11/02 08:02

Vente des quotidiens en France en 2020 : Le Monde, Libération, Les Echos en hausse mais Aujourd'hui en France et L'Equipe en forte baisse

Une année atypique mais pas catastrophique: les ventes de journaux et magazines n'ont reculé "que" d'1,5% en France en 2020, les quotidiens nationaux tirant même leur épingle du jeu, portés par le numérique et le besoin d'information et de divertissement des lecteurs en pleine pandémie. Avec 1,9 milliard d'exemplaires (papiers et numériques) vendus en 2020, la presse grand public "s'en sort bien mieux que les scénarios pessimistes l'avaient présagé", souligne le directeur général adjoint de l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM), Jean-Paul Dietsch, à l'occasion de la publication des tendances 2020.

Voici les gagnants : 

Champion de l'année, Le Monde peut même se targuer d'une croissance à deux chiffres : +20,8% pour plus de 393.000 exemplaires par jour en moyenne, dont près de 280.000 versions numériques.

Libération enregistre la deuxième plus forte hausse, de 8,1%, pour 76.522 exemplaires.

Deuxième titre national avec 331.927 exemplaires, Le Figaro progresse aussi, de 1,2%.

L'embellie concerne également Les Echos (+3,6%), l'Humanité (+5,9% ), tandis que la Croix est quasi stable (-0,6%).

Parmi les perdants:

L'année s'est en revanche avérée délicate pour Aujourd'hui en France (-14,4%) et L'Equipe (-7,7%), qui a particulièrement souffert de l'arrêt des compétitions sportives.

De son côté, la presse quotidienne régionale, moins "digitalisée", a enregistré un repli de 3,1%, à 3,6 millions d'exemplaires par jour. Elle poursuit toutefois sa mue, avec un bond de près de 40% pour les journaux numériques (353.000 exemplaires).

Dans le détail, les plus gros quotidiens reculent plus ou moins légèrement: Ouest France (-1,2%), Sud Ouest (-3,2%), La Voix du Nord (-2,3%) et Le Parisien (-1,1%).

Ailleurs sur le web

Vos réactions