02/05 18:00

Disparition - Le mari de Delphine Jubillar sort pour la première fois de son silence depuis la disparition de sa femme : "Effectivement j'ai bien été auditionné..." - Vidéo

C'est la première fois qu'il s'exprime de façon publique depuis la disparition de sa compagne Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans disparue le 16 décembre dernier. Son mari, Cédric Jubillar a été entendu par une juge d'instruction "en qualité de partie civile" a précisé son avocat, mai surtout, habituellement très discret, il est sorti de son silence sur les réseaux sociaux pour réclamer de la tranquillité:

"Bonsoir à vous je tiens à remercier tous ceux qui m'ont envoyés des messages auxquels je n'ai pas répondu..... effectivement j'ai bien été auditionné.... donc maintenant.. les curieux.... vous savez quoi.... allez faire votre vie fictive ailleurs et laisser moi tranquille.... merci...", a écrit Cédric Jubillar dans une publication Facebook.

Le mari de Delphine Jubillar a posté ce message quelques heures après avoir été entendu par une juge d'instruction. "La qualité de partie civile de mon client a été confirmée et aucune mise en cause n'est envisagée", a tenu à préciser son avocat Me Jean-Baptiste Alary après son audition. "C'est la seule manière de connaître l'évolution de la procédure, la plus grosse difficulté partagée par les proches, c'est qu'on ne sait rien, c'est terrible de ne rien savoir", a-t-il également indiqué.

Cédric Jubillar a été auditionné durant une heure et demie par les deux magistrats instructeurs du pôle criminel de Toulouse qui enquêtent sur cette mystérieuse disparition. Il avait déjà été interrogé par les gendarmes mais jamais auditionné par les juges d'instruction.

Le couple était en instance de divorce au moment de la disparition. C'est Cédric Jubillar, père de leurs deux enfants, de 6 ans et un an et demi, qui l'avait signalée aux gendarmes dès le lendemain. Une information judiciaire a été ouverte pour "enlèvement, détention ou séquestration" et les enquêteurs privilégient toujours la piste criminelle.

Les gendarmes ont sondé lacs et rivières, mené des battues dans les champs et les bois autour du village de Cagnac-les-Mines, une ancienne cité minière de 3 000 habitants située près d'Albi, où la famille habitait. La maison a été plusieurs fois perquisitionnée.

"L'audition s'est passée dans un climat parfaitement serein entre mon client et les magistrats. La qualité de partie civile de mon client a été confirmée et aucune mise en cause n'est envisagée", a souligné auprès de l'AFP son avocat, Jean-Baptiste Alary.

Dans un reportage diffusé sur W9 mercredi 28 avril 2021, consacré à la disparition de Delphine Jubillar, interpellé dans une ruelle de son village tandis qu'il était avec son fils, Cédric Jubillar a demandé si les équipes  de la chaîne "cherchaient la merde", les menaçant même de contacter son avocat et de les prendre en photo pour les dénoncer.

Une réaction à chaud pour le père de famille, qui a notamment rappelé qu'il souhaitait un peu de respect et d'intimité pour son fils aîné, alors avec lui, en demandant qu'il ne soit pas filmé.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pasfacile
3/mai/2021 - 13h31

Je suis persuadé que les Enquêteurs "ont fait le tour" et en ont, par expérience, déduit qui était à l'origine de cette "disparition". Il ne leur manque désormais qu'un indice, un début de preuve ou que le tueur cède. Je m'attends désormais à des révélations qui vont tous nous faire vomir.

Le temps joue toujours en faveur des enquêteurs jamais en faveur des coupables.

Portrait de lily6228
2/mai/2021 - 20h15
tobian a écrit :

   "Laissez-moi tranquille"

   Retrouver sa femme n'est pas sa priorité.

Aucun rapport...

Portrait de bellross
2/mai/2021 - 19h55
Phantôme_ a écrit :

A tous les pseudo spécialistes qui s’excitent sur JMM: Ce sont les bases..... la femme, petite amie disparait, mari, petite ami comparait. Il faut réfléchir avant d'écrire n'importe quoi....

Tiens ???

 Un pseudo spécialiste qui s'excite tout seul dans son coin ! smiley

Portrait de Phantôme_
2/mai/2021 - 19h31

A tous les pseudo spécialistes qui s’excitent sur JMM: Ce sont les bases..... la femme, petite amie disparait, mari, petite ami comparait. Il faut réfléchir avant d'écrire n'importe quoi....

Portrait de Nerfertiti
2/mai/2021 - 19h27

Si crime il y a, sans corps, ça va être difficile d’accuser qui que ce soit

Portrait de nebuleuse75

Crime parfait...???

Portrait de tobian
2/mai/2021 - 18h43

   "Laissez-moi tranquille"

   Retrouver sa femme n'est pas sa priorité.

Portrait de JC732
2/mai/2021 - 18h25

Il n'a pas du recevoir que des messages de soutiens. Daval et son cinéma obscène sont encore dans toutes les mémoires.