08/12/2020 12:02

Le magazine LGBT Têtu fête demain son 25e anniversaire, avec notamment une interview de François Hollande qui revient sur le mariage pour tous

"Un quart de siècle pour la visibilité homosexuelle": le magazine LGBT Têtu fête mercredi son 25e anniversaire, avec un numéro spécial avec "l'icône" Mylène Farmer en couverture, mais aussi une interview de François Hollande qui revient sur le mariage pour tous. "Au départ, en 1995, Têtu, c'était un peu comme Radio Londres. C'était le seul média qui parlait vraiment des questions homosexuelles", dit à l'AFP son directeur de la rédaction Romain Burrel. "Il n'y avait alors pas encore la trithérapie contre le VIH, le Pacs n'avait pas encore été voté, et on était loin du mariage pour tous.

Autant de combats que ce magazine a portés. En 25 ans, la société a énormément changé" pour les LGBT, explique-t-il. Mais dans ce numéro anniversaire, Têtu énumère aussi "les combats qui restent à mener", parmi lesquels la PMA pour les couples de femmes. "Si Emmanuel Macron avait dû tirer une leçon de notre expérience, c'eut été de faire voter la PMA dès le début de son mandat", dit à ce sujet l'ex-président François Hollande.

Clément Beaune, secrétaire d'Etat chargé des affaires européennes, fait son "coming-out" médiatique et annonce être gay. Il promet d'aller en Pologne "au début de l'année prochaine" dans une zone déclarée "sans-LGBT" et d'aller "soutenir une des associations qui défendent le droit à l'avortement". En Une du magazine, lancé en 1995 par Pierre Bergé, homme d'affaires et compagnon d'Yves Saint-Laurent: Mylène Farmer, "la plus grande icône gay française", photographiée par Jean-Baptiste Mondino. Le journal "engagé" publie également des interviews de la chanteuse Aya Nakamura, du chanteur Bilal Hassani, de l'écrivaine Virginie Despentes etc.

Têtu, lancé il y a 25 ans, a connu plusieurs années d'incertitudes avant d'être relancé avec succès en 2018 en étant repris par une équipe d'investisseurs. Le magazine, devenu trimestriel, a depuis diversifié ses activités, avec notamment un festival de musique et une chaîne YouTube.

Ailleurs sur le web

Vos réactions