27/04 14:50

Regardez l’intégralité de l’interview du général Dominique Delawarde, signataire de la tribune polémique de militaires, ce matin dans "Morandini Live" sur CNews - VIDEO

Ce matin, le général Dominique Delawarde était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Il est revenu sur la tribune signée par une vingtaine de généraux dénonçant dénonçant le "délitement" de la France et se disant prêts à "soutenir les politiques" qui oeuveront contre.

"Nous n’appelons pas à l'insurrection. C'est une exagération totale. Il y a une interprétation des choses qui n'est pas du tout celle que ceux qui lisent la lettre peuvent percevoir. Pourquoi je l'ai signée ? Parce que c'est un signal d'alerte. Si vous lisez la lettre, il ne s'agit pas de révolte. Il s'agit de sonner l'alarme et de dire qu'il y a des problèmes graves, qui ne sont pas résolus (...) C'est juste un appel au gouvernement de prendre conscience de la situation actuelle et de prendre les mesures pour essayer de résoudre aujourd'hui un problème qui s'aggravera demain si on n'y prend pas garde", a-t-il débuté en précisant que "le nombre de militaires signataires la tribune explose". "La réaction politique hystérique n'est pas productive. Elle est contre-productive pour le gouvernement parce qu'ils ont attiré l'attention sur quelque chose qui serait passé inaperçu, les médias n'en parlant pas", a-t-il ajouté.

En direct dans "Morandini Live", le général a répondu aux propos de la ministre de la Défense Florence Parly qui a demandé des sanctions contre les militaires signataires du texte. "Ça ne me fait absolument pas peur. Il faut lire le texte pour s'apercevoir qu'il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard. Il ne faut pas s'exciter bêtement, comme le font certains politiques". "La Ministre s'excite bêtement pour vous ?", a demandé Jean-Marc Morandini. "Bien sûr qu'elle s'excite bêtement. Lisez le texte et vous verrez qu'il n'y a pas matière à casser trois pattes à un canard".

"La plupart des signataires de la tribune n'ont rien à voir avec des partis politiques. Je ne suis moi-même inscrit à aucun parti politique. La réaction de Marine Le Pen à cette lettre a fait l'objet, de la part des auteurs de la lettre, d'un recadrage. Marine Le Pen a été recadrée par les signataires", a précisé le général Dominique Delawarde.

La tribune, publiée par l’hebdomadaire de droite Valeurs Actuelles le 21 avril et signée par « une vingtaine de généraux, une centaine de hauts gradés et plus d’un millier d’autres militaires », appelle le président Emmanuel Macron à défendre le patriotisme. Ces militaires dénoncent le « délitement » qui frappe la patrie, « la haine entre communautés » alimentée par « un certain antiracisme », ainsi que « l’islamisme et les hordes de banlieue » soumettant une partie du territoire « à des dogmes contraires à notre Constitution ». Ils se disent « disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation » et préviennent que si « le laxisme continue à se répandre », cela rendra nécessaire « l’intervention de nos camarades d’active ».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Valentin98
27/avril/2021 - 19h10

Ce pouvoir a une apparence : un quarteron de généraux en retraite ; il a une réalité : un groupe d'officiers partisans, ambitieux et fanatiques. Ce groupe et ce quarteron possèdent un savoir-faire limité et expéditif, mais ils ne voient et ne connaissent la nation et le monde que déformés au travers de leur frénésie. (général de gaulle-1961)