01/03 18:28

Coronavirus: Le maire de Chalon-sur-Saône Gilles Platret autorise la tenue de la traditionnelle fête foraine dans sa ville, défiant une interdiction préfectorale

Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) et chef de file LR aux régionales en Bourgogne-Franche-Comté, a autorisé, lundi, la tenue de la traditionnelle fête foraine dans sa ville, défiant une interdiction préfectorale.

"La Ville de Chalon a estimé que les conditions sanitaires sont désormais réunies et c'est pourquoi, ce lundi matin, Gilles Platret a signé un arrêté autorisant la fête foraine du 5 au 14 mars", indique la mairie dans un communiqué.

Début février, M. Platret avait déjà menacé de "ne pas en rester là" quand la préfecture de Saône-et-Loire avait signifié l'interdiction de la traditionnelle fête foraine "sans aucune concertation", selon M. Platret.

"Je ne sais pas quand ce naufrage de l'Etat va prendre fin. Mais c'est une situation intolérable", avait-il réagi, assurant que, pour lui, la fête foraine n'était "pas annulée".

Selon le maire, l'arrêté signé lundi est fondé "sur deux nécessités complémentaires: celle de lutter contre la crise épidémique par des mesures appropriées que les forains sont tout à fait disposés à prendre, mais aussi la nécessité de lutter contre la crise psychologique lourde qui est la conséquence tout à la fois de la crise épidémique et des mesures de restriction des libertés qui l'ont accompagnée".

M. Platret estime de plus que "l'état du droit et de la jurisprudence, avec la volonté gouvernementale de territorialiser les mesures en vigueur, ouvre à nos yeux la possibilité de permettre cette fête foraine".

"L'État prendra ses responsabilités", conclut le maire, reconnaissant que l'arrêté peut faire l'objet d'un recours devant la justice.

Interrogée, la préfecture de Saône-et-Loire n'a pas souhaité réagir dans l'immédiat.

Connu pour son franc-parler et sa défiance envers l'actuel gouvernement, Gilles Platret avait déjà autorisé, fin octobre, l'ouverture des commerces non-alimentaires dans sa ville, bravant ainsi leur fermeture décrétée au niveau national. L'arrêté municipal avait été retoqué par la justice.

Chalon se targue d'être la "seule ville en France" à avoir fait des forains des "citoyens d'honneur".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de christ6569
2/mars/2021 - 07h43

le maire de chalon sur Saône se présente en tête de liste des régionales en BOURGOGNE, donc il faut qu'il fasse parlé de lui . il sait très bien que la préfecture va interdir la fête foraine... mais ainsi il pourra jouer les martyrs etc ...  pour grapiller des voix ... sa décision est électoraliste!!

Portrait de Lodabulle
1/mars/2021 - 20h09 - depuis l'application mobile
bonheur-25 a écrit :

comment un maire peut aller a l'encontre des autorités ? le gars se croit au dessus des lois

qu'il vienne dans un ehpad voir la misère que fait ce virus

@bonheur-25 vous vous avez la réalité du terrain..eux vois l'argent..le croisement de foule ...toutes les barres des manèges...attrape-peluche..etc.. touchées par tout le monde ..beurk...cela peut-être autorisé dans ma commune je n'irais pas...

Portrait de bonheur-25
1/mars/2021 - 18h52

comment un maire peut aller a l'encontre des autorités ? le gars se croit au dessus des lois

qu'il vienne dans un ehpad voir la misère que fait ce virus