12/02 07:46

Disney se sépare de Gina Carano, l'une des vedettes de la série "Star Wars-The Mandalorian" après des messages "odieux" sur les juifs pendant la guerre - Vidéo

Gina Carano, l'une des vedettes de la série Star Wars "The Mandalorian", a été lâchée par Lucasfilm, filiale du groupe Disney, après avoir suscité une vive polémique sur internet avec des messages faisant notamment référence aux Juifs et à l'Allemagne nazie. "Gina Carano n'est pas actuellement employée par Lucasfilm et il n'est pas prévu qu'elle le soit à l'avenir", a déclaré un porte-parole dans un communiqué transmis à l'AFP.

"Néanmoins, ses publications sur les réseaux sociaux dénigrant les gens en raison de leurs identités culturelles et religieuses sont odieuses et inacceptables", ajoute le communiqué. Les dernières prises de position de l'ancienne championne d'arts martiaux mixtes, réputée pour ses déclarations à l'emporte-pièce, avaient suscité sur internet une campagne demandant son départ de "The Mandalorian".

Ses défenseurs ont riposté en dénonçant une tentative d'oblitérer pour des motifs politiques celle qui a relayé la rhétorique de Donald Trump.

Dans la série à succès, Gina Carano incarne Cara Dune, guerrière tout en muscles qui se bat au côté du Mandalorien. Elle est apparue au total dans sept épisodes sur les deux saisons, ce qui en fait le premier personnage récurrent après le rôle-titre joué par Pedro Pascal. Certains fans se sont ouvertement réjouis du départ de l'actrice, qui aurait pu également figurer dans une série dérivée récemment annoncée par Disney, "Rangers of the New Republic".

"Wouhou! Je reprends mon abonnement à Disney+ parce qu'ils ont finalement décidé de virer Gina Carano", a tweeté l'un d'eux. Le message le plus décrié était une citation partagée par l'actrice sur Instagram affirmant: "Les Juifs ont été battus dans les rues, non pas par des soldats nazis mais par leurs voisins."

Gina Carano faisait ensuite une comparaison entre l'holocauste et "le fait de haïr quelqu'un pour ses idées politiques" aujourd'hui. Dans des messages précédents, elle avait affirmé qu'"il y (avait) plus de risques aujourd'hui en Amérique d'être agressé parce qu'on est un partisan de Trump qu'à cause de sa +race+", et que "si vous (répétiez) un mensonge assez souvent, ça (devenait) du journalisme".

L'actrice avait également relayé des messages erronés et trompeurs sur le port du masque contre le Covid-19 et la fraude électorale durant l'élection présidentielle américaine. Les représentants de l'actrice n'avaient pas répondu jeudi aux sollicitations de l'AFP. Des fans de Gina Carano se sont, de leur côté, mobilisés pour sa défense, parmi lesquels le sénateur conservateur du Texas Ted Cruz.

"La Texane Gina Carano a fait tomber des barrières dans l'univers Star Wars: pas une princesse, pas une victime, pas une Jedi tourmentée psychologiquement. Elle jouait une femme qui cassait la baraque et que les filles admiraient. Elle a été décisive pour que Star Wars redevienne amusant. Bien sûr, Disney l'a annulée", écrit-il en référence à la la "cancel culture" (culture du bannissement), sur Twitter.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de YVESM
12/février/2021 - 21h05

Le monde merveilleux de Disney, même si ce qu'elle a fait est contestable. Devront-ils aller jusqu'au bout de leur logique, en se débaptisant, sachant que Walt Disney a lui aussi des casseroles. Pourquoi pas the "Mickey's Company" ou même "the Mickeys Company"...

Portrait de Dragon75
12/février/2021 - 20h55 - depuis l'application mobile
creoleacid a écrit :

Une personnalité doit s'exprimer, il faut " libérer la parole" mais seulement quand ça va dans le sens de la propagande de la gauche identitaire, vivrensemble, néo féminisme, LGBT etc...sinon c'est pas bien.

@creoleacid le rapport avec le sujet? Sachant que les démocrates sont l’équivalent du centre droit et oui va falloir ouvrir un livre et comprendre un texte et arrêt

Portrait de Parapluie
12/février/2021 - 17h33
Citoyen87 a écrit :

Quand on sème la haine, on récolte un jour ce qu'on a semé ! Essayez de planter une bannière "Biden et Harris" dans un quartier républicain pour voir... Aucun supporter de Trump n'a été passé à tabac rien que pour ses opinions. Faut pas exagérer non plus, rien à voir avec la shoah.

Portland, Aaron Danielson tué parce qu'il supporté Trump.

Fall River, une personne de 82 ans rouée de coup parce qu'elle tenait une pancarte "Trump".

Douglas, une personne de 73 ans rouée de coup parce qu'elle tenait une pancarte "Veterans for Trump".

Chicago, un supporter de Trump est passé à tabac par des jeunes noirs et trainé sur plusieurs mètres avec sa propre voiture (la vidéo est violente).

Red Bluff, un homme de 77 ans est roué de coup parce qu'il portait une casquette "MAGA".

Je continue ? Vous allez toujours nier l'évidence juste parce que votre opinion est biaisé ou vous allez admettre que la violence n'est pas uniquement l'apanage des "trumpistes" ?

Portrait de Parapluie
12/février/2021 - 17h15

"Gina Carano faisait ensuite une comparaison entre l'holocauste et "le fait de haïr quelqu'un pour ses idées politiques" aujourd'hui."

Très bien, a quand la même pour Pedro Pascal qui a posté une photo de migrants dans un centre de rétention suivi d'une photo de juifs dans un camp de concentration ou encore comparé Trump et ses électeurs aux Nazis ? A quand le licenciement de Krystina Arielle qui poste régulièrement des messages racistes envers les blancs et plus spécialement envers les femmes blanches ?

Portrait de Phantôme_
12/février/2021 - 14h46

Franchement, une actrice/un acteur qui a un boulot très bien rémunéré, devrait tout simplement fermer sa gueule et garder son opinion religieuse, politique, sexuelle pour lui/elle.

Pour ma part, j'ai passé l'age de croire que les artistes (musiciens, acteurs/trisses, écrivains) ont un rôle de modèle et que tous ce qu'ils disent vaut de l'or.

Fermez vos gueules, ne me souler pas avec vos opinions et faites tout simplement votre taf.

Et cette dame, après s'être fait virer de chez Disney, aura beaucoup de mal à retrouver du boulot auprès d'un autre studio. Voilà tout ce que son tweet maladroit lui aura rapporté.

Portrait de Citoyen87
12/février/2021 - 13h38 - depuis l'application mobile

Quand on sème la haine, on récolte un jour ce qu'on a semé ! Essayez de planter une bannière "Biden et Harris" dans un quartier républicain pour voir... Aucun supporter de Trump n'a été passé à tabac rien que pour ses opinions. Faut pas exagérer non plus, rien à voir avec la shoah.

Portrait de Bob28
12/février/2021 - 13h31
stbx00 a écrit :

On peut parfaitement comprendre ce qu'elle veut dire et malgré tout trouver ça odieux. Aujourd'hui il y a un pays coupé en 2 entre démocrates et républicains pratiquement à 50/50. On est loin du rapport avec les juifs lors de la 2ème guerre mondiale qui étaient une minorité. La comparaison est donc mathématiquement sans objet et moralement abjecte...

Peut-on dire que des personnes sont aujourd'hui détestées uniquement pour le fait d'être supporter de Trump ? Ou est-ce odieux ?

Est-ce que faire une comparaison aux "heures les plus sombres de notre histoire" mérite un licenciement ?

Si vous alliez un peu sur les réseaux sociaux ces dernières années, vous constateriez qu'il y a bien plus d'appels au "cancel" de la part du camp du "bien" envers les pro-Trump que l'inverse.

 

 

Ps : Vous confondez "avoir voté pour Trump" (environ 50% des votants) et "être supporter de Trump").

Portrait de stbx00
12/février/2021 - 11h22
Bob28 a écrit :

Ce n'est jamais bon de faire des comparaisons avec ce qu'il s'est passé pendant WW2.

Néanmoins, beaucoup de gens font semblant de ne pas comprendre les propos tenus.

Ce qu'elle explique maladroitement c'est que le comportement de certains civils était tout aussi néfaste que le régime, et actuellement certaines personnes font des chasses aux sorcières parmi leur concitoyens uniquement pour leur opinion politique republicaine.

Il ya des époques ou des endroits, où les gens sont détestés uniquement pour leur religion ou leur couleur. En ce moment aux USA, il y a des gens qui sont détestés uniquement pour leur opinion politique.

 

La véritable raison de son lynchage médiatique est qu'elle supporte Trump (tout comme il est reproché à Tom Brady d'avoir gagné un titre pendant le mois "réservé aux noirs").

 

Je constate que les propos racistes (mais anti blancs) de Justina Ireland ne posent eux aucun problèmes à Lucasfilm ou Disney.

On peut parfaitement comprendre ce qu'elle veut dire et malgré tout trouver ça odieux. Aujourd'hui il y a un pays coupé en 2 entre démocrates et républicains pratiquement à 50/50. On est loin du rapport avec les juifs lors de la 2ème guerre mondiale qui étaient une minorité. La comparaison est donc mathématiquement sans objet et moralement abjecte...

Portrait de Citoyen87
12/février/2021 - 11h10 - depuis l'application mobile

Quand tu travailles pour une grosse société comme Disney, tu dois tourner sept fois ta langue avant de parler ! Comparer avec la shoah est ridicule et ça ne passe plus pour une personne en vue.

Portrait de Bob28
12/février/2021 - 09h24

Ce n'est jamais bon de faire des comparaisons avec ce qu'il s'est passé pendant WW2.

Néanmoins, beaucoup de gens font semblant de ne pas comprendre les propos tenus.

Ce qu'elle explique maladroitement c'est que le comportement de certains civils était tout aussi néfaste que le régime, et actuellement certaines personnes font des chasses aux sorcières parmi leur concitoyens uniquement pour leur opinion politique republicaine.

Il ya des époques ou des endroits, où les gens sont détestés uniquement pour leur religion ou leur couleur. En ce moment aux USA, il y a des gens qui sont détestés uniquement pour leur opinion politique.

 

La véritable raison de son lynchage médiatique est qu'elle supporte Trump (tout comme il est reproché à Tom Brady d'avoir gagné un titre pendant le mois "réservé aux noirs").

 

Je constate que les propos racistes (mais anti blancs) de Justina Ireland ne posent eux aucun problèmes à Lucasfilm ou Disney.