09/12/2020 07:14

Une semaine après la disparition de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing, jour de deuil national aujourd'hui en France : De quoi s'agit-il ?

Une semaine après la disparition de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing, mort le 2 décembre dernier à l'âge de 94 ans, un jour de deuil national se tient aujourd'hui partout en France. Mais en quoi consiste, concrètement, cette journée mémorielle décrétée par l'Elysée ?

Comme l'explique le site vie-publique.fr, pour marquer l’hommage de la Nation à un président de la République défunt ou à des personnes décédées dans des circonstances marquantes, un deuil national d'une ou plusieurs journées peut être décidé.

Selon la règle, c’est le président de la République en exercice qui, concrètement, prend cette décision. En l'occurence, c'est donc Emmanuel Macron, dans une allocution faite au lendemain de la disparition de Valéry Giscard d'Estaing, qui avait annoncé qu'une journée de deuil national se tiendrait ce mercredi 9 décembre.

Une procédure classique dans les usages républicains puisqu'une journée de deuil national avait aussi été décrétée au moment de la mort de Jacques Chirac. Elle avait d'ailleurs eu lieu le 30 septembre 2019. 

Le général de Gaulle, en 1970, Georges Pompidou (1974) et François Mitterrand (1996) y avaient également eu droit, soit, à ce jour et au total, les quatre présidents de la Ve République décédés avant Valéry Giscard d'Estaing. Il existe peu de dispositions juridiques sur la façon dont doit se tenir un deuil national mais, généralement, les drapeaux sont mis en berne sur les bâtiments et édifices publics, c'est-à-dire abaissés à mi-mât.

A défaut, un ruban noir, appelé la cravate, est noué au sommet du mât. Une minute de silence peut également être observée. Aujourd'hui, celle-ci pourrait d'ailleurs se faire via la représentation nationale, c'est-à-dire à l'Assemblée, lors des questions au gouvernement. Comme l'a indiqué son entourage, l'ancien Président Valéry Giscard d'Estaing a été enterré samedi dernier à Authon (Loir-et-Cher), où il résidait et où repose sa plus jeune fille, Jacinte, décédée en 2018 d'une longue maladie.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions