11/05 06:55

Tribune des militaires : La ministre des Armées Florence Parly dénonce une nouvelle fois une "grossière machination politique dans le but de diviser, de fracturer notre nation"

La ministre des Armées Florence Parly a dénoncé une "grossière machination politique" après la parution d'une nouvelle tribune de militaires, en activité mais anonymes, évoquant le risque d'une "guerre civile" en France. "Elle relève d'une grossière machination politique d'abord parce que ce matin, un simple lecteur qui lisait cette tribune (sur Valeurs actuelles) était comptabilisé comme un signataire, anonyme naturellement", a déclaré Florence Parly sur BFMTV. "Et puis vous aurez certainement constaté que cette tribune utilise toute la rhétorique, le vocabulaire, le ton, les références qui sont celles de l'extrême droite", a-t-elle ajouté.

"Alors dans quel but? Certainement le but de diviser, de fracturer notre nation à un moment où celle-ci plus que jamais a besoin de se réunir, de se retrouver", a poursuivi la ministre. "Nous venons de passer une crise sanitaire très difficile. Rien n'est pire que de vouloir abîmer les valeurs de la République".

Ce texte apparaît moins de trois semaines après la publication controversée d'une première tribune de militaires dont une majorité à la retraite et dont certains signataires sont menacés de sanctions, dénonçant le "délitement" de la France et se disant prêts à "soutenir les politiques" qui oeuvreront contre. Cette fois, ceux qui se présentent comme des militaires "récemment entrés dans la carrière" et dont certains ont "connu le feu ennemi" au Mali, en Afghanistan ou en Centrafrique, ne font aucun appel à des politiques mais dénoncent également ce qu'ils perçoivent comme "la guerre civile qui couve".

"Cette tribune enfonce des portes ouvertes sur des sujets que le gouvernement a pris à bras le corps depuis quatre ans, la lutte contre le terrorisme, contre le communautarisme, contre l'islamisme radical, contre les trafics en tous genres, bref tout ce qui abîme notre République", a encore estimé Florence Parly.

"Ce qui abîme notre République c'est aussi de s'en prendre à nos armées, à leur neutralité", a-t-elle jugé. "La neutralité de nos armées c'est ce qui fait que les Français ont confiance dans leurs militaires (..) c'est un élément de cohésion nationale".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
11/mai/2021 - 18h09

Qui fait de grossières machinations politiques sinon Lrem qui magouille au Nord et au Sud pour tromper les électeurs !

Portrait de seb2746
11/mai/2021 - 11h34

La question c'est plutôt : C'est QUI elle ?...

Portrait de geneva
11/mai/2021 - 09h38

Mais la nation est déjà fracturée, madame, par l'inaction dont vous faites preuve et par l'inaction dont ont fait preuve ceux qui sont venus avant vous ! Arrêtez les mots creux et AGISSEZ !

Portrait de MICMAH458
11/mai/2021 - 09h02

Je suis toujours sidéré d'entendre parler cette femme ministre des armées, dont le parcours professionnel passe par Air France et la SNCF.Je me rappelle un sketch de Coluche, qui parlait d'un Doyen de Faculté qui n'avait plus toutes les siennes, et qui nous parlait d'intelligence alors qu'il n'en avait pas le moindre échantillon sur lui.  madame Parly est certes intelligente, mais je doute fortement de sa légitimité à parler de l'Armée alors qu'elle n'a aucune expérience en ce domaine.

Portrait de ΙΧΘΥΣ
11/mai/2021 - 07h29

« Cette tribune enfonce des portes ouvertes sur des sujets que le gouvernement a pris à bras le corps depuis quatre ans »

Faut serrer plus fort dans ce cas, hein....