01/01 10:16

Réveillon à Marseille - La police intervient pour stopper une fête clandestine avec plus de 300 personnes - L’organisateur de la soirée et deux autres hommes ayant commis des violences sur les policiers sont en garde-à-vue

A Marseille, la police est intervenue pour stopper une fête clandestine qui regroupait plus de 300 personnes malgré les interdictions en vigueur et les menaces du gouvernement selon La Provence qui révèle cette affaire. Il était environ 1h30 et les policiers du service départemental de nuit ont vu les appels au 17 se sont multipliés, évoquant un énorme rassemblement de voitures et des dizaines d’allées et venues autour d’une salle située au 26 rue Francois Mauriac (10e) à Marseille.

Ils sont donc arrivée en force ) plus de 80 au vu de l'importance de la réunion. Quelques dizaines de fêtards ont pu filer à la vue des policiers mais une majorité s’est retrouvée coincée à l’intérieur de cette salle.

La Provence précise que 156 personnes ont écopé d’une amende de 135 euros et trois individus ont été interpellés et placés en garde à vue : l’organisateur de la soirée et deux autres hommes ayant commis des violences sur les policiers lors de leur intervention. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de C'est Mon Avis
1/janvier/2021 - 12h08

Et bien sûr ils ont laissé repartir ces personnes tranquillement, leur amende sous le bras (il y avait 300 personnes et seules 156 ont été verbalisées ?).

Il aurait fallu enfermer toutes ces personnes dans la salle pendant 7 jours, pour éviter toute contamination extérieure au cas où certaines furent positives au COVID ! Là on distribue des amendes et on les laisse repartir dans la nature, quitte à aller contaminer d'autres personnes !

La fête, pourquoi pas, mais sous certaines conditions, dont celle d'être mis en "quarantaine" (7 jours) suite à la participation à ces fêtes ! Distribuer des amendes ne suffit pas !