14/04 14:02

Les utilisateurs de Facebook pourront désormais faire appel de décisions de laisser des contenus "préjudiciables" sur le réseau social

Le conseil de surveillance indépendant de Facebook a annoncé qu'il allait accepter que les utilisateurs fassent appel de décisions de laisser des contenus "préjudiciables" sur le réseau social.

Cette décision élargit le mandat de cette instance "suprême" de Facebook, qui jusqu'à présent avait été chargée d'examiner les cas où le contenu avait été indûment retiré de Facebook ou d'Instagram.

Le conseil, mis en place par Facebook pour traiter des questions litigieuses de modération du contenu, a commencé ses activités l'année dernière et a rendu ses premières décisions en janvier.

Ses décisions sont contraignantes et peuvent s'imposer à la direction de Facebook.

"Permettre aux utilisateurs de faire appel du contenu qu'ils souhaitent voir supprimé de Facebook est une extension significative des capacités du conseil de surveillance, a déclaré Thomas Hughes, directeur de cette instance.

"Le conseil a été créé pour garantir que Facebook prenne seul moins de décisions sur des questions de contenu très importantes et que de meilleures décisions puissent être prises grâce à un processus indépendant et transparent qui oeuvre pour protéger les droits de l'homme et la liberté d'expression", a ajouté le responsable.

"Les utilisateurs qui estiment que des publications, photos, vidéos, commentaires et partages nuisibles restent en ligne pourront faire appel au panel pour qu'il les supprime", a expliqué Facebook.Les membres du conseil de surveillance viennent de divers pays et comprennent des juristes, des militants des droits de l'homme, des journalistes, un lauréat du prix Nobel de la paix et un ancien Premier ministre danois.

Le conseil a examiné des dizaines de milliers de cas, y compris la décision de Facebook d'interdire l'ancien président américain Donald Trump.

Ailleurs sur le web

Vos réactions