08/12/2020 10:16

TF1 lance vendredi soir "District Z", son plus grand pari dans le divertissement depuis des années avec des zombies à la "Walking Dead" et des décors façon jeu vidéo

TF1 lance vendredi soir "District Z", son plus grand pari dans le divertissement depuis des années, un programme à l'atmosphère très originale, qui devrait dépayser les téléspectateurs avec ses zombies à la "Walking Dead" et ses décors façon jeu vidéo. Le principe de l'émission présentée par Denis Brogniart, le présentateur vedette de "Koh-Lanta" : un petit groupe de personnalités (telles que Camille Lacourt, Kev Adams, Arnaud Ducret, Maëva Coucke....) est envoyé dans le "District Z", une zone interdite suite aux expériences qui ont mal tourné d'un mystérieux savant fou, le professeur Z... Leur but : remporter des épreuves mêlant physique et mental, pour espérer accumuler des gains en faveur d'associations, s'ils parviennent à survivre et à forcer la salle des coffres du professeur. Mais ils jouent toute une nuit, dans le froid, au sein d'un univers inconnu, vaste et infesté de zombies, qui cherchent à les éliminer en s'emparant de leur "vie", un petit objet qu'ils portent sur leurs sac à dos. Et au fur et à mesure que la nuit avance, les épreuves se compliquent et il devient de plus en plus difficile d'échapper aux créatures qui hantent le district... Un show visuellement très disruptif.

"Les zombies sur TF1, c'est un pari un peu fou", a admis Julien Degroote, directeur du développement des contenus du groupe TF1, lors d'une présentation de ce tout nouveau programme qui sera diffusé en première partie de soirée, en 5 épisodes de deux heures. Car le jeu imaginé et produit par l'animateur-producteur Arthur détonne dans l'univers habituel du PAF, avec ses personnages et ses décors inspirés de phénomènes culturels venus d'ailleurs : les zombies rappellent les créatures de la BD devenue série culte "The walking dead", la salle des coffres est un clin d'oeil à la série Netflix "La casa de papel", et les décors, graphismes et jusqu'à la mécanique de jeu puisent dans les codes des jeux vidéo façon "Call of duty".

Aux parents qui craindraient que "District Z" donne des cauchemars à leurs enfants, TF1 et Arthur assurent que le jeu est pensé pour un public familial. Ils espèrent d'ailleurs rassembler un public très large, l'émission étant programmée sur la même case que "Koh-Lanta", autre divertissement XXL présenté par Denis Brogniart, qui vient d'ailleurs d'enregistrer ses meilleures audiences depuis des années. Alors que les chaînes françaises regorgent d'adaptations de divertissements étrangers, TF1 fait valoir l'importance de ce projet né en France, sans dévoiler son budget forcément hors normes. "Sur TF1, depuis trois ans on a créé 23 formats (nouvelles émissions, ndlr), mais avec celui là, on passe un cap, c'est clairement le plus ambitieux qu'on ait pu créer depuis quelques années et même si on compare à des formats internationaux comme +Mask Singer+ ou +Ninja Warrior+, c'est la même ambition, voire encore plus importante", a assuré Julien Degroote.

A TF1, "ils ne font pas les choses à moitié, ils ont mis le paquet, et moi aussi", a renchéri Arthur. "C'est une des plus grosses productions depuis quelque années, puisqu'on a utilisé des moyens de cinéma, on a construit des décors assez gigantesques, et on a créé un hub de production, l'objectif étant que le monde entier vienne tourner chez nous". Car à l'instar de "Fort Boyard" (France 2), adapté par des dizaines de chaînes étrangères, le site de tournage de "District Z", situé dans l'Oise à côté du Parc Astérix, pourra accueillir plusieurs équipes de production dans l'année. Mais aussi servir de parc d'attraction, voire accueillir un festival pour fans de zombies... "Je pense que c'est un programme qui va bien voyager, car il est très ambitieux et respecte les codes d'un univers qui n'a jamais existé en prime time", a assuré Arthur, qui dit avoir déjà reçu des marques d'intérêt de grandes chaînes américaines et européennes et des plateformes de streaming.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bibilababiole
8/décembre/2020 - 12h25

Perso, je vais regarder. Même si les mécaniques de jeu vont sans doute puiser dans ce qu'on connait, j'aimerais bien savoir s'ils ont réussi le pari de l'ambiance et surtout du rythme, essentiel ici à mon sens.  Le fait de ne pas se faire attraper ( comme dans La piste de Xapatan, un autre jeu de Jacques Antoine dans les Années 90's) est un ingrédient qui attise ma curiosité…

Portrait de mikapat
8/décembre/2020 - 11h43

Je suis d’accord c’est Fort Boyar plus des zombies. Vu les explications,  pas Intéressée, merci. 

Portrait de hummerH2
8/décembre/2020 - 10h36
bonheur-25 a écrit :

euh c'est fort boyard sauf que le pere fouras c'est le professeur z et passe partout des zombies

mais pour le reste c'est la meme non ?

C'est exactement ce que je me suis dit en voyant les différentes bandes annonces et extraits.smiley

Ca a une très forte odeur de Fort Boyard avec plus de moyens techniques et financiers, dans un habit légèrement différent .