05/01/2021 15:32

L’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn annonce sa nomination à l’Organisation mondiale de la santé à Genève, où elle sera chargée du suivi des questions multilatérales

L'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé mardi sa nomination à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à Genève, où elle sera chargée du suivi des questions multilatérales. « Je vous confirme » avoir rejoint le 4 janvier le cabinet du directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, a-t-elle déclaré à l’AFP, confirmant une information de l’Opinion. Contactée par l’AFP, l’agence onusienne basée à Genève n’était pas joignable dans l’immédiat pour préciser le rôle que sera amenée à jouer l’ex-ministre française.

Cette nomination marque une nouvelle étape dans la carrière d’Agnès Buzyn, 58 ans. Novice en politique, cette médecin spécialiste des leucémies et de la greffe de moelle, est inconnue du grand public en France lorsqu’elle est nommée en mai 2017 au sein du gouvernement. En février 2020, au tout début de l’épidémie de nouveau coronavirus, elle quitte son poste pour remplacer au pied levé Benjamin Griveaux, candidat de la majorité à la mairie de Paris, disqualifié par un scandale sexuel.

A l’issue d’une campagne calamiteuse, l’ancienne ministre arrive troisième au second tour de ces élections municipales et doit se contenter d’un mandat de conseillère municipale dans le 17e arrondissement de Paris. Plus encore que son score décevant, ce sont des confidences publiées par journal Le Monde au surlendemain du 1er tour de ces élections qui ont signé sa disgrâce. Elle disait avoir voulu « mettre fin à cette mascarade » des élections avant leur tenue en raison de l’épidémie qui s’annonçait, expression qu’elle a ensuite regrettée.

En retrait depuis son échec électoral, celle qui a remis pendant plusieurs semaines sa blouse de médecin à l’hôpital Percy à Clamart (région parisienne) ne s’est exprimée publiquement qu’à trois reprises: dans les colonnes du journal Le Figaro en mai pour dénoncer « un emballement médiatique d’une violence inouïe, des propos complotistes, antisémites, sur les réseaux sociaux ». Puis en juin et en septembre devant l’Assemblée nationale et le Sénat français pour assurer notamment avoir alerté la présidence française et Matignon « autour du 11 janvier » et avoir « pressenti » dès le 22 janvier la potentielle gravité de l’épidémie de Covid-19.



Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Libellule65
6/janvier/2021 - 10h21 - depuis l'application mobile
air libre a écrit :

a libellule 65

Je connais bon nombre de Français, travailleurs émigrés en Suisse qui pour des emplois peu qualifiés touchent 3800 euros par mois, salaire d'un cadre de bon niveau en France, ils sont ravis, même si des contraintes existent.

Si votre vie est si difficile, vous devriez faire de même habiter en France et travailler en Suisse, que croyez vous que va faire Mme Buzyn... soit elle va vivre à Genève tous frais payés par l'employeur, soit elle va vivre en France avec les indemnités de déplacement, financièrement c'est comme vous dites le Jackpot pour elle.

@air libre J’ai la chance de faire partie des « nantis », un bon travail et un bon salaire, idem pour mon mari, donc pas besoin de travailler en Suisse et vivre en France ! Par contre, beaucoup de personnes autour de moi tirent le diable par la queue et c’est peu dire ! Et cela ne risque pas de s’arranger en cette période ! Et je persiste, 3800.- euros c’est la misère, sauf si vous êtes un couple et que vous multiplier ce montant par 2 ! Vos connaissances n’ont probablement pas envie de se plaindre et de chercher la compassion, c’est tout à leur honneur. Bonne journée.

Portrait de Capri
6/janvier/2021 - 00h06

C'est comme si Mr Dupont aurait été nommé au "cabinet du Premier Ministre français en charge des questions de la France" - OMS est multilatérale par essence... alors traiter des questions multilatérales à l'OMS est un pléonasme de mon point de vue ! Ce genre de poste (du type "Chargé de mission..." aussi) qui ne veut rien dire, ressemble à un placard doré.

Portrait de Capri
5/janvier/2021 - 23h14

Mon opinion au sujet de Mme Buzyn est la suivante : le gouvernement (Mr. Macron) 1) a fait le diagnostic de son incompétence à son poste (l'extrait public de Cash Investigation va dans ce sens - partie visible de l'iceberg) et 2) l'a "sortie" aussi rapidement que possible pour ne pas qu'elle ait à gérer la pandémie en cours de développement, 3) l'a flinguée en l'envoyant au casse-pipe à l'élection à la Mairie de Paris (Mme Buzyn était novice en politique...) qui était de toutes façons "pliée" en faveur de Mme Hidalgo dans un contexte aggravant pour LREM avec 1) un candidat dissident (Mr. Villani) et 2) un scandale sexuel infamant (j'ai vu la vidéo, oui, j'avoue) pour la personne qu'elle remplaçait au pied levé (Mr. Griveaux). Maintenant, elle s'est trouvée un lot de consolation comme "membre du cabinet à la présidence de l'OMS en charge des questions multilatérales" ce qui ne veut rien dire car l'OMS est une organisation multilatérale par essence... donc c'est un placard doré bien payé et puis c'est tout. Le grand public découvre ces pratiques de recaser des gens, qui ont toujours existé. Je rappelle par exemple que Chantal Jouanno (UDI) bénéficie d'un salaire de 14.700 a la tête de la Commission nationale du débat public (CNDP) et quand, justement, un débat public national a été organisé par et pour E. Macron, elle n'a pas été (et ne s'est pas) impliquée dans le processus...

Portrait de Capri
5/janvier/2021 - 23h02
seb2746 a écrit :

Une criminelle qui aura l'immunité diplomatique (que depuis Septembre 2020 pour les membres de l'OMsmiley, ce qui lui permet de ne PAS devoir répondre de ses crimes ni sa gestion et la mise en danger du peuple Français devant des tribunaux.15 000 euros net/mois, une pensée pour la pauvre diplomate Française qu'on a EXPULSE aux Philippine pour avoir sa place, merci l'Elysée.

 

Le pire, c'est même plus caché : « Je devais m’immuniser contre d’éventuelles futures condamnations judiciaires. » justifie l’ancienne Ministre de la Santé...

"Une diplomate française qu'on a expulsé aux Philippines" : hum... expulsée, vraiment ? Ou bien une mutation classique d'un poste d'expatrié à un autre ? Les mots ont leur importance, vous savez.

Ensuite vous citez un journal parodique ! Evidemment que Mme Buzyn n'a pas tenu les propos que vous lui prêtez.

Mme Buzyn était sans doute incompétente à son poste - en tous cas, elle est apparue ainsi. Est-ce pour autant une raison de faire circuler des informations erronées à son sujet ? Je ne crois pas.

Portrait de Libellule65
5/janvier/2021 - 21h50 - depuis l'application mobile
air libre a écrit :

quand on sait que le salaire minimum en Suisse est de 3.800 euros elle ne doit pas regretter son poste de ministre ni de maire de Paris.

@air libre. Essayez donc de vivre en Suisse avec 3800.- euros ! c’est le minimum vital ! C’est juste le jackpot pour un français qui travaille en Suisse et qui vit en France ! Pour un Suisse, c’est la misère: quand il a payé son loyer, son assurance-maladie, ses impôts, l’électricité, l’assurance-ménage, les taxes déchets, l’abonnement TV-Internet-portable (oui, parce qu’il faut bien rester connecté!), un abonnement de transport pour aller travailler.... et bien, croyez-moi, il va avoir beaucoup, beaucoup de peine pour manger ! Eh oui.... parce que sont porte-monnaie sera quasiment vide et que la bouffe en Suisse coûte tellement chère que son assiette sera juste remplie de pâtes à la sauce tomate, de riz, de cervelas.... Arrêtez de fantasmer sur ces 3800.- Euros, je le répète, c’est le minimum vital. Quand vous gagnez ça, vous êtes dans la précarité, la misère quoi ! C’est bon pour un jeune qui vit chez ses parents, mais dès qu’il veux prendre sont indépendance alors là..... paroles d’une française qui vit en Suisse depuis 40 ans !!!

Portrait de Berger Blanc
5/janvier/2021 - 19h24

Bon ben tant pis !

Portrait de ratatouille
5/janvier/2021 - 18h25

Elle a bénéficié d’une récompense d’entre-soi ...

pour service rendu au gvt...

Portrait de Lepton
5/janvier/2021 - 18h03

Aie !Je viens de tomber de l'armoire !! Pourtant  j'en ai vu des scandales et de la super  braderie au grand n'importe quoi..Après  DSK et surtout  Lagarde avec ses casseroles "Tapie"au FMI voilà la girl Power médecin à l'OMS.

Portrait de OlivierB
5/janvier/2021 - 17h02

Ane yes bouzin qui declarait, en fevrier 2020," le risque de voir ce covid en france est quasi nul " n effet c'est elle qui est completement nulle !

Portrait de jarod.26
5/janvier/2021 - 16h40

c'est une blague ou bien oO

Portrait de girolle
5/janvier/2021 - 16h36

 Quelle honte ! je suis écœurée ! Aucune éthique aucun respect de soi et toujours plus !

Portrait de bib
5/janvier/2021 - 16h05

on parle de la même personne qui est partie en vrille à l'annonce des résultats du 1er tour des municipales à Paris ?

la vaste blague continue....

Portrait de renelle
5/janvier/2021 - 16h01

l' OMS n'avait vraiment pas besoin de cette nomination  , complétement  dévastateur en thermes de crédibilité  mais qui l'a nommé  à ce poste ? pour le coup ce gouvernement jusqu'au bout du bout auront été dans le mépris  le plus total  , un nouveau scandale d'état  !!!!!

Portrait de Yanik65
5/janvier/2021 - 15h52

C'est vrai qu'elle a tellement bien géré le Covid chez nous que ça méritait bien une petite promotion ... smiley

Portrait de LOIC 33
5/janvier/2021 - 15h43

Qu'ils fassent bien ou mal il rebondissent toujours !