06:58

Le site YouTube, propriété de Google, s'attaque à son tour à Donald Trump et a suspendu son compte cette nuit pour "au moins sept jours" pour "incitation à la haine"

06h35: Le site YouTube, propriété de Google, a suspendu cette nuit pour "au moins sept jours" la chaîne de Donald Trump et en a supprimé une vidéo pour motif de violation de sa politique luttant contre l'incitation à la violence. "Compte tenu des inquiétudes à propos de l'actuel risque de violence, nous avons supprimé le nouveau contenu mis en ligne sur la chaîne de Donald J. Trump pour violation de nos politiques", a écrit le site de vidéos dans un communiqué. La chaîne du président américain est désormais "suspendue de tout nouveau téléchargement de contenu pour au moins sept jours", a ajouté YouTube.

La semaine dernière, Facebook a suspendu les comptes Facebook et Instagram de Donald Trump à la suite de la violente invasion du Capitole américain par une foule de ses partisans, qui a provisoirement perturbé la certification de la victoire électorale du démocrate Joe Biden. Twitter est allé plus loin en supprimant le compte du milliardaire républicain, le privant de sa plateforme préférée. D'autres réseaux sociaux comme Snapchat et Twitch ont également suspendu le compte du président Trump.

06h01: A huit jours de la fin de son mandat, Donald Trump a jugé mardi qu'il n'y avait aucune chance qu'il soit démis de ses fonctions et a appelé au calme lors de sa première sortie depuis les violences de ses partisans au Capitole qui ont ébranlé l'Amérique. "Le 25e amendement ne représente aucun risque pour moi", a déclaré M. Trump depuis Alamo, au Texas, évoquant l'appel des démocrates au vice-président Mike Pence à le déclarer inapte à exercer sa fonction.

"Le temps de l'apaisement est venu pour notre pays, le temps de la paix et du calme", a ajouté le président américain, dans un discours à la tonalité contrastant singulièrement avec celui, très agressif, prononcé le 6 janvier devant ses sympathisants juste avant l'assaut du Capitole. Plus isolé que jamais au sein de son propre camp, Donald Trump pourrait devenir le premier président américain à être deux fois mis en accusation au Congrès ("impeached") dans une procédure de destitution.

La Chambre examinera l'acte d'accusation mercredi et devrait voter le même jour. Lors de son départ de Washington, mardi matin, il avait dénoncé cette procédure initiée par les démocrates, la jugeant "totalement ridicule" et affirmant qu'elle suscitait "une immense colère" à travers les Etats-Unis.

Dans la tourmente à huit jours de la fin de son mandat, il a refusé de reconnaître la moindre responsabilité dans l'assaut contre le Capitole, jugeant que son discours avait été "tout à fait convenable". Il a rencontré lundi soir son vice-président Mike Pence qui a, semble-t-il, décidé de faire -- pour l'heure -- front commun avec lui face aux démocrates, rejetant les appels à le démettre de ses fonctions.

Au Texas, il a longuement fait l'éloge du mur construit à la frontière avec le Mexique. "J'ai tenu mes promesses", a-t-il martelé, évoquant un mur de 450 miles (725 kilomètres). On est toutefois loin, très loin, du "grand, magnifique" mur promis par Donald Trump en campagne en 2016. Sur ce total, seule une vingtaine de kilomètres correspond à la construction d'un mur là où il n'existait aucune barrière physique auparavant. Le reste correspondant à des améliorations et/ou renforcements de barrières existantes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Parapluie
13/janvier/2021 - 13h58

La cancel culture à son œuvre...

Portrait de toutvabien
13/janvier/2021 - 13h24
Genesis V a écrit :

Tout ce qui va dans le sens de la dictature gauchiste, vous approuvez systématiquement. Vous êtes bonne pour la Corée du Nord, louez une Trabant et filez-y vite !

C'est tout ce qu'elle sait dire. Manifestement elle n'a pas l’électricité à tous les étages.

Portrait de Imene28
13/janvier/2021 - 12h37

Perle entendue hier soir dans le journal d'arte:

"Trump a continué de jeter de l'huile sur le feu en déclarant qu'il ne voulait aucune violence"

Portrait de PhilRAI
13/janvier/2021 - 11h07

Toute opposition à une politique, toute dénonciation de tricherie, peuvent être considérées comme incitation à la haine. C'est la fin de la démocratie et de la libre expression.

Portrait de Genesis V
13/janvier/2021 - 10h29
LORIEPIE38 a écrit :

Très bien smileysmileysmiley 

Tout ce qui va dans le sens de la dictature gauchiste, vous approuvez systématiquement. Vous êtes bonne pour la Corée du Nord, louez une Trabant et filez-y vite !

Portrait de L'ecume des choses
13/janvier/2021 - 10h17

Les GAFA: de dangereux islamo gauchsites

Portrait de ©Schoenauer©
13/janvier/2021 - 10h02
itsmeagainagain a écrit :

mdr ! c est vrai que le chomage aussi bas, les autres , les obama, clinton et le reste, n avaient jamais reussi !

donc si trump a fait pire , les autres n ont pas fait mieux ! au contaire !

Tweeter vient de fermer le compte de Barron Trump le dernier fils de Donald.  Vive la liberté d'expression selon les Gafa.  

Portrait de LORIEPIE38
13/janvier/2021 - 09h25

Très bien smileysmileysmiley 

Portrait de itsmeagainagain
13/janvier/2021 - 09h22
Martel688 a écrit :

Je n'aime pas Trump.

Je le crois dangereux et égotique, mais ça devient ridicule.

 

Il y a bien plus dangereux que lui à bannir des réseaux sociaux avant de s'attaquer à ses comptes.

Ne serait-ce que sur Twitter, sans doute l'un des réseaux les plus tolérants sur l'intolérable, qui laisse gentiment vivre les comptes d'islamistes appelant aux meurtres en tout genre dès lors que l'on est pas d'accord avec eux, de nazillons aux propos gerbants, j'en passe et pas des meilleurs...

Oui, les GAFA sont des dictateurs à l'éthique plus que variable suivant leurs intérêts.

+ 1000

Portrait de itsmeagainagain
13/janvier/2021 - 09h18
arquen a écrit :

Démonstration, s'il en était besoin, que les GAFA sont désormais les seuls maîtres de la liberté de parole et qu'ils tiennent donc entre leurs mains la Démocratie Mondiale.

Vite que ces nouveaux dictateurs soient démantelés ! Après whatsapp, twitter et facebook qui voient partir des dizaines de millions d'"abonnés" cà va être autour de youtube de constater une perte inconsidérable d'abonnés vers les plate-formes concurrentes comme dailymotion, vimeo, flickr ou encore twitch. 

on apprend ce matin que ces gafa si "democrates" on deja perdu 33,6 MILLIARDS de dollars ! en quelques jours !

:je parie que ca va les calmer !  

Portrait de itsmeagainagain
13/janvier/2021 - 09h16
LOIC 33 a écrit :

Je pense que le principal c'est qu'il dégage et ne puisse plus revenir !  Il sera difficile à ses successeurs de faire pire que lui !!!!

mdr ! c est vrai que le chomage aussi bas, les autres , les obama, clinton et le reste, n avaient jamais reussi !

donc si trump a fait pire , les autres n ont pas fait mieux ! au contaire !

Portrait de Martel688
13/janvier/2021 - 09h01

Je n'aime pas Trump.

Je le crois dangereux et égotique, mais ça devient ridicule.

 

Il y a bien plus dangereux que lui à bannir des réseaux sociaux avant de s'attaquer à ses comptes.

Ne serait-ce que sur Twitter, sans doute l'un des réseaux les plus tolérants sur l'intolérable, qui laisse gentiment vivre les comptes d'islamistes appelant aux meurtres en tout genre dès lors que l'on est pas d'accord avec eux, de nazillons aux propos gerbants, j'en passe et pas des meilleurs...

Oui, les GAFA sont des dictateurs à l'éthique plus que variable suivant leurs intérêts.

Portrait de Nganiayajmm
13/janvier/2021 - 08h50
arquen a écrit :

Démonstration, s'il en était besoin, que les GAFA sont désormais les seuls maîtres de la liberté de parole et qu'ils tiennent donc entre leurs mains la Démocratie Mondiale.

Vite que ces nouveaux dictateurs soient démantelés ! Après whatsapp, twitter et facebook qui voient partir des dizaines de millions d'"abonnés" cà va être autour de youtube de constater une perte inconsidérable d'abonnés vers les plate-formes concurrentes comme dailymotion, vimeo, flickr ou encore twitch. 

Dream, dream, dream

'' il vaut mieux prendre ses désirs pour des réalités que son slip pour une tasse de café '' Pierre Dac

Portrait de LOIC 33
13/janvier/2021 - 08h33

Je pense que le principal c'est qu'il dégage et ne puisse plus revenir !  Il sera difficile à ses successeurs de faire pire que lui !!!!

Portrait de krisb37
13/janvier/2021 - 08h31

"des ONG avaient demandé à YouTube la suppression de la chaîne officielle de Donald Trump, menaçant la compagnie de Google de boycott publicitaire. « Si YouTube n'est pas d'accord avec nous et refuse de rejoindre les autres plateformes qui ont banni Trump, nous ferons appel aux annonceurs », avait déclaré Jim Steyer, fondateur de l'association Common Sense Media. Il est aussi l’un des leaders de #StopHateForProfit, la coalition d’ONG ayant menacé YouTube. "

Le Figaro.

 

Portrait de Jilou1994
13/janvier/2021 - 08h00

On a les dirigeants que l'on mérite ! Pas la peine de perdre notre temps à blâmer celui-ci ou celui-là. Si nous accomplissons les sacrifices qu'il faut pour devenir majoritairement plus vertueux voire plus spirituels alors nous pourrons élire des personnes d'un niveau de conscience supérieur. Mais si nous restons à un niveau bassement matériel alors quoi que l'on fasse on aura toujours des trompeurs à la tête des gouvernements et bien sûr qui profiteront largement comme maintenant de ceux qui sont prêts à être trompés en vivant pour un plat de lentilles. Trompeurs/trompés, Tricheurs/trichés. Reveillez-vous âmes endormies. 

Portrait de arquen
13/janvier/2021 - 07h06

Démonstration, s'il en était besoin, que les GAFA sont désormais les seuls maîtres de la liberté de parole et qu'ils tiennent donc entre leurs mains la Démocratie Mondiale.

Vite que ces nouveaux dictateurs soient démantelés ! Après whatsapp, twitter et facebook qui voient partir des dizaines de millions d'"abonnés" cà va être autour de youtube de constater une perte inconsidérable d'abonnés vers les plate-formes concurrentes comme dailymotion, vimeo, flickr ou encore twitch.