01/03 19:16

Affaire des écoutes: Nicolas Sarkozy va faire appel de sa condamnation à 1 an de prison ferme pour corruption et trafic d'influence - Gérald Darmanin : "Nicolas Sarlozy a tout mon soutien amical" - Vidéo

19h15: "Dans cette affaire, rien n'a fonctionné comme la justice devrait fonctionner", a réagi sur franceinfo  l’avocate de Nicolas Sarkozy Jacqueline Laffont, après la condamnation de l'ancien président au procès des "écoutes" : "La cour d’appel est faite souvent pour relaxer les personnes qui ont été injustement condamnées en première instance", affirme Jacqueline Laffont qui estime que "l’audience n’aurait pas eu lieu, nous aurions eu le même jugement". Elle affirme que son client affiche toujours "un calme et une détermination forte à démontrer que ces affirmations ne reposent sur rien et à démontrer son innocence". L'avocate estime que la condamnation de l'ancien chef de l'État en première instance est "injuste et infondée".

"C’est une décision qui a provoqué non seulement beaucoup d’incompréhension de notre part et elle provoque aussi notre indignation, explique Me Laffont. Normalement un jugement doit être fondé sur des preuves et là on voit bien que le tribunal n’a pas pu réunir de preuves, parce qu’il n’en existe pas. Et il a été contraint de se défausser sur un faisceau d’indices, on ne sait d’ailleurs pas lesquels, pour essayer de justifier au moins en apparence sa décision de condamnation. On avait le vide des accusations, et j’ai le sentiment que nous avons le vide du jugement aujourd’hui".

17h45: Gérald Darmanin réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy: "Nicolas Sarkozy a évidemment tout mon soutien amical". "Je ne commente jamais des décisions de justice. Chacun sait l'affection le respect que j'ai pour Nicolas Sarkozy, qui a été un grand président de la République. En ces moments difficiles, il a évidemment mon soutien amical, je n'oublie pas tout ce qu'il a apporté à notre pays."

16h57: Nicolas Sarkozy va faire appel de la décision, annonce son avocate Jacqueline Laffont. "Cette décision est en décalage total avec la réalité de l'audience", dit-elle. "Nicolas Sarkozy est calme mais déterminé à poursuivre devant la cour d'appel la démonstration de son innocence." "Le sentiment que nous avons aujourd'hui, en écoutant les quelques bribes de motivations livrées par le tribunal, c'est que cette décision est en décalage total avec la réalité de l'audience", ajoute l'avocate pénaliste.

"Un jugement normalement identifie les preuves. Là nous avons été dans un tribunal qui a été dans l'incapacité de trouver des preuves", ajoute Jacqueline Laffont

16h45: Le point sur ce que l'on sait cet après-midi

Nicolas Sarkozy est devenu lundi le premier ancien président de la Ve République condamné à de la prison ferme, à un an pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite des «écoutes». Avant lui, seul son ancien mentor Jacques Chirac avait été sanctionné par la justice, en décembre 2011. Mais il avait été condamné à deux ans de prison avec sursis, notamment pour détournement de fonds publics, dans le dossier des emplois fictifs de la ville de Paris.

Nicolas Sarkozy, qui a toujours affirmé n'avoir jamais commis «le moindre acte de corruption», a écouté le délibéré debout face au tribunal, impassible. Ni l'ex-président ni son avocate Jacqueline Laffont n'ont fait de déclaration à la sortie de la salle d'audience, après la lourde condamnation prononcée par le tribunal correctionnel de Paris: trois ans d'emprisonnement, dont deux avec sursis - une peine aménageable.

Les juges ont prononcé la même sanction pour l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert et l'avocat historique de l'ex-président, Thierry Herzog, assortie pour ce dernier d'une interdiction professionnelle de cinq ans. MM. Azibert et Herzog ont en outre été reconnus coupables de violation du secret professionnel. Les conseils de Thierry Herzog, Hervé Temime et Paul-Albert Iweins, ont annoncé qu'ils avaient d'ores et déjà formé un appel, qui est suspensif.

Nicolas Sarkozy, qui a été «garant de l'indépendance de la justice, s'est servi de son statut d'ancien président (...) pour gratifier un magistrat ayant servi son intérêt personnel», a déclaré la présidente, Christine Mée, estimant que le «pacte de corruption» était bien constitué.

Les prévenus «ont porté gravement atteinte à la confiance publique en instillant dans l'opinion l'idée selon laquelle les procédures devant la Cour de Cassation (...) peuvent faire l'objet d'arrangements occultes destinés à satisfaire des intérêts privés», écrit le tribunal dans sa décision, ajoutant: «Ce dévoiement (...) exige une réponse pénale ferme».

Le tribunal est resté en-deçà des réquisitions du parquet national financier (PNF), qui avait demandé quatre ans d'emprisonnement dont deux ferme pour les trois prévenus. Le patron de ce parquet financier, Jean-François Bohnert, était présent en personne pour le jugement. Les réactions n'ont pas tardé à droite de l'échiquier politique, où l'on a dénoncé un «acharnement judiciaire» et la «sévérité» de la peine. «Quel acharnement insensé», a écrit Carla Bruni-Sarkozy sur son compte Instagram. «Le combat continue, la vérité fera jour», a-t-elle ajouté.

Cette première condamnation pour Nicolas Sarkozy intervient alors qu'il doit à nouveau faire face à des juges, dès le 17 mars, au procès de l'affaire «Bygmalion», portant sur les frais de sa campagne présidentielle de 2012. Retiré de la politique depuis 2016 mais toujours très populaire à droite, un an avant le prochain scrutin présidentiel, Nicolas Sarkozy est sous forte pression judiciaire. Il est mis en cause dans plusieurs dossiers, dont celui des soupçons de financement libyen de sa campagne victorieuse de 2007. C'est dans le cadre de cette dernière affaire qu'il avait été placé sur écoute en 2013.

Les juges découvrent alors, début 2014, que Nicolas Sarkozy utilise une ligne téléphonique secrète, ouverte sous l'alias de «Paul Bismuth», pour communiquer avec son avocat Thierry Herzog. Sur les 21 de leurs conversations retranscrites, le tribunal en a écarté deux. Les autres prouvent bien selon les juges qu'un «pacte de corruption» a été conclu entre Nicolas Sarkozy, son avocat et Gilbert Azibert.

16h23: "Le tribunal de Paris s’est prononcé en première instance sur le dossier Azibert. Je redis mon respect et mon amitié au Président Nicolas Sarkozy. Toutes les voies de recours doivent être utilisées pour qu’il puisse laver son honneur et que toute la vérité soit faite", a déclaré Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France sur Twitter. 

16h09: L'ancien magistrat Gilbert Azibert, condamné à trois ans de prison dont un ferme, fait lui aussi appel de sa condamnation, a annoncé son avocat à BFMTV.

15h58: "Plus que jamais amitié et fidélité au président Nicolas Sarkozy. Soutien indéfectible dans cette épreuve qui ne constitue qu’une étape dans un parcours judiciaire qui est loin d’être terminé", a déclaré le député Eric Ciotti sur Twitter.

15h54: "Soutien indéfectible à Nicolas Sarkozy. La sévérité de la peine retenue est absolument disproportionnée et révélatrice de l’acharnement judiciaire d’une institution déjà très contestée. Toute la lumière devra être faite sur les méthodes et l’indépendance du PNF", a tweeté le président des Républicains, Christian Jacob, sur Twitter. 

15h48: "Une condamnation extrêmement dure dans un dossier particulièrement faible. Petit rappel : il y a un droit à la présomption d'innocence tant que les voies de recours n’ont pas été purgées", a déclaré le sénateur Bruno Retailleau sur Twitter. 

15h03: Condamné avec Nicolas Sarkozy pour corruption, l'avocat Thierry Herzog fait appel

14h33: Le point sur ce qu'il faut retenir

L'ancien président français Nicolas Sarkozy, au pouvoir de 2007 à 2012, a été condamné lundi à trois ans de prison dont un an ferme pour corruption et trafic d’influence, devenant le deuxième chef d’Etat condamné sous la Ve République après Jacques Chirac en 2011. M. Sarkozy, qui était présent à l’audience dans ce procès de l’affaire dite « des écoutes », n’ira toutefois pas en prison, aucun mandat de dépôt n’ayant été requis, et les peines de moins de deux ans étant systématiquement aménagées en France.

Le tribunal correctionnel a estimé qu’un « pacte de corruption » avait été conclu entre l’ex-président aujourd’hui âgé de 66 ans, son avocat Me Thierry Herzog et l’ancien haut magistrat Gilbert Azibert, ses deux co-accusés également condamnés à trois ans de prison dont un ferme. Le 8 décembre, le parquet national financier (PNF) avait requis contre Nicolas Sarkozy quatre ans d’emprisonnement dont deux ferme, en estimant que l’image présidentielle avait été « abîmée » par cette affaire aux « effets dévastateurs ».

M. Sarkozy était accusé d’avoir tenté d’obtenir en 2014, par l’entremise de Me Herzog, des informations secrètes auprès de Gilbert Azibert, alors haut magistrat, dans une procédure concernant la saisie de ses agendas en marge de l’affaire Bettencourt. Des informations qui devaient être délivrées par le magistrat en échange d’un coup de pouce pour un poste de prestige à Monaco.

Devant le tribunal, ses avocats avaient fait valoir qu’in fine, Gilbert Azibert n’avait jamais eu de poste à Monaco. Selon la loi, il n’est cependant pas nécessaire que la contrepartie ait été obtenue, ni que l’influence soit réelle, pour caractériser les délits de corruption et de trafic d’influence.

C’est la première fois qu’un ancien président est condamné à de la prison ferme en France. En 2011, Jacques Chirac avait été condamné dans un dossier d’emplois fictifs, mais à deux ans de prison avec sursis.

14h03: L'ancien président français Nicolas Sarkozy, au pouvoir de 2007 à 2012, a été condamné lundi à trois ans de prison dont un an ferme pour corruption et trafic d'influence, devenant le deuxième chef d'Etat condamné sous la Ve République après Jacques Chirac en 2011.

M. Sarkozy, qui était présent à l'audience dans ce procès de l'affaire dite "des écoutes", n'ira toutefois pas en prison, aucun mandat de dépôt n'ayant été requis, et les peines de moins de deux ans étant systématiquement aménagées en France. La présidente de la 32e chambre correctionnelle, Christine Mée, poursuivait la lecture de son jugement avant de prononcer les peines à l'encontre de Sarkozy, de son avocat historique Thierry Herzog et de l'ex-haut magistrat Gilbert Azibert, eux aussi reconnus coupables.

Le tribunal correctionnel a estimé qu'un "pacte de corruption" avait été conclu entre l'ex-président aujourd'hui âgé de 66 ans, Me Thierry Herzog et l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert, également condamnés à trois ans de prison dont un ferme

14h00: Nicolas Sarkozy est reconnu coupable de corruption et trafic d’influence

13h52: Gilbert Azibert coupable du délit de recel de violation du secret professionnel

13h50: L'avocat Thierry Herzog a été reconnu coupable du délit de violation du secret professionnel

13h22: L'ancien président Nicolas Sarkozy vient d'arriver au tribunal judiciaire de Paris

11h00: L'affaire des «écoutes» remonte à 2014. A cette époque, l'usage de WhatsApp et autres messageries cryptées était peu répandu, a mis en avant l'ancien chef de l'Etat. Dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007 - qui lui a valu depuis une quadruple mise en examen -, les juges découvrent que Nicolas Sarkozy utilise une ligne téléphonique secrète, ouverte sous l'alias de «Paul Bismuth», pour communiquer avec son avocat Thierry Herzog.

Une dizaine de leurs conversations ont été retranscrites. Elles prouvent selon l'accusation qu'un «pacte de corruption» a été conclu entre Nicolas Sarkozy, son avocat et l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert. Pour le ministère public, Gilbert Azibert a transmis, via Thierry Herzog, des informations couvertes par le secret et tenté d'influer sur un pourvoi en cassation formé par Nicolas Sarkozy, en marge de l'affaire Bettencourt. En échange, ce dernier a accepté d'appuyer la candidature du magistrat, alors avocat général dans une chambre civile de la haute juridiction, pour un poste de prestige à Monaco.

«Il a bossé hein !» lance notamment Me Herzog dans un des échanges lus à l'audience. «Moi, je le fais monter», affirme un autre jour Nicolas Sarkozy. La même peine - quatre ans d'emprisonnement dont deux ferme - a été requise à l'encontre des trois prévenus, assortie pour Me Herzog d'une demande d'interdiction professionnelle de cinq ans.

Ces conversations n'étaient que des «bavardages entre amis», ont argué les avocats de la défense, qui ont brocardé les «fantasmes», «hypothèses» et «procès d'intention» de l'accusation. Face à un «désert de preuves», ils ont plaidé à l'unisson la relaxe des prévenus, qui encourent dix ans de prison et un million d'euros d'amende.

10h55: Nicolas Sarkozy sera-t-il le deuxième ancien président condamné sous la Ve République après Jacques Chirac? Le tribunal correctionnel de Paris rend lundi son jugement dans l'affaire dite des «écoutes», après de lourdes réquisitions en décembre. La présidente de la 32e chambre, Christine Mée, doit commencer la lecture de sa décision à partir de 13H30 et dire si l'ancien chef de l'Etat est reconnu coupable des délits de corruption et de trafic d'influence, qu'il conteste.

Le 8 décembre, le parquet national financier (PNF) a requis contre l'ex-président de 66 ans quatre ans d'emprisonnement dont deux ferme, estimant que l'image présidentielle avait été «abîmée» par cette affaire aux «effets dévastateurs». Quelle que soit la décision du tribunal, elle sera historique, plus de neuf ans après la condamnation de Jacques Chirac à deux ans de prison avec sursis dans l'affaire des emplois fictifs de la ville de Paris.

Cette décision sera aussi cruciale pour Nicolas Sarkozy, qui affronte dès le 17 mars un deuxième procès, dans l'affaire «Bygmalion», portant sur les frais de sa campagne présidentielle de 2012. Retiré de la politique depuis 2016 mais toujours très populaire à droite, un an avant le prochain scrutin présidentiel, Nicolas Sarkozy a fermement réclamé à la barre d'être «lavé de cette infamie».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Raspoutine from South
2/mars/2021 - 12h10
Youpiland a écrit :

Les fans de sarko sont de sortie smiley

Oui ils sont un petit nombre mais ils sont multifonctions, les mêmes aveugles sont aussi souvent fans de Trump, Balkany et Sarkozy.

Portrait de Youpiland
2/mars/2021 - 11h40

Les fans de sarko sont de sortie smiley

Portrait de Amos
2/mars/2021 - 08h34
Lovemusik a écrit :

Franchement  INDÉFENDABLE 

5 affaires !!!!

 Sarkozy  est simplement  lun des présidents  les plus impliqués  dans des affaires sombres car le plus AVIDE DE POUVOIR  !!!!

 

Ce n'est  un secret pour personne il fut un président  DICTATEUR  ET INCONTRÔLABLE. 

La justice traîne toujours pour se genre de bandit .

 

Le plus grave les mallettes d'argent remis par KADAFI...

La preuve ? 

Comment accepter un dictateur  un tortionnaire  de s'installer dans les jardins de l'Élysée  juste après l'élection de Sarkozy en 2007 ???

 

Un moment hallucinant  qui confirme la GROSSE DETTE  DU CLAN SARKOZY. 

 

HONTEUX 

Il n'y a aucune preuve pour les mallettes de Kadafi. Surtout qu'il est assez difficile d'écouler autant d'argent en liquide en France.

Cette affaire de corruption est vide mais il est condamné.

L'affaire Bettencourt n'a plus rien dans le dossier.

Bygmalion, son nom a été rajouté et on sait qu'il n'y est pour rien.

Il n'y a que le financement de sa campagne de 2012, et encore tout a été remboursé.

Si on n'appelle pas ça de l'acharnement, je me demande comment on peut l'appeler.

Quand au président dictateur, que dire de Macron?

Et niveau incontrôlable, Mollande était très fort.

Tiens, il faudrait peut être regarder ses comptes de campagne et surtout sa gestion de Tulle, je suis sur que ce n'est pas clair.

Portrait de air libre
2/mars/2021 - 08h15

a tous ceux qui ce sont dis choqués par les images des parisiens profitant du soleil sur les quais rien ne vous a troublé dans le chaos médiatique qui régnait dans le hall du tribunal au mépris de tous les gestes barrière......

Portrait de Amos
2/mars/2021 - 07h50
Antivirus a écrit :

Soit tu es complètement stupide, soit tu n'es absolument pas au courant du dossier, soit tu es d'une mauvaise foi absolue car tu as voté Sarko en 2007 et ou 2012. Un président qui se sert de sa position pour obtenir des faveurs d'un magistrat en échange de lui donner un poste prestigieux à Monaco c'est un président qui bafoue gravement l'indépendance de la justice dont il doit être le garant. J'espère que tu n'occuperas jamais un poste important, vu qu'apparemment tu n'as aucune moralité. Comme tous ces politiques d'ailleurs.

 

Je crois que c'est vous qui n'êtes pas au courant du dossier.

Oui, il a bien dit qu'il allait corrompre un magistrat mais le problème, c'est que le magistrat n'a pas été contacté, il n'a donc pas été corrompu, et il n'a pas eu cette place à Monaco. 

Et de toute façon, quoiqu'en disent les magistrats, les écoutes étaient interdites.

Maintenant, les magistrats n'ont qu'à mettre le premier ministre sur écoute, entendre qu'il fait un truc pas très légal comme faire tuer un haut gradé de DAESH et le mettre en examen pour meurtre.

C'est exactement la même chose.

Portrait de Amos
1/mars/2021 - 21h57 - depuis l'application mobile
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

Je suis preneur mais je vais devoir casser ma tirelire pour m'aligner avec un pinot blanc vendange tardive pour contrer votre Pouilly bien qu'un petit Gewurztraminer grains nobles puisse vous faire chavirer.  Puis je compenser avec quelques charcuteries de Cerfs et sangliers ? 

@Steyr∞Schœnauer. non le Pouilly fumé c'est plus abordable que l'autre Pouilly auquel vous pensez ;)

Portrait de Antivirus
1/mars/2021 - 20h57
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

Contrairement à Cahuzac cette affaire n'a rien à faire avec le PNF puisque même pas échange d'un seul euro.  Il fait quoi le PNF dans cette affaire  ?  Sarko a payé un café à son avocat sans le mettre dans sa comptabilité de ces dépenses ? Et si Sarko va pisser dans un pissoire et laisse 50 cts à madame pipi il va demander un reçu ?  Perso je suis certain que la Mme Pipi lui serrerait la main avant même qu'il ait eu le temps de se laver les mains.  Et ce que Sarko devrait déclarer la chose comme dons anonymes ?  Ou la dame pipi en cas de résultat positif de crème glacée. 

 

Soit tu es complètement stupide, soit tu n'es absolument pas au courant du dossier, soit tu es d'une mauvaise foi absolue car tu as voté Sarko en 2007 et ou 2012. Un président qui se sert de sa position pour obtenir des faveurs d'un magistrat en échange de lui donner un poste prestigieux à Monaco c'est un président qui bafoue gravement l'indépendance de la justice dont il doit être le garant. J'espère que tu n'occuperas jamais un poste important, vu qu'apparemment tu n'as aucune moralité. Comme tous ces politiques d'ailleurs.

 

Portrait de Soi-même
1/mars/2021 - 20h44
Mikhail63 a écrit :

Nicolas sarkozy, c'est pas le gars qui a invité khaddafi a planté sa tente en plein centre de Paris. A attendu d'avoir le pognon du bédouin et l'a vendu aux pseudos révolutionnaires lybiens  qui ne sont en fait que des islamistes purs et durs? Ce même khaddafi qui était un rempart contre les migrants subsahariens et toutes les racailles islamistes? Je ne pleurerai pas sur le sort de Paul Bismuth qui nous a foutu dans la merde! 

Oui oui c'est bien le même, ce président maintenant condamné pour corruption mais qui a fait appel. Comme dit Darmanin : "Un grand président !", et c'est un ministre en exercice qui le dit mais "sans commenter des décisions de justice" => pitoyable !

Portrait de stbx00
1/mars/2021 - 19h13
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

Le parquet Financier.   La bombe à fragmentation laissée par Rain-Man à ses amis juges de gauche (pléonasme) pour miner la droite ad vitam aeternam. 

Il était à droite Cahuzac ?

Portrait de Amos
1/mars/2021 - 18h49
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

1 semaine chez vous dans les belles Cévennes  tous frais payés ? Pari tenu que ce sera plus long. 

 Ok, je viendrai quand même avec quelques "délicatesses" pour honorer mon hôte des rafinements culinaires de ma région. 

Ca va être dur, je n'habites plus en Cévennes, je suis bourguignon maintenant.

On serait plus sur un bon pouilly fumé contre un vin d'alsace smiley

Portrait de hummerH2
1/mars/2021 - 18h34
Wouhpïnaise a écrit :

C'était évident qu'il allait faire appel.

Comme je l'écrivais ce matin avant le jugement, c'est même évident qu'il y ai appel tout court !!. smiley

Si il avait été relaxé, c'est le parquet financier qui aurait fait appel ! smiley

Portrait de Wouhpïnaise
1/mars/2021 - 18h29

C'était évident qu'il allait faire appel.

Portrait de toutvabien
1/mars/2021 - 18h15
LOIC 33 a écrit :

Oui comme les racailles gros ou petit le même sort pour tous ! 

Dans ce cas il sera tranquille. Les racailles sont relâchées le jour même lorsque, par hasard, elles sont condamnées. Le juges gauchistes savent faire le tri.

Portrait de Marine-One
1/mars/2021 - 17h51
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

Parler de "bras long" d'une personne que toute la gaucho-sphère (vous inclus) se délectait de traiter de nabot. C'est cocasse! Incongru mais cocasse.  

Moi le traiter de nabot ?? Vous devez confondre cher ami! je ne l'ai jamais fait et ne m'en prends jamais au physique d'une personne.

Quant à me placer dans la gaucho-sphère là aussi vous êtes complètement à côté de la plaque.

Pour le bras long ,indépendamment du sens figuré évident, rien d'incongru,les membres ne sont pas toujours  en adéquation avec le tronc chez certaines personnes et là encore je parle dans l'absolu et pas pour Sarkozy en particulier ,notez le dans vos tablettes .

J'assume ce que je dis mais j'ai horreur des fausses accusations !

smiley

 

Portrait de Amos
1/mars/2021 - 17h39
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

Et après la CEDH pour non respect de la confidentialité entre un avocat et son client.  Ce volet là va durer longtemps.  

On parie appel dans 6 mois cassation dans 1 an?

Portrait de LOIC 33
1/mars/2021 - 17h08
toutvabien a écrit :

Comme pour les racailles? smiley

Oui comme les racailles gros ou petit le même sort pour tous ! 

Portrait de Marine-One
1/mars/2021 - 17h02
stbx00 a écrit :

Je suis toujours surpris des commentaires comme ceux de Xavier Bertrand qui parle de "laver l'honneur" et "que toute la vérité soit faite" etc... Autant certains sujets peuvent prêter à interprétation autant dans cette affaire les faits sont avérés. On peut débattre sur la sanction mais sur les faits ça parait difficile...

Xavier sait fort bien que Nico a le bras long à droite ,même contraint de rester plus ou moins dans l'ombre .

Les faits délictueux sont avérés d'après la justice mais Xavier ne risque rien en appelant  LA vérité qui devrait surgir comme Vénus sortant de son puits !

Malheureusement l'eau  semble être bien boueuse,ça ressemble plus à un marigot qu'à un puits artésien!

Portrait de stbx00
1/mars/2021 - 16h58

En tout cas lui qui était contre les aménagements de peine au dessus de 6 mois de condamnation va peut être revoir son avis non ?

Portrait de Marine-One
1/mars/2021 - 16h54
JtMm a écrit :

Là, c'était le hors-d'œuvre.

Mais la suite arrive. Patience.

Il peut contacter le chef Chaudard à Vesoul et le fournir en casseroles à la place des Duvauchel qu'il vend mal!!

Portrait de stbx00
1/mars/2021 - 16h50

Je suis toujours surpris des commentaires comme ceux de Xavier Bertrand qui parle de "laver l'honneur" et "que toute la vérité soit faite" etc... Autant certains sujets peuvent prêter à interprétation autant dans cette affaire les faits sont avérés. On peut débattre sur la sanction mais sur les faits ça parait difficile...

Portrait de toutvabien
1/mars/2021 - 16h34
LOIC 33 a écrit :

Si la justice existe, que le verdict le plus juste soit rendu et que tous ces malfrats de la politique soient neutralisés......

Comme pour les racailles? smiley

Portrait de JtMm
1/mars/2021 - 16h22

Là, c'était le hors-d'œuvre.

Mais la suite arrive. Patience.

Portrait de Nerfertiti
1/mars/2021 - 16h11

Entre l'appel et la cassation, ça  peut encore durer 10 ans smiley

Portrait de geneva
1/mars/2021 - 15h43

La gauche peut dormir tranquille ; Sarko ne les embêtera pas pour les Présidentielles.... Vive la justice !

Portrait de LOIC 33
1/mars/2021 - 15h15

Les pieds nickelés sont tombés !!! appel ou pas ils sont entrés dans la liste des escrocs politiques.......

Portrait de Oh Yes It's Good
1/mars/2021 - 14h48

"n’ira toutefois pas en prison, aucun mandat de dépôt n’ayant été requis, et les peines de moins de deux ans étant systématiquement aménagées en France."

Ok donc c'est bon. Il pourra venir faire du vélo à La Baule avec Drucker.

Portrait de lysniais
1/mars/2021 - 14h35

Haha le calendrier judiciaire a l'heure du calendrier électoral!! L'indépendance de la justice rime avec coïncidence bien sûr. Et ce n'est certes pas le même calendrier judiciaire que mr Bayrou et ses problème d'emplois fictifs et détournement de fond du modem avec ses assistants parlementaires!! Nul doute que lui pourra être candidat!

Portrait de Oh Yes It's Good
1/mars/2021 - 14h34
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

Le "direct au zonzon" c'est uniquement si les juges déposent un mandat de dépôt. 

Ah ouais okay, j'savais plus dans tout ça. smiley

Portrait de nebuleuse75
1/mars/2021 - 14h27

Enfin...Il y a quand même un " embryon " de justice en France pour les Politicards !!! 

Portrait de hummerH2
1/mars/2021 - 14h17
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

Bien sûr ! Mais le résultat voulu par les juges est là ! Condamné (même si les écoutes d'un avocat sont totalement illégales) donc médiatiquement sali. Les juges n'ont jamais accepté de s'être fait humilier par Sarkozy. 

Comme on dit, ce n'est que le procès et la condamnation en 1ere instance.

En route maintenant pour un nouveau procès sur le fond et une nouvelle décision de la cours d'appel dans quelques mois... ou quelques années. smiley