18/04/2021 08:10

Policiers brûlés à Viry-Châtillon : Cinq condamnations cette nuit et huit acquittements provoquent la colère des avocats des victimes ainsi qu' une bagarre générale dans le box des accusés

La cour d'assises des mineurs de Paris a condamné en appel dans la nuit  cinq jeunes à des peines allant de 6 à 18 ans de réclusion pour la violente agression de policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en 2016, et en a acquitté huit autres, provoquant la colère des avocats des victimes.

La lecture du verdict a été interrompue par une bagarre générale dans le box des accusés, qui a nécessité l'intervention d'une trentaine de policiers et gendarmes. Les heurts se sont ensuite étendus dans la salle d'audience, où étaient présentes les familles des accusés.

Le calme est revenu au bout d'une dizaine de minutes. «Nous venons d'assister à un naufrage judiciaire (...) alors que l'on sait qu'il y avait 16 assaillants, on se retrouve avec cinq condamnations», a dénoncé Me Thibault de Montbrial, avocat de l'une des victimes, «effondrée», selon lui, par ce verdict en appel.

«C'est un naufrage car au moment du verdict, le naturel a repris le dessus, une bagarre générale a éclaté, des accusés se sont pris à partie», a-t-il ajouté, expliquant n'avoir «jamais vu ça en 25 ans de cour d'assises». Après 14 heures de délibération et six semaines d'audience à huis clos, les cinq condamnés ont été reconnus coupables de tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l'autorité publique. Trois d'entre eux ont été condamnés à 18 ans de prison, un à 8 ans de prison, et le dernier à 6 ans. Ils encouraient la réclusion criminelle à perpétuité.

Les huit autres accusés ont été acquittés.

Au contraire des parties civiles, l'une des avocates de la défense, Me Mauger-Poliak, a salué «un soulagement pour la défense», et un «démenti total de l'enquête». «C'est la fin du cauchemar judiciaire pour mon client», qui avait déjà été acquitté en première instance, a pour sa part déclaré Me Arnaud Simonard.

En première instance, huit de ces jeunes avaient été reconnus coupables et condamnés à des peines allant de 10 à 20 ans de prison. Cinq autres avaient été acquittés.

Le parquet général de Paris avait fait appel du verdict alors que les avocats des parties civiles avaient dénoncé des peines «qui ne tiraient pas les conclusions» de la «gravité du crime» commis.

La cour n'a pas suivi les réquisitions de l'avocat général qui avait demandé mardi un acquittement et des peines de 12 à 25 ans de réclusion criminelle pour les 12 autres accusés, âgés aujourd'hui de 21 à 26 ans.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de VitamineC
18/avril/2021 - 18h16
lily6228 a écrit :

Donc si je comprends bien, vous êtes contre les jurys populaires, ce qui était le cas ici

Les jurés sont encadrés par des magistrats pendant les délibérations et en plus les racailles lors du procès connaissent leurs visages ou plus !

Portrait de djibou35
18/avril/2021 - 13h20
L'Ecume des Choses a écrit :

il faut faire confiance a qui ? aux juges professionnels? ou au jury populaire comme c'est la cas ici?

les deux sont les mêmes les racailles gagnent toujours a la fin..

Portrait de Dagobert à Culotte
18/avril/2021 - 13h13
L'Ecume des Choses a écrit :

quand des magistrats professionnels rendent un verdict, les râleurs gueulent, suivant le verdict, à la politisation des magistrats ...

 

Mais là ce ne sont pas de magistrats, ce ne sont pas des juges professionnels qui ont décidé, mais un JURY POPULAIRE ...

 

alors il faut faire quoi pour faire tes râleurs ?

La justice française est totalement vérolée par l'esprit de gauche, nous vivons dans la République des Juges et c'est un scandale. Ce jugement est monstrueux, sauf aux yeux des traîtres à la Nation ...

Quant aux jurys populaires, laissez-moi rire ... Tous potentiellement menacés de manière directe et indirecte par la racaille en question, leurs frères, leurs innombrables cousins et potes repris de justice, ils n'ont juste pas envie de mourir d'un coup de couteau dans la rue.

 Ce genre de délit ne devrait pas être soumis à un jury populaire, il devrait passer en correctionnelle avec un barème automatique et basta. On a vraiment l'habitude de se tirer des balles dans le pied, en France ...

Portrait de djibou35
18/avril/2021 - 13h08

Ah!!!La bonne vieille justice française. smiley  Oui,Oui messieurs dames il faut avoir confiance en notre justice....

Portrait de lucieat
18/avril/2021 - 09h35

Je suis révoltée, 8 relaxes !!! alors qu'ils étaient tous dans le coup et n'ont rien fait pour les secourir !! il y a seulement quelques décennies, quiquonque s'attaquait ou tuait un policier, c'était la guillotine d'office, aujourd'hui, rien, parfois un petit rappel à la loi.

La justice baisse son pantalon devant les fripouilles, elles font la loi partout, les braves gens n'ont plus confiance en la justice, les squatters habitent nos maisons sans aucun recours, les gens excédés qui finissent par faire justice eux mêmes se retrouvent en prison, un voyou se tue en échappant à la police , c'est toute la cité qui s'enflamme ... continuez comme ça, dans 1 an, vous verrez le résultat, à ce train, le RN a un boulevard devant lui. Il ne feront pas mieux, mais les gens en ont assez de ne plus se sentir ni chez eux ni en sécurité

Portrait de Doucceur
18/avril/2021 - 09h30

Un bon sujet pour CNews, Sud Radio et Valeurs Actuelle ! Je me réjouie d'avance smiley 

Portrait de jarod.26
18/avril/2021 - 09h04

une justice bien trop gentille

Portrait de KERCLAUDE
18/avril/2021 - 08h50

Une nouvelle fois des peines plus légères que celles demandées ..... que penser ???

 

Portrait de Doucceur
18/avril/2021 - 08h24

La droite