12/05 11:07

EN DIRECT - Policier tué à Avignon: "Le tireur présumé nie toujours les faits qui lui sont reprochés" - "Le second suspect a assisté aux faits sans participer" (procureur)

11h04: Le procureur de la République d'Avignon s'exprime

"Deux personnes ont été déférées : il s’agit du tireur présumé et de la personne à ses côtés", "Le tireur présumé a été mis en examen du chef d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique"

L'homme soupçonné d'avoir tiré sur Eric Masson, "a continué de contester les faits tout au long de sa garde à vue". Le second individu "a été présenté abusivement comme étant le complice".

09h17: BFM TV a diffusé ce matin, peu après 9h la photo du tireur présumé. Le jeune homme a contre lui le témoignage du collègue d'Eric Masson qui se trouvait à ses côtés le jour du drame et l'a formellement reconnu, ainsi que celui de son complice présumé âgé de 20 ans qui a reconnu en fin de garde à vue qu'ils étaient bien tous les deux présents sur la scène du crime, selon une source policière.

.

.

07h00: Le meurtrier présumé du policier tué à Avignon a été mis en examen et écroué hier soir, quelques heures après l'hommage national présidé par le Premier ministre Jean Castex, qui a salué le "courage" d'Eric Masson, qui "a servi jusqu'au sacrifice de sa vie". Mis en examen mardi soir pour "homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique", le jeune homme de 19 ans a été écroué à la prison marseillaise des Baumettes, a précisé à l'AFP son avocat Louis-Alain Lemaire.

"Mon client conteste les faits et il n'est pas établi dans la procédure que l'auteur des tirs était au courant de la qualité de policier de la victime", a réagi l'avocat auprès de l'AFP en contestant la qualification retenu par les juges d'instruction en charge du dossier. Le jeune homme a contre lui le témoignage du collègue d'Eric Masson qui se trouvait à ses côtés le jour du drame et l'a formellement reconnu, ainsi que celui de son complice présumé âgé de 20 ans qui a reconnu en fin de garde à vue qu'ils étaient bien tous les deux présents sur la scène du crime, selon une source policière.

Ce complice présumé devait lui aussi être présenté aux juges d'instruction chargés de l'enquête dans la soirée de mardi en vue de sa mise en examen. Les deux jeunes gens ont déjà été condamnés pour des faits de violences et d'infraction à la législation sur les stupéfiants, selon le procureur d'Avignon Philippe Guémas.

La mise en examen du tueur présumé d'Eric Masson est survenue quelques heures à peine après la cérémonie d'hommage national présidée à Avignon par le Premier ministre Jean Castex, devant quelque 300 personnes rassemblées dans la cour de la préfecture du Vaucluse, face aux remparts de la Cité des Papes.

Devant un portrait géant du brigadier, Jean Castex a notamment salué le "courage" du policier qui "a servi jusqu'au sacrifice de sa vie", pour que "ses filles (...) puissent se dire: mon père était un homme de bien, un policier exemplaire (...) tombé pour que nous puissions vivre en sécurité".

Eric Masson a été promu à titre posthume au grade de commandant de police et élevé au titre de chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume. Appelé avec ses collègues le 5 mai sur un point de trafic de drogue dans le centre d'Avignon, il avait procédé avec un autre policier au contrôle d'une cliente "de ce qui ressemblait à un échange de stupéfiants", avait expliqué le procureur Philippe Guémas. Deux jeunes hommes ont alors approché et leur ont demandé ce qu'ils faisaient, toujours selon le magistrat: "Eric Masson déclinait sa qualité de policier et l'individu sortait une arme de poing et faisait feu à deux reprises, l'atteignant au thorax et à l'abdomen".

Les deux jeunes hommes suspectés d'être directement impliqués dans ce meurtre ont été interpellés dimanche soir au péage de Remoulins, à une vingtaine de kilomètres d'Avignon, alors qu'ils s'apprêtaient à fuir vers l'Espagne, selon les enquêteurs.

Les gardes à vue de la sœur du tireur présumé et du conducteur de la voiture dans laquelle ils ont été arrêtés ont en revanche été levées mardi sans poursuite à ce stade. Selon une source policière, les enquêteurs cherchaient notamment à savoir si la sœur du tireur présumé avait effectué un trajet vers l'Espagne pour reconnaître le parcours.

Onze jours après la mort de Stéphanie Monfermé, une agente administrative du commissariat de Rambouillet, la mort d'Eric Masson avait suscité une immense émotion en France et alimenté la colère dans la profession.

Ses obsèques se dérouleront dans l'intimité familiale mercredi dans la commune de Bédarrides (Vaucluse), où il habitait avec sa compagne et ses deux fillettes. Lundi soir, Jean Castex a annoncé un durcissement des peines encourues par les agresseurs de policiers et de gendarmes et notamment une peine de sûreté de 30 ans pour les personnes condamnées à perpétuité pour un crime commis contre les forces de l'ordre. Ces mesures ne s'appliqueront pas, quoi qu'il en soit, au cas du meurtrier d'Eric Masson, en vertu du principe de la non-rétroactivité de la loi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de sibel430
27/mai/2021 - 12h48

Ils nous mettent la photo car il a des mèches blondes .

Portrait de croco
13/mai/2021 - 09h48 - depuis l'application mobile
Zhirkov99 a écrit :

Encore un Finlandais...

@Zhirkov99 Si il y avait moins de Français qui achètent de la drogue, il y aurait moins de Finlandais pour en vendre.

Portrait de KERCLAUDE
13/mai/2021 - 08h45

A son âge même avec perpétuité il sortira à 50 ans maximum, nourri et logé aux frais des contribuables.....  

Portrait de Zhirkov99
12/mai/2021 - 23h38 - depuis l'application mobile

Encore un Finlandais...

Portrait de LOIC 33
12/mai/2021 - 18h37

Vu son âge c'est a se demander si il est conscient de ses actes mais surtout de ce qu',il va subir pendant de nombreuses années......

Portrait de Tocinodecielo
12/mai/2021 - 18h18

Et sa sœur qui dit "ce n'est pas lui  c'est un gentil garçon  serviable" et on la relâche alors quelle était dans la voiture lors de l'arrestation. Sa famille à du bien profiter de son petit trafic.  Quelle justice de lopettes. Et ce couillon teint en blond. Bien repérable. Une bande de dégénérés

Portrait de Tocinodecielo
12/mai/2021 - 18h17

Et sa sœur qui dit "ce n'est pas lui  c'est un gentil garçon  serviable" et on la relâche alors quelle était dans la voiture lors de l'arrestation. Sa famille à du bien profiter de son petit trafic.  Quelle justice de lopettes. Et ce couillon teint en blond. Bien repérable. Une bande de dégénérés

Portrait de ΙΧΘΥΣ
12/mai/2021 - 17h33
croco a écrit :

@ago47 A mon avis il faudrait déjà légaliser la consommation de canabis comme le font de plus en plus de pays. Ça réglerait certain problèmes, et le policier serait encore vivant aujourd'hui.

Ca regle certains problèmes et ça en crée d’autres.

On a déjà un petit aperçu dans les cités ou les islamistes ont fait le ménage, les dealers se sont reconvertis dans la prostitution et ont installé des filles dans des studios aux portes de Paris où elles enchaînent les passes toute la journée.

N’imaginez pas que ces pourritures ont l’intention de devenir honnêtes et de payer des impôts.

Portrait de th93100
12/mai/2021 - 17h03
bergil a écrit :

Légaliser ou pas n'est pas la solution , ces crapules vendront toujours au noir la drogue quitte à la vendre moins chère que celle qui serait officielle , le tabac est légal cela n'empêche pas les vendeurs à la sauvette du coté de Barbès !

il faut comprendre les situations ! Bob et ses potes qui vendent 500 paquets par jour là où les débits légaux en vendent des millions.... il faut relativiser !  ! Ceci permettrait aussi à l'état d'engranger des revenus substantiels ! Le trafic se trouverait régulé et rémunérateur pour l'état  / le contribuable

Portrait de th93100
12/mai/2021 - 17h00
ago47 a écrit :

Tout à fait d'accord avec votre analyse. La drogue va continuer à faire des ravages. Elle va engendrer des fortunes qui serviront à acheter des armes et ainsi armer les banlieues. 

Et quand elles seront armées..???

Armées ? elles le sont déjà très fortement !

Portrait de croco
12/mai/2021 - 16h45 - depuis l'application mobile
bergil a écrit :

Légaliser ou pas n'est pas la solution , ces crapules vendront toujours au noir la drogue quitte à la vendre moins chère que celle qui serait officielle , le tabac est légal cela n'empêche pas les vendeurs à la sauvette du coté de Barbès !

@bergil Peut-être mais il y en aurait beaucoup moins. Et si ça faisait baisser les prix, la revente serait moins attractive. Et dans un commerce les consommateurs auraient la garantie d'avoir un produit plus sûr, non mélangé avec d'autres merdes toxiques.

Portrait de bergil
12/mai/2021 - 16h34
croco a écrit :

@ago47 A mon avis il faudrait déjà légaliser la consommation de canabis comme le font de plus en plus de pays. Ça réglerait certain problèmes, et le policier serait encore vivant aujourd'hui.

Légaliser ou pas n'est pas la solution , ces crapules vendront toujours au noir la drogue quitte à la vendre moins chère que celle qui serait officielle , le tabac est légal cela n'empêche pas les vendeurs à la sauvette du coté de Barbès !

Portrait de croco
12/mai/2021 - 16h19 - depuis l'application mobile
ago47 a écrit :

Tout à fait d'accord avec votre analyse. La drogue va continuer à faire des ravages. Elle va engendrer des fortunes qui serviront à acheter des armes et ainsi armer les banlieues. 

Et quand elles seront armées..???

@ago47 A mon avis il faudrait déjà légaliser la consommation de canabis comme le font de plus en plus de pays. Ça réglerait certain problèmes, et le policier serait encore vivant aujourd'hui.

Portrait de croco
12/mai/2021 - 15h32 - depuis l'application mobile

Je ne comprends pas pourquoi certains font une fixation sur les prénoms. Le problème doit être traité fermement quelque soit le prénom de la personne incriminée. Peut-être que certains pensent que si l'extrême droite est au pouvoir, ceux qui ont un prénom d'origine étrangère seront déportés dans un pays dans lequel ils n'auront jamais mis les pieds ? Franchement j'en doute. Et quand bien même, il y aurait toujours des consommateurs et des vendeurs de drogue. Ce qui est source de délinquance.

Portrait de th93100
12/mai/2021 - 15h28
L ' Ecume Des Choses a écrit :

ils sont un poignée .d'enfants de Pétain à avoir planté la tente ici

vous constaterez que les faits divers et les statistiques judico / pénitentiaires n’accréditent pas votre "humanisme" béat (ou militant)

Portrait de th93100
12/mai/2021 - 15h25
strass6756 a écrit :

Ilias, prénom d'origine juive...

On comprends mieux vos motivations smiley

Ayoub = version Arabe de Job...

Ilias, dérivé d'Eliyahu...

Tout ceci ayant été brassé dans l'ancien testament, et si on doit considérer les origines des prénoms (tout comme celles des peuples sémites.... on n'en finira pas !

Portrait de Coronagentil
12/mai/2021 - 15h16
croco a écrit :

@Kevin 29 C'est exactement ça. Et certains passent leurs journées à scruter chaque article du blog pour voir si une personne d'origine étrangère est impliquée par un fait divers. Et c'est comme ça qu'on se retrouve avec des articles à 0 commentaire quand aucune personne d'origine étrangère n'est impliquée, et des dizaines de commentaires haineux quand ce n'est pas le cas.

ah la haineeeeeee...... la maladie de l'univers

Portrait de strass6756
12/mai/2021 - 15h12
th93100 a écrit :

Effectivement, cf post de 9h34  "Ilias A. et Ayoub A."

Ilias, prénom d'origine juive...

Portrait de JC732
12/mai/2021 - 14h33
croco a écrit :

@th93100 Je pense que vous avez raison. Mais je pense que vous mélangez tout. Ce n'est pas en raison de manipulations religieuses qu'il vendait de la drogue. Je ne connais pas une religion qui préconise cette pratique. Et l'enquête dira sans doute pourquoi il a tiré sur ce policier.

Pas besoin d’enquête pour le savoir. La haine des flics et la trouille d'aller au trou, sa veritable place.

Portrait de JC732
12/mai/2021 - 14h30
croco a écrit :

@th93100 Michel, comme Fourniret peut-être ? A moins que ça soit Nordahl. Personnellement je ne pense pas que ça soit une question de prénom, mais plutôt de misère sociale.

L'alibi bidon. Trouvez donc autre chose. Cette excuse est éculée depuis longtemps.

Portrait de HELLO06
12/mai/2021 - 14h21

RIP pour le policier tué et toutes mes condoléances à la famille.

Par contre c'est un véritable gamin....! Il a gagné le gros lot.

Il a pris la très mauvaise direction, il va payer cher.

En ce qui concerne les arguments de son avocat : il fait le job!

Ce matin, un reporter disait que déjà 19 ans c'est très très jeune, mais que celui-là fait encore plus jeune que jeune!

Pour les commentaires divers et variés : il a plus la tête d'un Kevin que d'un Mouloud!

Après il y a des mixtes...

Portrait de Bigpower
12/mai/2021 - 14h15

Le problème c'est qu'en présupposant qu'il s'agit encore d'une "chance pour la France", pour ce genre de faits divers on a statistiquement très peu de chance de se tromper...

Portrait de croco
12/mai/2021 - 13h53 - depuis l'application mobile
Kevin 29 a écrit :

D'autant plus que dans 90% des cas les couillons qui viennent systématiquement poster la même question sur le blog connaissent déjà les prénoms qu'ils ont lus ailleurs puisqu'il fallait bien s'assurer que l'accusé est bien un arabe/noir avant de pouvoir poser la question ici la bouche en cœur.

@Kevin 29 C'est exactement ça. Et certains passent leurs journées à scruter chaque article du blog pour voir si une personne d'origine étrangère est impliquée par un fait divers. Et c'est comme ça qu'on se retrouve avec des articles à 0 commentaire quand aucune personne d'origine étrangère n'est impliquée, et des dizaines de commentaires haineux quand ce n'est pas le cas.

Portrait de Greenday2013
12/mai/2021 - 13h53
croco a écrit :

@Nerfertiti Ça recommence avec les prénoms. Et puis c'est vrai que tout le monde connaît Mouloud Fourniret et Farid Lelandais. En tout cas il ne doit pas être très croyant car je ne pense pas que sa religion autorise à vendre de la drogue et à tuer un policier, et encore moins en période de ramadan.

Fourniret et Lelandais, on connait leur nom.

Pourquoi est-ce caché pour les autres ?

Portrait de Kevin 29
12/mai/2021 - 13h41
croco a écrit :

@Nerfertiti Ça recommence avec les prénoms. Et puis c'est vrai que tout le monde connaît Mouloud Fourniret et Farid Lelandais. En tout cas il ne doit pas être très croyant car je ne pense pas que sa religion autorise à vendre de la drogue et à tuer un policier, et encore moins en période de ramadan.

D'autant plus que dans 90% des cas les couillons qui viennent systématiquement poster la même question sur le blog connaissent déjà les prénoms qu'ils ont lus ailleurs puisqu'il fallait bien s'assurer que l'accusé est bien un arabe/noir avant de pouvoir poser la question ici la bouche en cœur.

Portrait de KERCLAUDE
12/mai/2021 - 13h32

Dans ce cas précis il faut prévoir une perpétuité réelle ....... que disent les procureurs journalistes ....

Portrait de croco
12/mai/2021 - 12h37 - depuis l'application mobile
Nerfertiti a écrit :

D’après sa mère, il était chez lui à faire le ramadan donc je suppose qu’il ne s’appelle pas Pierre, Philippe ou Jean

@Nerfertiti Ça recommence avec les prénoms. Et puis c'est vrai que tout le monde connaît Mouloud Fourniret et Farid Lelandais. En tout cas il ne doit pas être très croyant car je ne pense pas que sa religion autorise à vendre de la drogue et à tuer un policier, et encore moins en période de ramadan.

Portrait de th93100
12/mai/2021 - 12h28
Nerfertiti a écrit :

D’après sa mère, il était chez lui à faire le ramadan donc je suppose qu’il ne s’appelle pas Pierre, Philippe ou Jean

Effectivement, cf post de 9h34  "Ilias A. et Ayoub A."

Portrait de Nerfertiti
12/mai/2021 - 12h14
th93100 a écrit :

Et cet Auvergno Suédois se nomme ??

D’après sa mère, il était chez lui à faire le ramadan donc je suppose qu’il ne s’appelle pas Pierre, Philippe ou Jean

Portrait de hummerH2
12/mai/2021 - 11h50
ΙΧΘΥΣ a écrit :

S’il a reconnu que c’est bien son pote qui a tiré, il va peut être finir par dire où est passée l’arme ou tout du moins, de quelle façon elle a disparu.

Son absence complique le dossier.

Je pensais aussi à l'arme ce matin.

J'ai comme le sentiment que les policiers lui ont bien fait comprendre que si il ne voulait pas prendre aussi cher que son pote, il avait tout intérêt à tout dire.

Vu qu'il a commencé à tout avouer de son coté, on peut espérer qu'il va aussi parler de l'arme.