01/04 18:00

EN DIRECT - Coronavirus - L'Assemblée nationale approuve par 348 voix contre 9 les nouvelles restrictions annoncées par Emmanuel Macron - L'opposition boycotte

17h59: Les hôpitaux d'instruction des armées vont faire passer le nombre de leurs lits de réanimation de 90 lits à une centaine, pour contribuer à l'effort collectif promis par Emmanuel Macron, a annoncé jeudi le ministère des Armées. Les huit hôpitaux d'instruction des armées (HIA), qui ont accueilli 1.433 patients en réanimation depuis le début de la pandémie il y a un an, "disposent actuellement de 90 lits de réanimation", a indiqué le porte-parole du ministère des Armées, Hervé Grandjean, lors d'un point presse hebdomadaire. Or, "moyennant de nouvelles déprogrammations, nous pourrons intensifier notre contribution et augmenter nos capacités de réanimation de 10%", a-t-il déclaré. Le Service de santé des armées (SSA) va par ailleurs rapatrier l'"élément militaire de réanimation" (10 lits de réanimation encadrés par une équipe de 53 personnels soignants) qu'il avait déployé sur l'île de Mayotte, où "la situation sanitaire s'améliore", afin de pouvoir le redéployer selon les besoins exprimés par les autorités, a-t-il précisé. Le président Macron a annoncé mercredi l'augmentation du nombre de lits en réanimation en France à "un peu plus de 10.000 lits", contre 7.665 actuellement. Le saviez-vous ? En matière de vaccination par les armées, "un travail approfondi de planification" est toujours en cours sur la façon dont les HIA pourraient accueillir plus de Français, a rappelé M. Grandjean, et "nous pourrions aller au-delà", a-t-il ajouté sans plus de précisions. A la fin mars, quelque 24.176 doses de vaccins avaient été administrées par le service de santé des armées, dont un peu plus de 10.000 à des civils.

14h36: Le vaccin russe Spoutnik V ne pourra pas être autorisé au sein de l'UE "avant la fin du mois de juin", a averti jeudi le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, alors que certains pays européens avancent cette piste pour accélérer leur campagne de vaccination. "Il y a une première étape d'examen (du dossier de validation) qu'on appelle revue scientifique qui sans doute, nous dit-on, s'écoulera au moins jusqu'à la mi-juin", a déclaré Clément Beaune devant la Commission des Affaires européennes du Sénat.

"Et ensuite il y a une dernière étape qui est l'avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA) sur l'autorisation de mise sur le marché, qui prend encore quelques semaines. Donc ce n'est pas un vaccin qui est autorisable vraisemblablement avant la fin du mois de juin", a-t-il ajouté.

13h36: Israël pourrait débuter la vaccination des adolescents de 12 à 15 ans en mai, ont indiqué des responsables de la santé, après l'annonce des laboratoires Pfizer et BioNTech selon laquelle leur vaccin contre le Covid-19 est efficace à 100% sur cette tranche d'âge. 

12h37: L'Assemblée nationale a approuvé jeudi par 348 voix contre 9 les nouvelles restrictions annoncées par Emmanuel Macron face à l’épidémie de Covid-19, mais la quasi-totalité des oppositions ont boycotté le scrutin en dénonçant « une mascarade ».

A l’issue d’un discours du Premier ministre Jean Castex et d’un débat, la majorité LREM-MoDem-Agir a voté pour ainsi qu’une poignée de députés dont l’ex-ministre Delphine Batho. Ont voté contre députés RN ainsi que Nicolas Dupont-Aignan (DLF) et les ex-députés LREM Joachim Son-Forget et Guillaume Chiche.

Le Sénat à majorité de droite doit se prononcer à son tour dans l’après-midi et le même scénario d’un boycott massif se profile, selon des sources parlementaires.

Au Palais Bourbon, aucun des groupes d’opposition n’a pris part à ce vote qui n’engageait pas la responsabilité du gouvernement, le chef de file LR Damien Abad refusant d’« adouber la parole jupitérienne », celui de LFI Jean-Luc Mélenchon disant son « exaspération » de « voir l’Assemblée exclue de la stratégie » sanitaire.

La patronne des députés PS Valérie Rabault n’a également pas voulu « cautionner la manière » dont l’exécutif gère la crise. Et le dirigeant du groupe communiste André Chassaigne a vu dans ce débat en application de l’article 50-1 de la Constitution « un hochet tiré du coffre à jouets pour faire comme si on était une démocratie ».

La présidente du RN Marine Le Pen, qui ne dispose pas d’un groupe à l’Assemblée, a ciblé ses critiques sur le fond des mesures, prises par Emmanuel Macron avec « peu de convictions, et beaucoup d’indécision » selon elle. La députée du Pas-de-Calais a exposé la politique sanitaire qu’elle privilégierait, d’un confinement territorialisé à un « moratoire sur la réduction des capacités hospitalières ».

« Le pays a davantage besoin d’être conduit qu’ingénument rassuré », a glissé la candidate à la présidentielle de 2022. La gauche a quitté l’hémicycle lors de son intervention.

11h39: "S'il doit y avoir confinement, c'est avant tout celui des malades ; à défaut le confinement territorialisé doit être privilégié", a déclaré Marine Le Pen. "Le président de la République a endossé le costume d'un fonctionnaire d'une ARS", a-t-elle ajouté. "Une stratégie vaccinale française doit suppléer au fiasco européen". "Nous allons voter contre ce texte", a indiqué Marine Le Pen à l’Assemblée nationale, en précisant que ce sont des mesures "indignes"

11h11: "Autant votre gestion de la crise économique est efficace, autant votre gestion de la crise sanitaire est calamiteuse", a déclaré le député LR Damien Abad

10h30: Concours maintenus, déplacements permis pour accompagner ses enfants chez leurs grands-parents, mesures pour les familles modestes privées de cantine, alcool interdit dans la rue: le Premier ministre Jean Castex a détaillé jeudi matin devant une Assemblée nationale houleuse les nouvelles restrictions annoncées la veille par Emmanuel Macron pour tenter de juguler la troisième vague de Covid-19.

Le président avait annoncé la fermeture pour trois à quatre semaines des établissements scolaires et l'extension à tout le pays des restrictions déjà imposées à 19 départements. Ces nouvelles mesures sont «nécessaires pour nous permettre de franchir un cap, espérons-le un dernier cap, dans la perspective du déploiement massif de la vaccination et d’un retour à une vie normale», a justifié le chef du gouvernement dans un discours d'une grosse demi-heure débuté à 9h00.

Cette déclaration sera suivie d'un vote qui devrait être marqué par un boycott massif des oppositions de droite (LR) comme de gauche (LFI, PS, PCF). Celles-ci ont en effet annoncé qu'elles ne prendraient pas part au vote, dénonçant un «piétinement du parlement» appelé à se prononcer sur des mesures déjà actées par l'exécutif.

10h01: Le point sur ce qu'il faut retenir du discours du Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée nationale

Jean Castex a précisé jeudi matin devant l’Assemblée nationale les nouvelles restrictions annoncées la veille par Emmanuel Macron pour tenter de juguler la troisième vague de Covid-19, avant un vote qui devrait être marqué par un boycott massif des oppositions.

La consommation d’alcool sur la voie publique sera interdite, a notamment annoncé le Premier ministre. Alors que crèches et établissements scolaires vont fermer pendant trois à quatre semaines, dont une à deux semaines de cours à distance et deux semaines de vacances unifiées sur tout le territoire, il a précisé que les motifs impérieux permettant des déplacements hors de son département incluront « ceux liés à un motif familial, comme par exemple accompagner ou aller chercher un enfant chez un parent, un grand-parent ou un proche. »

Les concours de l’enseignement supérieur prévus au cours des quatre prochaines semaines « seront maintenus » et leurs conditions d’organisation « adaptées ». Les examens ne pouvant se faire en distanciel seront en revanche « reportés autant que possible » sur « le mois de mai ». Le gouvernement compte aussi aider les « familles modestes dont les enfants n’iront plus à la cantine ou ne pourront plus bénéficier de petits-déjeuners gratuits », a promis Jean Castex, avec des modalités précisées « dans les prochains jours ».

Débutée à 09H00 dans une ambiance houleuse, la déclaration du Premier ministre « sur l’évolution de la situation sanitaire et les mesures nécessaires pour y répondre » est suivie d’un débat et d’un vote devant les deux chambres du parlement. Les oppositions de droite (LR) comme de gauche (LFI, PS, PCF) ont annoncé qu’elles ne prendraient pas part au vote, dénonçant un « piétinement du parlement » appelé à se prononcer sur des mesures déjà actées par l’exécutif.

Ces nouvelles mesures sont « nécessaires pour nous permettre de franchir un cap, espérons-le un dernier cap, dans la perspective du déploiement massif de la vaccination et d’un retour à une vie normale », a justifié Jean Castex. « Il n’y a pas d’opposition entre le pouvoir politique et le pouvoir médical, nous tenons le plus grand compte des avis, des analyses, des modèles et des prévisions des experts, conseils scientifiques et médicaux », a-t-il aussi souligné alors que l’exécutif est accusé d’avoir tardé à serrer la vis quand scientifiques et opposition de droite comme de gauche l’y appelaient.

Jean Castex a condamné « sans réserve » ceux qui ne respectent pas « les règles sanitaires », visant notamment les participants à de récents « rassemblements festifs » ou ceux refusant le port du masque, qui devront être poursuivis « systématiquement » par les parquets.

09h30: Le pic épidémique de personnes contaminées par le Covid-19 pourrait être atteint d’ici « 7 à 10 jours environ » et le « pic de réanimation » d’ici à la fin du mois d’avril, a déclaré jeudi le ministre français de la Santé Olivier Véran.

« On pourrait avoir atteint le pic épidémique d’ici 7 à 10 jours environ (...) puis il faut deux semaines supplémentaires pour atteindre le pic de réanimation, ce qui pourrait être du côté de la fin avril », a détaillé le ministre sur France Inter, interrogé sur l’impact des mesures exposées mercredi par le président Emmanuel Macron.

Le président de la République a annoncé un nouveau tour de vis face à l’épidémie du Covid-19, appelant les Français à « fournir un effort supplémentaire », mais sans confinement strict.

09h10: Le Premier ministre Jean Castex prend la parole à l'Assemblée Nationale:

"Oui la 3e vague est là et nous sommes victimes de la propagation du variant anglais. Il nous faut donc prendre de nouvelles mesures", "Ce choix d'agir à l'échelle nationale s'explique par le fait que depuis une dizaine de jour l'épidémie s'est propagé dans la quasi-totalité du territoire national"

Le Premier ministre Jean Castex annonce que "la consommation d'alcool sur la voie publique sera interdite partout en France". "Les examens qui ne peuvent se faire en distanciel seront dans la mesure du possible reportés au mois de mai". "L'accès à certains sites propices à des rassemblements à l'extérieur, comme les berges place, pourra être interdit en fonction des circonstances locale"

Les déplacements interrégionaux seront autorisés pour "motifs professionnels, mais aussi pour aller chercher ou accompagner un enfant chez un proche", précise Jean Castex

"Nous avons devant nous des semaines encore particulièrement difficiles", a indiqué le Premier ministre Jean Castex. "Ayons l'humilité de reconnaître que nous ne savons pas tout". "Nous sommes le pays d'Europe qui a le moins fermé ses écoles depuis le début de l'épidémie", a déclaré le Premier ministre. "Il convient d’agir fortement, rapidement et partout, selon les mêmes règles et les mêmes calendriers".

.

 

07h57: Le nombre des patients en réanimation a connu un léger recul hier par rapport à la veille à 5.053, selon les chiffres quotidiens de Santé publique France.

59.038 nouveaux cas de Covid ont par ailleurs été enregistrés, mais l'indicateur comprenait un rattrapage, aucun chiffre n'ayant été rendu public mardi.

304 nouveaux décès ont été enregistrés en 24 heures portant le bilan des morts à 95.667 dont 69.623 à l'hôpital.

Le taux de positivité est stable par rapport aux trois jours précédents, à 8,2%.

Le nombre de personnes actuellement en soins critiques s'élève à 5.053 contre 5.072 mardi.

Lundi, le pic de la deuxième vague de l'épidémie (un peu plus de 4.900 patients en réa mi-novembre) avait été dépassé. Le pic de la première vague, avec un peu plus de 7.000 patients début avril, reste encore loin.

Mais le rythme des admissions en soins critiques est très élevé: 472 en 24 heures.

Le nombre total des personnes hospitalisées est en légère baisse à 28.463 personnes contre 28.510 mardi avec 2.209 admissions en 24 heures.

Face à une situation qui se dégrade Emmanuel Macron a annoncé mercredi la fermeture des écoles pour trois à quatre semaines et l'extension des restrictions à toute la métropole.

Selon les autorités sanitaires, 8.516.790 personnes ont reçu au moins une injection d'un vaccin contre le Covid-19 et 2.869.832 personnes ont reçu 2 doses.

07h42: Le mois de mars a été de loin le pire pour le Brésil aux prises avec une épidémie de coronavirus incontrôlable qui a fait exploser tous les compteurs, avec plus de 66.000 morts, deux fois plus que le pire mois jusqu'à présent, celui de juillet 2020.

"Nous sommes au pire moment, avec des records de morts et de contaminations, ce qui signale qu'avril sera encore très mauvais", déclare à l'AFP l'épidémiologiste Ethel Maciel, professeure à l'Université fédérale d'Espirito Santo (UFES).

07h12: La Grèce a annoncé qu'elle allait rouvrir la plupart de ses commerces et alléger les restrictions concernant les loisirs.

De son côté, l'Italie a décidé de prolonger les restrictions en vigueur jusqu'au 30 avril.

En Belgique, le tribunal de première instance de Bruxelles a condamné mercredi l'Etat à revoir le cadre légal de ses mesures anti-Covid dans un délai de trente jours, après une plainte d'organisations de défense des droits humains.

07h08: Les experts enquêtant sur des liens présumés entre le vaccin AstraZeneca et des caillots sanguins n'ont pas trouvé de facteurs de risque spécifique, y compris l'âge, mais poursuivent leurs analyses, a annoncé l'Agence européenne des médicaments.

07h00:Le Covid-19 a été la troisième cause de décès aux Etats-Unis en 2020, derrière les maladies cardiovasculaires et le cancer, selon des chiffres provisoires communiqués par les autorités sanitaires.

Le président Joe Biden a proposé mercredi d'investir quelque 2.000 milliards de dollars dans les infrastructures, avec l'objectif affiché de créer des millions d'emplois, de tenir tête à la Chine et de lutter contre le changement climatique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de croco
1/avril/2021 - 19h39 - depuis l'application mobile
moije a écrit :

Moi aussi j'ai revisionné la conférence de presse du 03/03 : " il ne s'agit pas d'un horizon lointain et INCERTAIN il s'agit d'un horizon de plus en plus proche peut-être nous l'espérons mi-avril " pas tout a fait votre phase exacte !

@moije Je m'étais arrêté à la première phrase quand je l'avais trouvé. Mais je vous l'accorde ce n'est pas pareil, comme vous l'aviez soutenu au départ, que de dire que la vie reviendra à la normale mi avril. Car personne ne peut imaginer que mi avril ou mi mai d'ailleurs, les discothèques reouvrirons et qu'on pourra se passer de masque. Ça malheureusement ça prendra beaucoup plus de temps. On a tellement critiqué le gouvernement parceque l'année dernière ils ont deconfiné trop vite, là vous pouvez être sûr qu'ils vont déconfiner très très progressivement.

Portrait de croco
1/avril/2021 - 17h57 - depuis l'application mobile
moije a écrit :

croco , PhilRAI vous n'êtes pas fatigués par ce dialogue de sourds qui dure depuis 5 heures aujourd'hui et aussi les autres jours !

Donnez vous vos adresses email pour échanger tant que vous voudrez !

@moije Et vous ça vous dérange moins quand vous répétez que Gabriel Attal a annoncé que la vie reviendrait à la normale mi avril. Je vous ai d'ailleurs répondu hier avec un lien avec sa conférence de presse mais je crois que les messages avec un lien sont censurés. Mais vous avez de la chance, j'ai noté la phrase exacte: "...un retour à une vie PLUS normale, PEUT-ÊTRE mi-avril", et un peu plus loin il précise que "les contraintes seront desserées progressivement".

Portrait de PhilRAI
1/avril/2021 - 17h55
moije a écrit :

croco , PhilRAI vous n'êtes pas fatigués par ce dialogue de sourds qui dure depuis 5 heures aujourd'hui et aussi les autres jours !

Donnez vous vos adresses email pour échanger tant que vous voudrez !

Chacun apporte ses arguments, c'est le jeu ! ensuite à ceux qui lisent de faire la part des choses, de vérifier eux mêmes , de chercher, de se faire leur propre avis. Le sujet est complexe, s'il y avait une réponse claire et admise par tous, ça se saurait. Le problème c'est que des sommes colossales sont en jeu et que l'idéologie politique y a une grande place. Face à l'argent et aux idéologies (dont les intérêts peuvent se croiser), malheureusement l'intérêt des citoyens a bien peu de poids. N'oubliez pas au final que c'est le citoyen qui vote ... donc qui doit être correctement informé, qui doit s'informer correctement ce qui j'en conviens n'est pas facile, mais c'est le prix de la démocratie.

Portrait de croco
1/avril/2021 - 17h31 - depuis l'application mobile
moije a écrit :

croco , PhilRAI vous n'êtes pas fatigués par ce dialogue de sourds qui dure depuis 5 heures aujourd'hui et aussi les autres jours !

Donnez vous vos adresses email pour échanger tant que vous voudrez !

@moije LOL. Tu n'es pas obligé de lire nos messages! Tu crois qu'ils sont plus intéressants les autres messages qui sont soit des messages xénophobes, soit de la propagande politique dissimulée. Et en général c'est aussi toujours pour dire la même chose.

Portrait de PhilRAI
1/avril/2021 - 16h28
croco a écrit :

@PhilRAI Et ça c'est un lien qui indique que l'efficacité de l'ivermectine est une fakenews.
https://www.20minutes.fr/societe/2935679-20201219-coronavirus-non-ivermectine-medicament-tres-efficace-contre-maladie

Il y en a beaucoup d'autres qui disent le contraire, et surtout les gens de terrain qui l'utilisent. 

Un médicament connu depuis 1974 efficace et sans danger est interdit sans raison médicale pendant que des "vaccins" expérimentaux en cours de test sont autorisés. Comme les nouveaux médicaments genre remdesivir qui rapportent beaucoup d'argent.

L'ANSM condamnée par la justice récidive.

Portrait de croco
1/avril/2021 - 16h20 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

L'OMS est tenue par les politiques et les intérêts pharmaceutiques. On ne sait pas vraiment ce qu'il se passe au Brésil tant les pressions diverses, politiques et financières sont contradictoires. Même Bolsonaro a dit tout et son contraire sur la chloroquine par exemple, et il n'a visiblement pas le pouvoir de s'imposer sur tout le territoire. On ne peut se fier qu'aux informations de première main des gens sur le terrain. On trouve beaucoup de témoignages de succès, et pas de témoignages de gens qui ont souffert de la prescription des médicaments que j'ai cités. Et puis ceux qui sont contre ces médicaments ne les ont jamais prescrits, alors ... Ah si, comme l'a dit Perronne, ses jeunes internes qui refusaient de les prescrire pour les malades à cause des pressions ne se sont pas privés de les utiliser pour eux !

Beaucoup de désinformation. Un des plus honnête c'est Maudrux, voir son blog, il a très profondément creusé le sujet ivermectine.

Le lien que j'ai cité donne une vue d'ensemble, avec du pour et du contre. Force est de constater qu'il donne beaucoup de pour.

@PhilRAI Et ça c'est un lien qui indique que l'efficacité de l'ivermectine est une fakenews.
https://www.20minutes.fr/societe/2935679-20201219-coronavirus-non-ivermectine-medicament-tres-efficace-contre-maladie

Portrait de PhilRAI
1/avril/2021 - 16h07
croco a écrit :

@PhilRAI Avez-vous lu l'article dont vous m'avez envoyé le lien? D'abord il est précisé que l'OMS déconseille l'utilisation de l'ivermectine. Ensuite il est indiqué qu'au Brésil on peut même en acheter à très bas coût, même sans ordonnance et que Bolsenaro en a fait largement la promotion. Alors pourquoi les Brésiliens meurent étouffés sur le trottoir si à 2 pas dans la Pharmacie il y a un traitement très peu cher qui guérit? Et enfin concernant son efficacité, l'article nous renvoie vers un autre article qui indique que l'efficacité de l'ivermectine est une FAKENEWS!

L'OMS est tenue par les politiques et les intérêts pharmaceutiques. On ne sait pas vraiment ce qu'il se passe au Brésil tant les pressions diverses, politiques et financières sont contradictoires. Même Bolsonaro a dit tout et son contraire sur la chloroquine par exemple, et il n'a visiblement pas le pouvoir de s'imposer sur tout le territoire. On ne peut se fier qu'aux informations de première main des gens sur le terrain. On trouve beaucoup de témoignages de succès, et pas de témoignages de gens qui ont souffert de la prescription des médicaments que j'ai cités. Et puis ceux qui sont contre ces médicaments ne les ont jamais prescrits, alors ... Ah si, comme l'a dit Perronne, ses jeunes internes qui refusaient de les prescrire pour les malades à cause des pressions ne se sont pas privés de les utiliser pour eux !

Beaucoup de désinformation. Un des plus honnête c'est Maudrux, voir son blog, il a très profondément creusé le sujet ivermectine.

Le lien que j'ai cité donne une vue d'ensemble, avec du pour et du contre. Force est de constater qu'il donne beaucoup de pour.

Portrait de croco
1/avril/2021 - 15h17 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

Des informations correctes sur l'ivermectine ici : creapharma.ch/medicaments-sommaire/ivermectine

@PhilRAI Avez-vous lu l'article dont vous m'avez envoyé le lien? D'abord il est précisé que l'OMS déconseille l'utilisation de l'ivermectine. Ensuite il est indiqué qu'au Brésil on peut même en acheter à très bas coût, même sans ordonnance et que Bolsenaro en a fait largement la promotion. Alors pourquoi les Brésiliens meurent étouffés sur le trottoir si à 2 pas dans la Pharmacie il y a un traitement très peu cher qui guérit? Et enfin concernant son efficacité, l'article nous renvoie vers un autre article qui indique que l'efficacité de l'ivermectine est une FAKENEWS!

Portrait de PhilRAI
1/avril/2021 - 14h52
croco a écrit :

@PhilRAI Un médicament n'est jamais sans danger, surtout quand il doit être prescrit à forte dose. Et il ne suffit pas qu'un médicament soit connu depuis des années pour être valable sur n'importe quel virus. Surtout qu'à la base c'est un médicament contre les vers et les poux!

D'abord je n'ai pas cité que l'ivermectine, ensuite personne n'a jamais parlé de fortes doses mais des doses normales utilisées depuis toujours sans aucun problème. Le seul risque c'est que cela guérisse ... si ce n'est pas le cas, ça s'arrête, pas besoin d'interdire et de menacer, si c'est le cas c'est qu'on veut visiblement interdire des médicaments qui marchent.

Et puis quoi  , il faudrait arrêter tous les traitements dès qu'on a le covid au motif qu'il n'y a pas eu d'études ? c'est ridicule. Des médecins ont traité contre la gale dans des EPAHD, donc tout le monde à cause de la propagation, et ils constatent que cela a aussi un effet contre le covid. C'est le point de départ, largement confirmé par ailleurs.

 

Portrait de PhilRAI
1/avril/2021 - 14h47
croco a écrit :

@PhilRAI Je viens encore de vous signaler pour le message précédent. Si il n'y a pas de résultats je vous signalerai sur le site PHAROS. Vous avez peut-être un pseudo, mais vous avez aussi une adresse IP. Et concernant l'argumentation, je vous l'ai donné au sujet du Chili. L'ivermectine y a été prescrite très largement et on y meurt plus qu'en France. Vous pouvez facilement le vérifier par vous mêmes en quelques clics. Et les médecins ne peuvent pas savoir sans essai si un traitement est valable puisqu'on guerit de cette maladie dans 99% des cas sans traitement. Et concernant L'ivermectine, en laboratoire, dans des tubes à essai, il a été trouvé une certaine efficacité mais seulement avec des doses plusieurs dizaines de fois supérieures au dosage normal, donc un dosage toxique pour la population.

Arrêtez vos mensonges sur l'ivermectine, un médicament sans aucun danger, connu depuis des dizaines d'années ! Les médecins savent qu'un traitement est valable quand ils le prescrivent et en observent les résultats. C'est comme ça que la science progresse, on observe, on vérifie la reproductibilité. Ce n'est pas par des menaces et autres affirmations sans aucune justification. Allez voir le blog du Dr. Maudrux, tout y est expliqué et justifié.

gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2021/02/14/livermectine-attaquee-malhonnete/

Portrait de croco
1/avril/2021 - 14h46 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

Arrêtez vos mensonges sur l'ivermectine, un médicament sans aucun danger, connu depuis des dizaines d'années ! Les médecins savent qu'un traitement est valable quand ils le prescrivent et en observent les résultats. C'est comme ça que la science progresse, on observe, on vérifie la reproductibilité. Ce n'est pas par des menaces et autres affirmations sans aucune justification. Allez voir le blog du Dr. Maudrux, tout y est expliqué et justifié.

gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2021/02/14/livermectine-attaquee-malhonnete/

@PhilRAI Un médicament n'est jamais sans danger, surtout quand il doit être prescrit à forte dose. Et il ne suffit pas qu'un médicament soit connu depuis des années pour être valable sur n'importe quel virus. Surtout qu'à la base c'est un médicament contre les vers et les poux!

Portrait de PhilRAI
1/avril/2021 - 14h35
croco a écrit :

@PhilRAI Dans Google il vous suffit de taper "covid Perou", "Pérou ivermectine" et vous recherchez le nombre d'habitants, et ainsi vous aurez toutes les infos dont vous avez besoin. Ils ont mangé de l'ivermectine par millions et ça ne les pas guérit. Ils ont plus de morts par habitants qu'en France pour cause covid, et avec un taux de mortalité plus élevé. J'ai même recherché leur pyramide des âges, et ils ont beaucoup moins de plus de 75 ans qu'en France, alors qu'en France c'est surtout les plus de 75 ans qui sont morts de la Covid. L'ivermectine ça les a même tué par milliers car ça leur a donné un faux sentiment de protection.

On ne trouve aucune information fiable quant à l'utilisation réelle générale de l'ivermectine au Pérou. Son utilisation est totalement différente d'une région à l'autre, et quand on est certain que ce médicament a bien été utilisé les résultats sont spectaculaires comme dans certaines régions du Pérou.

Portrait de croco
1/avril/2021 - 14h32 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

Je donne une argumentation précise. Vous n'avez rien à ajouter de sérieux ?

@PhilRAI Je viens encore de vous signaler pour le message précédent. Si il n'y a pas de résultats je vous signalerai sur le site PHAROS. Vous avez peut-être un pseudo, mais vous avez aussi une adresse IP. Et concernant l'argumentation, je vous l'ai donné au sujet du Chili. L'ivermectine y a été prescrite très largement et on y meurt plus qu'en France. Vous pouvez facilement le vérifier par vous mêmes en quelques clics. Et les médecins ne peuvent pas savoir sans essai si un traitement est valable puisqu'on guerit de cette maladie dans 99% des cas sans traitement. Et concernant L'ivermectine, en laboratoire, dans des tubes à essai, il a été trouvé une certaine efficacité mais seulement avec des doses plusieurs dizaines de fois supérieures au dosage normal, donc un dosage toxique pour la population.

Portrait de PhilRAI
1/avril/2021 - 14h20
nantes55 a écrit :

Super poisson d'avril smiley

Vous en avez pas assez de radoter?

Je donne une argumentation précise. Vous n'avez rien à ajouter de sérieux ?

Portrait de PhilRAI
1/avril/2021 - 14h19
croco a écrit :

@nantes55 PhiRai fait plus que radoter. Je crois qu'il fait carrément un copié collé de ses messages. C'est les mêmes messages à chaque fois au mot près. Maintenant à chaque fois qu'il va dire qu'il y a des traitements qui guérissent les gens en 48h, je vais le signaler, car ce sont des propos dangereux car certains pourraient le croire et ainsi relâcher les gestes barrières pensant que leur médecin pourra leur prescrire un traitement et les guérir. Et c'est fou ce qu'il dit car aucun pays n'a pu guérir sa population avec des traitements. Il suffit aussi de voir le nombre de morts au Brésil et aux États-Unis malgré l'hydroxychloroquine qui y a été largement prescrite.

Allez voir la vidéo du Dr Erbstein, il explique comment il guérit ses patients en 48 heures . Ni au Brésil ni aux US, ni dans aucun pays les médicaments efficaces n'ont été prescrits à grande échelle. Sauf peut être en Inde, mais on n'est jamais certain de l'application réelle. On ne peut se fier qu'aux témoignages des médecins qui les prescrivent et à leurs patients.

Voir aussi les nombreuses explications et témoignages sur le blog du Dr Maudrux.

Dangereux ? vous plaisantez ! refuser de délivrer ces médicaments c'est criminel.

Portrait de hummerH2
1/avril/2021 - 14h07
Greenday2013 a écrit :

C'est drôlement pratique d'utiliser le conditionnel: on parle de choses qui ne sont pas arrivées et on en déduit un résultat.

Sauf que dans le cas présent il suffisait de regarder l’évolution du variant anglais chez nos voisins britanniques  pour se douter que la probabilité que le scenario se reproduise à l'identique sur notre territoire une fois le variant anglais débarqué chez nous était plus que prévisible.

Et,  la théorie que les mêmes causes produisent la plupart du temps les mêmes effets s'est une fois de plus révélé être exact.

Portrait de Greenday2013
1/avril/2021 - 14h00

C'est bien, l'opposition ne prend aucun risque comme ça. Ni dans un sens, ni dans l'autre.

Aucune responsabilité.

Portrait de Greenday2013
1/avril/2021 - 14h00
Calla a écrit :

Ils auraient fait ça début Février  il  y aurait eu moins de décès et il n'y aurait pas eu de 3ème vague  : Professeur Delfraissy avait averti le Président fin Janvier   !!!!!

 

C'est drôlement pratique d'utiliser le conditionnel: on parle de choses qui ne sont pas arrivées et on en déduit un résultat.

Portrait de croco
1/avril/2021 - 12h14 - depuis l'application mobile
nantes55 a écrit :

Super poisson d'avril smiley

Vous en avez pas assez de radoter?

@nantes55 PhiRai fait plus que radoter. Je crois qu'il fait carrément un copié collé de ses messages. C'est les mêmes messages à chaque fois au mot près. Maintenant à chaque fois qu'il va dire qu'il y a des traitements qui guérissent les gens en 48h, je vais le signaler, car ce sont des propos dangereux car certains pourraient le croire et ainsi relâcher les gestes barrières pensant que leur médecin pourra leur prescrire un traitement et les guérir. Et c'est fou ce qu'il dit car aucun pays n'a pu guérir sa population avec des traitements. Il suffit aussi de voir le nombre de morts au Brésil et aux États-Unis malgré l'hydroxychloroquine qui y a été largement prescrite.

Portrait de Calla
1/avril/2021 - 12h10

Ils auraient fait ça début Février  il  y aurait eu moins de décès et il n'y aurait pas eu de 3ème vague  : Professeur Delfraissy avait averti le Président fin Janvier   !!!!!

 

Portrait de nantes55
1/avril/2021 - 12h05
PhilRAI a écrit :

L'escroquerie continue, la troisième vague est soigneusement mise en scène avec les habituels tests PCR et leur nombre d'amplification (CT) trop important qui génère des faux cas, la saturation  bidon des lits de réanimation par les covid, et bien sûr la pression sur les généralistes pour qu'ils ne prescrivent pas les médicaments efficaces, hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline et autres, ce qui envoie des malades directement à l'hôpital alors qu'ils auraient été guéris en 48h.

Super poisson d'avril smiley

Vous en avez pas assez de radoter?

Portrait de Goldator
1/avril/2021 - 12h02

Toujours prompts à se féliciter quand les choses vont dans le bon sens mais jamais prêts à assumer quand ça va mal. Ce doit être la recette du bonheur au fond.

Portrait de croco
1/avril/2021 - 11h54 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

Non, c'est vrai, les témoignages abondent. Que savez vous du Pérou ? n'affirmez pas n'importe quoi ! 

L'ivermectine est un médicament parfaitement connu, il n'y a aucun danger à en prendre, c'est tout bénéfice.

@PhilRAI Dans Google il vous suffit de taper "covid Perou", "Pérou ivermectine" et vous recherchez le nombre d'habitants, et ainsi vous aurez toutes les infos dont vous avez besoin. Ils ont mangé de l'ivermectine par millions et ça ne les pas guérit. Ils ont plus de morts par habitants qu'en France pour cause covid, et avec un taux de mortalité plus élevé. J'ai même recherché leur pyramide des âges, et ils ont beaucoup moins de plus de 75 ans qu'en France, alors qu'en France c'est surtout les plus de 75 ans qui sont morts de la Covid. L'ivermectine ça les a même tué par milliers car ça leur a donné un faux sentiment de protection.

Portrait de hummerH2
1/avril/2021 - 11h52
PhilRAI a écrit :

Non, c'est vrai, les témoignages abondent. Que savez vous du Pérou ? n'affirmez pas n'importe quoi ! 

L'ivermectine est un médicament parfaitement connu, il n'y a aucun danger à en prendre, c'est tout bénéfice.

Ce n'est pas du tout l'avis de l'OMS !

l'Organisation mondiale de la santé a recommandé, le mercredi 31 Mars 2021, « de ne pas utiliser l’ivermectine » pour les patients atteints du coronavirus, les données des études cliniques n’ayant pas fourni de résultats probants sur son efficacité selon les experts.

Portrait de PhilRAI
1/avril/2021 - 11h43
croco a écrit :

@PhilRAI C'est inadmissible que vous puissiez écrire que l'ivermectine guérit les gens en 48h. Le Pérou c'est le pays au monde où ce médicament a été le plus prescrit. Les Péruviens en ont tellement mangé que lorsque les autorités sanitaires ont cherché voulu faire des essais cliniques, ils n'ont pas pu car ils n'ont pas trouvé assez de gens n'en ayant jamais pris afin de pouvoir faire un test comparatif. Et pourtant le taux de mortalité dû à la Covid est bien supérieur au taux Français et il y a plus de morts par habitant dû au covid au Pérou, qu'en France, et pourtant ils y a beaucoup moins de plus de 75 ans, qui est la cible prioritaire de la Covid, au Pérou, qu'en France. Votre affirmation est mensongère et dangereuse.

Non, c'est vrai, les témoignages abondent. Que savez vous du Pérou ? n'affirmez pas n'importe quoi ! 

L'ivermectine est un médicament parfaitement connu, il n'y a aucun danger à en prendre, c'est tout bénéfice.

Portrait de croco
1/avril/2021 - 11h21 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

L'escroquerie continue, la troisième vague est soigneusement mise en scène avec les habituels tests PCR et leur nombre d'amplification (CT) trop important qui génère des faux cas, la saturation  bidon des lits de réanimation par les covid, et bien sûr la pression sur les généralistes pour qu'ils ne prescrivent pas les médicaments efficaces, hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline et autres, ce qui envoie des malades directement à l'hôpital alors qu'ils auraient été guéris en 48h.

@PhilRAI C'est inadmissible que vous puissiez écrire que l'ivermectine guérit les gens en 48h. Le Pérou c'est le pays au monde où ce médicament a été le plus prescrit. Les Péruviens en ont tellement mangé que lorsque les autorités sanitaires ont cherché voulu faire des essais cliniques, ils n'ont pas pu car ils n'ont pas trouvé assez de gens n'en ayant jamais pris afin de pouvoir faire un test comparatif. Et pourtant le taux de mortalité dû à la Covid est bien supérieur au taux Français et il y a plus de morts par habitant dû au covid au Pérou, qu'en France, et pourtant ils y a beaucoup moins de plus de 75 ans, qui est la cible prioritaire de la Covid, au Pérou, qu'en France. Votre affirmation est mensongère et dangereuse.

Portrait de muzo 28
1/avril/2021 - 10h56
hummerH2 a écrit :

Un monologue incompréhensible et totalement hors sujet en plus !

je pense que l'air de la mer lui ferai du bien smiley à moi aussi d'ailleurs

Portrait de muzo 28
1/avril/2021 - 10h54
gillesdelors7571 a écrit :

au lieu de raler  l'opposition doit reformer le parlement  l'assemblee nationale et le senat exemple pour voter une loi on commence a discuter a l'assemblee  puis la loi par au senat pour discussion  y'a navette entre   les deux chambres il y a aussi une commission  mixte paritaire  pour concilier et discuter en cas de desaccord entre les deux chambres enfin    l'assemblee nationale vote et a le dernier mot 

je dois avoir des problèmes de lecture, ou de compréhension, je ne comprends rien à ce que vous dites et le but de vos propos. On vote l'année prochaine.

Portrait de hummerH2
1/avril/2021 - 10h54
muzo 28 a écrit :

je dois avoir des problèmes de lecture, ou de compréhension, je ne comprends rien à ce que vous dites et le but de vos propos. On vote l'année prochaine.

Un monologue incompréhensible et totalement hors sujet en plus !

Portrait de YVESM
1/avril/2021 - 10h53

Ceauscu était, pour la Roumanie, le : "Génie (autoproclamé) des Carpathes". Macron, pour son gouvernement, est le : " Génie (non autoproclamé) des carpettes". Mais bon, il a concédé des excuses...