01/06 09:41

Racisme à Cergy: Face aux différents témoignages accablants, le patron du restaurant sort du silence et affirme "ne pas connaître l'agresseur" qui "ne travaille pas chez lui" - VIDEO

Une enquête a été ouverte hier après la diffusion de vidéos montrant un homme proférer des menaces et des insultes à caractère raciste, «pour identifier l’auteur et établir les faits», explique la police du Val d'Oise.

Rappelons que sur ces images, on peut voir un homme s’en prendre violemment à la femme qui est en train de le filmer, après avoir proféré des insultes à caractère raciste envers un livreur. 

Après avoir porté plainte, la jeune femme témoigne au micro de Cnews: "J'avais un peu peur, mais j'avais plus peur pour le livreur. Si je n'avais pas filmé, je ne sais pas comment ça aurait fini! J'étais vraiment bouleversée, ça m'a travaillé. Mais je me suis dit qu'il fallait dénoncer!", a-t-elle confié.

De son côté, le patron du Brasco, restaurant pour lequel l'agresseur a affirmé travailler, affirme dans "Touche pas à mon poste" sur C8: "Je suis victime d'un mec qui n'a jamais travaillé chez moi! Je vous le promets! C'est le pire truc qui puisse m'arriver dans ma vie!". Et d'ajouter: "Je ne peux pas couvrir une personne comme ça! Ce n'est pas possible!"

Rappelons que la police nationale a annoncé l’ouverture d’une enquête pour retrouver l'auteur d'une agression à caractère raciste à l'encontre d'un livreur à Cergy dans le Val-d’Oise. «Suite aux menaces et injures proférées hier soir à Cergy, repris sur un certain nombre de réseaux sociaux, nous ouvrons une enquête judiciaire d'initiative pour identifier l'auteur et établir les faits», indique-t-on.

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, on peut voir un homme se faire insulter par un autre. On peut notamment entendre «Espèce de sale Noir», ou encore «je suis Algérien je te nique ta mère». Avant que l’agresseur ne s'en prenne à la femme qui filme la scène, en la menaçant ainsi que son mari. «Il l’a traité d’esclave et l’a fait saigner», indique cette dernière, qui affirme que les restaurateurs présents au moment de l'incident ne soient pas intervenus.

Sur la séquence, on peut également voir le présumé agresseur lancé à la femme qui filme : «Je travaille ici, j’habite ici». «Espèce de sale négresse», ou encore «nous les Algériens, on vous a vendu comme du bétail, comme du maïs».

Marlène Schiappa a réagi sur Twitter en dénonçant une «agression choquante, violente et raciste». «J’ai demandé que l’on étudie la possibilité d’un article 40 pour signaler les faits au Procureur de la République», ajoute la ministre chargée de la Citoyenneté. De son côté, la police nationale a annoncé l’ouverture d’une enquête. 

L'incident a déclenché la colère du maire de Cergy Jean-Paul Jeandon qui déclare sur le site du Parisien: « Je dénonce très fortement les propos qui ont été tenus dans cette vidéo. Ce que je demande c’est que la justice avance vite. » La fermeture administrative du restaurant a été autorisée par le préfet, dans le but de faire cesser les rassemblements. Elle devrait être effective très prochainement. « J’appelle au calme. Il faut laisser la justice faire son travail », ajoute l’élu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pasfacile
1/juin/2021 - 16h41

Le type bossait de temps en temps au black à la caisse. Donc le proprio est désormais plus que dans la M...

Portrait de ahmed003
1/juin/2021 - 12h18 - depuis l'application mobile
The dream a écrit :

Il ne peut clairement pas avoir d'autre ligne de défense car sinon il sait bien que son restaurant va être saccagé et brulé, et que lui même se retrouverait en danger. Après, les témoignages qui disent qu'il connaissait ce sinistre individu et qu'il travaillait bien chez lui ( déclaré ou pas c'est une autre histoire ) sont quand même visiblement multiples, et personnellement je n'ai pas du tout trouvé ce monsieur convaincant dans sa façon de se justifier que ce soit sur CNEWS ou dans TPMP.

@The dream ça sent gros le travail non déclaré.

Portrait de The dream
1/juin/2021 - 11h09

Il ne peut clairement pas avoir d'autre ligne de défense car sinon il sait bien que son restaurant va être saccagé et brulé, et que lui même se retrouverait en danger. Après, les témoignages qui disent qu'il connaissait ce sinistre individu et qu'il travaillait bien chez lui ( déclaré ou pas c'est une autre histoire ) sont quand même visiblement multiples, et personnellement je n'ai pas du tout trouvé ce monsieur convaincant dans sa façon de se justifier que ce soit sur CNEWS ou dans TPMP.