10/06 18:26

Emmanuel Macron au sujet de la gifle: "Ne faisons pas dire à cet acte imbécile et violent plus qu’il ne faudrait lui en faire dire"

Alors que l’homme qui a giflé le Président a été condamné ce jeudi à 18 mois de prison dont 4 mois ferme, Emmanuel Macron est revenu sur l'incident dans une interview accordée à RMC et BFM TV.

Il confie: “Quand je dis relativiser, ce n’est pas grave de prendre une claque en allant vers une foule, ça peut arriver à tout moment. Je pense que ça ne dit pas quelque chose de plus profond qu’un acte isolé d‘abord. Il y a eu des moments de très fortes tensions en France, de violences, que j’ai eu à vivre comme président au moment de la crise des ‘gilets jaunes’. Mais la société n’est pas dans cet état-là aujourd’hui”. “Ne faisons pas dire à cet acte imbécile et violent plus qu’il ne faudrait lui en faire dire. La société est dans l’optimisme, le retour à la vie et le retour au travail”, a-t-il poursuivi, précisant qu'il pas porté plainte car la justice s’est rapidement emparée de l’affaire, préférant que la justice suive son cours. 

Et de poursuivre: “Quiconque porte une autorité publique, a droit au respect. Et il ne se passe pas une semaine sans que des maires soient agressés et beaucoup plus gravement que je ne l’ai été. Il ne faut pas qu’on s’habitue à cela. On est dans une société démocratique où vous pouvez me poser des questions, je vais vous donner mes réponses. Vous pouvez me critiquer, on peut manifester, on peut dire ses opinions. On a une opinion démocratique libre avec le droit de vote. Tout cela, c’est un trésor, c’est le fruit de nos conquêtes et il y a beaucoup d’autres pays où ce n’est pas le cas. Mais la contrepartie de cela, c’est le respect et la fin de la violence”.

Emmanuel Macron a également tenu à faire une précision: “La vraie violence, c’est celle que subissent les femmes qui meurent sous les coups de leurs maris encore trop. Des féminicides contre lesquels nous nous battons avec force. C’est la violence que subissent ceux qui rentrent chez eux et sont agressés. C’est ça, la vraie violence”. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de B612
11/juin/2021 - 20h40

Manu dit faire un tour de France pour sonder une potentielle colère. Plutot pour déminer cette colère et à des fins électoralistes. Car quand il prend cette colère dans la tronche, il décrète qu'il s'agit d'un geste imbécile et violent.

Certes le geste est malvenu mais balayer la réaction de son agresseur ainsi du revers de la main montre bien à quel point il se moque de l'état des gens dans ce pays. Et ça aussi c'est grave. Il serait sorti grandi s'il avait voulu comprendre ce geste. Mais il répond en fait avec autant de violence.

Portrait de Youpiland
11/juin/2021 - 12h01

C'était condamnable... Mais de la prison ferme ??? Chaud quand même quand on voit le nombres d'individus qui s'en sortent avec un rappel à la loi ou des TIG pour bien pire... On nous rabâche que les prisons sont surpeuplées, et là un pauvre type va taper 4 mois ferme 2 jours après sont petit méfait... Et combien ça coûte au contribuable cette affaire de gifle sans dec... Mobiliser les gens qui ont enquêté sur sa vie, les juges et procureurs, la place en prison etc.... 

C'est quand même du grand n'importe quoi.

Portrait de air libre
11/juin/2021 - 08h45

Macron est en campagne donc pour montrer qu'il est proche du peuple il va multiplier ses bains de foule mais cela comporte de gros risques qui sont loin d'être maitrisés, c'est le chef de l'état et a ce titre il doit faire très attention a sa sécurité, dans cette affaire c'est lui même qui en courant devance son service de sécurité  et se jette directement sur son agresseur, si celui ci lui avait porté un coup de couteau a la gorge au lieu d'une claque c'était pareil.

Il doit revenir a sa fonction présidentielle et non plus celle d'un candidat lambda.

Portrait de shermancrow
11/juin/2021 - 08h30

C'est sur qu'une petite giflette qui envoie un paumé en prison ferme alors que des maris violents rentrent chez eux le soir tranquillement et dont les procès prennent des années pour au final avoir un simple contrôle judiciaire... ca vaut pas la peine d'en parler ?

 

il aurait mieux fait de ne pas porter plainte, de faire un simple rappel à la loi, il faut rappeler que c'est Macron qui est aussi en tord dans l'histoire, son service d'ordre a refusé le bain de foule mais il a outrepassé ca pour faire son guignol... 

il est vraiment temps qu'il se barre celui la...

Portrait de JC732
11/juin/2021 - 08h26

Un jour Bayrou a mis une baffe à une jeune racaille qui tentait de lui voler son portefeuille. Ceci en direct a la telé. A part quelques cons, tout le monde a dit bravo.

Tout homme normalement constitué qui reçoit une gifle, humiliation suprême, aura le réflexe de renvoyer une châtaigne au lieu de chercher des explications. Il est un temps pour tout. J'aurais aimé que le president le fasse. Un bon bourre pif. Il aurait été un peu critiqué, mais pratiquement tout le monde aurait compris et approuvé. Même moi qui ne l’apprécie pas. J'ai eu l'impression que c'est moi qui a reçu la baffe.

Portrait de Oh Yes It's Good
10/juin/2021 - 21h53

.