11/06 19:03

Droits TV du football: Incroyable revirement de situation, Canal Plus annonce qu'elle ne diffusera finalement pas la Ligue 1 après le choix de la Ligue de Football Professionnel de retenir la proposition d'Amazon

19h03: Nouveau coup de tonnerre dans le feuilleton des droits TV du foot français: Amazon a fait irruption vendredi en Ligue 1 en obtenant 80% des matches, un rebondissement fustigé par Canal+, qui a annoncé "se retirer", laissant présager une nouvelle bataille juridique. Selon la répartition adoptée vendredi par le Conseil d'administration de la Ligue de football professionnel (LFP) et consultée par l'AFP, le géant américain de la distribution doit verser 250 M EUR par saison pour la période 2021-2024 pour récupérer les huit matches de chaque journée auparavant détenus par le diffuseur défaillant Mediapro.

Et cette irruption a aussitôt fait grincer des dents chez Canal+: la chaîne cryptée, détentrice de deux affiches acquises en 2018 pour 332 M EUR chaque saison, estimait son lot surévalué et souhaitait de son côté une nouvelle redistribution des lots et des matches en lien avec son allié beIN Sports. Selon une source proche du dossier, la décision a été accueillie avec "surprise" et comme une "folie complète" du côté de beIN et de la chaîne cryptée, qui a émis un communiqué intitulé: "Canal+ se retire de la Ligue 1".

"Après l'échec du choix de Mediapro en 2018, Canal+ regrette la décision de la Ligue de football professionnel (LFP) de retenir aujourd'hui la proposition d'Amazon au détriment de celle de ses partenaires historiques Canal+ et beIN Sports", peut-on lire. La LFP, qui a validé ce choix "à l'unanimité du Conseil d'Administration moins une abstention", a émis un communiqué pour se féliciter de l'arrivée d'Amazon et pour réaffirmer que le lot détenu par Canal+ "reste exploité par le Groupe Canal+".

Il faudra voir de quelles marges de manoeuvre juridiques dispose la chaîne cryptée pour rompre le contrat lié au lot attribué en 2018: Canal+, évincé de l'appel d'offres initial par Mediapro, était passée en 2019 par un accord de sous-licence avec beIN pour racheter son lot de deux matches à prix coûtant (332 M EUR). La chaîne qatarienne, qui était en lice vendredi pour 80% des matches de Ligue 1 et 100% des matches de Ligue 2, doit pour sa part se contenter selon la répartition actée vendredi des deux matches par journée de L2 qu'elle diffusait déjà (30 M EUR), le reste allant à Amazon pour 9 M EUR (plus le paiement des coûts de production, estimés à 25 M EUR).

L'opérateur Free doit lui conserver le lot des extraits en "quasi-direct" pour 42 M EUR. Au total, selon ce scénario, les clubs professionnels se partageront moitié moins que ce qu'ils pensaient percevoir (1,2 mds EUR) au moment du choix de Mediapro, diffuseur défaillant dont l'incursion en France a tourné au fiasco. Reste à savoir si la rupture sera définitivement consommée avec Canal+, qui a engagé un bras de fer juridique depuis plusieurs semaines avec la LFP pour contester les modalités de réattribution des lots de Mediapro: alors que la Ligue privilégiait une réattribution partielle, Canal+ souhaitait une remise à plat globale.

Le tribunal de commerce de Paris avait donné raison en mars à la LFP, mais Canal+ avait aussitôt annoncé faire appel. Dans une procédure lancée en parallèle, l'Autorité de la concurrence a pour sa part rejeté vendredi matin un recours de Canal+, qui accusait la LFP d'"abus de position dominante".

"Nous regarderons si nous sommes saisis à nouveau par un acteur économique contre cette décision" de choisir Amazon, a commenté vendredi soir sur FranceInfo la présidente de l'Autorité de la concurrence Isabelle De Silva. "A ce stade ce n'est pas encore le cas. On va peut-être laisser aux uns et autres le temps pour expliquer comment la Ligue a attribué ces droits et quel est son projet avec Amazon." En attendant, c'est une entrée tonitruante dans le paysage du foot hexagonal pour le groupe américain, qui s'est invité ces dernières années sur le marché des droits sportifs via sa plateforme Prime Video, acquérant par exemple certains droits TV du foot en Angleterre, en Allemagne et en Italie, ou encore des matches de tennis à Roland-Garros pour le marché français.

La stratégie du géant de la distribution en ligne vise principalement à favoriser les abonnements à sa plateforme Prime, service qui regroupe musique, films, séries, documentaires et coûte actuellement 49 euros par an ou 5,99 euros par mois. Le football français, très ébranlé par la pandémie de Covid-19, était pressé de se prononcer rapidement sur le dossier des droits TV alors que la Ligue 1 n'avait toujours pas trouvé de diffuseur à moins de deux mois de la reprise de la saison 2021-2022 début août.

En outre, les clubs doivent présenter un budget cohérent le 14 juin devant la DNCG, gendarme financier du football français. Mais quelles certitudes peuvent-ils avoir si Canal+ choisit de partir à nouveau au combat, retardant l'épilogue de cet interminable feuilleton ?

17h52: Canal+ annonce dans un communiqué se retirer de la Ligue 1.

"Après l'échec du choix de Mediapro en 2018, CANAL+ regrette la décision de la Ligue de Football Professionnel (LFP) de retenir aujourd'hui la proposition d'Amazon au détriment de celle de ses partenaires historiques CANAL+ et beIN Sports.

CANAL+ ne diffusera donc pas la Ligue 1.", peut-on lire dans le communiqué.

Et d'ajouter "A partir de la rentrée, le Groupe CANAL+ proposera à ses abonnés, pour la première fois, les deux plus belles affiches de chaque journée de la Ligue des Champions et, dès le 11 août, la Supercup entre Chelsea et Villarreal. La plus prestigieuse compétition européenne complétera une offre sport riche de Premier League, de TOP14, de Formule 1, ou encore de MotoGP, diffusés en intégralité."

16h50: Amazon, géant américain de la distribution, a fait irruption vendredi dans le football français en se partageant avec Canal+ la diffusion de la Ligue 1, avec un montant annuel de 663 M EUR pour les clubs jusqu'en 2024, a-t-on appris de source proche des délibérations.

Selon la répartition adoptée vendredi par le Conseil d'administration de la Ligue de football professionnel (LFP), Canal+ versera 332 M EUR chaque saison sur la période 2021-2024 pour deux affiches de chaque journée, contre 250 M EUR annuels pour Amazon qui diffusera les huit autres matches au programme. Amazon ajoutera une rallonge pour se partager aussi la L2 avec beIN Sports.

La chaîne qatarienne, qui était en lice pour 80% des matches de Ligue 1 et 100% des matches de Ligue 2, est le grand perdant du jour, et devra se contenter pour sa part de deux matches par journée de L2 (30 M EUR), le reste allant à Amazon pour 9 M EUR (plus le paiement des coûts de production, estimés à 25 M EUR).

L'opérateur Free conservera lui le lot des extraits en "quasi-direct" pour 42 M EUR. Au total, les clubs professionnels se partageront moitié moins que ce qu'ils pensaient percevoir (1,2 mds EUR) au moment du choix de Mediapro, diffuseur défaillant dont l'incursion en France a tourné au fiasco. Mais ce retour en arrière, proche des montants obtenus lors du cycle 2016-2020, a des airs de soulagement pour le football français, très ébranlé par la pandémie de Covid-19.

C'est surtout une entrée en grande pompe dans le paysage du foot hexagonal pour Amazon, qui s'est invité ces dernières années sur le marché des droits sportifs via sa plateforme Prime Video, acquérant par exemple certains droits TV du foot en Angleterre, en Allemagne et en Italie, ou encore des matches de tennis à Roland-Garros pour le marché français. La stratégie du géant de la distribution en ligne vise principalement à favoriser les abonnements à sa plateforme Prime, service qui regroupe musique, films, séries, documentaires et coûte actuellement 49 euros par an ou 5,99 euros par mois.

Le choix de Canal+ (filiale de Vivendi) et d'Amazon, partenaires aux reins financiers très solides, devrait être en mesure de redonner un peu de visibilité et de stabilité aux clubs, vu l'urgence de la situation A moins de deux mois de la reprise de la saison 2021-2022 début août, les clubs doivent désormais présenter un budget cohérent le 14 juin devant la DNCG, gendarme financier du football français. Ce dénouement a aussi des airs de succès personnel pour le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Vincent Labrune: entré en fonctions en septembre, il s'est démené pour solder en décembre l'impasse Mediapro, trouver en février un diffuseur temporaire pour le reste de la saison 2020-2021 (Canal+) et enfin négocier de gré à gré avec les diffuseurs intéressés pour trouver une solution de long terme jusqu'en 2024.

Le choix de Canal+ et Amazon, entériné vendredi après-midi par un vote du Conseil d'administration de la LFP, a été privilégié au détriment d'un autre scénario où Canal+, beIN Sports et Free se partageaient la L1 et la L2 pour 595 M EUR annuels, plus des bonus. La décision de la LFP a été facilitée par une décision en matinée de l'Autorité de la concurrence, qui a rejeté un recours de Canal+ contre les modalités de réattribution des droits laissés vacants par Mediapro, dégageant l'horizon juridique autour du dossier.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ago47
12/juin/2021 - 08h32
nebuleuse75 a écrit :

Enfin...Une bonne nouvelle !!!

Pourquoi ????

Portrait de zig et puce
12/juin/2021 - 06h50

Bon le foot c'est pas mon truc , donc payer un abo pour ça que se soit chez Amazon, C+  ou machin chose  , jamais! 

Mais si les chiffres sont vrais ; C+ se faisait gentiment avoir sur le coup, 332 millions pour 20% et si j'ai bien compris des affiches de secondes zones 

et Amazon 280 millions pour 80% et les meilleurs matchs 

euh... comment dire même un non initié de ce sport comprend vite qu'il y a un petit soucis non? 

Portrait de pasfacile
12/juin/2021 - 06h28
 "La LFP savait que Canal+ pouvait claquer la porte

Selon nos informations, Canal+ avait prévenu la LFP ce vendredi matin qu'ils rendraient leur lot (deux matchs, samedi 21h et dimanche 17h) si les meilleures affiches étaient données à Amazon. La Ligue a donc pris sa décision, en ayant connaissance de cette menace.

Chez Canal+, on considère qu'il n'est pas possible de payer 332 millions d'euros pour 20% de la Ligue 1, alors qu'Amazon verse 280 M€ pour 80% avec les dix meilleures affiches."  RMC le 11/06 à 19h41

La Ligue a donc été MINABLE une fois de plus !

Portrait de pasfacile
12/juin/2021 - 06h23
cheeky75012 a écrit :

Modèle économique de Canal+ est en voie de disparition ce groupe perd de l'argent en France,  ça va être dur pour le niveau des films diffusés vu le nombre de sortie l année dernière. Ils vont vite revenir à la négociation

SAADA est un malin : En claquant la porte il contraint la LFP à venir retoquer à cette même porte. Il veut, car il a un gigantesque melon, que Labrune et LFP reviennent l'implorer comme l'an dernier suite à l'escroquerie Médiapro. 

Portrait de cheeky75012
12/juin/2021 - 05h25

Modèle économique de Canal+ est en voie de disparition ce groupe perd de l'argent en France,  ça va être dur pour le niveau des films diffusés vu le nombre de sortie l année dernière. Ils vont vite revenir à la négociation

Portrait de Petoulet
12/juin/2021 - 00h19

Ça sent le coup d'intox !

Ça m'étonnerait que la situation en reste là (quoique).

Canal se tire une balle dans le pied,même si je comprends leur attitude.

Le comportement de la ligue est une fois de plus minable,le fiasco médiapro ne leur a même pas servi de leçon !

C'est une fois de plus les amateurs de foot qui se la font mettre bien profond

Pour ma part,je n'aurai aucun scrupule, IPTV sans la moindre hésitation !

Portrait de nebuleuse75
11/juin/2021 - 22h59 - depuis l'application mobile

Enfin...Une bonne nouvelle !!!

Portrait de pasfacile
11/juin/2021 - 19h34

J'aurais aimé voir combien de clubs de L1 et de L2 seraient aujourd'hui liquidés judiciairement si Canal+ n'avait pas sauvé la saison qui vient de s'achever suite à l'escroquerie Mediapro.

Labrune est encore plus incompétent à la tête de la LFP qu'il ne l'a été à la tête de l'OM. La reconnaissance du ventre ça existe bande de voyous ! 

Honte à la LFP et à ceux qui ont dit OUI à Amazon !

Portrait de JC732
11/juin/2021 - 19h34
pasfacile a écrit :

J'aurais aimé voir combien de clubs de L1 et de L2 seraient aujourd'hui liquidés judiciairement si Canal+ n'avait pas sauvé la saison qui vient de s'achever suite à l'escroquerie Mediapro.

Labrune est encore plus incompétent à la tête de la LFP qu'il ne l'a été à la tête de l'OM. La reconnaissance du ventre ça existe bande de voyous ! 

Honte à la LFP et à ceux qui ont dit OUI à Amazon !

C'est vrai que Canal a sauvé le foot français. Mais Labrune a choisi le gros chèque d'Amazon. Ce n'est certes pas la reconnaissance qui étouffe ces gens la.

Par quel biais Amazon va diffuser ces matches? Sur des smartphone? ou par les FAI? Je suis chez Free et Canal. je ne risque pas de payer un sous de plus pour regarder la L1 d'Amazon..

Portrait de geneva
11/juin/2021 - 18h48

et les fans de foot... on s'en tape !!! Bravo la Ligue, ça c'est ce que l'on appelle "se foutre du monde !"

Portrait de Climato
11/juin/2021 - 18h01 - depuis l'application mobile

quel coup de théâtre !