28/01/2021 18:59

Coronavirus - Au moins 20.000 rendez-vous reportés en Ile de France faute de vaccins - Jean Castex annonce un débat et un vote au Parlement en cas de nouveau confinement

18h55: Selon France Bleu Paris, faute de vaccins disponibles, au moins 20.000 rendez-vous pour des vaccins sont reportés en Ile de France, faut de vaccins. Le planning des deux prochaines semaines est revu à la baisse. L'Agence régionale de Santé décide de donner la priorité à l'injection des deuxièmes doses. Face à ce manque de vaccins contre le Covid-19, l'Agence régionale de Santé a choisi de donner la priorité aux deuxièmes injections. Pour ne pas perdre le bénéfice de ce qui a déjà été réalisé. Ce sont "des ajustements rendus nécessaires par la tension sur les approvisionnements" défend l'ARS au micro de France Bleu. L'Agence régionale de Santé assure que les rendez-vous annulés seront redonnés dans les quinze jours suivants au maximum. 

17h32: Le Premier ministre Jean Castex annonce qu'en cas de nouveau confinement, "un débat et un vote seraient organisés au Parlement, c'est-à-dire à l'Assemblée nationale ainsi qu'au Sénat dans le courant de la semaine prochaine", a-t-on appris de sources parlementaires ce jeudi après-midi. 

17h16: Dans un message consulté par Reuters, l'ARS d'Ile-de-France annonce à son tour qu'aucun établissement francilien ne recevra de doses pour une première injection à compter de mardi, "compte tenu de la situation extrêmement tendue sur les doses de vaccins et la nécessité de garantir la deuxième injection pour les personnes déjà vaccinées".

14h02: Olivier Véran s'exprime:

"Je veux vous donner en transparence les informations pour saisir les enjeux du moment"

"Nous ne sommes pas dans une vague épidémique, quand le virus se diffuse de manière exponentielle comme au printemps dernier et qu'il emporte tout sur son passage. Mais il circule à un niveau élevé et nous sommes sur un plateau montant, qui augmente de 10% par semaine." "Le couvre-feu à 18 heures a une efficacité , il a permis d'éviter que nous connaissions la même vague épidémique que nos voisins" mais "cet effet s'estompe".

Dans les hôpitaux, "il y a désormais plus de patients graves que de patients qui guérissent", s'inquiète Olivier Véran.

"La pression sanitaire et la tension hospitalière augmentent.", ajoute-t-il.

Et d'indiquer que sur le plan positif, la campagne de vaccination a débuté, mais sur le plan négatif, des variants plus contagieux sont apparus entre temps. "Nous voulons éviter une épidémie dans l'épidémie. Elle sera une réalité si nous ne faisons rien"

"Le paramètre qui nous inquiète se sont bien évidemment ces variants", affirme Olivier Véran, rappelant que ces derniers "sont plus contagieux" que le coronavirus classique. "Les variants circulent activement en France", affirme-t-il. "Malgré tous nos efforts, les variants circulent activement en France.". Au début du mois, les variants touchaient 500 Français par jour, contre "plus de 2 000 patients par jour actuellement". Avant de comparer les variants à "de nouveaux virus appelant de nouvelles réponses pour nous protéger".

"Nous avons toujours agi pour préserver la santé des Français et l'économie des Français en parallèle. (...) Nous n'ignorons pas l'impact psychologique réel et que nous suivons au quotidien. (...) Nous devons tenir encore", demande Olivier Véran.

"S'il n'y avait pas de couvre-feu, nous n'aurions pas un plateau comme nous connaissons aujourd'hui, nous aurions une vague épidémique."Et de rappeler que le couvre-feu à 18 heures a "clairement un impact" mais "n'est pas suffisant face aux variants".

"Nous sommes presqu'à 60% d'occupation de lits d'hôpitaux par des malades du coronavirus", souligne Olivier Véran, rapprochant ces données à celles d'octobre dernier. Et d'évoquer la contamination intrafamiliale qui est "est difficile à éviter". "Il y a une contamination qui est difficile à éviter c'est celle intrafamiliale. (...) Il y a des contaminations qui sont liées à l'activité professionnelle", liste-t-il. Et d'ajouter: "Il y a plus de contaminations en covoiturage quand on ne porte pas de masque qu'en transports en commun."

12h30: Le point sur ce que l'on sait ce midi

Le gouvernement, qui consulte jeudi et vendredi partis et syndicats, veut préparer le terrain et les esprits à des mesures sanitaires plus strictes, dont un possible troisième confinement, après avoir acté que le couvre-feu à 18 h «ne freine pas suffisamment» l'épidémie de Covid-19.

Après plusieurs jours de réflexion au sommet de l'Etat, et alors que les variants plus contagieux du virus font craindre une nouvelle dégradation de la situation sanitaire, des décisions seront prises «en fin de semaine», a confirmé sur France Inter le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Parmi les pistes qu'il a annoncées la veille, l'éventail va du «maintien du cadre actuel», jugé «peu probable», jusqu'à «un confinement très serré». Entre ces deux bornes, sont évoqués la possibilité d'un couvre-feu couplé à un confinement seulement le week-end ou encore l'allongement des vacances de février avec l'interdiction des déplacements inter-régionaux, selon une source gouvernementale.

«Il est évidemment possible de réfléchir à allonger les vacances d'un côté ou de l'autre. Mais notre objectif est que les enfants puissent continuer à apprendre», a confirmé Gabriel Attal, alors que le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer milite plutôt pour «préserver les calendriers autant qu'on peut».

Des discussions sont également en cours sur un éventuel durcissement du protocole sanitaire dans les commerces, notamment les grandes surfaces alimentaires, a indiqué le président de l'enseigne Système U, Dominique Schelcher.

Avant de nouvelles annonces, le Premier ministre Jean Castex doit mener jeudi et vendredi une série de consultations avec les présidents de groupes politiques au Parlement, les associations d'élus et les partenaires sociaux. Une initiative qui ne convainc pas les oppositions, toujours critiques : «le concertation commence après qu'en réalité les décisions aient été prises», a tweeté le numéro un du PS Olivier Faure.

De son côté, le ministre de la Santé, Olivier Véran, prend la parole à 14h pour faire le point sur la situation sanitaire, et «partager la base des données scientifiques sur laquelle on va prendre nos décisions», selon une source au ministère, qui parle d'un «temps de pédagogie».

11h32: «Il y aura probablement 20 à 25.000 dépôts de bilan de plus que l'année dernière», a indiqué le président délégué du Medef Patrick Martin, qui assure qu'un «reconfinement dur» pourrait se traduire par «l'effondrement définitif de beaucoup d'entreprises».

«Il y aura probablement 20 à 25.000 dépôts de bilan de plus que l'année dernière, a-t-il indiqué sur RFI. Le gouvernement renforce les mesures financières. Le pire n'est pas certain sous réserve que l'on n'ait pas un nouveau confinement».

En année classique, un peu plus de 50.000 entreprises mettent la clé sous la porte mais, grâce aux mesures prises pour soutenir le tissu économique en 2020, les défaillances devraient avoir baissé de 39,5% par rapport à 2019, pour s'établir à 30.969, a indiqué la Banque de France en juillet.

La remontée brutale prévisible en 2021 pourrait ramener la France dans les eaux du niveau de 2019 (51.496 défaillances d'entreprises selon la Banque de France).

10h08: Les experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont quitté à Wuhan l’hôtel où ils étaient en quarantaine depuis deux semaines, avant d’entamer sur le terrain leur enquête en Chine sur l’origine du coronavirus. Une équipe de l’AFP tenue à bonne distance a pu voir une dizaine d’enquêteurs monter à bord d’un autocar qui les attendait à la sortie de l’établissement. Le véhicule est parti pour une destination inconnue dans la ville où le Covid-19 s’est manifesté dès la fin 2019.

Les experts de l’institution internationale étaient arrivés à Wuhan le 14 janvier mais avaient dû depuis observer une quarantaine dans un hôtel prévu à cet effet. Leur mission devrait encore durer quelques semaines. La Chine entre le 11 février dans son long congé du Nouvel an lunaire.

L’enquête, que la Chine a mis plus d’un an à organiser, est d’une extrême sensibilité pour le régime communiste, qui cherche à évacuer toute responsabilité dans le déclenchement de l’épidémie. Les propres experts du gouvernement chinois avaient dans un premier temps expliqué que l’épidémie était apparue dans un marché de Wuhan, où étaient vendus vivants des animaux sauvages.

Mais les médias chinois, contrôlés par le Parti communiste au pouvoir, ont progressivement évacué cette théorie pour une autre, non démontrée, selon laquelle le virus aurait pu être importé en Chine, notamment via de la viande congelée. L’OMS s’est pour l’heure gardée de trancher.

09h33: Le Ministre de la Santé Olivier Véran tiendra une conférence de presse cet après-midi à 14h pour faire le point sur la situation épidémiologique

08h34 : Gabriel Attal, le porte-parole sur France Inter évoque la possibilité de vacances scolaires plus longues peut-être en les portant à 4 semaines au lieu de deux

.

08h22: Une réunion sur les traitements est organisée à l'Élysée ce matin avec plusieurs scientifiques. Autour du président de la République, d'Olivier Véran et de Jérôme Salomon seront notamment présents Jean-François Delfraissy et Yazdan Yazdanpanah, membre du Conseil scientifique.

06h55: Le Ministre de la Santé, Olivier Véran tiendra une conférence de presse aujourd'hui à 18h pour faire un point sur la situation sanitaire

06h31: Plus de 18.000 décès des suites du Covid-19 ont été recensés en 24 heures dans le monde, un nouveau record, selon un comptage réalisé mercredi en milieu de journée par l'AFP à partir des bilans communiqués par les autorités sanitaires. Du 20 au 26 janvier, le monde a enregistré 101.366 décès. C'est la semaine la plus meurtrière depuis le début de l'épidémie.

Le nombre de pays et territoires où se trouve le variant britannique du coronavirus s'élevait à 70 au 25 janvier, a annoncé l'Organisation mondiale de la santé. Le variant sud-africain qui, comme le britannique, est beaucoup plus contagieux que ne l'était le virus SARS-CoV-2 originellement, est présent dans 31 pays et territoires.

La pandémie a fait au moins 2.159.155 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi en milieu de journée. Plus de 100.236.600 cas ont été diagnostiqués. Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (428.654). Suivent le Brésil (220.161), l'Inde (153.724), le Mexique (152.016) et le Royaume-Uni, premier pays européen à avoir franchi le seuil des 100.000 morts. Le nombre de victimes à l'échelle mondiale est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé.

06h03: Le gouvernement français va suspendre les vols d'Ethiopian Airlines pendant quatre jours, la compagnie éthiopienne n'ayant pas suffisamment contrôlé les test PCR des passagers entrant en France, a annoncé mercredi le ministère des Transports.

05h52: La Norvège a annoncé la fermeture dans la nuit de jeudi à vendredi de ses frontières à presque tous les non-résidents afin d'éviter la propagation de nouveaux variants. Le gouvernement britannique a annoncé imposer une quarantaine à l'hôtel aux résidents du Royaume-Uni arrivant de pays jugés à risque. La Finlande interdit depuis mercredi les voyages "non essentiels" vers son territoire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tony satch
28/janvier/2021 - 23h58 - depuis l'application mobile
stbx00 a écrit :

Bah non c'est toi qui lit ce que tu as envie de lire. Le hoax dont on parle traite de la soi disant subvention que les hôpitaux toucheraient en enregistrant des décès covid. 

Concernant ton histoire de jambe cassée, si un type positif à la covid doit être hospitalisé pour un accident quelconque, il faudra suivre le protocole covid car il sera contagieux. En quoi ça biaise les chiffres ?

@stbx00 tu as la réponse dans ta question, il n’est pas à l’hôpital car il ne souffre pas du Covid mais à cause de sa jambe cassée, c pas pareil donc ça ne reflète pas la réalité même s’il y a un protocole. Pourquoi Nice matin ferait un article là dessus, tu devrais expliquer à ses journalistes comment faire un article correctement.

Portrait de Oh Yes It's Good
28/janvier/2021 - 23h53
J t -m-M a écrit :

Non, le nombre de cas n'est reparti à la hausse qu'après le 20 juillet.

Faut quand même se souvenir que les cas massifs diagnostiqués l'ont été parce qu'on a -enfin- eu des tests.

En GB, le nombre de cas a effectivement diminué de moitié mais depuis le 10 janvier. Cependant, le nombre de décès a continué de grimper en flèche. Comme quoi la corrélation n'est pas évidente entre cas et décès. Il semble qu'ils atteignent un plateau depuis quelques jours - sous les 9000 morts/semaine contre moins de 3000/semaine en France depuis presque 2 mois. 

Laissons de côté les cas positifs (même le taux de positivité)...

En France, augmentation des hospitalisations début septembre, nous sommes encore en plein été, en plein soleil, "en pleine chaleur" (bon là c'est relatif..). Avant cela, plusieurs médecins avaient lancé l'alerte, dès le mois de juillet, sur une ré augmentation des hospitalisations et des consultations chez les généralistes (notamment en Ile de France).

Quant au rapport cas/décès, on sait bien qu'il y a un décalage dans le temps. Mais voilà, pas de chaleur actuellement en UK et les contaminations diminuent, donc je ne vois pas comment on peut remettre en question l'efficacité des mesures qui sont prises sur la circulation du virus et les contaminations (même si ces mesures ont leurs limites, ok).

Portrait de stbx00
28/janvier/2021 - 23h51
Tony satch a écrit :

@hummerH2 Nice matin a fait un article sur ce sujet et contredit ce que tu viens de dire. ils ont investigué sur les chiffres officiels qui ne collent pas avec la réalité, exemple un homme se fracture la jambe et est positif au Covid, il sera compté parmi les hospitalisations Covid. Donc les chiffres officiels sont inexacts. Désolé de casser ton petit effet !!!

Bah non c'est toi qui lit ce que tu as envie de lire. Le hoax dont on parle traite de la soi disant subvention que les hôpitaux toucheraient en enregistrant des décès covid. 

Concernant ton histoire de jambe cassée, si un type positif à la covid doit être hospitalisé pour un accident quelconque, il faudra suivre le protocole covid car il sera contagieux. En quoi ça biaise les chiffres ?

Portrait de Tony satch
28/janvier/2021 - 23h44 - depuis l'application mobile
hummerH2 a écrit :

Comme vous l'ont affirmé d'autres avant moi, je confirme également que cette histoire est un vieil hoax qui traine depuis l'été dernier, et qui manifestement continue encore à trainer par ça par la... smiley

@hummerH2 Nice matin a fait un article sur ce sujet et contredit ce que tu viens de dire. ils ont investigué sur les chiffres officiels qui ne collent pas avec la réalité, exemple un homme se fracture la jambe et est positif au Covid, il sera compté parmi les hospitalisations Covid. Donc les chiffres officiels sont inexacts. Désolé de casser ton petit effet !!!

Portrait de Oh Yes It's Good
28/janvier/2021 - 22h27
J t -m-M a écrit :

Les courbes de la 1ère vague ont suivi exactement la même tendance (en cloche) partout en Europe : les cas et les décès ont chuté avec les beaux jours, confinement ou pas selon les pays.

On peut raisonnablement penser que ça va à nouveau être le cas cette année.

Let the sunshine in.

En Angleterre, les contaminations ont été divisées par 2 depuis fin décembre. Donc a priori il s'agit plus d'un effet confinement que d'un effet soleil/chaleur en plein hiver en UK. smiley

Quant à la France : dès le confinement levé, les contaminations n'ont plus chuté et sont reparties à la hausse dès le mois de juin (en juillet les masques ont été rendus obligatoires dans les grandes surfaces, associé à d'autres mesures).

Portrait de dadouronron
28/janvier/2021 - 21h47 - depuis l'application mobile

AAAAHHHH !!! les variants, la bonne aubaine pour ce gouvernement de bons à rien mauvais en tout.
Non pas que les variants n'existent pas bien au contraire. Mais c'est quand même pratique de détourner l'attention. " C'est pas de ma faute c'est cet affreux variant"

Portrait de dadouronron
28/janvier/2021 - 21h47 - depuis l'application mobile

AAAAHHHH !!! les variants, la bonne aubaine pour ce gouvernement de bons à rien mauvais en tout.
Non pas que les variants n'existent pas bien au contraire. Mais c'est quand même pratique de détourner l'attention. " C'est pas de ma faute c'est cet affreux variant"

Portrait de Oh Yes It's Good
28/janvier/2021 - 21h18
J t -m-M a écrit :

Comme l'efficacité de toutes ces restrictions n'est évalué nulle part, tout le monde suit les mêmes protocoles. L'esprit moutonnier fonctionne aussi à l'échelle des États.

Je n'ai pas envie de vivre comme ça. Libre à toi de t'enfermer ad vitam si ça te chante.

Il n'y a plus tellement besoin de les évaluer puisque leur efficacité a déjà été démontrée (1er confinement en France, confinement actuel en Angleterre malgré le variant, etc...). Suffit juste de jeter un oeil sur les courbes. smiley Après, tout est dans le dosage de ces restrictions, c'est toute la difficulté...

Portrait de KEYZER
28/janvier/2021 - 20h43
J t -m-M a écrit :

Comme l'efficacité de toutes ces restrictions n'est évalué nulle part, tout le monde suit les mêmes protocoles. L'esprit moutonnier fonctionne aussi à l'échelle des États.

Je n'ai pas envie de vivre comme ça. Libre à toi de t'enfermer ad vitam si ça te chante.

Entièrement ok avec toi

  New mailCopy
Portrait de stbx00
28/janvier/2021 - 20h02
LesRipoublicains a écrit :

Et au fait, quand vont ils reconnaître que d'avancer le couvre feu de 20 h à 18 h a été une énorme bêtise ?

Jamais évidemment, ils sont trop stupide pour le reconnaître.

Concentrer toute la population sur des créneaux limités pour faire ses courses le midi en semaine ou le weekend pour ceux qui ne peuvent pas faire autrement améliore forcément ... le risque de contacts inopportuns.

Même un gamin de 5 ans est capable de comprendre ça. On n'a pas que des lumières au gouvernement.

Pfff c'est quand même dommage de voir tant de gens ultra compétents sur JMM alors qu'on a que des brèles au gouvernement... D'ailleurs pas qu'en France puisque les autres pays font plus ou moins la même chose que nous... Les pays du monde entier devraient venir ici pour recruter les bonnes personnes pour gérer la crise. 

Portrait de LesRipoublicains
28/janvier/2021 - 19h45

Et au fait, quand vont ils reconnaître que d'avancer le couvre feu de 20 h à 18 h a été une énorme bêtise ?

Jamais évidemment, ils sont trop stupide pour le reconnaître.

Concentrer toute la population sur des créneaux limités pour faire ses courses le midi en semaine ou le weekend pour ceux qui ne peuvent pas faire autrement améliore forcément ... le risque de contacts inopportuns.

Même un gamin de 5 ans est capable de comprendre ça. On n'a pas que des lumières au gouvernement.

Portrait de LesRipoublicains
28/janvier/2021 - 19h44
Nerfertiti a écrit :

J’aimerais bien savoir le % de personnes atteintes ou décédées de la covid qui sont entrées non infectées à l’hôpital et qui se sont retrouvées infectées, en réa ou qui en sont mortes

 Parce qu’ils disent que les hôpitaux sont engorgés mais des gens l’attrapent à l’intérieur 

Mieux encore, dans un Ehpad proche de chez nous, une aide soignante qui savait que son mari avait contracté le Covid  3 jours plus tôt a été travailler comme si de rien n'était jusqu'au moment où elle a elle même ressenti les premiers symptômes.

Heureusement, les résidents avaient été vaccinés.

Quoique, il y en a une douzaine qui ont développé une forme sévère.

On peut penser que l'aide soignante n'avait pas suivi les cours de rattrapage sur la maladie ...

Portrait de Nerfertiti
28/janvier/2021 - 19h37

J’aimerais bien savoir le % de personnes atteintes ou décédées de la covid qui sont entrées non infectées à l’hôpital et qui se sont retrouvées infectées, en réa ou qui en sont mortes

 Parce qu’ils disent que les hôpitaux sont engorgés mais des gens l’attrapent à l’intérieur 

Portrait de LesRipoublicains
28/janvier/2021 - 19h28

Plutôt qu'un vote sur le confinement, j'aimerais qu'ils proposent un vote sur la vaccination.

Par exemple :

Quand on n'a pas de vaccins sous la main, doit on administrer un placébo pour rassurer le patient qui a pris rendez vous sur le site du gouvernement ou de l' ARS ?

Quand on n'a ni vaccins ni placebos à proposer, doit on administrer une aspirine pour calmer le patient qui a pris rendez vous sur le site du gouvernement ou de l' ARS ?

Alors que demander à 350 branquignols de LREM et du MODEM s'ils sont pour plomber l'économie du pays sans proposer d'alternative, c'est sûr qu'il va y avoir 350 vote pour !

C'est clair que proposer d' isoler les personnes les plus fragiles ou qui ont le plus de risques en cas de contraction du Covid - (pardon, de la Covid ... il y a tellement de gens érudits qui ont planché la dessus pour nous dire que finalement, cette virus était féminine) - ne fait pas partie du logiciel de réflexion des LREM - MODEM.

Autre alternative qui ne sera pas proposée non plus par Castex, virer Véran pour quelkqu'un de compétent. Non, parce que si Castex réfléchissait, il serait également obligé de se virer lui même !

Portrait de hummerH2
28/janvier/2021 - 19h24
Amos a écrit :

J'ai appris du cousin de l'ami de la voisine de ma belle-mère, qu'il y a eu une soirée dans un bar ou il y avait un infecté. Ils ont tous bu une marque de Biere et l'infecté a été guérit. 

Ils ont bien entendu tous bu de la Corrona smiley

(ce n'est pas sérieux bien entendu).

Vous rigolez, mais la réalité est souvent pire que la fiction !!!  smiley

Selon une étude de l'American Journal of Tropical Medicine and Hygiene. "Une croyance populaire selon laquelle la consommation d'alcool hautement concentré peut désinfecter le corps et tuer le virus circulait dans différentes parties du monde. Environ 800 personnes sont mortes suite à cette information fallacieuse, 5 876 ont été hospitalisés et 60 ont développé une cécité complète après avoir bu du méthanol comme remède contre le coronavirus. Des rumeurs similaires ont été la cause de 30 décès en Turquie", peut-on lire dans le rapport. smiley

Portrait de LOIC 33
28/janvier/2021 - 19h02

Et ça continue, tout ça va mal se terminer......

Portrait de LOIC 33
28/janvier/2021 - 18h58

En attendant les gens se contaminent, le nombre de morts est toujours plus important, le chef de l'état n'est pas capable de prendre une décision avec son premier ministre?si c'était pour recevoir des honneurs il serait au premier rang !!! quelle honte, des marionnettes.......

Portrait de Harriet
28/janvier/2021 - 18h49

On m'a entendue !!!! smiley

(Hier j'évoquais le manque de concertation vis à vis de la représentation nationale ... )

Bonne initiative , il faut le souligner !

Et en même temps indispensable , si on veut que les décisions prises soient acceptées et comprises ...  smiley 

Portrait de stbx00
28/janvier/2021 - 18h27
itsmeagainagain a écrit :

mais tout est bon pour le fric ! 

Vous lisez uniquement les messages qui vous arrangent ? Ce message n'est qu'un hoax...

Portrait de jarod.26
28/janvier/2021 - 18h22

comment perdre encore du temps avec un vote à la c...

Portrait de swatss
28/janvier/2021 - 18h06
itsmeagainagain a écrit :

ce qu on aimerait c est ou qu ils se mettent tous d accord pour dire la meme chose mais c est le contraire , ou alors qu ils la ferment !!!

ce serait moins anxyogene ! a moins qu ils aient choisi de gouverner par la peur ?

Non , je ne suis pas d'accord avec vous , c'est aussi ça la force d'un gouvernement ne pas être en rang d’oignon le petit doigt sur la couture du pantalon.

Sinon cela serait du despotisme.

Mais une foi de plus vous auriez encore a redire , mais une foi n'est pas coutume , là je serais d'accord avec vous... smiley

Portrait de hummerH2
28/janvier/2021 - 18h02
C'est Mon Avis a écrit :

Je veux bien croire que la vague épidémique circule, que des gens tombent malades, certains gravement, et tout ça. MAIS ce que j'ai appris hier soir en discutant avec des collègues m'a laissé sans voix ! Alors peut-être que certains d'entre vous étaient au courant, mais moi je l'ai appris cette nuit au boulot, j'explique :

Un ami d'un collègue était atteint d'un cancer généralisé, en phase terminale. Il était hospitalisé et est mort à l'hôpital trois jours après son admission. Sa famille, évidemment s'y attendait. Sa veuve a reçu le certificat de décès sur lequel était inscrit "mort du COVID" alors que cette personne était en phase terminale d'un cancer, donc plutôt décédée de son cancer plutôt que du COVID non ? Surtout qu'il n'avait pas de symptômes du COVID en entrant à l'hôpital. Bref, je pose la question "et pourquoi l'hôpital écrirait qu'il est mort du COVID plutôt que du cancer ?". Mon collègue me répond alors que les hôpitaux perçoivent des subventions (le terme est-il le bon ?) pour chaque mort du COVID, certainement à cause du protocole à respecter pour l'inhumation des défunts.

Donc là moi je me pose la question : est-ce que les chiffres des morts du COVID qu'on nous donne chaque jour sont-ils exacts ou tronqués ? Les hôpitaux ne déclarent-ils pas des décès dûs au COVID pour toucher de l'argent en plus ?

Comme vous l'ont affirmé d'autres avant moi, je confirme également que cette histoire est un vieil hoax qui traine depuis l'été dernier, et qui manifestement continue encore à trainer par ça par la... smiley

Portrait de swatss
28/janvier/2021 - 18h00
J-t -M-M a écrit :

Je vote contre.

Ça suffit les restrictions. Et arrêtons de foutre la pétoche au bon peuple.

Ben oui , votez contre , suffit ce maternage...

Et laissons crever tranquillement les gens , qu'est-ce-que l'on s'en fiche , une vie de perdue.

Gouvernement d’incapable bon a rien etc...

Ah on me dit que bizarrement cela ne se passe pas que en France et que presque tout les gouvernement font la même chose que en France... smiley

Portrait de Fitzcaraldo
28/janvier/2021 - 17h43

Les députés,sénateurs   vont  se mouiller? Enfin ceux qui se déplaceront!

Portrait de swatss
28/janvier/2021 - 17h42

Pas bête le coup du vote à l'assemblée et au sénat .

Ainsi nous verrons bien , que vote nos représentant... smiley

Portrait de Fitzcaraldo
28/janvier/2021 - 17h40

Nous ne sommes pas dans une vague  épidémique!

Comme face à un  tsunami. Avant rien d’alarmant. Après,courez bonnes gens mais c'est un peu tard pour fuir le littoral.

Portrait de stbx00
28/janvier/2021 - 16h18
C'est Mon Avis a écrit :

Je veux bien croire que la vague épidémique circule, que des gens tombent malades, certains gravement, et tout ça. MAIS ce que j'ai appris hier soir en discutant avec des collègues m'a laissé sans voix ! Alors peut-être que certains d'entre vous étaient au courant, mais moi je l'ai appris cette nuit au boulot, j'explique :

Un ami d'un collègue était atteint d'un cancer généralisé, en phase terminale. Il était hospitalisé et est mort à l'hôpital trois jours après son admission. Sa famille, évidemment s'y attendait. Sa veuve a reçu le certificat de décès sur lequel était inscrit "mort du COVID" alors que cette personne était en phase terminale d'un cancer, donc plutôt décédée de son cancer plutôt que du COVID non ? Surtout qu'il n'avait pas de symptômes du COVID en entrant à l'hôpital. Bref, je pose la question "et pourquoi l'hôpital écrirait qu'il est mort du COVID plutôt que du cancer ?". Mon collègue me répond alors que les hôpitaux perçoivent des subventions (le terme est-il le bon ?) pour chaque mort du COVID, certainement à cause du protocole à respecter pour l'inhumation des défunts.

Donc là moi je me pose la question : est-ce que les chiffres des morts du COVID qu'on nous donne chaque jour sont-ils exacts ou tronqués ? Les hôpitaux ne déclarent-ils pas des décès dûs au COVID pour toucher de l'argent en plus ?

"Un ami d'un collègue", "un parent de ma concierge", "la belle soeur d'un ami" - Quand une info commence comme ça... méfiance. Dans le cas présent il s'agit bien d'un hoax. Les hôpitaux (qui sont publics hein !) ne touchent pas de subvention en fonction du nombre de victimes du covid qu'ils enregistrent. Les décodeurs du Monde on déjà fait un article sur cette fake news le 25 septembre.

 

Sur le fond du sujet, à quel moment est-ce qu'on détermine qu'une victime l'est de la COVID ou pas ? On sait bien que l'immense majorité des victimes est déjà fragile, malade et âgée. Ce virus raccourcit une espérance de vie déjà courte à priori. Si on veut prendre en compte les problèmes que la victime avait avant de contracter le virus on détermine quel délai ? Une semaine ? Un mois ? Un an ? 

 

SI il y a un test COVID positif, ce sera un décès COVID. C'est ce qu'il y a de plus logique je trouve... 

Portrait de muzo 28
28/janvier/2021 - 16h11
C'est Mon Avis a écrit :

Elle l'a pourtant eu ! Et c'est simple, quand vous désirez inhumer votre proche décédé, et qu'on vous répond qu'il y a un protocole à respecter pour les morts du COVID, vous vous doutez alors de quoi a été déclaré mort votre proche...

D'ailleurs est-ce le certificat de décès ou l'acte de décès que la famille a eu entre les mains, je ne sais pas mais quoi qu'il en soit la veuve a bien lu que la mort de son mari en phase terminale d'un cancer était due au COVID...

il ne faut pas mélanger certificat de décès et acte de décès. Si je parle des documents c'est que je les connais, l'histoire de la colle, c'est parce que je les ferme  Après si un abrutit, vous raconte des crack....

Portrait de la cannoise
28/janvier/2021 - 16h01

ah, l'ami d'un collègue qui connait ..... Aucune info sur un certificat de décès remis à la famille et les pompes funèbres qui reçoivent elles la copie les concernant savent très bien quel protocole appliquer COVID, PaceMaker, autre... sans avoir à le communiquer ou à demander à la famille. Pipeau l'ami du collègue. 

Portrait de muzo 28
28/janvier/2021 - 15h59
C'est Mon Avis a écrit :

Elle l'a pourtant eu ! Et c'est simple, quand vous désirez inhumer votre proche décédé, et qu'on vous répond qu'il y a un protocole à respecter pour les morts du COVID, vous vous doutez alors de quoi a été déclaré mort votre proche...

D'ailleurs est-ce le certificat de décès ou l'acte de décès que la famille a eu entre les mains, je ne sais pas mais quoi qu'il en soit la veuve a bien lu que la mort de son mari en phase terminale d'un cancer était due au COVID...

le truc bleu collé, n'est pas donné à la famille. Les papiers sont pour les pompes funèbres et la mairie.