - 21h07
gillesdelors7571 a écrit :

vous n'avez pas compris ce que  je dit ni l'enquete   il n'y a dans cette histoire aucuns viols   je vous rappel la presemption d'innocence ensuite ici  tout est melange les accusation de viols et d'agression sexuelle    il est evident que que quand on se fait violer   on ne revoit pas son violeur volontairement et on va aux urgences medicales  ou voir son medecin pour obternir de l'aide et obtenir une attestation medicale il n'y a ici que des femmes  qui veulent se payer la tete de PPDA  sans apporter la moindre preuve et avec des faits prescrits j'espere  bien que PPDA va porter plainte pour accusation mensongere

"il est evident que que quand on se fait violer  on va aux urgences medicales  ou voir son medecin pour obternir de l'aide et obtenir une attestation medicale"

Vous êtes vraiment à côté de la plaque de penser que c'est évident, notamment quand on estime que seuls 10% des viols entraînent une plainte...

Portrait de gillesdelors7571
25/juin/2021 - 19h11
Antivirus2 a écrit :

C'est bien le problème, la preuve est difficile à apporter, un homme qui viole une femme ne laisse pas de trace. Quant à cette histoire de "vingt ans après", et oui, l'amnésique post traumatique, cela existe, et la peur de ne pas etre crue, la preuve, c'est qu'ici, beaucoup de sceptiques, comme si une femme s'amusait à porter plainte comme ça juste pour rigoler ! On sait très bien que même si c'est vrai, certains vont la trainer dans la boue et l'humilier alors qu'elle a déjà vécu un traumatisme. J'en parle en connaissance de cause, une amie à moi a été violée il y a plusieurs années et son violeur est couvert par un tas d'imbéciles qui pensent que ça l'amuse de déballer cette horreur sur la place publique. Elle a mis des années à trouver le courage de parler. Et son violeur lui rit au nez. Un viol, ça détruit une personne. Personne ne porte plainte pour s'amuser. Reflechissez avant de parler, merci

vous n'avez pas compris ce que  je dit ni l'enquete   il n'y a dans cette histoire aucuns viols   je vous rappel la presemption d'innocence ensuite ici  tout est melange les accusation de viols et d'agression sexuelle    il est evident que que quand on se fait violer   on ne revoit pas son violeur volontairement et on va aux urgences medicales  ou voir son medecin pour obternir de l'aide et obtenir une attestation medicale il n'y a ici que des femmes  qui veulent se payer la tete de PPDA  sans apporter la moindre preuve et avec des faits prescrits j'espere  bien que PPDA va porter plainte pour accusation mensongere

Portrait de La-jolie-fille
25/juin/2021 - 17h15
Antivirus2 a écrit :

C'est bien le problème, la preuve est difficile à apporter, un homme qui viole une femme ne laisse pas de trace. Quant à cette histoire de "vingt ans après", et oui, l'amnésique post traumatique, cela existe, et la peur de ne pas etre crue, la preuve, c'est qu'ici, beaucoup de sceptiques, comme si une femme s'amusait à porter plainte comme ça juste pour rigoler ! On sait très bien que même si c'est vrai, certains vont la trainer dans la boue et l'humilier alors qu'elle a déjà vécu un traumatisme. J'en parle en connaissance de cause, une amie à moi a été violée il y a plusieurs années et son violeur est couvert par un tas d'imbéciles qui pensent que ça l'amuse de déballer cette horreur sur la place publique. Elle a mis des années à trouver le courage de parler. Et son violeur lui rit au nez. Un viol, ça détruit une personne. Personne ne porte plainte pour s'amuser. Reflechissez avant de parler, merci

Je ne comprends pas ces femmes qui portent plainte pour viol contre PPDA.

Et surtout s'il l'a fait pourquoi l'ont-elles obligé à agir ainsi ??

Elles devraient être très honorées d'être honorées par une personne de ce talent et de cette qualité!Alors pourquoi jouer les mijaurées et refuser une telle chance ?

 

Mauvais humour noir je le concède ,je partage votre avis sur ce sujet délicat.smiley

Portrait de Antivirus2
25/juin/2021 - 17h04
gillesdelors7571 a écrit :

la  justice  n'est pas un jouet on ne vient pas porter plainte  quand on a envie  20ans apres ou pour se venger   je rappel  que la victime doit apporter des elements  importants  prouvant le viol qui est une accusation grave car juge en cour d'assise 

C'est bien le problème, la preuve est difficile à apporter, un homme qui viole une femme ne laisse pas de trace. Quant à cette histoire de "vingt ans après", et oui, l'amnésique post traumatique, cela existe, et la peur de ne pas etre crue, la preuve, c'est qu'ici, beaucoup de sceptiques, comme si une femme s'amusait à porter plainte comme ça juste pour rigoler ! On sait très bien que même si c'est vrai, certains vont la trainer dans la boue et l'humilier alors qu'elle a déjà vécu un traumatisme. J'en parle en connaissance de cause, une amie à moi a été violée il y a plusieurs années et son violeur est couvert par un tas d'imbéciles qui pensent que ça l'amuse de déballer cette horreur sur la place publique. Elle a mis des années à trouver le courage de parler. Et son violeur lui rit au nez. Un viol, ça détruit une personne. Personne ne porte plainte pour s'amuser. Reflechissez avant de parler, merci

Portrait de Jse
25/juin/2021 - 17h03

Les puissants sont intouchables !!!!   

Portrait de Antivirus2
25/juin/2021 - 17h00
RED2510 a écrit :

Si on s'en tient à la loi, le doute est toujours favorable à l'accusé afin d'éviter de condamner un innocent.

Pour la Prescription, elle est réaliste car il est difficile de réunir des preuves 20 ans ou 30 ans après les faits (doù encoure un doute favorable à l'accusé) et que veux dire un jugement 20 ans après les faits

Enfin, il y a autant de menteuses que de menteur, malheureusement l'humain est ainsi fait.  

Mais bien sur! il y a 22 femmes qui ne se connaissaient pas mais qui se sont mises toutes à mentir envers un homme qui ne leur avait rien fait !!! On y croit !!! Pffff les violeurs ont de beaux jours devant eux, car il y aura toujours des imbéciles pour les soutenir ! J'espère qu'aucune femme (ou homme) ne sera violé dans votre entourage, ça vous ferait réfléchir autrement . pauvre humanité.

Portrait de gillesdelors7571
25/juin/2021 - 16h35

la  justice  n'est pas un jouet on ne vient pas porter plainte  quand on a envie  20ans apres ou pour se venger   je rappel  que la victime doit apporter des elements  importants  prouvant le viol qui est une accusation grave car juge en cour d'assise 

Portrait de RED2510
25/juin/2021 - 15h51
loxo a écrit :

Peut être le jour où 90% des violeurs et autres pervers ne s'en tireront pas pour des faits de "prescriptions" ou "doutes".. Ils clament tous que leurs victimes étaient consentante et ça suffit dans la plupart des cas.

Des menteuses il y en a c'est sûr mais je pense qu'il y a bieeeen plus de menteurs. smiley

 

 

 

Si on s'en tient à la loi, le doute est toujours favorable à l'accusé afin d'éviter de condamner un innocent.

Pour la Prescription, elle est réaliste car il est difficile de réunir des preuves 20 ans ou 30 ans après les faits (doù encoure un doute favorable à l'accusé) et que veux dire un jugement 20 ans après les faits

Enfin, il y a autant de menteuses que de menteur, malheureusement l'humain est ainsi fait.  

Portrait de croco
25/juin/2021 - 15h47 - depuis l'application mobile
Greenday2013 a écrit :

Donc Florence Porcel est allée plusieurs fois vers son violeur, c'est ça ?

@Greenday2013 Oui c'est exact. Mais elle a affirmé qu'elle était sous son emprise. Et dans l'article il est indiqué qu'il l'aurait violé en 2004 et en 2009. Donc je pense que quand on s'est fait violer et qu'on a eu 5 ans pour y réfléchir, il vaut mieux éviter de retourner voir son violeur 5 ans après. En tout cas moi je pense que si ça m'arrivait, j'éviterais.

Portrait de La Cambuse
25/juin/2021 - 15h38

J'attend avec impatience toutes les alertes sur les chaines infos. Les mêmes si prompt à le jeter en pature

Portrait de Greenday2013
25/juin/2021 - 14h22

Donc Florence Porcel est allée plusieurs fois vers son violeur, c'est ça ?

Portrait de LOIC 33
25/juin/2021 - 14h22

Bravo !

Portrait de Nicole Palette
25/juin/2021 - 13h24

PPD est un séducteur par la force de son porte-feuilles et de sa notoriété, sinon il serait un incel !

Portrait de Jeand
25/juin/2021 - 13h12
axl59 a écrit :

Vous ne fréquentez pas souvent les tribunaux. Le fait d'être immigré, de couleur ou pauvre est la première chose avancée par les avocats pour défendre les accusés, dans ce cas tu bénéficies d'un totem d'immunité.  

avec de tels poncifs, vous non plus manifestement

Portrait de simonbourgogne
25/juin/2021 - 13h07

Pour que les femmes voient leur plainte aboutir et déboucher sur un procès , il est donc conseillé de ne pas attendre 40 ans  pour déposer plainte.... 

Portrait de axl59
25/juin/2021 - 13h07
JP67 a écrit :

supposons 5 mn que PPDA  soit remplacé dans le dossier par:

au choix

- un sdf

un homme de couleur

-un immigré

je ne suis pas sur que le résultat de l'enquête serait identique !

Vous ne fréquentez pas souvent les tribunaux. Le fait d'être immigré, de couleur ou pauvre est la première chose avancée par les avocats pour défendre les accusés, dans ce cas tu bénéficies d'un totem d'immunité.  

Portrait de JP67
25/juin/2021 - 12h59

supposons 5 mn que PPDA  soit remplacé dans le dossier par:

au choix

- un sdf

un homme de couleur

-un immigré

je ne suis pas sur que le résultat de l'enquête serait identique !

Portrait de croco
25/juin/2021 - 12h03 - depuis l'application mobile
The dream a écrit :

La leçon à tirer du classement sans suite de ces plaintes ( et non de l'enquête...), est qu'il faut impérativement porter plainte dès que les faits ont eu lieu car plus vous attendez et plus il vous sera difficile de les prouver...

@The dream C'est exact. Et il faudrait également éviter de fixer d'autres rendez-vous à son violeur afin de le revoir. Car cela nuit à la crédibilité de l'accusation.

Portrait de The dream
25/juin/2021 - 11h30

La leçon à tirer du classement sans suite de ces plaintes ( et non de l'enquête...), est qu'il faut impérativement porter plainte dès que les faits ont eu lieu car plus vous attendez et plus il vous sera difficile de les prouver...

Portrait de Jeand
25/juin/2021 - 10h45
Gregeagle a écrit :

Pourrez t'on  commencer à condamner les femmes qui mentent.

 

il faut les punir a grand coup de Bescherelle ?

il n'a pas été dit une seule seconde qu'il y avait eu mensonge

Portrait de Gregeagle
25/juin/2021 - 10h34

Pourrez t'on  commencer à condamner les femmes qui mentent.