20/06 10:45

Les livreurs de repas des plates-formes comme Deliveroo ou Uber dénoncent leur quotidien fait d'insultes et de mépris de la part des clients et des restaurateurs

Les livreurs de repas qui travaillent avec des plates-formes comme Deliveroo ou Uber  dénoncent leur quotidien fait d'insultes et de mépris de la part des clients et des restaurateurs. Mais ces dernières semaines, la violence semble s'être accentuée, comme l'a prouvé l'actualité. Pour alerter sur leur situation, ils ont donc manifesté leur colère, ce vendredi 18 juin, place de la République à Paris.

Face à ce problème, les livreurs de repas dénoncent également l'inaction des différentes plates-formes. Dans le cadre de leur travail, beaucoup expliquent devoir subir des insultes racistes et parfois même des agressions physiques.

Dans ce contexte, chez ces livreurs autonomes dont une grande partie est issue d'Afrique subsaharienne, le mal-être ne cesse de croître. Cela d'autant plus que, selon eux, face à ces clients ou restaurateurs irrespectueux, les professionnels du secteur ne prennent pas suffisamment leur défense. C'est pourquoi l'amertume est forte.

L'incompréhension l'est tout autant, les livreurs estimant avoir fait partie des travailleurs de la deuxième ligne, ceux salués par le gouvernement au plus fort de la crise sanitaire.

Reste que l'une des plus célèbres plates-formes a promis la création d'un bouton d'urgence. Sceptique, le collectif des livreurs autonomes parisiens propose plutôt de mettre en place une messagerie, afin que les livreurs eux-mêmes viennent en aide à d'autres livreurs agressés.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions