03/05 18:02

Migrants mineurs: Plusieurs associations saisissent le Comité des droits de l'enfant de l'ONU pour réclamer une enquête sur leur traitement en France

Plusieurs associations ont annoncé avoir saisi le Comité des droits de l'enfant de l'ONU pour réclamer une enquête sur le traitement des mineurs étrangers isolés en France, victimes selon elles de "violations graves et systématiques" de leurs droits.

La saisine, réalisée par le Conseil Français des associations pour les droits de l'Enfant (Cofrade), a été jugée recevable, selon un communiqué d'Utopia 56, l'une des nombreuses associations qui soutient cette démarche.

Les associations réclament à ce comité de l'ONU l'ouverture d'une "enquête sur les violations commises par la France, Etat signataire de la Convention internationale des droits de l'enfant". Parmi les adolescents étrangers qui arrivent chaque année en France, nombre d'entre eux sont victimes d'un "déni de minorité", selon elles.

Ils sont fréquemment déclarés majeurs et ne relevant donc pas de la protection de l'enfance, lors d'examens qui incluent notamment des tests osseux controversés, que le Conseil constitutionnel a validés tout en soulignant qu'ils comportent "une marge d'erreur significative".

Ces mineurs non accompagnés (MNA) dont les départements ont la charge, subissent également "des inégalités de traitement (...) au sein du territoire français", souligne Utopia 56.

Fin mars, la Défenseure des droits a par exemple publiquement critiqué le département des Bouches-du-Rhône, qui ne respecte pas ses obligations légales, pour mettre immédiatement à l'abri un jeune en attendant son évaluation. Dans ce département, les délais d'attente peuvent aller "jusqu'à cinq mois".

Elle a aussi déploré "le caractère structurellement sous-dimensionné du dispositif de mise à l'abri MNA", qui "perdure depuis plusieurs années" dans ce département du Sud-Est de la France.

Un reproche également porté de longue date par les associations. Dans son communiqué, Utopia 56 dénonce "l'insuffisance des ressources financières, humaines et matérielles allouées par l'Etat aux départements", ainsi que "l'absence d'une autorité de contrôle ou de coordination nationale effective".

Si une enquête est effectivement ouverte, les conclusions onusiennes ne pourront pas forcer la France à modifier sa politique, a expliqué à l'AFP le fondateur d'Utopia 56, Yann Manzi. "Mais ça va être contraignant pour l'Etat français, au moins en termes d'image", espère-t-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lxa75
4/mai/2021 - 11h02

Qui dit assos dit passeurs,  trafiquants d'être humains 

Portrait de BenamouSerge
4/mai/2021 - 09h07

Va t'il avoir également une enquête sur le traitement des français par les migrants ?

Portrait de KERCLAUDE
4/mai/2021 - 07h39

Associations qui bénéficient des largesses de l'état , gérées par qui ?

Portrait de geneva
4/mai/2021 - 07h25

Moi, ce qui m'insupporte de plus en plus, ce sont tous ces politiques qui sont inconséquents, qui prônent l'accueil de migrants (petits et grands) et QUI N'AURONT JAMAIS DE COMPTES A RENDRE.... Y en a marre ! On est submergés ! Mais où vivent-ils ? Ne se rendent-ils pas compte que leur politique nous mène au chaos ?

Portrait de YVESM
3/mai/2021 - 21h35

Ah ! Ah ! Ah ! Non s'il vous plaît arrêtez . La France est un pays tellement horrible, qu'ils veulent tous venir. Et dans les commissions de l'ONU, par contre il n'y-a pas que du beau monde... Je propose que l'on leur rende la pareil, aux potentiels membres de ces commissions, en utilisant contre eux, les statistiques d'autres ONG, sur leur degré de corruption, l'égalité homme - femme, etc ... Quelle mascarade.

Portrait de Enzo06
3/mai/2021 - 20h09

"Plusieurs associations " :lesquelles ? combien de membres ? 

Ras-le - bol de ces associations ,souvent inconnues,qui veulent faire la loi.

En tout cas, si la France se comporte si mal, il suffit d'aller dans un autre pays d'accueil .

Portrait de Amos
3/mai/2021 - 19h55

Je ne comprends pas, s'ils sont si mal reçu en France, pourquoi viennent ils?

Il parait qu'on dit que la France est le pire des pays mais ils viennent quand même

Vraiment je ne comprends pas.

 

Portrait de filou034
3/mai/2021 - 19h35

j'aimerai que ces assos s'occupent autant des victimes de ces personnes ( personnes âgées femmes seules ou jeunes agressés par plusieurs de ces individus) je les invite a faire un tour a Montpellier et se promener en ville avec un téléphone ou un collier voir leurs réactions quand elles seront agréssées 

Portrait de JC732
3/mai/2021 - 19h22

Mais c'est a se taper la tête contre les murs. Ce pays est malade, dans une merde qu'on n'avait jamais connu, gangréné  par des gauchistes, des islamistes, des élus qui ne pensent qu'à leurs élections, une dette abyssale , un gouvernement faible, sourd et aveugle, une population qui n'en peut plus. Et bien , ce n'est pas suffisant. Ces associations de merde trouvent le moyen de charger la mule et voulant nous forcer à payer pour ces sois-disant mineurs qui sont en grande majorité des délinquants violents.  Ces derniers mois vont paraitre bien longs.

Le dernier espoir, c'est que MLP tienne ses promesses. Qu'elle nous débarrasse de toute cette fange dans laquelle on patauge depuis trop longtemps, de ces associations de toute nature qui veulent nous empêcher de vivre, de respirer, de rouler, de voyager, de vivre comme on le souhaite et côtoyer qui nous voulons. Si elle n'est pas élue, je serai , avec beaucoup de tristesse  obligé de trouver une terre d’accueil qui veut bien encore recuperer des français,puisque ce pays n'aime plus ses ressortissants.