21/06 06:34

Régionales - Voici ce qu'il faut retenir de cette soirée pleine de surprises : Abstention record, les Républicains en force, le Rassemblement National chute, "En Marche" au tapis, les sondeurs se sont trompés.... Vidéo

Le monde politique, tous partis confondus, s'efforce de rebondir et de mobiliser lundi après le choc d'un premier tour des régionales et départementales déserté par deux électeurs sur trois, une "abstention abyssale" qui a profité aux présidents de région sortants, de droite comme de gauche. 

Les tractations commencent, et s'étaleront jusqu'à mardi à 18h, pour négocier des alliances, fusions ou retraits de listes pour le second tour, notamment en PACA, région où le RN est le mieux placé. Pour le parti de Marine Le Pen, que les sondages annonçaient en tête dans plusieurs régions, la désillusion est sévère. Le Rassemblement national perd neuf points par rapport à 2015. Reconnaissant que ses électeurs ne s'étaient "pas déplacés", la candidate à la présidentielle de 2022 a appelé "au sursaut" pour le second tour. En Paca, le suspens reste de mise. Le sortant LR Renaud Muselier et Thierry Mariani sont donnés au coude-à-coude, entre 30 et 35%, selon différents sondages. Le troisième homme Jean-Laurent Felizia (EELV/PS/PCF), positionné entre 14 et 18%, a dit vouloir se maintenir au second tour mais le le bureau exécutf d'EELV a décidé de lui retirer son soutien pour faire barrage au RN.

Dans le  Pas-de-Calais où elle se présentait elle-même aux départementales, elle a obtenu dimanche 61% des voix, mais n'est pas élue, le taux d'abstention de 66,4% étant aussi élevé que la moyenne nationale. Egalement en retrait, les candidats de la majorité présidentielle ne totalisent que 11,5% des suffrages selon Ipsos, un score qui confirme la faible implantation locale de LREM. L'abstention atteindrait entre 66,1% et 68,6% selon les estimations des instituts de sondage, soit un record tous scrutins confondus en France hors référendum.

Les deux grands partis traditionnels bénéficient à plein de la "prime aux sortants", qui ont été à la manoeuvre lors de la crise sanitaire. Cela permet à la droite d'espérer pouvoir conserver ses sept régions et la gauche ses cinq en France métropolitaine. Malgré la mobilisation de cinq ministres, dont Eric Dupond-Moretti, la macronie est ainsi éliminée dès le premier tour dans les Hauts-de-France, où Xavier Bertrand (ex-LR) est en très bonne posture pour conserver la région, un succès dont il compte faire une rampe de lancement pour 2022.

Selon les estimations, il réunirait entre 39% et 46,9% des voix, très loin devant son concurrent du RN Sébastien Chenu (22,5% à 24,4%).

Même scénario pour le président d'Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez (LR), donné à plus de 45%, avec plus de 30 points d'avance sur la candidate des Verts Fabienne Grébert ou le prétendant du RN Andrea Kotarac. Autre candidate potentielle en 2022, Valérie Pécresse (ex-LR) arrive largement en tête en Ile-de-France (autour de 35%), mais reste sous la menace d'une hypothétique union des candidats de gauche (Julien Bayou, Clémentine Autain, Audrey Pulvar) qui va focaliser l'attention dans les prochaines heures.

La droite peut se réjouir de voir sortir en tête Jean Rottner dans le Grand Est, Christelle Morançais dans les Pays de la Loire et Hervé Morin en Normandie. A gauche, les sortants prennent également une option, comme Carole Delga (PS/PCF) en Occitanie, donnée autour de 40%, ou Alain Rousset (PS) en Nouvelle-Aquitaine, tandis qu'en Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay (PS) parvient à devancer d'une courte tête le RN Julien Odoul (26% contre 24%).

Le jeu est très ouvert en Bretagne, où le socialiste Loïg Chesnais-Girard arrive légèrement en tête, et dans le Centre-Val-de-Loire, où François Bonneau (PS) devra négocier serré avec le candidat EELV/LFI Charles Fournier pour conserver sa région.

Enfin, en Corse, le président sortant de l'exécutif corse, l'autonomiste Gilles Simeoni, devra faire le plein des voix nationalistes pour battre la liste de droite menée par le maire d'Ajaccio Laurent Marcangeli, qu'il devance d'une courte tête, selon les sondages. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de RED2510
22/juin/2021 - 17h26
7440 a écrit :

La 5ème puissance mondiale qui a du plomb dans l'aile et je ne vois pas en quoi la France serait supérieure aux autres pays surtout quand on constate l'état de délabrement dans lequel le pays est.

Non, je n'ai aucune envie de me lancer en politique, car j'aurais trop peur de devenir ce que je leur reproche des incapables et des incompétents notoires, bon qu'a taxer et interdire. En plus l'appât du gain fait tourner des têtes. Je préfère m'identifier comme un indépendant qui réagit selon l'actualité du moment.

C'est certain que critiquer toujours tout est votre spécialité, mais le courage c'est de défendre ses idées et de les porter face aux critiques des autres. Si tout le monde fait comme vous alors il n'y a plus d'états mais une anarchie totale.

Portrait de RED2510
21/juin/2021 - 17h45
7440 a écrit :

Comment je sais que les Français ont majoritairement voté macron contre le pen et que ce n'est pas un vote d'adhésion. Un sondage indépendant sorti des urnes du second tour des présidentielles l'a confirmé. Mais bien évidement les médias et les politicards et surtout macron se sont bien gardé de le rendre public, mais il a fuité. Mais depuis dame censure est passée par la et comme par enchantement on ne le trouve plus sur internet, comme c'est arrangeant n'est-ce pas de faire disparaître des éléments gênants pour le pouvoir en place, comme beaucoup d'autres choses d'ailleurs.

Faut bien comprendre une chose un politique n'est la que pour se servir, servir ses copains et nous donner les miettes s'ils en restent et comme il en reste jamais, tu as compris la suite.Un politicard est très malin, il nous forge petit à petit à ses dictats et le reste, peu lui importe, et c'est fait de façon insidieuse, c'est ça le plus terrible.

Et bien oui en cas de vote majoritairement blanc, ceux qui n'ont pas été élus sont disqualifiés et on recommence. Concernant la vacance du pouvoir ça ne m'inquiète pas plus que ça. La constitution française l'a prévue, c'est le président du sénat qui devient président par interim et il expédie les affaires courantes. De plus je m'appuie sur la Belgique qui a connu une vacance du pouvoir pendant quelque temps et c'est dans cette période qu'elle a été la plus active et prospère. De plus les Islandais ont pris leurs destins en main ils ont dit stop à la politique business et ils y arrivent très bien.

Une dernière chose voter pour des gens qui sont complètement déconnectés de la vie, très peu pour moi, demande donc à un ministre à un député ou un sénateur le prix d'une baguette ou d'un litre de lait, ils en seront incapables. Plusieurs tests ont déjà été faits en plateaux TV, c'est à mourir de rire tellement ils sont embarrassés par la question.

Pour la vacance du pouvoir, oui, il est prévu que cela soit le président du Sénat, mais comme lui aussi est élu par les maires eux-mêmes élus par le peuple, il n'y aura au bout d'un moment plus d'élus à cause du vote majoritaire blanc qui aura tout bloqué. 

Et même si le président du Sénat dirigeait la France cela ne serait que pour les affaires courantes, on fait quoi en cas de crise internationale importante ?

Ensuite, peut-on franchement comparer la Belgique et l'Irlande à la France ? Sans être désobligeant avec nos voisins, on parle de la 5ème puissance mondiale. Et enfin pour avoir des collègues belges, ils n'ont pas vécu cela comme un bienfait mais plutôt comme problématique car aucune décision d'importance ne pouvait être prise. 

enfin, puisque le peuple vote, pourquoi ne vous lancez-vous pas en politique avec toutes vos "bonnes idées" ? 

Portrait de RED2510
21/juin/2021 - 16h34
7440 a écrit :

Allons, allons faut arrêter d'être dans le déni on sait tous que si macron a été élu c'est qu'une majorité de Français ont voté contre Le Pen et rien d'autre.

De toutes les façons, c'est très simple si on m'en donnait le choix, je voterais blanc, mais comme le vote blanc n'est pas reconnu comme suffrage exprimé, tu connais la suite. Alors, venir me dire "Vous ne pouvez pas imaginer que l'on puisse voter pour quelqu'un qui n'est pas celui que, vous, vous voudriez? " est complètement caduque. Et j'irais encore plus loin ne pas reconnaître le vote blanc comme suffrage exprimé est un déni de démocratie, car un électeur a parfaitement le droit de voter ni pour l'un ni pour l'autre, mais malheureusement on ne lui donne pas cette opportunité.

Je ne suis aucunement dans le déni mais qui sommes nous pour préjuger ce que peuvent penser les électeurs. Je me réclame comme faisant parti du "petit" peuple, mais en aucun cas parlant au nom de celui-ci.

Concernant le vote blanc, imaginons qu'il soit compatibilisé. En cas de majorité de votes blancs, on fait quoi ? on annule l'élection et on recommence jusqu'à avoir une majorité ? Dans ce cas, on pourrait passer des années sans qu'une élection ne soit validée tellement notre pays est politiquement morcelé, et qui dirige pendant ce temps là notre pays (car il faudra bien le diriger le temps de trouver un consensus)?

Il faut voir les conséquences de ses choix, c'est bien là le rôle d'un politique (faire des choix qui ne seront pas parfait (car cela ne sera jamais parfait) et en assumer les conséquences. 

Maintenant, si vous avez des solutions, je les écoute et je serais même prêt à voter pour vous si vous parvenez à me convaincre

Portrait de air libre
21/juin/2021 - 15h40

que les gens votent ou pas ce qui intéresse ces politiques c'est d'être élus pour 6 ans, après que ce soit avec 30 ou 60 % des inscrits cela n' a aucune importance, un idiot qui marche va toujours plus loin qu'un intellectuel qui reste assis.

Portrait de RED2510
21/juin/2021 - 15h31
7440 a écrit :

Désolé erreur de ma part, mais ce qui ne retire en rien ce que j'ai dit et que je maintiens avoir été élu par un vote contre ou par défaut comme hollande d'ailleurs n'a rien de glorieux et il n'y a pas de quoi pavoiser...

C'est bien de reconnaitre ses erreurs, mais il y en a une autre dans votre réponse : Qu'en savez-vous si les 75% de votants à la présidentielle ont votés contre ou par défaut ? Vous ne pouvez pas imaginer que l'on puisse voter pour quelqu'un qui n'est pas celui que, vous, vous voudriez?  

Portrait de RED2510
21/juin/2021 - 15h27
7440 a écrit :

Qu'est ce que t'en sais si j'ai été voté ou pas t'étais derrière moi ?

Il va falloir apprendre la politesse et à lire. A quel moment je vous ai tutoyé ? A quel moment ai-je dis que vous n'aviez pas voté ? J'ai toujours utilisé "ils" pour parler de ceux qui ne votent pas mais qui râlent sur l'élu car je trouve cela contradictoire.

Cela vous a peut-être échappé mais mes commentaires essaient d'élever le débat un peu plus haut que votre petit monde.  

Portrait de Paprium
21/juin/2021 - 12h04

Le problème des régions qui votent à gauche, c'est qu'ils ne comprennent pas la réalité du terrain des régions qui votent à droite.

Portrait de johnpeter221
21/juin/2021 - 12h02

Macron dehors...je pense qu il l a compris.  Le peuple a marqué son rejet sur les hommes politiques.

Portrait de stbx00
21/juin/2021 - 11h30
7440 a écrit :

Le même commentaire peut très bien aller aux dernières présidentielles, faut pas oublier que seulement 23% des français se sont rendus aux urnes au second tour. Et on sait tous, sauf les macrondolatres ou ceux qui sont dans le déni que si macron a été élu, ce n'est pas par un vote d'adhesion mais par un votre contre ou par défaut. Donc macron devrait lui aussi arrêter de pavoiser, son arrogance et son mépris envers le peuple, car avoir été élu de la sorte c'est loin d'être glorieux.

Mais d'où sort votre 23% de votants aux présidentielles ? Au deuxième tour en 2017 il y avait environ 75% de votants...

Portrait de RED2510
21/juin/2021 - 10h56
7440 a écrit :

Le même commentaire peut très bien aller aux dernières présidentielles, faut pas oublier que seulement 23% des français se sont rendus aux urnes au second tour. Et on sait tous, sauf les macrondolatres ou ceux qui sont dans le déni que si macron a été élu, ce n'est pas par un vote d'adhesion mais par un votre contre ou par défaut. Donc macron devrait lui aussi arrêter de pavoiser, son arrogance et son mépris envers le peuple, car avoir été élu de la sorte c'est loin d'être glorieux.

Que l'on soit d'accord ou pas, le président est élu par le peuple qui souhaite voter. Tout le monde peut voter dans notre pays. Si il y a une grande partie d'abstentionniste, quelle qu'en soit la raison, ceux qui la compose doivent accepter le vote car ils ont fait le choix de ne pas voter.

Alors au lieu de râler sur un vote auxquel ils ont choisi de ne pas voter, ils feraient mieux de s'impliquer dans la vie politique et de se présenter (ou de se trouver un représentant) pour que la prochaine fois ils puissent voter pour lui.

C'est quand même un peu facile (voir lâche) de râler sur celui qui est élu alors qu'on a fait le choix de ne pas participer à l'élection 

Portrait de shermancrow
21/juin/2021 - 10h47

En voyant ca, il y en a un qui doit avoir quelques regrets d'avoir claqué 35 millions dans son nouveau QG, non ?

Portrait de Ste'ph
21/juin/2021 - 09h12
Valentin98 a écrit :

Bien sûr que les sondeurs se sont plantés tout comme ils se tromperont pour les élections présidentielles! La grande surprise: xavier bertrand qui pulvérise tout les autres candidat dans les hauts de france: Vous savez celui que tout le monde traitait de looser et cie! Comme quoi, ce n'est pas parce que l'on a une grande gueule comme Dupont Moretti ou l'autre candidat RN  que l'on est populaire: La discrétion prévaut! 

Ce qui devrait prévaloir, c'est le programme. Ce n'est pas un concours de popularité ou de Miss. Et c'est bien le problème, les sujets abordés pour savoir ce que propose tel ou tel groupe de candidat sont toujours les mêmes : la sécurité et... la sécurité. Xavier Bertrand est en tête parce qu'il est à la tête de la région et que les potentiels remplaçants font pas envie, idem avec Pécresse. Mais niveau programme? 

C'est aussi cela qui fait monter l'abstention, d'un côté on parle presque plus des vrai sujets liés à ce vote, et on transforme le vote en concours de popularité... Les tête connus mais clivantes sont "sanctionnés" dans les urnes, et les illustres inconnus sont boudés, réduits à des portes étendard d'un parti.

 

Portrait de pasfacile
21/juin/2021 - 08h38

Quid des 5 ministres envoyés dans les Hauts de France et dont la liste ne sera même pas présente  au second tour car ne dépasse pas les 10% requis ? Si cette seule élection devait servir de test à Macron et Castex il devient urgent qu'ils en tirent les conséquences sans délai : Un remaniement ministériel imminent ?

Portrait de MS54840
21/juin/2021 - 08h36

En conclusion, rien ne change, ce sont à 95% les mêmes qui vont rester au pouvoir régional, 66% d'abstention, le RN n'est pas mort mais ces électeurs n'ont pas été voter, même sans cela, il sont souvent devant le PS et surtout que le RN est plus fort que le LREM ! Macron est éliminé et LREM ne représente rien ! le néant. L'extrême gauche de Mélenchon n'existe plus et sa bande d'islamo-gauchiste !

Portrait de pasfacile
21/juin/2021 - 08h36

Le seul vainqueur, et de loin, très loin, c'est le parti des absentionnistes. Les pourcentages flatteurs masquent une réalité terrible : Un candidat qui recueille 40% des voix alors que seuls 30% ont voté n'a réuni sur son nom qu'un électeur sur 8... Si j'étais, entre autres, M.Bertrand, je la ramènerais un peu moins car au second tour tout devient possible si les électeurs se donnent la peine d'aller voter.

Portrait de JC732
21/juin/2021 - 08h15

Les deux grands favoris sont au tapis. Le Rn parce que chacun sait que MLP ne sera jamais présidente de France. Elle n'en a pas la carrure.  La RN est une sorte de très gros mouvement type gilet jaunes, composé de personnes de toutes tendances, réunies par le rejet d'une immigration incontrôlée et par le laxisme de la justice concernant les délinquants. Ils ont besoin d'un vrai  leader crédible, non d'une héritière,certes  bonne opposante, mais piètre dirigeante. .

Quand a la Rem, ce n'est qu'un parti de circonstance, composé en majorité d’anciens socialistes opportunistes,qui ont en commun d’être particulièrement antipathiques, tout comme la plupart de leurs ministres. Mr Macron a déçu son électorat, tout comme  comme une grande majorité des français. Il déteste trop la classe moyenne, qui le lui rend bien.

De plus, peu de monde se sont sentis concernés par cette élection, surtout depuis qu'Hollande a trafiqué toutes ces régions, on se demande toujours pourquoi.

La seule vraie bonne nouvelle, c'est l’élimination par KO de Melanchon et sa bande.

Les cartes sont rebattues.

 

Portrait de FrenchDreamer
21/juin/2021 - 08h07
seb2746 a écrit :

Le coté positif, les 2 partis des extreme qui passent pas.

 

Malheureusement, le parti au pouvoir qui reste présent avec les incompétents... on va encore en baver pendant des années au final smiley

Parce que vous pensez réellement que ca changera quelquechose ? 

Mais les français sont vraiment à côté de leurs pompes c'est fou. 

Portrait de seb2746
21/juin/2021 - 08h03

Le coté positif, les 2 partis des extreme qui passent pas.

 

Malheureusement, le parti au pouvoir qui reste présent avec les incompétents... on va encore en baver pendant des années au final smiley

Portrait de Jse
21/juin/2021 - 07h58
GuyHawke a écrit :

Tout le monde peut répondre à un sondage, mais dans les faits, très peu vont voter.Les vrais résultats sont les votes.Les sondages ne servent à rien, tout le monde le sait sauf les journalistes qui nus bassinent avec ça, à chaque élection.

Combien coûte le BUSINESS des INSTITUTS de SONDAGE  : honteux   !!!!!

Portrait de Partisane266
21/juin/2021 - 07h55

Les le pen à la tête de l'extrême droite depuis si longtemps. Que des défaites électorales et personne ne remet tout ça en cause.

Portrait de GuyHawke
21/juin/2021 - 07h45

Tout le monde peut répondre à un sondage, mais dans les faits, très peu vont voter.Les vrais résultats sont les votes.Les sondages ne servent à rien, tout le monde le sait sauf les journalistes qui nus bassinent avec ça, à chaque élection.

Portrait de Jse
21/juin/2021 - 07h29

Les sondages se sont trompés encore une fois  le pauvre Président doit être mal !!!!  

Les sondages ça ne veut rien dire devant un micro les gens ne vont pas dire pour qui , ils votent  !!! ils n'ont pas encore compris ça !!!!  et si le vote était à la proportionnelle il y aurait moins d'abstentions !!! 

Portrait de Valentin98
21/juin/2021 - 06h47

Bien sûr que les sondeurs se sont plantés tout comme ils se tromperont pour les élections présidentielles! La grande surprise: xavier bertrand qui pulvérise tout les autres candidat dans les hauts de france: Vous savez celui que tout le monde traitait de looser et cie! Comme quoi, ce n'est pas parce que l'on a une grande gueule comme Dupont Moretti ou l'autre candidat RN  que l'on est populaire: La discrétion prévaut!