31/03/2021 07:16

Confinement : Regardez les 400 personnes à Lille et 300 fêtards à Lyon qui ont défié le couvre-feu hier soir exprimant leur ras-le-bol face aux mesures sanitaires et leur souhait "de s'amuser" - Vidéo

Une fête improvisée a rassemblé 400 personnes hier soir dans un parc public à Lille (Nord), rapporte France Bleu Nord, alors que les Hauts-de-France sont confinés depuis le samedi 20 mars au matin pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Durant l'après-midi, des jeunes, en majorité des étudiants, étaient dans le parc de la Citadelle, assis par petits groupes de six à dix personnes, souvent sans masque et parfois une bière à la main.

"On en a ras-le-bol du confinement" Un disc-jockey lillois a installé sa table de mixage et son enceinte en plein milieu du parc "pour faire plaisir aux gens car ça fait un an qu'on a pas pu danser", explique-t-il à France Bleu Nord.

Le jeune homme d'une vingtaine d'années estime que son public "ne fait pas n'importe quoi" et respecte les gestes barrières. "Il fait beau, on en a ras-le-bol du confinement", explique un étudiant, "on ne supporte plus la vie dans les petits appartements.

"Au même moment, une fête sauvage, avec musique et boissons, a rassemblé quelque 300 personnes sur les quais de Saône à Lyon, provoquant l'ire de la préfecture qui a dénoncé les faits au parquet. "Rassemblement irresponsable et inacceptable sur les quais. Compte tenu de la proximité de la Saône et du danger qu'aurait créé une intervention, le préfet a demandé aux forces de l'ordre de ne pas intervenir", a tweeté la préfecture, avant d'annoncer une saisine du procureur dans le cadre de l'article 40 du Code pénal.

"L'exploitation de la vidéosurveillance est en cours pour retrouver les organisateurs", a-t-elle ajouté.

Alors que la fête s'achevait un peu avant 20H00, au-delà de l'horaire de couvre-feu, des participants ont indiqué à un journaliste de l'AFP avoir eu vent de l'événement sur les réseaux sociaux, via lesquels des vidéos de la fête ont été diffusées.

Les images montrent des participants jeunes et non masqués, en train de boire et danser sur les quais de Saône ensoleillés. La fête aurait duré environ une heure, selon le quotidien régional Le Progrès.

Le Rhône fait l'objet de restrictions sanitaires renforcées depuis le 26 mars, parmi d'autres départements.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Azrael68
31/mars/2021 - 18h24 - depuis l'application mobile

De toute façon si Macron reconfine il est évident que ces manifestations seront de plus en plus fréquentes ! Les gens n’en peuvent plus !

Portrait de Greenday2013
31/mars/2021 - 14h25

En même temps, ils ont raison, vu qu'il n'y a aucune sanction à la clé.

Portrait de ahmed003
31/mars/2021 - 13h40 - depuis l'application mobile
Mikhail63 a écrit :

Vous parlez du carnaval de Marseille, mais savez-vous que le covid ne se déclare pas à l instant T ? Sachant que ce carnaval a eu lieu il y a une semaine, c'est trop tôt. En plus si les participants ne vont pas se faire tester, on ne saura jamais

@Mikhail63 le carnaval ça fait 10 jours, et je crois bien que le virus se déclare entre 4 à 7 jours, c'est pas les cas qui sont intéressant mais la répercussion des décès dans les régions concernées. et la rave party ça fait plusieurs mois. Et si il y a des répercussions, sur ce sujet les médias en parlerons certainement pour démontrer la dangerosité de ces rassemblements.

Portrait de Péon
31/mars/2021 - 12h17
Pancho Villa a écrit :

La France se réveille ! Viva el pueblo frances !

Si señor !

Portrait de ahmed003
31/mars/2021 - 11h31 - depuis l'application mobile

on crie au scandale, mais y a t'il eu des clusters ou une explosion de mortalité lors des derniers rassemblement type rave party ou carnaval à Marseille ? ça serait intéressant de le savoir en tout cas, pas d'info sur ce sujet pourtant intéressant. je ne dis pas que ces rassemblements soient très intelligent, mais ont ils un réel Impact ? moi personnellement je ne le ferais pas, mais je n'irais pas crier au scandale, surtout si ils n'ont pas de réel impact.

Portrait de ahmed003
31/mars/2021 - 11h31 - depuis l'application mobile

on crie au scandale, mais y a t'il eu des clusters ou une explosion de mortalité lors des derniers rassemblement type rave party ou carnaval à Marseille ? ça serait intéressant de le savoir en tout cas, pas d'info sur ce sujet pourtant intéressant. je ne dis pas que ces rassemblements soient très intelligent, mais ont ils un réel Impact ? moi personnellement je ne le ferais pas, mais je n'irais pas crier au scandale, surtout si ils n'ont pas de réel impact.

Portrait de nina83
31/mars/2021 - 09h56

Dépêchons-nous aujourd'hui de faire ce qui sera certainement interdit demain.... et que les abrutis arrêtent de se rassembler parce qu'ils veulent "faire la fête"..... l'an passé, à la même période on applaudissait chaque soir les soignants, qui pense à eux aujourd'hui ? ? ?

Portrait de Harriet
31/mars/2021 - 09h29

Nous vivons depuis trop longtemps dans une sorte de stand by ... il est urgent d'agir , car les scènes de rassemblement se multiplieront à la faveur des beaux jours . Même si on a trop tardé, il faut un vrai confinement respecté, avec une perspective ... c'est ce qui fait cruellement défaut actuellement :  la visibilité ... On ne peut pas vivre éternellement en semi liberté ! 

Comme beaucoup, j'ignore quand je reverrais ma fille , c'est ce manque d'horizon qui devient insupportable ...  smiley

Portrait de LOIC 33
31/mars/2021 - 08h18

C'est la faute au gouvernement, par contre il faut rester prudent vis a vis des mesures sanitaires, sans quoi ça va durer longtemps, si ces gens avaient des proches décédés, ils se comporteraient avec plus de raison......

Portrait de SULLY
31/mars/2021 - 08h08 - depuis l'application mobile

Ces personnes ne doivent pas avoir quelqu’un qui doit se faire opérer mais qui ne peut pas l’être à cause du covid...

Portrait de remarques
31/mars/2021 - 08h07

Ces manifestations vont s'amplifiées, faut s'y attendre !

Portrait de jarod.26
31/mars/2021 - 07h34

un petit tour en soin intensif pour qu'ils comprennent le mal