15/05/2021 07:30

Cévennes - Extrêmement affaibli et hagard, le tireur s'est rendu hier sans violence en s'excusant : Retour sur 4 jours de traque qui ont mobilisé des centaines de gendarmes - VIdéo

L'auteur présumé du double meurtre dans les Cévennes qui se terrait dans la forêt depuis plus de trois jours était "extrêmement affaibli et hagard" quand il s'est rendu aux gendarmes ce vendredi, a indiqué vendredi soir la gendarmerie lors d'une conférence de presse à Saumane (Gard). Il a été placé en garde à vue pour "assassinats", ont indiqué le procureur de Nîmes Eric Maurel et le général Browaeys.

"Je pense qu'il s'est rendu de guerre lasse (...) Nous avions un ratissage en cours par le GIGN, sentant cette équipe s'approcher, il a quitté sa cache en direction de son domicile" et s'est rendu à la première patrouille de gendarmes qu'il a rencontrée, a déclaré le général Browaeys, commandant de la zone de défense et de sécurité sud.

"Excusez-moi, je me rends": tels ont été les mots de Valentin Marcone, 29 ans, à l'égard des deux gendarmes qui patrouillaient à cet endroit.

Lors de sa reddition, il s'est "avancé en montrant qu'il n'était pas armé", a détaillé le général. 

Le fuyard est "susceptible d'être porteur d'une arme de poing et d'une carabine de précision", avaient mis en garde les gendarmes en appelant les habitants ou ceux qui l'auraient aperçu à ne pas intervenir directement en raison de la dangerosité de cet homme. Plus de 350 gendarmes aidés d'hélicoptères, de drones et de chiens étaient à sa recherche, quadrillant cette région des Cévennes escarpée et isolée.

"L’individu a été interpellé à 19H25 près de l’église de Saint-Marcel de Fontfouillouse, dans la zone de recherche", a précisé une autre source proche de l'enquête, en évoquant aussi une "reddition sans résistance". "Il était en tenue complète de camouflage. Il était terré. On venait de trouver sa cache quelques instants avant qu’il ne se rende", a indiqué une autre source proche de l'enquête. "Il a sans doute senti que tout se resserrait contre lui, qu’il n’avait pas de possibilité de fuite".

"Une belle manœuvre dans un environnement très exigeant: dans les airs, dans la garrigue, de jour et de nuit", s'est félicité M. Darmanin. Sur place, si les cordons de sécurité, toujours en place, continuent à filtrer les passages de voitures, les gendarmes qui effectuent les contrôles semblaient plus détendus, a constaté un journaliste de l'AFP.

La veille le père de Valentin Marcone, Frédéric avait lancé un vibrant message audio à son fils pour qu'il se rende: "Il n'y aura pas feu si tu te rends maintenant, mon fils, fais moi confiance". "Valentin, c'est papa, je t'aime, on t'aime, (...), avait-il ajouté.

Valentin Marcone était décrit comme "un solitaire, un homme apte à survivre en milieu hostile", par le procureur de Nîmes, Eric Maurel, lors d'une conférence de presse jeudi à Saumane, village voisin des Plantiers. Mais ce n'était "pas un adepte de l'idéologie survivaliste, pas plus qu'un paramilitaire", avait-il ajouté.

Le meurtrier présumé était en conflit avec son employeur. Et c'est à la suite d'une simple remarque de son patron, à qui il n'aurait pas dit bonjour, qu'il aurait sorti un pistolet et tiré, l'abattant lui puis un de ses collègues de plusieurs balles dans la tête, avant de prendre la fuite.

21h20: Pourtant soupçonné d’être lourdement armé, cet adepte de la chasse et du tir sportif s'est rendu sans violence. Ce dernier était caché dans la forêt cévenole depuis mardi matin. «L’individu a été interpellé à 19 h 25 près de l’église de Saint-Marcel de Fontfouillouse, dans la zone de recherche», a précisé une source proche de l’enquête à l’AFP, en évoquant aussi une «reddition sans résistance». «Il était en tenue complète de camouflage. Il était terré. On venait de trouver sa cache quelques instants avant qu’il ne se rende», a indiqué une autre source proche de l’enquête. «Il a sans doute senti que tout se resserrait contre lui, qu’il n’avait pas de possibilité de fuite.»

Dans un message audio transmis via la gendarmerie, le père du suspect l’avait appelé ce jeudi à se rendre. «Valentin, c’est papa, je t’aime, on t’aime. […] J’ai la garantie qu’il n’y aura pas feu si tu te rends maintenant, mon fils fais-moi confiance», avait notamment lancé ce dernier dans l’espoir que son fils soit arrêté vivant.

Le ministre de l’Intérieur en a profité pour remercier les «350 gendarmes» et «tous les agents de l’Etat pour leur mobilisation exceptionnelle».

20h07: Selon BFM, l'homme se trouvait bien dans le périmètre de recherche de la gendarmerie, à savoir cette zone rouge de 15 km² qui était ratissée depuis quatre jours. Valentin M. était caché et vêtu d'une tenue de camouflage. Il s'est rendu auprès des gendarmes qui se trouvaient dans la zone, et aucun coups de feu n'a été tiré.

19h58: L'homme soupçonné du meurtre de son patron et d'un de ses collègues dans une scierie "s'est rendu", annonce le ministre de l'Intérieur sur Twitter : "L’homme recherché depuis mardi dans le Gard s’est rendu. Merci à tous les agents de l’Etat pour leur mobilisation exceptionnelle, jour et nuit, durant ces 3 derniers jours. Notamment les 350 gendarmes, dans le cadre de l’enquête judiciaire, la Préfète et la sous préfète du Vigan"

Valentin Marcone, 29 ans, est soupçonné d'avoir tué son patron et un de ses collègues mardi, dans la scierie où il était employé dans le village des Plantiers (Gard), avant de prendre la fuite.

La gendarmerie a lancé, jeudi 13 mai, un appel à témoins pour tenter de retrouver le suspect. "Il pourrait potentiellement nous attendre sur son terrain, sa zone de confort, qu'il maîtrise car il y a été en solitaire très souvent. On considère qu'il en connaît tous les recoins", a prévenu le général Philippe Ott, commandant du groupement de gendarmerie du Gard, lors d'une conférence de presse avec la préfète du département, Marie-Françoise Lacaillon, et le procureur de Nîmes, Eric Maurel, chargé du dossier. Ce quasi trentenaire à l'apparence très jeune, cheveux châtain très courts et fines lunettes, est marié et père d'une petite fille. Dans un message audio transmis via la gendarmerie, son père Frédéric Marcone évoque son enfant et sa femme : "Iroise est magnifique, elle a dormi dans mes bras pendant deux heures, elle a besoin de toi, de son papa, Blandine a besoin de toi, elle est forte, elle a besoin de toi."

Installé depuis une dizaine d'années aux Plantiers, Valentin Marcone était plutôt discret. "On l'a déjà vu car il travaillait à la mairie. (...) Mais il n'était pas plus sociable que ça : on ne le voyait pas, même quand il y avait des fêtes du village. Ce n'était pas quelqu'un qui fréquentait trop les autres apparemment", témoigne auprès de France 3 Occitanie l'ex-propriétaire du bar des Plantiers. "Il était très solitaire avec très peu voire aucun ami", a confirmé le général Philippe Ott.

 

08h10 : Sur le terrain, près de 350 gendarmes, et notamment des unités d'élite du GIGN et du Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG), continuent de traquer Valentin Marcone, soutenus par huit hélicoptères et des équipes cynophiles. Mais trouver le fugitif risque d'être ardu: « Le gars est du pays, chasseur, il connaît tout, toutes les combines, tous les passages, c'est très difficile pour ceux qui ne connaissent pas le territoire », a assuré un habitant de Saumane.

Quelques heures plus tôt, jeudi matin, les gendarmes qui ratissent le secteur pour retrouver le fugitif avaient lancé un appel à témoins pour tenter de le débusquer, décrivant un homme de « type européen, 1,70 m, treillis vert et veste de camouflage, considéré comme dangereux ». Le fuyard est « susceptible d'être porteur d'une arme de poing et d'une carabine de précision », précisait ce texte, appelant les personnes qui pourraient le croiser à n'intervenir « en aucun cas » eux-mêmes, mais à contacter les enquêteurs au 04.66.38.67.22. C'est avec cette même arme de poing que Valentin Marcone, chasseur et tireur sportif, aurait commis le double meurtre. Cet appel à témoins est accompagné d'une photo du suspect, un homme à l'apparence très juvénile, cheveux châtains très courts et fines lunettes, à la corpulence moyenne, arborant un léger sourire.

« L'hypothèse désormais, c'est qu'il aurait pu prendre la fuite plus loin, au-delà du périmètre de 15 km que nous fouillons depuis le départ », a expliqué la porte-parole de la gendarmerie en Occitanie.

Plusieurs coups de carabine auraient ainsi été entendus près de Saint-André-de-Valborgne, selon le maire de cette commune de 400 habitants située à une heure quinze de marche au nord des Plantiers.

« Il y a eu d'abord cinq coups de carabine vers 11h puis dix coups vers 13h », a précisé Régis Bourelly, auprès de la presse rassemblée à Saumane, village voisin des Plantiers, en parlant aussi de quelqu'un « criant dans les bois ». « Je pense que c'est lui qui a tiré parce qu'on n'est pas en période de chasse », a-t-il ajouté. « À chacun de ces signalements, nous allons sur place pour lever les doutes », a précisé le colonel de gendarmerie Laurent Haas, précisant être « en permanence alerté sur de nouveaux signalements ».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de simjulemi
15/mai/2021 - 22h01 - depuis l'application mobile
KERCLAUDE a écrit :

On met sa photo à la une dans les médias, mais l'individu qui a tué le policier sur AVIGNON sa photo est au développement.....  

Entièrement d’accord avec vous, pour le moment il est en garde à vue et présumé innocent mais c’est
vrai lui on peut l’afficher.

Portrait de simjulemi
15/mai/2021 - 22h01 - depuis l'application mobile
KERCLAUDE a écrit :

On met sa photo à la une dans les médias, mais l'individu qui a tué le policier sur AVIGNON sa photo est au développement.....  

Entièrement d’accord avec vous, pour le moment il est en garde à vue et présumé innocent mais c’est
vrai lui on peut l’afficher.

Portrait de simjulemi
15/mai/2021 - 22h01 - depuis l'application mobile
KERCLAUDE a écrit :

On met sa photo à la une dans les médias, mais l'individu qui a tué le policier sur AVIGNON sa photo est au développement.....  

Entièrement d’accord avec vous, pour le moment il est en garde à vue et présumé innocent mais c’est vrai lui on peut l’afficher.

Portrait de simjulemi
15/mai/2021 - 22h01 - depuis l'application mobile
KERCLAUDE a écrit :

On met sa photo à la une dans les médias, mais l'individu qui a tué le policier sur AVIGNON sa photo est au développement.....  

Entièrement d’accord avec vous, pour le moment il est en garde à vue et présumé innocent mais c’est vrai lui on peut l’afficher.

Portrait de simjulemi
15/mai/2021 - 22h01 - depuis l'application mobile
KERCLAUDE a écrit :

On met sa photo à la une dans les médias, mais l'individu qui a tué le policier sur AVIGNON sa photo est au développement.....  

Entièrement d’accord avec vous, pour le moment il est en garde à vue et présumé innocent mais c’est vrai lui on peut l’afficher.

Portrait de simjulemi
15/mai/2021 - 22h01 - depuis l'application mobile
KERCLAUDE a écrit :

On met sa photo à la une dans les médias, mais l'individu qui a tué le policier sur AVIGNON sa photo est au développement.....  

Entièrement d’accord avec vous, pour le moment il est en garde à vue et présumé innocent mais c’est vrai lui on peut l’afficher.

Portrait de simjulemi
15/mai/2021 - 22h01 - depuis l'application mobile
KERCLAUDE a écrit :

On met sa photo à la une dans les médias, mais l'individu qui a tué le policier sur AVIGNON sa photo est au développement.....  

Entièrement d’accord avec vous, pour le moment il est en garde à vue et présumé innocent mais c’est vrai lui on peut l’afficher.

Portrait de simjulemi
15/mai/2021 - 22h01 - depuis l'application mobile
KERCLAUDE a écrit :

On met sa photo à la une dans les médias, mais l'individu qui a tué le policier sur AVIGNON sa photo est au développement.....  

Entièrement d’accord avec vous, pour le moment il est en garde à vue et présumé innocent mais c’est vrai lui on peut l’afficher.

Portrait de BkS33
15/mai/2021 - 12h30
MICMAH458 a écrit :

Je me permets de réagir à votre message : vous dites que vous n'êtes pas en train de l'excuser, mais tout au long de cette quinzaine de lignes, vous argumentez uniquement dans le sens de lui trouver des circonstances atténuantes, alors que moi j'ai beaucoup de mal à lui en trouver, surtout vis à vis des deux pauvres hommes qui se sont fait descendre comme des lapins (et je n'ai jamais tué un lapin de ma vie).

Je suis à 10000 pour cent avec vous, j'ai eu la même compréhension et impression que vous en lisant son commentaire: excuses sur excuses. Des propos absurdes, qui pourraient justifier de tels actes d'une gravité extrême. Les mêmes qui vous diront que si les personnes s'apellaient Mohamed ou Aziz, et que si on n'aurait écrit exactement la même chose , c'est qu'on leur trouveraient des excuses, et les mettraient en position de victime. La culture de l'excuse à géométrie variable. Moi ce que je vois c'est que c'est un criminel qui à tué de sang-froid deux personnes innocentes, qui à déchiré des familles, et qui n'auront plus la même existence qu'avant. J'espère que la peine sera maximale, et qu'il prendra chère.

Portrait de BkS33
15/mai/2021 - 12h06

Tiens voilà la tête de vainqueur, la chance pour la France. Une chose de faite. Maintenant la justice, et au bagne avec 30 ans de prison, et une interdiction d'approcher qui que ce soit à sa sortie,en fait si il ressort un jour. J'espère qu'il va bien déguster en prison. Que tout les criminels de son genres de la prison lui tombent dessus et le fasse souffrir.

Portrait de bib
15/mai/2021 - 11h16

Toute la classe de RTL au flash de 11 h "le prévenu est sous le feu des questions des policier".

Il y en a qui ont été banni des commentaires pour moins que ça....

Portrait de lucieat
15/mai/2021 - 11h03
JC732 a écrit :

Je pense que tout simplement, ce gars était au bout du rouleau. Que l'on me comprenne bien. je ne suis pas entrain de l'excuser, mais seulement de comprendre ce qui a pu l'amener a commettre de tels  actes.Il a du avoir une scolarité difficile ( les enfants sont très cruels entre eux), et une vie compliquée vu son physique ingrat. On peut très rapidement devenir, ou du moins en avoir le sentiment, le souffre douleur de la communauté.Il s'est réfugié dans le tir sportif, pensant que la possession d'armes le rendrait plus viril. Mais ça n'a pas été le cas, car  les armes ne sont utilisables qu'en club qui n'est pas le meilleurs endroit pour épater la galerie.. D’où le port d'un gilet pare balles pour aller dans la rue, histoire de "viriliser" son image..

La détention d'armes nécessite un bon équilibre mental. Je pense qu'il vaudrait mieux la signature d'un psychologue plutôt que celle d'un généraliste pour l'obtention de la licence.. On peut être boiteux ou malade et avoir une arme. mais on ne peut être dérangé mentalement, ce qui n'est pas forcemment perceptible.

On l'a décrit comme un "Rambo lourdement armé", alors qu'en realité il n’était qu'un gamin apeuré. J’espère que les juges auront autant de compassion pour lui qu'ils en ont eu pour le tueur de Sarah Halimi. Le probleme, c'est qu'il est blanc. Ça risque d’être plus compliqué. Bien sur, cela n'excuse pas son crime, mais peut l'expliquer.

J'ai eu la même réflexion, il n'a pas la gabarit d'un dur à cuir et s'il allait au boulot avec un gilet pare balles, c'est qu'il devait penser en avoir besoin.

Bien sur c'est inexcusable d'avoir tué ces gens, mais, l'enquéte éclaircira les choses et je ne serais pas étonnée qu'il ait été le souffre douleur de ses collègues. Le harcèlement fait faire de terribles choses, il suffit de voir ce qu'il se passe dans les écoles.

Il donne plutôt l'impression d'un pauvre gars un peu paumé

Portrait de MICMAH458
15/mai/2021 - 10h37
air libre a écrit :

Se cacher actuellement dans la nature n'est pas une bonne idée rien ne vaut une cité sensible ou la police ne pénètre pas.

Ce assez incroyable de devoir dire ce genre de choses, mais c'est tellement vrai.

Portrait de MICMAH458
15/mai/2021 - 10h36
JC732 a écrit :

Je pense que tout simplement, ce gars était au bout du rouleau. Que l'on me comprenne bien. je ne suis pas entrain de l'excuser, mais seulement de comprendre ce qui a pu l'amener a commettre de tels  actes.Il a du avoir une scolarité difficile ( les enfants sont très cruels entre eux), et une vie compliquée vu son physique ingrat. On peut très rapidement devenir, ou du moins en avoir le sentiment, le souffre douleur de la communauté.Il s'est réfugié dans le tir sportif, pensant que la possession d'armes le rendrait plus viril. Mais ça n'a pas été le cas, car  les armes ne sont utilisables qu'en club qui n'est pas le meilleurs endroit pour épater la galerie.. D’où le port d'un gilet pare balles pour aller dans la rue, histoire de "viriliser" son image..

La détention d'armes nécessite un bon équilibre mental. Je pense qu'il vaudrait mieux la signature d'un psychologue plutôt que celle d'un généraliste pour l'obtention de la licence.. On peut être boiteux ou malade et avoir une arme. mais on ne peut être dérangé mentalement, ce qui n'est pas forcemment perceptible.

On l'a décrit comme un "Rambo lourdement armé", alors qu'en realité il n’était qu'un gamin apeuré. J’espère que les juges auront autant de compassion pour lui qu'ils en ont eu pour le tueur de Sarah Halimi. Le probleme, c'est qu'il est blanc. Ça risque d’être plus compliqué. Bien sur, cela n'excuse pas son crime, mais peut l'expliquer.

Je me permets de réagir à votre message : vous dites que vous n'êtes pas en train de l'excuser, mais tout au long de cette quinzaine de lignes, vous argumentez uniquement dans le sens de lui trouver des circonstances atténuantes, alors que moi j'ai beaucoup de mal à lui en trouver, surtout vis à vis des deux pauvres hommes qui se sont fait descendre comme des lapins (et je n'ai jamais tué un lapin de ma vie).

Portrait de minnetonka
15/mai/2021 - 09h01
Amos a écrit :

Je n'aurais jamais cru qu'il se rende .Il a du se rendre compte de la bêtise qu'il a fait.

C'est bien que ca finisse comme ça, surtout pour la famille des victimes.

...."la bêtise"???????????.......NON! .......les CRIMES!!!!!!!!

Portrait de KERCLAUDE
15/mai/2021 - 08h43

On met sa photo à la une dans les médias, mais l'individu qui a tué le policier sur AVIGNON sa photo est au développement.....  

Portrait de MICMAH458
15/mai/2021 - 08h18

Entendu ce matin sur radio RMC, un "journaliste" qui parlait de chien cynophile (que je traduis par : un chien qui aime les chiens).  Encore un exemple de quelqu'un qui utilise des mots qu'il ne comprend pas lui-même.

Portrait de jarod.26
14/mai/2021 - 20h38

mince il n'y a pas eu de course poursuite avec des tirs etc .... 

Portrait de Harriet
14/mai/2021 - 20h37

Ptit joueur ....

Je pensais vraiment qu'il se serait tiré une balle ... 

Ben non ... il s'est rendu ... un lâche , en somme ....  smiley

Portrait de MONNIER DOMINIQUE
14/mai/2021 - 08h53

Je condamne son acte ,mais quand même dingue que notre Rambo Français  à  résussi à mettre à terre plus de 350 hommes ,heureusement que nous ne sommes pas en guerre MDR 

lui aussi il ne voulait pas cette guerre mon Colonel ...............