13/01 11:31

Les enquêteurs indonésiens ont bon espoir de retrouver la seconde boîte noire du Boeing qui s'est abîmé au large de Jakarta avec 62 personnes à bord le week-end dernier

Les enquêteurs indonésiens avaient bon espoir de pouvoir retrouver la seconde boîte noire du Boeing qui s'est abîmé au large de Jakarta avec 62 personnes à bord ce week-end. Des plongeurs ont repêché la veille une première boîte noire, l'enregistreur des paramètres de vol (FDR), et se concentrent désormais sur la recherche de l'enregistreur des conversations de la cabine de pilotage.

Ces enregistreurs pourraient donner des informations cruciales pour comprendre pourquoi le Boeing 737-500 de Sriwijaya Air a soudainement chuté de quelque 10.000 pieds (3.000 mètres) en moins d'une minute et plongé dans la mer de Java samedi.

«Les recherches continuent et nous espérons un bon résultat», a indiqué Rasman MS, un responsable des services de secours à des journalistes. Les boîtes noires, qui enregistrent notamment la vitesse, l'altitude et la direction de l'appareil, aident à déterminer les causes des crashs dans 90% des cas, selon les experts de l'aviation.

Les autorités n'ont pour l'instant pas donné d'indice sur ce qui avait pu causer l'accident de l'appareil vieux de 26 ans. L'agence américaine en charge de la sécurité des transports (NTSB) a indiqué sur son fil Twitter envoyer des enquêteurs à Jakarta, aux côtés de représentants de Boeing, de GE Aviation, le fabricant des moteurs de l'appareil, et de l'Autorité américaine à l'aviation (FAA).

Plus de 3.000 personnes participent aux efforts de recherche en mer, avec des dizaines de bateaux, des hélicoptères ainsi qu'un robot sous-marin.

Ailleurs sur le web

Vos réactions