07/06/2021 16:31

Seine-et-Marne: Un chef d'entreprise, dont les locaux sont saccagés et squattés par plus de 300 personnes, décide d'attaquer l'Etat - VIDEO

Moins d'un an après l'occupation d'un entrepôt à Emerainville (Seine-et-Marne), les familles Roms qui squattaient les lieux sont parties alors qu'elles étaient sous le coup d'une décision de justice ordonnant leur expulsion. Selon Le Parisien, "elles ont préféré accepter les offres de relogement dans des hôtels, proposées par l’association Empreintes chargée de cette mission". Environ 300 personnes squattaient les lieux qu'elles ont transformé en village.

Raoul Antunes, le patron de la société Euro Clim Plus, avait prévu de quitter ses locaux de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) pour installer ses employés et ses machines à Emerainville. Mais, la semaine dernière, l'homme a découvert sur place des baraquements, des matelas, des fauteuils ou encore des appareils ménagers.

Selon nos confères, Raoul Antunes a déposé une requête en indemnisation préalable auprès de la préfecture de Seine-et-Marne. "Nous avions obtenu auprès du tribunal de Meaux, en septembre dernier, l’expulsion en référé des personnes qui squattaient l’entrepôt. Nous avions donc demandé le concours de la force publique mais rien ne s’est passé. D’où cette demande d’indemnisation à l’amiable", explique son avocate au Parisien en précisant que "le préjudice commercial et matériel est évalué au moins à 200.000 euros pour le moment".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de GIGI
8/juin/2021 - 08h57

Les roms a l'hotel et nos sdf a la rue!!!Il y a des lois a changer d'urgence sur l'accueil des étrangers!