21/06 16:59

Elections régionales: Julien Bayou annonce l'union des trois listes de gauche pour le second tour en Ile-de-France - En PACA, l'écologiste Jean-Laurent Félizia retire sa liste

16h58: Le chef de file écologiste de l'union de la gauche en Provence-Alpes-Côte d'Azur Jean-Laurent Felizia s'exprime devant la presse "Ce second tour en PACA est incertain, dangereux, trop dangereux (...) Nous avons eu un débat humain, franc, personnel, émouvant", a-t-il déclaré. Et d'ajouter : "Je suis propriétaire d’aucune voix dans cette élection. Je voterai pour Renaud Muselier".

16h30: Pour Valérie Pécresse, la présidente sortante d'Ile-de-France, "le parti socialiste en Ile-de-France a perdu son âme" après l’annonce de l’union de la gauche. « Cette alliance de la gauche radicale et de la gauche extrême peut l’emporter et ce serait une catastrophe », a-t-elle ajouté.

15h12: Le chef de file écologiste de l'union de la gauche en Provence-Alpes-Côte d'Azur Jean-Laurent Felizia a annoncé lundi le retrait de sa liste à ses colistiers, laissant en duel au second tour des régionales le sortant LR Renaud Muselier et Thierry Mariani pour le RN.

Ce retrait, révélé par le quotidien La Marseillaise, a été confirmé à l'AFP par Jean-Pierre Cervantes, chef de file de cette liste dans le Vaucluse, et Anthony Gonçalves, 4e dans les Bouches-du-Rhône, ainsi que par le responsable local d'un des partis soutenant cette large union de la gauche dont seuls les Insoumis étaient absents.

Moins de 24 heures après avoir annoncé le maintien de sa liste au second tour, avec un score de 16,9%, contre 36,4% pour Thierry Mariani et 31,9% pour Renaud Muselier, le conseiller municipal du Lavandou (Var) a donc fait machine arrière, cédant à la pression des états-majors parisiens, celui d'EELV en tête.

"Hier soir, il y avait un faible écart de voix entre M. Muselier et le RN (selon les estimations en début de soirée dimanche). Ce matin, ce n'était plus le même tabac", a expliqué à l'AFP Stéphane Salord, membre de la liste du Rassemblement écologique et social dans les Bouches-du-Rhône: "Personnellement j'étais favorable au retrait. Il faut être cohérent, qu'on soit fidèle à des engagements éthiques et politiques".

D'autres colistiers acceptaient beaucoup moins bien ce retrait soudain: "La décision a été prise par Jean-Laurent Felizia sans vote, après avoir écouté toutes les têtes de liste et certains responsables politiques s'exprimer", a ainsi assuré Jean-Pierre Cervantes à l'AFP: "J'estime que c'est une trahison. (...) Je pense que c'est une erreur politique fondamentale, je ne suis pas entré en politique pour voter contre".

15h00: Un premier accord avait été scellé dans la matinée en Centre-Val de Loire, le président sortant François Bonneau (PS), arrivé dimanche en tête (24,81%), a annoncé la fusion de sa liste PS-PCF avec celle EELV-LFI portée par Charles Fournier (10,85%).
14h41: Le candidat écologiste à la présidence de l’Ile-de-France Julien Bayou a annoncé lundi l’union de sa liste avec celles du PS et de LFI/PCF en vue du second tour du scrutin régional pour tenter de battre la sortante Valérie Pécresse. « Ça y est, nous sommes uni-es avec Audrey Pulvar et Clémentine Autain pour l’écologie et la solidarité en Ile-de-France! », a indiqué sur Twitter le secrétaire national d’EELV, en tête à gauche dimanche avec 12,95% des voix.

Mme Pécresse (ex-LR, Libres!) est arrivée largement en tête avec 35,94%. Arrivés à la table des négociations au milieu de la nuit, dans la foulée de l’annonce des résultats, les trois candidats ont conclu à la mi-journée un accord qu’ils présenteront lors d’un déplacement commun à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) en fin d’après-midi.

La principale interrogation autour de cet accord concerne la gratuité des transports, mesure phare et « pas négociable » d’Audrey Pulvar (11,07% des voix au premier tour) à laquelle Julien Bayou était opposé. Clémentine Autain (10,24%) promettait la gratuité pour les moins de 25 ans et tous les bénéficiaires des minima sociaux. Quatre candidats seront présents au second tour: Valérie Pécresse, Julien Bayou, Jordan Bardella (RN, 13,12% au premier tour) et Laurent Saint-Martin (LREM, 11,76%). En 2015, Mme Pécresse avait ravi la région au PS à l’issue d’une triangulaire avec le FN, devenu RN.

 

14h02: Le président des Républicains Christian Jacob a demandé lundi "le retrait des listes de la majorité présidentielle" de Marc Fesneau, François de Rugy et Denis Thuriot pour éviter "un risque de gouvernance avec l'extrême gauche" dans trois régions. "Nous souhaitons éviter partout que l'extrême droite ou l'extrême gauche arrivent au pouvoir. Or il y a un risque de gouvernance avec des équipes de l'extrême gauche ou des Verts extrémistes dans un certain nombre de régions", a fait valoir le patron de LR à l'issue d'un Conseil stratégique du parti.

C'est pourquoi "dans les Pays de la Loire, nous demandons à M. de Rugy de se retirer" et "en Centre-Val-de-Loire nous demandons à M. Fesneau de se retirer également", ainsi qu'"à M. Thuriot en Bourgogne-Franche-Comté", a-t-il ajouté. Le Conseil stratégique a par ailleurs "rappelé un soutien unanime à Renaud Muselier face au Rassemblement national" en Paca, a ajouté M. Jacob qui fera un déplacement "avec Gérard Larcher et François Baroin" cette semaine dans la région où le RN devance LR de 4,5 points.

"Il faut que demain pas une voix ne manque à Renaud Muselier", a-t-il martelé. Au lendemain du premier tour marqué par un bon score des sortants de droite, le président de LR a estimé que les régionales avaient été un "échec cuisant et cinglant" pour le RN "qui s'effondre" et pour le président de la République "qui montre son incapacité a s'implanter dans les territoires".

"On nous a expliqué à longueur d'antenne que LR était explosé, déchiré entre le RN et Emmanuel Macron" mais "nous sommes, et de très loin, le premier parti de France", a-t-il affirmé. "Nous avons gagné sur la clarté, la transparence et compétence de nos équipes" et la performance du premier tour "est un très bon résultat, mais les choses ne sont pas terminées" avant le second tour, a-t-il ajouté.

En Ile-de-France il n'y a selon lui "aucun risque que l'extrême gauche arrive" au pouvoir tant Valérie Pécresse (ex-LR) a "une très nette avance".

Alors que le bon score de Mme Pécresse, tout comme celui de Laurent Wauquiez en Auvergne-Rhône-Alpes et de Xavier Bertrand dans les Hauts de France, risque de raviver le débat sur le choix du candidat de la droite pour 2022, M. Jacob a exclu d'accélérer le tempo.

Le calendrier prévoyant de désigner un candidat à novembre est "calé" et "ne bougera pas", a-t-il martelé.

13h32: Lâché par les partis qui composent sa liste d'union de la gauche mais félicité par le candidat du RN, l'écologiste Jean-Laurent Felizia assumait toujours lundi sa décision de provoquer une triangulaire au second tour en Paca, malgré la pression. Inconnu dans le paysage politique il y a encore quelques semaines, le conseiller municipal d'opposition du Lavandou (Var) s'est fait un nom en renonçant dimanche soir à saborder sa liste --qui regroupe EELV et l'ensemble des partis de gauche sauf les Insoumis-- en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, seule région de France où le RN (36,4%) a terminé en tête au premier tour des régionales, avec 4,47 points d'avance sur la liste du président LR sortant Renaud Muselier (31,9%).

Il restait "droit dans (ses) bottes" lundi matin, malgré un score de 16,9% qui ne lui laisse aucune chance de victoire. "Le sursaut républicain vaut mieux qu'un front républicain qui efface les écologistes et la gauche de tout le paysage régional", a insisté le paysagiste varois sur franceinfo, malgré une condamnation quasi unanime des états-majors parisiens et de premières fissures dans l'unanimité revendiquée dimanche soir.

"Nous (ne) nous relèverions pas d’avoir jeté la région dans les bras de l’extrême droite", a ainsi tweeté Alexandre Latz, militant de Place Publique et 5e de la liste du Rassemblement écologique et social de Jean-Laurent Felizia dans le Var: "J'étais candidat, (...) ça sera sans moi", concluait-il. "Je ne me résous pas à une politique économique qui délaisserait certains quartiers par racisme", a aussi insisté Arnaud Delcasse, de la Gauche républicaine et socialiste, 17e sur la liste dans les Alpes-Maritimes, auprès de l'AFP. Si, selon M. Felizia, la décision du Rassemblement écologique et social de se maintenir au second tour a été prise après "un débat collectif", celui-ci n'a visiblement pas inclus les états-majors des partis composant sa liste.

12h22: Le point sur ce qu'il faut retenir à la mi-journée

Les tractations sont lancées lundi matin pour le second tour des régionales et départementales, après le choc d'un premier tour déserté par deux électeurs sur trois, une situation inédite qui a profité aux présidents de région sortants, de droite comme de gauche. Les discussions s'étaleront jusqu'à mardi à 18H00 pour négocier des alliances, fusions ou retraits de listes pour le second tour, notamment en Paca, région où le RN est le mieux placé et où la tête de liste de gauche Jean-Laurent Felizia n'entend pas se retirer en dépit de la menace d'exclusion d'EELV et des pressions du PS et du PCF. Pour le parti de Marine Le Pen, que les sondages annonçaient en tête dans plusieurs régions, la désillusion est sévère: le Rassemblement national perd neuf points par rapport à 2015.

Reconnaissant que ses électeurs ne s'étaient "pas déplacés", la candidate à la présidentielle de 2022 a appelé "au sursaut" pour le second tour. Egalement en retrait, les candidats de la majorité présidentielle ne totalisent que 11,5% des suffrages selon Ipsos, un score qui confirme la faible implantation locale de LREM.

11h16: Au lendemain du premier tour des élections régionales et départementales, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé les "dysfonctionnements inacceptables" dans l'organisation du 1er tour. "A la suite des dysfonctionnements inacceptables liés à la qualité de l'acheminement de la propagande électorale du premier tour des élections départementales et régionales, j'ai convoqué ce matin les dirigeants des sociétés Adrexo et la Poste", déclare-t-il dans un communiqué.

Et d'ajouter : "Je leur ai rappelé l’obligation de résultats qui les liait et demandé de garantir que de tels dysfonctionnements ne se reproduisent pas dimanche prochain. Tous les enseignements des erreurs commises seront tirés au lendemain du second tour de ces élections".

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jse
22/juin/2021 - 14h11

Maintenant pour le deuxième tour il vont magouiller entres amis : c'est pourri la politique !!!!

Portrait de KERCLAUDE
22/juin/2021 - 07h41

La valse des étiquettes, au départ on se critique, on prend une branlée électorale et ensuite on veut s'unir..... la politique quel bordel......

Portrait de tan89
22/juin/2021 - 00h03

c pas faut smiley

Portrait de MICMAH458
21/juin/2021 - 23h53

3 petits partis qui ont reçu une branlée individuelle.  En s'alliant ensemble, ils vont recevoir une branlée collective.

Portrait de tan89
21/juin/2021 - 23h48

les voix des électeurs non aucune représentation avec les petits arrengements

Portrait de Raspoutine from South
21/juin/2021 - 19h15
VNBis a écrit :

3 zéros ensemble ça fait toujours zéro ! smiley

oui, ou zéro comme zéro région.smiley

Portrait de hummerH2
21/juin/2021 - 18h39
JC732 a écrit :

Tu as de la chance. Ça bourrait les BAL. J'ai essayé de lire et je n'ai rien compris. La plupart des candidats n'osent pas annoncer la couleur et on ne sait plus très bien  ce qu’ils représentent. Et si j'ai bien compris, il y avait un mélange entre départements et régions. J'ai tout jeté a la poubelle ( sacs jaunes pour le trismiley ) et je suis resté regarder la F1. Beau grand prix.

Je dois avouer qu'une fois arrivé dans le bureau de vote, quand j'ai vu ces bulletins "presque anonymes", j'ai du en prendre un de chaque, et j'ai du battre mon record de temps dans l'isoloir !!!, le temps qu'il m'a fallu pour décrypter qui était qui et qui représentait en fait quel parti !

Le seul bulletin qui annonçait clairement la couleur était celui du RN.

Portrait de JC732
21/juin/2021 - 18h27
hummerH2 a écrit :

Je fais partie de ces très nombreux Français n'ayant reçu aucune profession de foi dans sa boite aux lettres. (1 première !!!)

Pas de profession de foi dans la Bal, campagne institutionnelle télé/radio pour informer des élections  inexistante etc etc etc.

Fallait vraiment être "motivé" pour aller voter hier !

Dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner du taux d'abstention.

Tu as de la chance. Ça bourrait les BAL. J'ai essayé de lire et je n'ai rien compris. La plupart des candidats n'osent pas annoncer la couleur et on ne sait plus très bien  ce qu’ils représentent. Et si j'ai bien compris, il y avait un mélange entre départements et régions. J'ai tout jeté a la poubelle ( sacs jaunes pour le trismiley ) et je suis resté regarder la F1. Beau grand prix.

Portrait de hummerH2
21/juin/2021 - 18h06
Nerfertiti a écrit :

 Bien sûr que non !

Mais delà à s’allier avec les illuminés EELV  et des islamo gauchistes, il y a des limites quand même à ne pas dépasser 

C'est à se demander si les gens qui s'abstiennent d'aller voter ne sont pas dans le vrai !

Donner sa voix, et offrir sa confiance à un candidat supposé être de Droite pour le voir dès le lendemain aller s’acoquiner avec l’extrême gauche , il y a en fait de quoi s'abstenir de faire son devoir civique !

Portrait de Nerfertiti
21/juin/2021 - 17h53
Lepton a écrit :

Vous découvrez la politique?  smiley

 Bien sûr que non !

Mais delà à s’allier avec les illuminés EELV  et des islamo gauchistes, il y a des limites quand même à ne pas dépasser 

Portrait de ΙΧΘΥΣ
21/juin/2021 - 17h45

Quelle rigolade ces alliances et petits arrangements.

C’est plus des politiciens, c’est des VRP multicartes.

Portrait de Lepton
21/juin/2021 - 17h20
Nerfertiti a écrit :

L’escroquerie LR ! 

Se faire élire grâce aux  islamo gauchistes verts rouge pastèque.

Pour Muselier, la victoire n’a pas d’odeur

 

Vous découvrez la politique?  smiley

Portrait de Nerfertiti
21/juin/2021 - 17h13

L’escroquerie LR ! 

Se faire élire grâce aux  islamo gauchistes verts rouge pastèque.

Pour Muselier, la victoire n’a pas d’odeur

 

Portrait de KERCLAUDE
21/juin/2021 - 17h06

L'honnêteté des politiciens, la gauche ne sait plus où aller??

Portrait de JC732
21/juin/2021 - 15h36
lysniais a écrit :

L'escroquerie écologiste continue. Il serait temps qu'ils arrêtent de se peindre en vert pour gagner des places qu'il n'auraient pas en rose en trompant notre jeunesse. Ce sont des gauchistes, et doivent être battus comme tout bon gauchiste!

C'est bien pourquoi ils sont surnommés les pastèques ( verts a l’extérieur, rouge a l’intérieur).

Portrait de bergil
21/juin/2021 - 14h56

Il est gonflé Darmanin ! qui a choisi une entreprise privée au lieu de La Poste pour distribuer les tracts , sinon lui !

Pulvar PS et Autain LFI dans le même panier , faut le faire !

Portrait de stbx00
21/juin/2021 - 14h55
geneva a écrit :

Ils font "l'union des listes de gauche"... en étant d'accord sur rien... juste pour être élus !!! Ah ! j'adore la gôche !!! Tellement envie de... rire !!!smiley

Lors du débat sur LCI on pouvait au contraire constater qu'ils étaient plutôt d'accord sur à peu prêt tout. Ce qui est dommage pour eux c'est de ne pas y être allé groupés dès le premier tour.

Lors de ce même débat il était aussi assez difficile de comprendre les différences majeures entre LaRem et V. Pécresse. Ce qu'on comprenait bien en revenche c'est que J. Bardela n'était pas au niveau...

Portrait de geneva
21/juin/2021 - 14h48

Ils font "l'union des listes de gauche"... en étant d'accord sur rien... juste pour être élus !!! Ah ! j'adore la gôche !!! Tellement envie de... rire !!!smiley

Portrait de hummerH2
21/juin/2021 - 11h39

Je fais partie de ces très nombreux Français n'ayant reçu aucune profession de foi dans sa boite aux lettres. (1 première !!!)

Pas de profession de foi dans la Bal, campagne institutionnelle télé/radio pour informer des élections  inexistante etc etc etc.

Fallait vraiment être "motivé" pour aller voter hier !

Dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner du taux d'abstention.

Portrait de Valentin98
21/juin/2021 - 11h19

Ben voyons!? Quelle mauvaise foi! Vous avez été tellement nul (la lrem) que les gens ont préféré s'abstenir d'aller voter!