04/06 13:03

Sarcelles: Les policiers en colère après l'interdiction des courses-poursuites dans la ville: "Vous ne rêver pas, c'est un aveu d'échec!" - VIDEO

Comme vous l'a indiqué jeanmarcmorandini.com, les policiers de Sarcelles ne cachent pas leur colère envers la commissaire et une note interne qu'elle a rédigée interdisant désormais de mener des courses-poursuites. Dans celle-ci, il est indiqué que lors d'un contrôle, «si le conducteur du véhicule n'obtempère pas immédiatement aux injonctions visuelles et sonores, il n'y aura aucune prise en charge tolérées», ce qui signifie qu'il est interdit de prendre en chasse un véhicule. Une exception est toutefois évoquée, en cas de délit de fuite commis par l'auteur d'un crime de sang flagrant.

Invité dans l'émission "Morandini Live" en direct sur CNews et Non Stop People, Franck Lebas, secrétaire départemental unité SGP Police FO, a confié excédé: "Vous ne rêvez pas! C'est le constat que font tous mes collègues policiers. C'est un aveu d'échec de toutes ces politiques vis à vis de la délinquance routière."

Et d'ajouter: "Le policier ne doit plus prendre de risque, et notamment oser poursuivre un individu auteur d'un délit routier, et prendre des risques de dommages collatéraux"

"Il faut savoir qu'un policier à l'heure actuelle peut être poursuivi pour un refus d'obéissance, notamment un manquement administratif, ou pour potentiellement un délit judiciaire.", a-t-il poursuivi.

"Cette note de service est un rappel de notes précédentes, indique deux choses. L'aveu d'échec concernant la délinquance routière car désormais on ne peut plus interpeller l'auteur d'un délit routier sur un refus d'obtempérer par exemple. Et l'incapacité de l'administration à pouvoir protéger correctement ses fonctionnaires de police dans le cas où ils seraient incriminés sur un accident de la route lié à la prise en charge d'un véhicule. ", a-t-il regretté.

Et de s'interroger: "Vous imaginez le dilemme pour un policier à qui on demande d'interpeller les auteurs de crimes ou de délits flagrants. On va être dans une impasse!".

"La diffusion d'une telle note c'est un appel à l'incivilité concernant les contrôles routiers. J'ai peur que mes collègues subissent une augmentation flagrante des refus d'obtempérer, surtout si on diffuse ce genre d'impunité dans nos quartiers difficiles; Ca va être compliqué!", a conclu Franck Lebas.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air libre
5/juin/2021 - 08h54

en Angleterre les policiers ont le droit de percuter les deux roues qui refusent de s'arrêter lors de courses poursuites...... En France on regarde.... comme quoi le fait de traverser la manche change radicalement l'art et la manière de mettre un terme a la délinquance.

Portrait de Titou17
4/juin/2021 - 18h32

Cool, dans le secteur de Sarcelle, aucun problèmes de circulation, rien a secouer des feux rouge, de la vitesse limitée, d'attestation d'assurance ou de permis de conduire, l'alcootest ne servant a rien,  simplement un petit coucou de la main (avec le doigt du milieu de preference ) aux forces de l'ordre sera suffisant 

 

Portrait de simonbourgogne
4/juin/2021 - 16h19

A l'évidence , ce site emploie des rédacteurs ou stagiaires  moldavo-guatémaltèques ne maîtrisant pas encore très bien la langue de Molière ! Tous les jours , nous avons droit à notre lot de fautes de conjugaison , de syntaxe , d'orthographe...Il arrive parfois que le titre de l'article ne veuille rien dire !

Portrait de crolette
4/juin/2021 - 13h59

1) vous ne rêver !!!! 2) aucune prise en charge tolérées ...C'est bien , il n'y a que 2 fautes aujourd'hui .Continue tes efforts , on va finir par y arriver à un sans-fautes.