25/02/2021 20:28

Coronavirus - "20 départements sont placés sous surveillance renforcées avec des mesures dès le 6 mars si nécessaire" - "Un confinement dur n'est pas la certitude d'arrêter le virus"'

20h28: La mairie de Paris va proposer un confinement pour trois semaines de la capitale au gouvernement

La mairie de Paris va proposer au gouvernement un confinement de 3 semaines dans la capitale afin «d'avoir la perspective de tout rouvrir» à son issue, y compris bars, restaurants et lieux culturels, a affirmé le premier adjoint Emmanuel Grégoire jeudi sur France Info.

Plutôt qu'un confinement le week-end, une mesure «très contraignante sur le plan de l'impact sociétal et assez peu efficace sur le plan sanitaire», le premier adjoint préfère «un confinement tout court» à Paris de façon à «vraiment redonner de l'oxygène et avoir la perspective dans trois semaines de tout rouvrir», tout en conservant des mesures de protection sanitaire. Paris fait en effet partie des 20 départements en «surveillance renforcée», cités par le premier ministre, Jean Castex, lors de sa conférence de presse de ce jeudi.

18h39: Jean Castex répond aux questions des journalistes : "Nous nous adapterons à la réalité. L'objectif est de ralentir au maximum la progression épidémique."

18h 25: Alain Fischer, président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, fait le point sur la campagne de vaccination en France. "Le vaccin AstraZeneca, qui suscite la défiance notamment du personnel hospitalier, est "au même niveau de protection" que le vaccin Pfizer-BioNTech,"au dessus de 90 %". "Il n'y a pas lieu de considérer que ce vaccin est un vaccin entre guillemets de deuxième catégorie. Il est efficace, il est sûr et il peut être administré."

18h17 : Olivier Véran : "Grâce à nos mesures nous arrivons à faire reculer le COVID19 que nous connaissions mais pas les variants. Plus d'un cas sur deux en France aujourd'hui est lié au variant britannique. Nous espérons avoir terminé la vaccination de toutes les personnes âgées volontaires d'ici la fin mars et donc l'ouvrir dans la foulée à celles de 65 ans et plus. Aujourd'hui, 35 000 Français ont été vaccinés par du vaccin AstraZeneca. C'est entre trois et quatre fois plus que le rythme habituel de vaccination du fait de l'ouverture pour ce public de 50 à 64 ans atteint de comorbidités. "

Le ministre de la santé évoque, sans entrer dans le détail scientifique, "des pistes thérapeutiques intéressantes, des espoirs nouveaux qui permettront de renforcer notre arsenal de moyens pour lutter contre la diffusion de ce virus".

"La deuxième nouveauté thérapeutique est ce qu'on appelle des anticorps monoclonaux. L'Agence nationale de sécurité du médicament a accordé ce qu'on appelle une autorisation temporaire d'utilisation des anticorps monoclonaux. Il ne s'agit pas à proprement parler d'études cliniques, on est déjà dans une pratique thérapeutique, évidemment encadrée."

.

18h01: Jean Castex prend la parole : "Notre mission est de protéger votre santé et notre système de santé. La situation sanitaire de notre pays s'est dégradée au cours des derniers jours. Le virus gagne du terrain et progresse. Dans tous ces pays l'explication la plus évidente tient à l’apparition de cette nouvelle forme du virus, ce que l’on appelle les souches variantes, dont nous mesurons la progression jour après jour. La plus répandue dans notre pays est de loin celle dite du variant anglais qui concerne désormais à peu près la moitié des personnes atteintes du Covid-19 en France. Un confinement dur de 4 semaines comme le réclament certains, n'est pas la certitude de mettre fin à la propagation du virus. En réalité il faut tout faire pour le retarder. Il faut en réalité tenir le plus possible. Pendant ce temps, notre activité économique ne s’est pas effondrée, nos commerces ont pu rester ouverts, nos enfants ont pu aller à l’école dans les zones bien sûr qui n’étaient pas en vacances. Notre choix de ne pas confiner nous oblige a être extrêmement réactif comme en Moselle ou dans les Alpes Maritimes.

Vingt département sont aujourd'hui sous surveillance en France et des mesures pourraient être prises à partir du 6 mars si cela s'avère nécessaire.  Il s'agit de "toute l’Ile-de-France, une grande partie des Hauts-de- France et de Provence-Alpes-Côte-D’azur, mais aussi les départements du Rhône et de la Drôme, de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle, et enfin l’Eure-et-Loir. Nous ferons un point la semaine prochaine et nous déciderons alors : si la situation continue de se dégrader, nous prendrons des mesures renforcées qui entreront en vigueur à compter du week-end du 6 mars. La campagne de vaccination se poursuit et s’amplifie. A la fin de ce mois de février, plus de 4 millions de vaccins auront été administrés à plus de 3 millions de personnes. D’ici fin mars, les deux tiers des personnes de plus de 75 ans seront vaccinées et nous ouvrirons début avril la vaccination aux plus de 65 ans"

 

 .

17h28: La mairie de Paris craint une "explosion des chiffres" du Covid-19 dans la capitale avec la rentrée scolaire lundi et la progression du variant britannique, alors que le taux d'incidence y est déjà supérieur au seuil d'alerte maximale.

Ces derniers jours à Paris, "le taux d'incidence augmente partout sauf chez les 0-19 ans, ce qui est normal puisque les écoles sont fermées depuis maintenant 15 jours" en raison des vacances scolaires d'hiver, a déclaré à l'AFP Anne Souyris, adjointe à la maire (PS) Anne Hidalgo en charge de la santé publique. "Donc on peut s'imaginer, sans faire de prospective absurde, que si le taux d'incidence des 0-19 ans, qui était très fort (avant les vacances), remonte de niveau, on va vers une explosion des chiffres", a insisté l'élue écologiste.

12h07: Le "Covid long", qui affecte mystérieusement un nombre significatif de malades du Covid-19, doit "être de la plus haute importance" pour toutes les autorités sanitaires dans le monde, a appelé la branche européenne de l'Organisation mondiale de la santé. "C'est une priorité claire pour l'OMS, et de la plus haute importance. Cela doit l'être pour toutes les autorités sanitaires", a affirmé Hans Kluge, le directeur de l'organisation sanitaire onusienne, lors d'une conférence de presse.

11h12: Coordination des plans de relance et aide aux pays pauvres seront au menu des grands argentiers du G20 qui se réuniront vendredi sous présidence italienne, a indiqué le ministère français de l'Economie mercredi. Les ministres des Finances et banquiers centraux des économies pesant 85% du produit intérieur brut (PIB) mondial s'entretiendront en visioconférence, alors que la diffusion des variants du coronavirus fait planer la menace de mesures de restriction supplémentaires sur certaines économies.

10h16: Le vaccin de Pfizer est efficace à 94% contre les cas symptomatiques de Covid-19, selon une étude de très grande ampleur réalisée en Israël et publiée hier, confirmant les données des essais cliniques et le rôle crucial des campagnes de vaccination pour mettre un terme à la pandémie.

« Il s’agit de la première preuve validée par les pairs de l’efficacité d’un vaccin dans les conditions du monde réel », a déclaré à l’AFP Ben Reis, l’un des co-auteurs de cette étude publiée mercredi dans le prestigieux New England Journal of Medicine.

Jusqu’ici, l’efficacité du vaccin a été prouvée par des essais cliniques réalisés sur des milliers de personnes, mais pas en conditions réelles, qui impliquent une plus grande variété de personnes et de comportements, ou encore des défis logistiques comme le maintien de la chaîne du froid.

L’étude a été menée à partir des données de quelque 1,2 million de personnes soignées par l’un des plus gros organismes de santé d’Israël (Clalit Health Services), entre le 20 décembre 2020 et le 1er février 2021. A ce moment, le variant britannique circulait largement dans le pays, rendant ces résultats d’autant plus intéressants.

Près de 600.000 personnes ayant reçu le vaccin ont été « associées » très rigoureusement à quelque 600.000 autres n’ayant pas reçu l’injection, et présentant des caractéristiques très similaires en termes de sexe, d’âge, mais aussi de comorbidités et de lieu d’habitation.

En comparant les deux groupes, les auteurs montrent que la vaccination a réduit de 94% les cas symptomatiques du Covid-19, de 92% les cas graves de la maladie, et de 87% les hospitalisations. Ces taux valent pour la protection obtenue au moins sept jours après la seconde injection.

Mais « un effet assez conséquent a été observé avant même la seconde dose », a relevé auprès de l’AFP Noam Barda, l’un des deux auteurs principaux, avec une efficacité de 57% pour les cas de Covid-19 avec symptômes, et 62% pour les cas graves.

Le vaccin était également efficace à 72% pour empêcher les décès du Covid-19 après la première dose, mais leur faible nombre dans cette étude rend ce résultat moins fiable.

L’efficacité était relativement constante pour tous les groupes d’âge, « y compris les personnes âgées de plus de 70 ans », a précisé Ben Reis. En revanche, « nous avons des indications montrant que pour les personnes ayant beaucoup de maladies (antérieures), le vaccin marche légèrement moins bien. »

09h30: La France va demander des tests PCR de moins de 72 heures à compter du 1er mars pour les déplacements non professionnels de frontaliers entre l'Allemagne et le département de la Moselle. «La dérogation de l'obligation de présentation d'un test PCR de moins de 72 h à l'entrée sur le territoire national sera limitée aux seules activités professionnelles», ont annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran et le secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune dans un communiqué.

09h18:  Les nombres des hospitalisations et des patients en réanimation sont stables, à un niveau élevé, selon les données publiées par Santé publique France. Les hôpitaux comptaient 25.614 patients malades du Covid-19, contre 25.660 mardi. Sur les dernières 24 heures, 1.636 personnes ont été hospitalisées, contre 1.780 la veille. Du côté des services de réanimation, qui accueillent les cas les plus graves, ils comptaient mercredi 3.436 patients, contre 3.435 la veille. 319 patients ont été transférés en réa ces dernières 24 heures, contre 345 les 24 heures précédentes, a précisé SpF. 278 patients sont décédés (314 mardi), portant le nombre total de morts causées par l'épidémie en France à 85.321. Le gouvernement a annoncé mercredi le confinement le week-end de Dunkerque, frappée par une recrudescence "alarmante" de l'épidémie de Covid-19, quelques jours après une mesure semblable prise à Nice. Le Premier ministre Jean Castex prendra la parole en fin d'après-midi jeudi, alors que le gouvernement juge la situation "très préoccupante dans une dizaine de départements".

09h14: L'agglomération de Dunkerque sera soumise dès cette fin de semaine à un confinement local pendant les week-ends, du vendredi soir au lundi matin, pour contrer une incidence "alarmante" de l'épidémie de Covid-19, a annoncé mercredi sur place le ministre de la Santé Olivier Véran. Dans cette agglomération de 250.000 habitants dont "un sur cent tombe malade chaque semaine", les déplacements le week-end ne seront possibles que pour certains motifs, et les dix plus grands centres commerciaux ne fonctionneront plus qu'en 'cliquez-emportez'", a précisé le ministre. "A l'image de ce qui a été décidé et mis en place dans le département des Alpes-Maritimes le week-end dernier", les commerces autres qu'alimentaires resteront par ailleurs fermés, a ajouté M. Véran. Ces mesures, décidées après concertation avec les élus locaux qui les ont approuvées, sont justifiées par la situation épidémique "très inquiétante, alarmante même" à Dunkerque, où le taux d'incidence de la maladie est "le double de ce qu'il était au plus fort de la première et de la deuxième vague", a justifié le ministre. Les hôpitaux locaux sont saturés, au point qu'il faut "transférer désormais des malades dans d'autres hôpitaux de la région, et demain, c'est probable", ailleurs en France, a-t-il ajouté. Le maire (DVG) de Dunkerque, Patrice Vergriete, a dit "comprendre" la décision du gouvernement. "On voulait donner la chance à la prévention, mais la situation générale est plus difficile, la population doit le comprendre", a-t-il expliqué. "L'hôpital est saturé, le personnel soignant épuisé. Maintenant j'attends que les Dunkerquois respectent les décisions", a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Toutsaufelle
26/février/2021 - 06h33
Petoulet a écrit :

Ben crève,ça fera un connard de moins à entretenir....!!!!

Tu parles de toi je suppose

Portrait de Azrael68
26/février/2021 - 06h29 - depuis l'application mobile

Depuis la nuit des temps c’est comme ça ...! Les faibles partent , les forts restent ! C’est la vie ! #lapurge :)))

Portrait de Toutsaufelle
26/février/2021 - 06h23

Si voulez vivre sortez !! et pour les autres si vous avez peur de mourir et bien restez chez vous. Moi j'oblige personne et s'il le faut je suis prêt à signer une décharge pour qu'on ne me prenne pas en charge. Stop à la tyrannie. Je répète si vous avez peur enfermez vous  et crevez de trouille en écoutant les infos H24 si ça vous chante !!! mais n'obligez personne !!!

Portrait de Angelussauron
26/février/2021 - 05h47
Wouhpïnaise a écrit :

C'est peut être lié aux capacités d'hospitalisations des hôpitaux.

 

Oui c'est exactement ça.

Portrait de LesRipoublicains
25/février/2021 - 23h31

Comme c'est bizarre, avoir avancé le couvre feu de 20h00 à 18h00 a fait empirer la situation ! C'est ballot.

Ne pas avoir compris que ces restrictions idiotes allaient obliger la population à faire ses courses les weekends uniquement, et de fait allait générer une forte concentration de personnes dans les grandes surfaces, et donc brasser de manière beaucoup plus efficace le virus, c'est digne de Véran et Castex une stratégie pareille !

On ne parlera pas des transports bondés entre 17 et 18h00 pour les mêmes raisons, ça ne fait qu'empirer les effets du weekend.

Mais pour qu'ils reconnaissent que c'était une connerie monumentale, faut pas espérer avoir un méaculpa de leur part. La meilleure preuve, c'est qu'ils disent que les mesures étaient efficaces (on constate que non !) mais que c'est la faute aux variants.

En fait, il est plus juste de dire que c'est plutôt la faute aux incompétents qui nous gouvernent.

Portrait de Nerfertiti
25/février/2021 - 22h30
hummerH2 a écrit :

Il y a deja quelques "bizarreries" dans cette carte de 20 départements,si on la compare au "Dashboard Departements" du site Covid Tracker.

En comparant ces 2 cartes, on peut se poser la question, par exemple, de savoir pourquoi le département d'Eure et Loire avec un taux d'incidence de 213 se retrouve en noir et sous "surveillance renforcée" , alors qu'un département comme l'Aisne et son taux d'incidence de 237 n'y est pas ! smiley

Dans mon département avait fait ça aussi dans le 1er confinement tout ça parce qu’ils nous avaient refilé des gens avec le covid d’autres départements, en fait, c’était tronqué

 

Portrait de Azrael68
25/février/2021 - 20h54 - depuis l'application mobile

Je préfère largement avoir une fin de vie très courte mais intense plutôt qu’une longue vie de merde a plus pouvoir rien faire ! Ça c’est clair !!!!

Portrait de LOIC 33
25/février/2021 - 20h49
Azrael68 a écrit :

Fuck le couvre feu fuck les restrictions ! Moi je sors je vois mes potes ont s’embrasse RAF ! C’est ce Macron pour vouloir me dicter ma vie ! Je suis pas en tôle ! J’ai rien fait pour me retrouver dans prison ou on peut plus rien faire ! C’est certainement pas lui qui va m’imposer de travailler rentrer chez moi et ne plus sortir ! Tu rêve Macron !

L'hôpital, la morgue ça vous dit? c'est a cause de gens comme vous que l'on ne s'en sortira pas de sitôt....

Portrait de LOIC 33
25/février/2021 - 20h46

Bonne initiative de la mairie de Paris, mais pour celà pendant trois semaines il faudrait vacciner, tester le plus grand nombre, mais où sont les vaccins ???

Portrait de Azrael68
25/février/2021 - 19h58 - depuis l'application mobile

Fuck le couvre feu fuck les restrictions ! Moi je sors je vois mes potes ont s’embrasse RAF ! C’est ce Macron pour vouloir me dicter ma vie ! Je suis pas en tôle ! J’ai rien fait pour me retrouver dans prison ou on peut plus rien faire ! C’est certainement pas lui qui va m’imposer de travailler rentrer chez moi et ne plus sortir ! Tu rêve Macron !

Portrait de Galileo.
25/février/2021 - 19h16

 Résumé de la conférence de presse pour les absents :

 

La conférence de presse a durée 1 heure, et le 1er ministre nous a expliqué durant 1 heure qu'il allait mettre 20 départements sous surveillance !!

Surement parce que jusqu'à aujourd'hui, on ne les surveillait pas ! smiley

Portrait de hummerH2
25/février/2021 - 19h13
muzo 28 a écrit :

Je pense que ce sont les services de rea qui pêchent, on les enverra dans le Loiret si ça déborde.

PS :c'est Eure et Loir, la Loire ne passe pas par là. smiley

Shame on me !!!  pour l'Eure et Loir !!! : :smiley  smiley

Portrait de muzo 28
25/février/2021 - 19h11
hummerH2 a écrit :

Il y a deja quelques "bizarreries" dans cette carte de 20 départements,si on la compare au "Dashboard Departements" du site Covid Tracker.

En comparant ces 2 cartes, on peut se poser la question, par exemple, de savoir pourquoi le département d'Eure et Loire avec un taux d'incidence de 213 se retrouve en noir et sous "surveillance renforcée" , alors qu'un département comme l'Aisne et son taux d'incidence de 237 n'y est pas ! smiley

Je pense que ce sont les services de rea qui pêchent, on les enverra dans le Loiret si ça déborde.

PS :c'est Eure et Loir, la Loire ne passe pas par là. smiley

Portrait de Wouhpïnaise
25/février/2021 - 19h09
hummerH2 a écrit :

Il y a deja quelques "bizarreries" dans cette carte de 20 départements,si on la compare au "Dashboard Departements" du site Covid Tracker.

En comparant ces 2 cartes, on peut se poser la question, par exemple, de savoir pourquoi le département d'Eure et Loire avec un taux d'incidence de 213 se retrouve en noir et sous "surveillance renforcée" , alors qu'un département comme l'Aisne et son taux d'incidence de 237 n'y est pas ! smiley

C'est peut être lié aux capacités d'hospitalisations des hôpitaux.

Portrait de hummerH2
25/février/2021 - 19h04
Nerfertiti a écrit :

Il a 2 jours, c'était 10 départements, ce matin 15 et ce soir 20

La semaine prochaine c’est toute la France

Il y a deja quelques "bizarreries" dans cette carte de 20 départements,si on la compare au "Dashboard Departements" du site Covid Tracker.

En comparant ces 2 cartes, on peut se poser la question, par exemple, de savoir pourquoi le département d'Eure et Loire avec un taux d'incidence de 213 se retrouve en noir et sous "surveillance renforcée" , alors qu'un département comme l'Aisne et son taux d'incidence de 237 n'y est pas ! smiley

Portrait de muzo 28
25/février/2021 - 18h52
jtm m a écrit :

Toujours les mêmes régions où ça déconne.

Mais on emmerde tout le monde avec un couvre-feu à la con.

#Stop-Au-Couvre-Feu

Si le couvre feux était efficace on en serait pas là. Je respecte les contraintes, mais j'en ai ras le bol. Je ne dénoncerai pas mes voisins, mais ça m'énerve de voir comment certains s'en tapent depuis le début....

Portrait de Wouhpïnaise
25/février/2021 - 18h34
Nerfertiti a écrit :

Il a 2 jours, c'était 10 départements, ce matin 15 et ce soir 20

La semaine prochaine c’est toute la France

Y'a des chances... Je me souviens qu'à la fin janvier, plusieurs médecins et autres infectiologues indiquaient qu'ils s'attendaient à une très forte hausse des hospitalisations pour début mars. Auraient-ils vu juste ? On les a tellement entendu se contredire les uns les autres...

Portrait de hummerH2
25/février/2021 - 18h25

Olivier Véran : "Grâce à nos mesures nous arrivons à faire reculer le COVID19 que nous connaissions mais pas les variants."

 

Bon... Je ne suis ni médecin, ni ministre de la santé !!!, mais .... cela me semble logique que si les variants, et notamment le variant anglais prends la place du Covid19 "classique", ce dernier se retrouve automatiquement en recul. Il devrait d'ailleurs finir par disparaitre complètement au fur et à mesure que les variants prendront sa place.

Alors, affirmer que ce Covid "classique" disparaitrait grâce aux mesures prises, ça me semble pour le moins "tiré par les cheveux" ...smiley

Portrait de Nerfertiti
25/février/2021 - 18h21

Il a 2 jours, c'était 10 départements, ce matin 15 et ce soir 20

La semaine prochaine c’est toute la France

Portrait de jarod.26
25/février/2021 - 18h18

encore une semaine et demi à attendre et t'être confinement