23/06 16:11

Météo: Le corps de l'adolescent de 17 ans, disparu à Beauvais lors des crues lundi soir, a été retrouvé cet après-midi à une cinquantaine de mètres du point de chute

16h11: "Nous avons pu retrouver le corps parce que le niveau d’eau a baissé. Le corps était bloqué sous un pont", explique le directeur départemental SDIS Oise

16h08: "Le jeune homme a brusquement chuté dans la rivière", a déclaré la procureure de Beauvais. Et d'ajouter : "L’eau est tellement montée que le jeune n'a pas pu faire la distinction entre le parapet du pont et la rivière".

14h59: Le corps de l'adolescent de 17 ans qui était tombé dans la nuit de lundi à mardi à Beauvais dans la rivière Thérain, gonflée par un violent orage, a été découvert mercredi, a annoncé le parquet. Le corps a été découvert "à une cinquantaine de mètres du point de chute" du lycéen, selon la procureure Carole Tharot.

Les opérations de recherche menées par des plongeurs avaient repris mercredi matin, après avoir été interrompues mardi vers 19H.

Venu sur place mardi, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait dit "craindre le pire" pour leur issue. Le lycéen aurait chuté "soudainement" dans la rivière, un affluent de l'Oise traversant la ville, sans avoir pu se rendre compte qu'il n'était plus sur la chaussée, en raison du niveau de l'eau, avait expliqué mardi Mme Tharot.

Habitant Hermes, à 5 km de Beauvais, il avait passé lundi matin son oral de baccalauréat et était sorti "manifestement à l’occasion de la fête de la musique", rejoignant, selon les images de vidéo-surveillance, un groupe de jeunes dans un préau en contrebas du Thérain" où "ils avaient les pieds dans l’eau dès 23H". Les images d'une autre caméra proche "montrent, à 23H13, cinq personnes en train de courir, le jeune homme, en avant du groupe, chutant soudainement". Deux jeunes hommes se sont immédiatement mis à l'eau pour tenter de repêcher la victime, en vain.

Mercredi matin, outre les recherches de l'adolescent, les pompiers poursuivaient les opérations de pompage et d'épuisement de locaux inondés, à Beauvais et dans des communes environnantes, comme Saint-Martin-le-Noeud, tandis que la décrue s'amorçait.

11h04: Les opérations de recherche d’un adolescent de 17 ans tombé dans la nuit de lundi à mardi dans une rivière du nord de la France gonflée par un violent orage, ont repris mercredi, tandis que la décrue s’amorçait. Mardi, 18 plongeurs avaient participé dans la rivière Thérain, sur le commune de Beauvais, aux recherches, interrompues peu après 19H00.

Elles ont repris mercredi matin, mais les plongeurs n’ont pas pu descendre à l’eau au premier point qu’ils avaient identifié, en raison du courant trop fort, ont indiqué les pompiers. Huit plongeurs sont mobilisés pour ce deuxième jour de recherche, auxquels doivent s’ajouter dans la journée six autres arrivant de tout le secteur.

Venu sur place mardi, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait dit « craindre le pire » pour l’issue des recherches. Selon la procureure de Beauvais Caroline Tharot, le lycéen aurait chuté « soudainement » dans la rivière, un affluent de l’Oise traversant la ville, sans avoir pu se rendre compte qu’il n’était plus sur la chaussée, en raison du niveau de l’eau.

Habitant Hermes, à 5 km de Beauvais, il avait passé lundi matin son oral de baccalauréat et était sorti « manifestement à l’occasion de la fête de la musique », rejoignant, selon les images de vidéo-surveillance, un groupe de jeunes dans un préau en contrebas du Thérain«  où  »ils avaient les pieds dans l’eau dès 23H00« . Les images d’une autre caméra proche  »montrent, à 23H13, cinq personnes en train de courir, le jeune homme, en avant du groupe, chutant soudainement« . Deux jeunes hommes se sont immédiatement mis à l’eau pour tenter de repêcher la victime, en vain.

Mercredi,  »on amorce une décrue, avec une grosse vigilance", ont indiqué les pompiers. Outre les recherches du jeune homme disparu, ils poursuivaient les opérations de pompage et d’épuisement de locaux inondés, à Beauvais et dans des communes environnantes.

10h51: Météo France vient d'actualiser sa carte de vigilance. L'Orne quitte l'alerte orange et passe en jaune. Il ne reste plus que l'Eure en vigilance orange "crues". "Crue importante en cours de propagation sur la Charentonne et le Guiel (département de l'Eure)", explique Météo France.

06h37: L'Orne et l'Eure restent placés en alerte "crues" ce matin alors que Météo-France a levé la vigilance orange jusqu'ici en vigueur dans l'Oise, frappé par un orage "diluvien" qui a provoqué d'importantes inondations dans le secteur de Beauvais. 

Météo-France met en garde contre une "crue importante de la Charentonne et de la Guiel", après les orages de la nuit de lundi à mardi et de mardi matin. Les précipitations, "quasi stationnaires sur la Normandie, ont donné des cumuls localement soutenus générant des débordements, parfois importants sur les cours d'eau placés en vigilance", note Vigicrues.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lxa75
23/juin/2021 - 16h10

La fête de la musique aura encore fait 1 décès par noyade cette année