03/03 10:31

Une députée "En Marche" dépose une proposition de loi pour lutter contre "l'âgisme" et destinée à mieux représenter les seniors à la télévision

Mieux représenter les seniors à la télévision, garantir les droits des plus âgés, intégrer la question du vieillissement dans les manuels scolaires: une députée LREM a déposé une proposition de loi pour lutter contre "l'âgisme", le rejet des aînés qui a pu être accentué pendant la crise sanitaire. "Le renforcement des droits des personnes âgées dans notre société pour lutter contre l'âgisme est devenu au regard de la crise du Covid-19 une nécessité. Il faut rééquilibrer le regard porté sur le vieillissement", a déclaré la députée de Loire-Atlantique Audrey Dufeu lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale.

Cette proposition de loi "visant à réussir la transition démographique pour lutter contre l'âgisme", co-signée par une cinquantaine de députés, n'est pas encore inscrite au calendrier parlementaire mais pourrait être étudiée en mai dans le cadre d'une niche réservée à son groupe, a-t-elle espéré. La France va être confrontée dans les prochaines années à un vieillissement important de sa population. Selon l'Insee, en 2040, les plus de 65 ans représenteront un quart de la population. Pour éviter "une guerre des générations", il faut, selon la parlementaire, cesser de "présenter la vieillesse comme une rupture, comme une incapacité ou un coût financier".

Le texte, inspiré des conclusions d'un rapport parlementaire qu'elle avait remis en 2019 au gouvernement, a vocation à "préserver notre société de dérives âgistes, discriminantes", a-t-elle présenté. Il comporte 16 articles de loi pour "renforcer les droits des personnes âgées", "préparer la société à la transition démographique" et "améliorer leur représentation dans la société".

Ainsi, Mme Dufeu propose notamment d'organiser tous les trois ans une Conférence nationale du Grand âge ou de prévoir la possibilité pour les bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) ou de la prestation de compensation du handicap (PCH) de demander l'accompagnement d'un tiers pour faire valoir leurs droits.

En outre, elle plaide pour l'inscription de la transition démographique et la longévité dans les programmes scolaires, et pour encourager les chaînes de télévision à proposer des programmes qui respectent une perception plus réaliste de la longévité, en renforçant les pouvoirs de contrôle du Conseil supérieur de l'audiovisuel.

Dans un communiqué, l'association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA), qui oeuvre depuis plusieurs années contre l'âgisme, a salué cette initiative, insistant toutefois sur "la nécessaire mise en oeuvre de la grande loi autonomie promise par le président Macron", plusieurs fois reportée et vivement attendue par un secteur durement touché par la crise.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air libre
3/mars/2021 - 16h57

il a des copains a placer ?

Portrait de ced101
3/mars/2021 - 13h34

entre Ernotte qui veut virer tous les hommes blancs de plus de 50 ans et elle qui ecouter ?

Portrait de lucieat
3/mars/2021 - 12h20

Mais il y en a des vieux  !!: Drucker, Elkabach, Mougeotte, PPDA, Pernaud, et d'autres,la retraite à 62 ans, connaissent pas eux . Quand je regarde les chaînes info, il y a plus de séniors dans les intervenants que de jeunes, à part les présentateurs, tous les autres ont largement la soixantaine