26/04 13:39

A 13h35 en direct sur NRJ12, "Crimes Spéciale Petit Grégory" après l'annonce de l'identification du corbeau qui a revendiqué la mort de l'enfant

Un rapport de stylométrie visant à identifier un ou des corbeaux auteurs de lettres anonymes a été versé au dossier d’instruction de l’affaire de l’assassinat du petit Grégory Villemin, un dossier irrésolu depuis 36 ans. La stylométrie, déjà utilisée dans les tribunaux américains mais pas français, étudie le vocabulaire, les structures syntaxiques, la longueur des phrases... afin de déterminer l’auteur d’un texte.

Selon 20minutes, le rapport d'expertise composé de 178 pages désigne avec une "forte probabilité" Jacqueline Jacob, sa grand-tante, comme étant l’auteur de la lettre de revendication du meurtre du petit Grégory, retrouvé à l’âge de 4 ans pieds et poings liés dans la Vologne, dans les Vosges (est) le 16 octobre 1984.

Les magistrats avaient demandé aux experts de comparer vingt-quatre lettres du corbeau avec onze textes différents attribués à quatre protagonistes du dossier. "En conclusion de ce rapport, les experts assurent qu’il y a une « forte probabilité » que les 24 lettres du corbeau proviennent « selon les critères stylométriques », de cinq auteurs différents", indique nos confrères. Les experts ont repéré "un style hautement similaire" à celui utilisé par Jacqueline Jacob. Ils estiment "qu'au moins" sept des 24 courriers ont été écrit par la grand-tante du petit Grégory.

L'avocat de cette dernière indique que "les précédents rapports en graphologie ont proposé des conclusions totalement différentes". "Je n’ai pas accès à ce rapport. Mais si on a effectivement comparé les lettres du corbeau avec une pauvre carte postale d’une quinzaine de mots, c’est encore plus de la foutaise que ce que je pensais", a ajouté Frédéric Berna.

En 2017, des expertises en graphologie, qui elles analysent les écritures manuscrites, avaient attribué une lettre de 1983 à Jacqueline Jacob, grand-tante de Grégory. Elle et son mari Marcel avaient été mis en examen mais cette procédure a été annulée en mai 2018 pour vice de procédure. Les époux ont une nouvelle fois nié, dans un entretien à la presse locale en janvier, être les corbeaux. La défense du couple Jacob a récemment qualifié de « fumisterie » le nouveau rapport d’expertise stylométrique, avant même d’en avoir vu les conclusions.

L’affaire Grégory, un des dossiers les plus énigmatiques de l’histoire criminelle en France, a été récemment relancée, la justice ayant accepté en janvier de nouvelles expertises ADN demandées par Christine et Jean-Marie Villemin. Il s’agit en particulier de recherches en « ADN de parentèle », méthode qui permet de relier une empreinte génétique avec d’autres, issues de la même parenté, afin d’en vérifier la conformité avec celles présentes dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG).

Ailleurs sur le web

Vos réactions