20/06 10:16

Coronavirus - Moscou a enregistré hier son plus haut pic de contaminations, avec près de 9.120 cas positifs recensés en 24 heures.

Ce samedi, Moscou a enregistré son plus haut pic de contaminations, avec près de 9.120 cas positifs recensés en 24 heures. Pays le plus endeuillé d'Europe avec à ce jour plus de 128.445 morts comptabilisés, la Russie se retrouve ainsi de nouveau aux prises avec une crise sanitaire majeure. A Moscou, «89.3% des malades sont infectés par un coronavirus qui a muté, le variant Delta», a précisé le maire Sergueï Sobianine. Ce variant d'origine indienne «est plus agressif et se répand plus vite», a-t-il averti. Il entraîne une forte hausse des hospitalisations et une «explosion de la mortalité».

Fidèle à sa stratégie mise en place au printemps 2020, Moscou refuse pourtant de mettre en place un confinement strict. Une semaine fériée a toutefois été décrétée pour tenter de ralentir la circulation du virus.

Un couvre-feu est également imposé de 23h à 5h du matin pour les restaurants et les bars. Mais jusqu'à présent cela n'a pas suffi à freiner l'épidémie. C'est pourquoi les autorités ont décidé d'élargir les capacités d'accueil hospitalières pour atteindre les 20.000 lits dans les prochains jours.

Outre le variant Delta, plus virulent, la dégradation de la situation sanitaire est accentuée par l'échec de la campagne de la vaccination. Une grande partie de la population russe se montre en effet méfiante à l'égard du vaccin Spoutnik-V, développé par l'institut d'Etat Gamaleïa.

Pour contrer cette réticence, Moscou a donc choisi cette semaine de rendre obligatoire la vaccination pour quelque 2 millions de personnes, employées dans le secteur des services.

Au-delà du faible taux de vaccination, la croissance de la transmission du variant serait également liée au manque de respect des gestes barrières. Nombre de mesures de distanciation physique, telles que le port du masque et le recours au télétravail, ne seraient qu'insuffisamment suivies.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ahmed003
20/juin/2021 - 22h52 - depuis l'application mobile

on s'en fou

Portrait de lucieat
20/juin/2021 - 10h45

Comme quoi, le virus est toujours là, aux aguets, prêt à nous tomber dessus au moindre relâchement.

J'appréhende l'été quand les gens vont faire n'importe quoi comme l'an dernier, on a vu le résultat à l'automne, et en général, ce sont les mêmes qui râlent contre les confinements qui laissent les gestes barrière. J'ai peur aussi des retombées de l'Euro de foot, quand je vois ces milliers de personnes se hurler dessus sans protection dans les rues, s'embrasser, ça me mets hors de moi, ils peuvent bien garder leur masque quand même, en tout cas, c'est pas moi qui irais voir un match, trop de promiscuité, on n'est plus habitué, trop de monde autour de moi me gêne