30/03 14:56

Coronavirus: Le collectif d'enseignants "Les Stylos rouges" dépose plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" contre le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer

Le collectif des "Stylos rouges" a déposé plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" contre le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, accusé de "ne pas protéger les personnels en contact avec les enfants" qui "répandent le virus" du Covid-19, a-t-il annoncé mardi l'AFP.

La plainte, signée par 55 membres du collectif des "Stylos rouges", a été reçue lundi par la Cour de justice de la République (CJR), seule habilitée à enquêter sur un ministre dans l'exercice de ses fonctions, selon une source judiciaire.

"On est face à un ministre qui est dans le déni total de la réalité: il nous a dit qu'on n'était plus en danger à la maison qu'à l'école, qu'il n'y avait pas de cas dans les écoles, qui a minoré les chiffres... Alors que les établissements scolaires explosent", a précisé à l'AFP Nicolas Glière, porte-parole du collectif qui revendique 74.200 membres, enseignants et personnels de l'éducation."Les enfants répandent le virus et les écoles sont des clusters, c'est acté. On aurait voulu que les écoles ne ferment pas, mais maintenant on n'a pas le choix", a-t-il ajouté.

M. Glière reproche à M. Blanquer de "ne pas protéger les personnels qui sont en contact en permanence avec les enfants" et de ne pas avoir écouté les alertes des enseignants sur les contaminations dans les établissements scolaires.

"On n'a pas été entendu, on est mis en danger, des gens sont tombés gravement malades, rien n'a été fait: la plainte est une nécessité", a résumé M. Glière, professeur de français dans un collège parisien.

Le collectif des "Stylos rouges", créé en décembre 2018, "exige la fermeture des établissements scolaires dans les zones les plus touchées et le passage en demi groupes ailleurs pour protéger personnels d'éducation et familles".

"La fermeture des classes pour quelques semaines ne tue personne, au contraire (des) mensonges (du ministre)", dénonce le collectif dans un message adressé à l'AFP, regrettant que les mesures "molles" du gouvernement.

Depuis lundi, un seul cas de Covid dans une classe dans les écoles, collèges et lycées entraîne sa fermeture, contre trois cas auparavant, a décidé l'exécutif pour enrayer la progression du Covid-19.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de YVESM
31/mars/2021 - 02h05

Dans les autres pays, on ferme les écoles. Nous autres, Français avons toujours raison. Raisonnement déductif : les autres pays sont gouvernés par des idiots, donc il ne faut pas se plaindre. D’un autre côté : des enseignants non au travail, c’est la découverte, par les parents, qu’enseigner est un vrai métier. Conclusion logique : ces Français sont toujours épouvantables de se plaindre, ici où ailleurs.

Portrait de LOIC 33
30/mars/2021 - 17h03

Bonne Initiative, mais ils ont oublié Macron !!!

Portrait de Bdhy
30/mars/2021 - 15h40

Je ne suis pas sûr que toutes ces plaintes contre les politiques / ministres soient productives !

Il ne me semble pas que les enseignants soient les plus exposés au risque de contamination du Covid.

Je serait curieux de trouver des statistiques de mortalité par profession ... et encore hors contamination du domaine familial qui semble être la plus fréquente.

Toutes les couches de la société sont touchées, et à mon avis les enseignants ne font pas partie de la catégorie la plus impactée. 

Portrait de GOTAAB 87
30/mars/2021 - 15h26

Oula ! Toutes ces plaintes pour pas grand chose ! Les tribunaux ont autre chose à faire !

VACCINER TOUS LES PROFS LES ETUDIANTS LES GENS QUI TRAVAILLENT !!!!!