22/06 08:02

Le président brésilien Jair Bolsonaro pète les plombs en conférence de presse demandant à une journaliste de "la fermer" et la qualifiant de "merde" - Vidéo

Le président brésilien Jair Bolsonaro est sorti de ses gonds lors d'un point presse lundi, demandant à une journaliste de "la fermer" et qualifiant de "merde" le groupe Globo, plus grand conglomérat de médias du pays. "La ferme! Vous êtes des salauds. Vous faites un journalisme pourri, qui ne sert à rien. Vous détruisez la famille brésilienne, la religion brésilienne", a-t-il crié, hors de lui, à une journaliste de TV Globo qui lui posait une question sur le port du masque, à l'issue d'une cérémonie militaire à Guaratingueta, dans l'Etat de Sao Paulo (Sud-Est).

La journaliste lui rappelait notamment qu'il s'était vu infliger des amendes dans plusieurs Etats brésiliens pour avoir pris part à des rassemblements sans masque de protection. "Je vais où je veux comme je veux, d'accord ? Si vous ne voulez pas porter de masque n'en portez pas", a-t-il poursuivi, avant de retirer le sien soudainement.

"Voilà, vous pouvez mettre ça dans votre journal télévisé: je ne porte pas de masque à Guaratingueta ! Tu es contente, maintenant ?", a crié le dirigeant d'extrême droite, qui n'a cessé de s'en prendre aux médias, notamment au groupe Globo, depuis le début de son mandat, en janvier 2019.

"Globo, c'est de la presse de merde (...) Ceux qui regardent (cette chaîne) sont victimes de désinformation. Vous devriez avoir honte", a-t-il poursuivi. "Ce n'est pas avec des cris ou de l'intolérance que le président va empêcher ou limiter le travail de la presse", a réagi le groupe Globo dans un communiqué.

Le président brésilien a aussi critiqué la chaîne CNN Brasil qui aurait selon lui "fait l'éloge" des manifestations anti-Bolsonaro qui ont rassemblé des milliers de personnes dans toutes les grandes villes brésiliennes samedi.

Ce n'est pas la première fois que Jair Bolsonaro intimide des journalistes. "J'ai envie de te fermer la gueule à coups de poing", avait-il répondu en août 2020 à un reporter du quotidien O Globo qui l'interrogeait sur des rumeurs de versements suspects sur le compte de son épouse Michelle. En janvier 2020, il avait affirmé que les journalistes étaient "une espèce en voie de disparition".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djbaxter
22/juin/2021 - 15h34
MS54840 a écrit :

HONTE A LUI, ce dictateur,  le pire c'est que l'UE va signer un traité de libre échange ? et qui va détruire l'Amazonie. Je plains les pauvres tribu d'Amazonie qui voit la forêt se détruire en toute impunité du monde entier qui s'en fou !

Définition dictacteur = Personne qui, après s'être emparée du pouvoir, l'exerce sans contrôle.

MS54840 ≠ la réalité

Portrait de JF_Lacour
22/juin/2021 - 11h06
Valentin98 a écrit :

Bolsonaro est un malade mental!  Il sera bientôt éjecter de la présidence! Les brésiliens en ont marre de sa gestion calamiteuse du covid ou le million de mort est largement dépassé! 

Les brésiliens voteront en octobre 2022 et vu son impopularité actuelle il y a de grandes chances qu'il dégage. Mais c'est peu probable qu'il quitte le pouvoir avant le 1er janvier 2023 car comme aux USA le processus d'impeachment demande largement plus qu'une majorité simple dans chacune des chambres.( il faut 66% des votes des députés ET des sénateurs ). 

Portrait de MS54840
22/juin/2021 - 09h28

HONTE A LUI, ce dictateur,  le pire c'est que l'UE va signer un traité de libre échange ? et qui va détruire l'Amazonie. Je plains les pauvres tribu d'Amazonie qui voit la forêt se détruire en toute impunité du monde entier qui s'en fou !

Portrait de Valentin98
22/juin/2021 - 09h15
djbaxter a écrit :

1/ On n'a pas les codes culturels d'Amérique Latine. Il se passait la même chose avec Chavez et aujourd'hui avec Maduro, avec Rafael Correa en Equateur, avec Evo Morales en Bolivie.. mais là, les médias occidentaux en parlent beaucoup moins ou pas du tout pour certains.

2/ Des chaînes TV d'opposition font tous les jours des émissions où le pouvoir se fait littéralement insulter et même menacer de mort. Les rapports politiques sont des accrochages permanents, et çà se traduit d'ailleurs par des décennies d'instabilité politique et des coups d'Etat, le tout sous ingérence américaine et infiltration de la CIA.

Bolsonaro est un malade mental!  Il sera bientôt éjecter de la présidence! Les brésiliens en ont marre de sa gestion calamiteuse du covid ou le million de mort est largement dépassé! 

Portrait de djbaxter
22/juin/2021 - 08h59

1/ On n'a pas les codes culturels d'Amérique Latine. Il se passait la même chose avec Chavez et aujourd'hui avec Maduro, avec Rafael Correa en Equateur, avec Evo Morales en Bolivie.. mais là, les médias occidentaux en parlent beaucoup moins ou pas du tout pour certains.

2/ Des chaînes TV d'opposition font tous les jours des émissions où le pouvoir se fait littéralement insulter et même menacer de mort. Les rapports politiques sont des accrochages permanents, et çà se traduit d'ailleurs par des décennies d'instabilité politique et des coups d'Etat, le tout sous ingérence américaine et infiltration de la CIA.