02/01 16:07

Rave-party en Ille-et-Vilaine: Une enquête judiciaire ouverte - Plus de 1.220 infractions COVID et 420 infractions diverses, annonce le ministre de l’Intérieur

16h03: Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce que "les gendarmes ont, jusqu’à maintenant, établis 1.225 infractions COVID (masques-rassemblement-couvre feu) + 420 infractions diverses dont 225 en lien avec les stupéfiants.". "Matériels saisis et nombreuses personnes en garde à vue", ajoute le ministre. 

12h03: La rave party sauvage qui se tenait depuis jeudi soir avec environ 2.500 fêtards venus de France et de l’étranger à Lieuron, au sud de Rennes, pour fêter le Nouvel An, s’est terminée samedi matin. Plus de 1.200 verbalisations ont été effectuées, et le matériel a été saisi.

Dans la nuit de vendredi à samedi le son de la techno qui retentissait depuis jeudi soir dans deux hangars transformés en boîte de nuit sauvage, s’est tu. Au petit matin, dès 05h30 selon la préfecture d’Ille-et-Vilaine, les premiers fêtards ont commencé doucement à quitter ce petit hameau de la campagne bretonne.

«A 10H15 ce 2 janvier le site est sous contrôle des forces de l’ordre», a tweeté la préfecture. Selon un tweet du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin «Plus de 1.200 verbalisations» ont été effectuées et «Camion, matériel de sons et générateurs ont été saisis dans le lieu de la #raveparty illégale».

Plus de 800 verbalisations ont été dressées au titre des infractions Covid, pour non respect du couvre-feu, non port du masque et participation illicite à un rassemblement, a détaillé Emmanuel Berthier, préfet d’Ille-et-Vilaine et de Bretagne, lors d’une conférence de presse samedi matin à Lohéac, près de Lieuron.

Il a aussi précisé que plusieurs centaines d’amendes délictuelles ont été dressées pour usage de stupéfiant et que 400 personnes faisaient encore l’objet de contrôles au moment de la conférence de presse.

Les forces de l’ordre, positionnées depuis jeudi soir sur les axes d’accès au site, procédaient samedi matin au contrôle systématique de tous ceux qui sortaient du périmètre, à pied ou en voiture. Les personnes contrôlées étaient notamment interrogées sur la prise de stupéfiants, et leur sensibilité oculaire vérifiée à l’aide d’une lampe, a constaté un photographe de l’AFP. Des contrôles qui peuvent durer une dizaine de minutes.

Des renforts de gendarmerie étaient arrivés sur place samedi matin. En nombre, les gendarmes ont resserré peu à peu le dispositif autour du lieu de la fête, a constaté un photographe de l’AFP. Arrivés dans les hangars les forces de l’ordre ont réveillé les derniers teufeurs et les ont regroupé pour les contrôler, le tout dans le calme.

L’Agence régionale de santé (ARS) de Bretagne rappelle samedi dans un communiqué que ce rassemblement «présente un très fort risque de diffusion de la Covid-19» et invite les fêtards à «observer sans délai un isolement à domicile strict de sept jours» mais aussi à se faire dépister dans sept jours ou encore à rester isolé en l’attente des résultats.

La préfecture précise samedi dans un tweet qu’un «centre de tests antigéniques #Covid est mis en place devant le gymnase de Lieuron». «Ils ont mis leur vie en danger, leur santé, il faut maintenant que ces personnes préservent leur entourage», a expliqué le préfet, expliquant qu’était venu le temps de la «phase d’une responsabilité retrouvée»

Les organisateurs, qui sont toujours recherchés, avaient mis en place «une organisation extrêmement fugace, avec des points de chute nombreux», a expliqué lors de la conférence de presse le général commandant la région de gendarmerie de Bretagne, Pierre Sauvegrain.

Jeudi soir, les gendarmes avaient tenté en vain «d’empêcher cette installation et ont fait face à la violente hostilité de nombreux teufeurs», avait expliqué la préfecture d’Ille-et-Vilaine vendredi.

Lors de ces affrontements «un véhicule de la gendarmerie a été incendié, trois autres dégradés et les militaires ont essuyé des jets de bouteilles et de pierres, occasionnant des blessures légères», selon cette même source.

Faute de pouvoir empêcher la tenue de cette fête sauvage, la préfecture avait déployé les gendarmes aux abords de la fête. Des secouristes étaient venus sur place pour distribuer gel et masques «afin de limiter les risques de propagation du virus au sein du rassemblement» interdit par arrêté préfectoral.

Côté judiciaire une enquête a été ouverte pour «organisation illicite d’un rassemblement festif à caractère musical», «violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique», «dégradation du bien d’autrui en réunion» ou encore «travail dissimulé», «tenue illicite d’un débit de boissons» et «infractions à la législation sur les stupéfiants et notamment la facilitation de l’usage».

11h23: Le préfet d'Ille-et-Vilaine fait une conférence de presse pour faire le point sur la situation

"Les raveurs ont mis leur vie en danger, il faut maintenant qu’ils préservent celle de leur entourage (...) Ce matin, nous leur avons proposé de faire des tests antigéniques"

"400 personnes sont en cours de contrôle, plus de 800 infractions Covid ont été constatées", "Les forces de gendarmerie ont cherché à prendre le contrôle du site et ont été confrontées à des violences fortes"

10h30: LE POINT SUR LA SITUATION CE MATIN

Le son de la rave party sauvage qui se tenait depuis jeudi soir dans l’ouest de la France pour fêter le Nouvel An a été interrompu samedi matin et des fêtards commençaient à quitter les lieux, a-t-on appris auprès des autorités locales. « Il n’y a pas eu d’intervention des forces de l’ordre », souligne la préfecture du département d’Ille-et-Vilaine, précisant que les gendarmes, qui contrôlent les axes pour accéder sur les lieux où se trouvaient jeudi matin 2.500 personnes environ, procèdent à des opérations de contrôle et verbalisations.

Cette fête se tenait dans des hangars de la localité de Lieuron, au sud de la ville de Rennes (ouest), alors que la France avait décrété un « réveillon du 31 » décembre sous couvre-feu et malgré la menace d’une nouvelle flambée de Covid-19 dans ce pays. « Les forces de sécurité intérieure, nombreuses cette nuit à ma demande et les contrôles intensifs mis en place, conduisent à l’arrêt de la rave party illégale à #Lieuron sans violence. Nous poursuivons les contrôles et la verbalisation de chaque participant dès son départ du site », a tweeté le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin.

La préfecture a évoqué une « interruption du son » sans écarter la possibilité d’une reprise de la musique. Au moins un mur de son a été démonté, a-t-elle précisé. Les premiers départs ont eu lieu à 05H30 locales (04h30 GMT), selon la préfecture. Environ la moitié du parking où s’étaient garés les fêtards étaient vides samedi matin, a constaté un photographe de l’AFP.

Gérald Darmanin avait convoqué vendredi soir à Paris une réunion sur cette rave avec le préfet et des membres du cabinet. « Je travaille avec eux cette nuit au rétablissement d’une situation normale en permettant au maximum l’intégrité physique de tous », avait-il écrit sur son compte Twitter.

Jeudi soir, les gendarmes avaient tenté en vain « d’empêcher cette installation et ont fait face à la violente hostilité de nombreux teufeurs », avait expliqué la préfecture vendredi. Lors de ces affrontements « un véhicule de la gendarmerie a été incendié, trois autres dégradés et les militaires ont essuyé des jets de bouteilles et de pierres, occasionnant des blessures légères », selon cette même source.

10h21: Sur Twitter, le ministre de l’Intérieur annonce que « Sous l’autorité du Procureur, une enquête judiciaire a été ouverte et les organisateurs sont et seront identifiés et poursuivis »

10h14: Le préfet de Bretagne et d’Ille-et-Vilaine annonce qu’à 9h45, les forces de l’ordre ont procédé à plus de 450 verbalisations notamment pour non respect du couvre-feu, non port du masque et participation illicite à un rassemblement

08h05: Selon le journaliste Clément Lanot présent sur place, l'imposant matériel de sonorisation a pu quitter les lieux par camions... en échappant aux forces de l'ordre...

.

07h35: La fête se termine tranquillement sur place selon BFM TV alors que le système son a été démonté sans intervention de la police. C'est la fin simplement de la rave-party et alors que des centaines de personnes quittent les lieux.

.

06h50: Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a convoqué une réunion dans la soirée à Beauvau. « Dès 22 heures hier soir sur mon instruction, les gendarmes ont coupé l'entrée des véhicules qui se rendaient à cette rave-party », a-t-il annoncé sur Twitter.

.

05h03: Une rave-party rassemble près de 2 500 personnes à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, depuis jeudi soir. Les teufeurs squattent des hangars désaffectés, à une quarantaine de kilomètres au Sud de Rennes. Il n'y a pas eu d'évacuation des forces de l'ordre, les fêtards ont donc passé une deuxième nuit à faire la fête et cde samedi matin, ils sont encore tous sur place selon les témoignages sur les réseaux sociaux et au petit matin, toujours aucune intervention des forces de l'ordre.

Selon la préfecture le nombre de "teufeurs" est estimé vendredi matin à 2.500 personnes au plus fort de la soirée, "en provenance de différents départements et de l’étranger". Cinq Finistériens d'une vingtaine d'années, interrogés par l'AFP, affirment avoir appris l'existence de la soirée "par le bouche à oreille". "Il y avait même des étrangers, des Espagnols et des Italiens", ont-ils expliqué, confirmant les informations de la préfecture.

Des fêtards venus de Belgique et de Grande-Bretagne étaient également présents selon Jo, un participant alsacien interrogé par l'AFP. Ce dernier a rejoint jeudi soir à 19H30 un point de rendez-vous sur le parking d'un centre commercial avant de se diriger vers Lieuron. C'est ce qu'explique aussi Justine, une participante, "les premières informations été divulguées à 14 heures, ensuite une deuxième vague à 16 heures pour se rejoindre au convoi à Redon"

Alors comment est-il possible que les autorités soient incapables de faire cesser cette fête illégale ? A cela au moins deux raisons sont expliquées par France Bleu Bretagne

1/ Il y a encore beaucoup de teufeurs présents sur place. La plupart sont alcoolisés ou sous stupéfiants. Une évacuation avec des forces de l'ordre qui feraient face à des personnes dans cet état parait donc risquée.

2/ L'emplacement et la configuration du site sont aussi délicats. Les hangars désaffectés et le terrain principal, où sont garés la majorité des camions et des voitures, se trouvent juste en bordure de la voie express entre Rennes et Redon. On aperçoit d'ailleurs la rave en passant en voiture.

3/ Il y a également des maisons habitées à proximité du site. Et une seule petite route permet d'y accéder.

4/ Après les heurts de la première nuit, et la voiture de gendarmerie incendiée, les gendarmes se tiennent à bonne distance. Un hélicoptère a survolé plusieurs fois la zone vendredi.

Les autorités font donc le choix, pour le moment, de laisser teufeurs poursuivre leur rave. Et elles tentent de faire de la prévention, notamment pour éviter un cluster géant. Très peu de fêtards portent un masque. La protection civile en distribue donc plusieurs milliers depuis vendredi après-midi.

Pour le moment, la préfecture d’Ille-et-Vilaine ne veut pas aller à l’affrontement. La rave party est illégale mais à l’exception de la propagation du virus, il n’y a pas de mise en danger immédiate des participants. Alors plutôt que de prendre le risque de faire monter les tensions comme jeudi soir ou provoquer un mouvement de foule, la préfecture a choisi un bouclage de la zone : il est possible de quitter le rassemblement mais plus d’y accéder. 150 gendarmes encerclent le périmètre.

" width="100%" height="100%" allowfullscreen="" allow="autoplay">

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Amos
2/janvier/2021 - 20h38
Nganiayajmm a écrit :

Non rassurez vous, vous n'êtes pas le seul. Mais il est sur qu'en faisant ce genre de réflexion sur un forum ou se concentre un ramassi de frustrés, de donneurs de leçons et de matamores pour qui leur vdm devrait être la norme, vous alliez avoir des retours. 

Et c'est vrai qu'on vous y voit souvent. Vous confirmez donc que vous êtes un donneur de leçon, un frustré avec une VDM.

Bonjour chez vous.

Portrait de Amos
2/janvier/2021 - 19h31
L ECUME DES CHOSES a écrit :

on sacrifie une génération de jeunes, on plombe une économie

tout ca pour sauver de vieux obeses, quoi qu'il en coute !!!!

pour mémoire la Covid a fait 3 fois moins de morts que le cancer en 2020

Et puis comme ça moins de retraite à donner.

Portrait de Amos
2/janvier/2021 - 19h29
LeZébulon a écrit :

Si chacun pouvait penser aux autres et pas uniquement à soi même, protégeons nous, protégeons les autres.

Soyons solidaires avec chacun et avec nos parents, grands-parents.

Ce virus tue même des personnes de 25 ans.

Prenez soin de vous

La grippe aussi tue des jeunes de 25 ans. Donc c'est bon on a compris.

Le covid fait des victimes, mais il est moins mortel que le typhus, la peste ou encore la malaria.

 

Portrait de Lepton
2/janvier/2021 - 17h54
benvoyons a écrit :

 questions?  a qui appartenait ces hangars?  comment les murs de son sont alimentaient? si c'est par électricité  suffisait de couper l'alimentation  en avant des hagards. comment les camions contenant le materiel ont ils pu   s'enfuir  sans etre intercepte cela veut dire qu'il y avait un chemin non gardé par les gendarmeset donc que gens ont pu rejoindre la rave  sans etre controle.

Là ok mais quand tout avait commencé c'était trop tard.Une rêve n' est pas spontanée .Peut être pas simple

d 'anticiper et les bloquet en amont mais ce serait la solution.

Portrait de Nowo
2/janvier/2021 - 17h47
LeZébulon a écrit :

Je vous suggère de regarder ce reportage où les chinois sont enmenés de force dans les camps pour confinement. On va chez eux on les embarque, qu'ils soient d'accord ou pas

Depuis mars dernier on nous a montrés des images de Chine, avant que l'épidémie n'arrive chez nous quand je voyais ce qu'il se passait la bas (gens confinés, haut parleur dans les rues, drones pour traquer les passant etc.) je me disais "on ne fera jamais ça chez nous, c'est pas possible..."

Pourtant tout est arrivé !

Le soir du 31, dans ma ville, un coiffeur finissait ses derniers clients, quand à 20h10, 10 policiers sont arrivés, ils ont embarqués 3 personnes en garde à vue et verbalisés les autres présents dans le salon.

En effet ils les ont pas emmenés de force chez eux comme en Chine, il les ont mis en cellule toute la nuit.

"On va chez eux on les embarque, qu'ils soient d'accord ou pas"

 

 

 

Portrait de Mitsumi
2/janvier/2021 - 17h39

Un petit rappel à la loi comme pour les casseurs, ou au mieux une mini amende et hop on remet ça. J 'ai mal à "ma France" que je ne reconnait plus et qui sombre lentement mais surement dans le chaos total aidé par un gouvernement d'incapables  .Consternant.

Portrait de ThierryG
2/janvier/2021 - 17h23
LeZébulon a écrit :

Une pensée pour les 64 000 morts

A ce taux de mortalité, et en admettant que ces 64000 morts soient bien mort su covid, je pense qu'à part quelques cas particuliers près, on peut apparenter ces morts à de la "selection naturelle". Est-ce que ça valait le coup de foutre en l'air notre économie à cause de décisons irréfléchies et irresponsables? Non, je ne pense pas. En agissant de la sorte, notre gouvernement a salement hypothéqué l'avenir de la France et des français! Cette crise sanitaire d'ailleurs à comme toujours profités aux mêmes !

Portrait de dakota
2/janvier/2021 - 17h23
bibilababiole a écrit :

Sidéré par tous les commentaires ici. Une fois encore on a des spécialistes de terrain qui nous expliquent que c'est super facile de dégager 2500 personnes alcoolisées et dont certaines sont sous stupéfiants. Si, je trouve cette rave -party affligeante de bêtise, une intervention des forces de l'ordre aurait pu faire basculer la soirée dans le fait divers sordide. 

Quelle perte pour la France si on avait du avoir quelques zadistes et autres punks à chiens abimés en effet !!!

Portrait de jnn
2/janvier/2021 - 17h15
L ECUME DES CHOSES a écrit :

oui ca regorge d'ultracrépidarianistes de tous poils

Ton disque est rayé pépère !

Tu nous le sort tous les jours ton mot que tu as du apprendre en jouant au Scrabble dans ta maison de retraite ! smiley

Portrait de hummerH2
2/janvier/2021 - 17h12
benvoyons a écrit :

on aurait du les empecher de partir du hangar et le mettre tous en quarantaine  evidemment en otant tous les murs de son  installer

Il n'est pas trop tard pour garder ce fameux hangar sous le coude pour y parquer tous les contaminés déclarés à la Covid durant ces 36 heures  en attendant qu'ils en guérissent.

En leur laissant à disposition 1 boite de doliprane quand même, faut rester dans l'humanitaire !!! smiley

Portrait de Nowo
2/janvier/2021 - 16h52
LeZébulon a écrit :

Mesures dictatoriales ?

On voit que vous n'êtes jamais allé en Chine ou en Corée du Nord

A Wuhan en Chine ils étaient plusieurs milliers rassemblés au même endroit pour célébrer la nouvelle année...Je vous suggère de rechercher sur google des images de Chine pour ce nouvel an, ensuite faites la même recherche avec Paris et les champs Elysées, vous verrez la différence entre une dictature communiste et notre république démocratique, pays des droits de l'homme... 

 

Portrait de lxa75
2/janvier/2021 - 16h16

En fin de compte les forces de l'ordre ont eu la sagesse d'attendre la fin de cette lamentable et dangereuse histoire  , il y en a qui vont avoir la douloureuse dans la boite à lettre dans pas longtemps e se sera tant mieux 

Portrait de Lepton
2/janvier/2021 - 16h04
bibilababiole a écrit :

Sidéré par tous les commentaires ici. Une fois encore on a des spécialistes de terrain qui nous expliquent que c'est super facile de dégager 2500 personnes alcoolisées et dont certaines sont sous stupéfiants. Si, je trouve cette rave -party affligeante de bêtise, une intervention des forces de l'ordre aurait pu faire basculer la soirée dans le fait divers sordide. 

Entièrement d'accord.

Portrait de Lepton
2/janvier/2021 - 16h03
LeGaulois a écrit :

Il faut absolument créer des milices de patriotes pour contrer l'inéficacité du gouvernement. 

Oui oui ,en plus pour les vêtir, certains commerçants ont encore des stocks de chemises brunes et chemises noires à écouler,ce sera tout bénef smiley

Portrait de Nowo
2/janvier/2021 - 15h53

Qu'elle tristesse de voir tous ces commentaires applaudir les privations de liberté de notre gouvernement.

Oh oui la bonne excuse, le covid !

Pourtant, malgré toutes les mesures sanitaires, les couvre feu, les amendes et autres mesures dictatoriales de notre gouvernement l'épidémie progresse ! 

On laisse les écoles ouvertes, on laisse les transports en commun tourner, on laisse la foule des hypermarchés s'entasser dans les rayons, aux caisses et on accuse !

- On accuse les jeunes de faire la faites pour le jour de l'an !

- On accuse les petits commerces de propager l'épidémie !

- On accuse les restaurateurs, les cinémas, les théâtres la liste est longue...

On les accuse, on les montre du doigt, on les dénonce à la gendarmerie et on leur dit que c'est de leur faute si des gens meurent...

 

Portrait de bibilababiole
2/janvier/2021 - 15h44

Sidéré par tous les commentaires ici. Une fois encore on a des spécialistes de terrain qui nous expliquent que c'est super facile de dégager 2500 personnes alcoolisées et dont certaines sont sous stupéfiants. Si, je trouve cette rave -party affligeante de bêtise, une intervention des forces de l'ordre aurait pu faire basculer la soirée dans le fait divers sordide. 

Portrait de nantes55
2/janvier/2021 - 15h20

48 heures pour intervenir on a vraiment des dirigeants au cerveau lent.........On comprends pourquoi la vaccination est si lente

Portrait de LesRipoublicains
2/janvier/2021 - 14h22

Je propose de confier à la Gendarmerie la vaccination plutôt qu'aux Agences Régionales de Santé.

1200 verbalisations en moins d'une journée sur une toute petite partie du territoire par la gendarmerie, contre 332 vaccination par les ARS depuis 5 jours à l'échelle de la France entière.

On voit de quel côté est l'efficacité.

Portrait de bib
2/janvier/2021 - 14h04

il parait qu'on cherche des logisticiens, 

les organisateurs de cette rave me semblent assez doués smiley 

Portrait de ThierryG
2/janvier/2021 - 12h48
Nganiayajmm a écrit :

Non rassurez vous, vous n'êtes pas le seul. Mais il est sur qu'en faisant ce genre de réflexion sur un forum ou se concentre un ramassi de frustrés, de donneurs de leçons et de matamores pour qui leur vdm devrait être la norme, vous alliez avoir des retours. 

Ils peuvent avoir leur avis, j'ai le mien. J'ai lu beaucoup de personnes expliquer qu'en "situation pandémique", c'est cons d'agir de la sorte, moi je ne nous considère pas en situation de pandémie.

 

Je nous considère avant tout en situation d'austérité qui a diminué notre capacité de soins et qui fait partie de ces causes qui "obligent" le gouvernement à nous isoler.Moi je vois qu'il y a de nombreux pays qui n'ont pas confinés, qui n'ont pas tué leur économie et qui s'en sorte bien mieux que la France, ce qui m'incite à croire qu'on est gouverné par des incapbles (le début de crise était déjà très éclairant et rien n'a été fait depuis pour redonner un peu de crédibilité aux decidants)

 

Bref, chacun à le droit de prendre ses responsabilités, en refusant les lois liberticides et en osant se rassembler autour d'un DJ, et peu importe que tu sois un punk à chien, un bobo-parigot, ou plus simplement une famille soudée!

Portrait de C'est Mon Avis
2/janvier/2021 - 12h42
LeZébulon a écrit :

Va en Corée du Nord et reste y

Vous avez raison LeZébulon. Je suis allé, dans les années 80, en RDA, en Pologne, en URSS (camps d'ados avec les différents consulats dans les villes jumelées). J'avais 15, 16, 17, 18 ans. j'ai vu ce qu'étaient les pays de l'est, le manque, les interdictions, la peur, la dictature (la RDA n'avait de démocratique que le nom). j'ai pu parler avec des habitants des villes dans lesquelles j'étais, et croyez-moi, j'étais heureux d'être français et de vivre en France.

Alors ceux qui parlent de "dictature", de régime "néo communiste" n'y connaissent rien ! Croyez moi, un petit séjour à l'est ou en Amérique du sud, et ils descendront de l'avion à Roissy en embrassant le sol français !

Portrait de C'est Mon Avis
2/janvier/2021 - 12h34
Mon bon Blaze a écrit :

Avant de penser à parquer 2500 personnes pendant 7 jours  (vous vous rendez compte de la logistique ?), peut-être aurait-il fallu empêcher l’installation et l’accès à cette fête. Qui peut penser qu’en 2020 on arrive à déplacer des milliers de personnes et installer du matériel nécessitant des camions, sans que les forces de l’ordre n’aient été alertées auparavant ? Les jeunes savent qu’il va y avoir une fête et pas les flics?

S'ils avaient empêché cette fête à cet endroit là, elle aurait eu lieu ailleurs ! Oui il faut de la logistique pour "parquer" 2500 personnes, mais quand c'est 80000 dans un stade ça ne demande pas un effort surhumain, alors 2500 dans un hangar (et dans un état alcoolisé), ça n'aurait pas été la fin du monde non plus.

Voyez la logistique que ça va demander pour retrouver tous ces gugusses, sans compter ceux qui ne viendront pas aux convocations, ceux qui se seront enfuis en Belgique, les étrangers qui étaient là,...

Au moins en les "parquant" ils auraient tout le monde sous la main...

Là où je vous rejoins, c'est qu'effectivement les forces de l'ordre auraient pu être au courant de cette fête, et de ce fait, prévoir la logistique nécessaire pour les maintenir pendant 7 jours dans ce hangar...

Portrait de Mon bon Blaze
2/janvier/2021 - 12h24
C'est Mon Avis a écrit :

Encore une fois, tout a été fait en dépit du bon sens ! Une rêve party qui dure 36 heures, sans aucune intervention des forces de l'ordre qui avaient peur que ça dégénère ! Où va t-on !!!

Il aurait fallu leur laisser faire leur fête, et une fois que tout ce beau monde était là, il aura fallu boucler le secteur et empêcher les "fêtards" de sortir pendant 7 jours ! De cette façon, les renforts auraient eu le temps de venir, de contrôler et d'empêcher ces individus d'aller contaminer les autres !

Maintenant, grâce à ces gugusses égoïstes, des personnes fragiles peuvent contracter le virus, le passer à d'autres, du coup remplir les hôpitaux, et c'est le serpent qui se mord la queue, tout le monde va se retrouver à nouveau confiné pour éviter que les services de réanimation soient pleins !

Les gens râlent car il sont confinés, mais ne font rien pour éviter de l'être !

Avant de penser à parquer 2500 personnes pendant 7 jours  (vous vous rendez compte de la logistique ?), peut-être aurait-il fallu empêcher l’installation et l’accès à cette fête. Qui peut penser qu’en 2020 on arrive à déplacer des milliers de personnes et installer du matériel nécessitant des camions, sans que les forces de l’ordre n’aient été alertées auparavant ? Les jeunes savent qu’il va y avoir une fête et pas les flics?

Portrait de geneva
2/janvier/2021 - 12h24
Raouda28 a écrit :

Si on m'avait dit qu'un jour j'applaudirais des punks à chien. Bretons par dessus le marché. Mais franchement un grand bravo à ces jeunes qui montrent la voie à tout le monde. 

On commence l'année en ridiculisant le régime néo communiste de macron. C'est exactement ce qu'il faut reproduire le plus possible. Seule une désobéissance générale permettra à la vie de reprendre ses droits le plus rapidement possible. 

"ces jeunes qui montrent la voie à tout le monde"... On hallucine là !

Les pays d'Europe reconfinent. En Allemagne, par exemple, tu ne peux pas passer d'un land à l'autre. Et pour que quelques "jeunes" bien alcoolisés, bien drogués s'amusent, il faut accepter... Mais on rêve !!!

Il n'y a pas que des frustrés sur ce site, mais il y a des gens qui vivent ce Covid autrement qu'en faisant la fête et d'autres qui y laissent leur peau.

Tous ces "jeunes" ne peuvent-ils pas se passer pendant quelques mois de "s'amuser"... ! on rêve !!!

 
Portrait de jnn
2/janvier/2021 - 12h23
Nganiayajmm a écrit :

Merci pour vos bons vœux de santé . En tant que soignant de plus de 50 ans je vais d'ailleurs me faire vacciner la semaine prochaine. Je n'insulte personne je constate des faits 

Vous semblez avoir une vie de rêve vous qui accusez les autres d'avoir une VDM !

Portrait de C'est Mon Avis
2/janvier/2021 - 12h00

Encore une fois, tout a été fait en dépit du bon sens ! Une rêve party qui dure 36 heures, sans aucune intervention des forces de l'ordre qui avaient peur que ça dégénère ! Où va t-on !!!

Il aurait fallu leur laisser faire leur fête, et une fois que tout ce beau monde était là, il aura fallu boucler le secteur et empêcher les "fêtards" de sortir pendant 7 jours ! De cette façon, les renforts auraient eu le temps de venir, de contrôler et d'empêcher ces individus d'aller contaminer les autres !

Maintenant, grâce à ces gugusses égoïstes, des personnes fragiles peuvent contracter le virus, le passer à d'autres, du coup remplir les hôpitaux, et c'est le serpent qui se mord la queue, tout le monde va se retrouver à nouveau confiné pour éviter que les services de réanimation soient pleins !

Les gens râlent car il sont confinés, mais ne font rien pour éviter de l'être !

Portrait de lxa75
2/janvier/2021 - 11h25

Un truc paradoxal c'est que la police aurait  laissé passé le camion qui contenait la sono ET  Dire qu'autrefois il y a eu des tas de cochonneries d'entreposées dans ces bâtiments

Portrait de Mon bon Blaze
2/janvier/2021 - 11h04

L’histoire retiendra que le gouvernement Macron a divisé les Français sur absolument tous les sujets qu’ils ont eu à gérer. Leur incompétence, le manque d’autorité, l’amateurisme dont ils ont fait preuve est hallucinant. Gilets jaune, vaccination, explications sur le masque, 1er déconfinement, incapacité à faire respecter les consignes, ils ont vraiment tout foiré. Ce ne sont pas les Français qui font n’importe quoi, c’est le gouvernement qui est incapable de nous gérer.

Portrait de Frollo..
2/janvier/2021 - 10h37

C'est la FÊÊÊÊTE smiley

Portrait de Vieux Molon
2/janvier/2021 - 10h28
LeZébulon a écrit :

Effectivement vous êtes le seul

Il n'est pas seul, moi aussi je dit vive la fêêête !